Chapitre 67. Guilde (1)

Après avoir terminé son entrainement du soir, Kim Suho se dirige vers la cafétaria de Cube. Bien que Cube possède plusieurs restaurants et cafés, la cafétaria est le seul endroit où les cadets peuvent manger gratuitement. En conséquence, Kim Suho et les autres cadets ne venant pas de milieux riches fréquentent cet endroit. Peu de cadets s’y trouvent aujourd’hui, probablement à cause des vacances d’été.

Kim Suho commande un menu et va se chercher un siège libre.

« Huh ? Pourquoi vous êtes-là ? »

Mais à une des tables, il trouve deux personnes qu’il n’aurait jamais imaginé voir ici, Yoo Yeonha et Chae Nayun. Elles murmurent entre elles et sursautent quand il arrive. Elles évitent ensuite de se croiser du regard avec des gestes plus ou moins maladroits.

« O-Oh, tu es là. »

Dit Chae Nayun.

« De quoi parliez-vous ? »

« De rien. »

Kim Suho s’assoit à côté de Chae Nayun, qui se met à le renifler.

« Tu reviens du fitness ? »

« Ça ne sert à rien de rester assis, n’est-ce pas ? »

« …Tu es obstiné. Tu ne peux pas faire une pause pendant une journée ? »

Chae Nayun plisse les yeux.

« Au lieu de parler de ça, pourquoi êtes-vous ici ? Je pensais que vous n’aimez pas la nourriture de la cafétaria. »

 Kim Suho ne comprend pas ce que Chae Nayun fait ici. Elle est bien connue pour manger chacun de ses repas aux restaurants. Personne ne se serait attendu à la voir ici.

« Eh bien… J’ai réalisé pendant le dernier examen qu’être difficile peut me causer des problèmes. »

Chae Nayun parle d’un ton sérieux mais Yoo Yeonha rajoute immédiatement une pique cinglante :

« Tu as arrêté de manger après trois cuillères. »

« …Je n’avais pas faim. »

Kim Suho sourit légèrement en entendant son excuse et attrape sa cuillère.

Elles le regardent avant de s’échanger un regard.

En vérité, elles étaient en train de parler d’un sujet commun aux filles de leur âges. Le sujet de leur conversation est la personne au centre de nombreux mystères et émotions, Kim Hajin.

Yoo Yeonha a soudainement une idée malicieuse. Elle tapote l’épaule de Kim Suho :

« Kim Suho. »

« Hm ? »

« Es-tu proche de Kim Hajin ? »

Chae Nayun réagit fortement à cette question. Elle fronce les sourcils et fusille Yoo Yeonha du regard. Kim Suho répond :

« Non, nous ne sommes pas si proches. »

« Mais tu es probablement le cadet le plus proche de lui parmi les garçons. »

« Huh ? »

Il penche la tête à ces mots. Le coin de la bouche de Yoo Yeonha se relève pour former un sourire et elle dit :

« N’est-ce pas bizarre ? De tous les cadets de la classe, seuls quelques-uns lui ont parlé. Que ce soit un garçon ou une fille, Kim Hajin ne prend jamais l’initiative de les approcher et il répond froidement à quiconque essaie, ce qui les chasse.

 À ce point, le visage de Chae Nayun se renfrogne. Yoo Yeonha semble vouloir raconter tout ce qu’elles se sont dit à Kim Suho.

« Mais il y a une personne qui l’intéresse particulièrement. Tu sais de qui je parle ? »

Kim Suho fixe Yoo Yeonha pendant un moment avant d’afficher un léger sourire.

« Bien sûr, je ne suis pas si dense. »

« …Vraiment. »

« Haa. »

Pendant ce temps, Chae Nayun soupire avec des émotions contradictoires. De son côté, le visage de Yoo Yeonha est rempli d’un enthousiasme encore plus grand :

« Qui est-ce ? »

Plutôt que de répondre, Kim Suho regarde Chae Nayun qui le regarde en retour. Leurs yeux se rencontrent et ça suffit comme réponse.

« …Agh. »

Chae Nayun se serre la tête et s’étend contre le dossier de sa chaise. Ensuite, comme si elle a trouvé un contre-argument, elle fait face à Yoo Yeonha, les yeux brillants :

« Attendez, Yoo Yeonha, n’était-il pas proche de toi au début ? »

Cependant, Yoo Yeonha détruit instantanément son contre-argument :

« Il m’a approché parce qu’il voulait quelque chose de moi. »

Comme l’a dit Chae Nayun, Kim Hajin l’a d’abord approchée elle. Cependant, son intérêt à complètement disparu après avoir reçu le Desert Eagle. Bien sûr, Yoo Yeonha n’est ni déçue ni triste. En fait, c’est un des échanges clairs qu’elle préfère.

Après avoir abattu l’argument de Chae Nayun, Yoo Yeonha demande à nouveau :

« Alors, qu’est-ce que tu vas faire ? »

« Faire quoi ? »

Chae Nayun ne répond pas. Elle est concernée par Kim Suho qui est assis à côté d’elle. Elle lui lance un regard en coin. Pour provoquer sa jalousie, elle demande :

« …Hey, qu’est-ce que tu en penses ? »

« De quoi ? »

Sa réponse est complètement innocente.

« Ah oui, tu as toujours été célibataire. »

« …Toi aussi. »

« Quoi ? Non, pas moi. Laisse-moi te dire que quand j’avais 7 ans… »

« Oh~ Vous êtes là aussi. »

Yi Yeonghan apparait de nulle part à ce moment. Il s’assoit à côté de Yoo Yeonha qui s’écarte sur le côté avec un déplaisir évident.

« Yi Yeonghan, tu n’es pas encore parti ? »

« Ouais, et on dirait que j’arrive juste à temps pour la partie intéressante. »

« Tu aurais dû partir. »

« …Tu ne trouves pas que tu es trop cruelle ? »

La porte de la cafétaria s’ouvre une fois de plus à ce moment. Quand on parle du loup, la personne qui vient d’entrer est… Kim Hajin. Il semble revenir du centre de fitness comme Kim Suho car il repousse ses cheveux mouillés en sortant un ticket repas.

Yi Yeonghan glousse et dit :

« Il est aussi là. En tout cas il travaille dur, n’est-ce pas ? »

Voyant Yi Yeonghan parler avec condescendance, Yoo Yeonha se sent profondément déçue. Il ne sait clairement pas de quoi il parle.

« Tu devrais travailler dur toi-même. »

« Huh ? Je travaille ! Mes grades de fin de semestre sont plus haut que les siens. »

« …Bien sûr, concentre-toi juste sur tes points pour le reste de tes jours. »

Kim Hajin reçoit son repas à ce moment dans une boîte à emporter et se retourne. Il leur lance un regard avant de s’en aller. Bien qu’il ne les ait regardés que pendant une seconde à peine, Yoo Yeonha s’exclame :

« Vous avez vu ça ? Il était en train de regarder Chae Nayun. »

« Ok ! J’ai compris ! Tu peux arrêter de parler ? »

S’écrie Chae Nayun, à moitié embarrassée, à moitié agacée. Les yeux de Yi Yeonghan s’écarquillent et il demande :

« Quoi ? Chae Nayun aime Kim Hajin ? »

« Quoi, d’où ça vient ? Dégage, Yi Yeonghan. »

Elle réagit sensiblement. L’une des raisons est Kim Suho qui se trouve à côté d’elle mais l’autre est que Yi Yeonghan est connu pour avoir la langue bien pendue.

Sachant cela, Yoo Yeonha lui donne le carburant dont il a besoin.

« Non, on pense que c’est le contraire. »

« Ah, vraiment ? Kim Hajin aime Chae Nayun ? Mais vous ne vous êtes pas disputés et combattus ? Oh, est-ce que c’est comme dans les dramas ? Tu sais… l’amour qui éclot durant les disputes et les combats… Uh, je suppose que l’écart de force est trop grand pour ça. Ouais, les rang 4 et 934 sont trop éloignés. »

Sentant la mortelle hostilité de Chae Nayun, Yi Yeonghan change rapidement de ton au milieu de son discours.

« Dégage. »

Après s’être brusquement écrié, Chae Nayun jette un œil à Kim Hajin, purement par curiosité. Mais Kim Hajin était justement en train de les regarder encore une fois, et leurs regards se rencontrent. Chae Nayun brise immédiatement le contact et se gratte maladroitement le visage.

**

-… L’écart de force est trop grand pour ça. Ouais, les rang 4 et 934 sont trop éloignés.

« De quoi ils parlent ? »

Je n’ai entendu que la fin alors je ne comprends pas de quoi ils parlent. Mais ça ne me dérange pas vraiment puisqu’ils ne semblent pas avoir réalisé que j’ai assez de nourriture pour deux personnes. Je ne me préoccupe plus des gens qui parlent dans mon dos.

Je prends deux boites à emporter et retourne à ma chambre.

Dès que j’ouvre la porte, elle se met à courir vers moi. Je commence par rapidement fermer la porte.

« Papa~ »

« Pas papa, oncle. »

Après l’avoir prise dans mes bras, je place les boites sur la table de la cuisine.

« J’ai amené de la nourriture, mais avant de manger, testons ce qu’on a pratiqué. »

« Un ! »

Je la dépose sur le divan. Bien qu’elle n’ait pas besoin de consommer de la nourriture comme les humains, elle semble aimer le gout alors je lui en ai préparé.

« Ok, d’abord, essaie-ça. »

Je projette la photo d’un adorable chat avec ma montre.

Evandel prend la forme de ce chat. À l’exception de sa fourrure qui est blonde, elle est juste comme le chat de la photo.

« Oh~ super. Maintenant ça, un oiseau. »

Elle se transforme immédiatement en un mignon corbeau. Elle est un peu grande, faisant la taille d’environ six boules de riz, mais ça reste acceptable.

« Bien joué~~ »

Je caresse sa petite tête. Elle reprend sa forme humaine et glousse.

« Est-ce que j’ai bien fait ? »

« Bien sûr. »

Est-ce parce qu’elle a hérité du sang de Rachel ? Elle écoute bien.

Alors que je continue de féliciter Evandel, ma montre se met à sonner.

[Aujourd’hui à 6 P.M., les guildes ont publié leurs listes pour le programme d’expérience des guildes. Les cadets sélectionnés seront contactés via leur montre.]

Le programme d’expérience des guildes.

Comme son nom l’indique, ce programme permet aux cadets, qui n’ont rien à faire pendant les vacances, d’observer les Héros travaillant dans les guildes.

Mais bon, ça ne me concerne pas.

Par ordre dans le classement, les guildes coréennes ont le droit de sélectionner trois cadets de première et deuxième année. En conséquence, la plupart des premières années doivent être dans le top 300 de leur classe pour avoir une chance d’être sélectionné. Peu importe à quel point j’ai réussi l’examen final, ce n’est pas suffisant pour me placer dans le top 300 et il n’y a donc aucune chance que je sois choisi.

Mais ma montre sonne à nouveau comme pour me donner tort.

[Kim Hajin – Essence du Détroit]

[Contactez-nous si vous voulez rejeter l’offre.]

« …Huh ? »

Essence du Détroit m’a choisi ? Pourquoi ?

« Ah. »

Je devine bientôt pourquoi. Il y a une fille qui a d’étranges idées à mon sujet.

« Yoo Yeonha. »

Étant la fille du chef de guilde, il n’est pas étonnant qu’elle ait une telle autorité. Mais n’est-ce pas de l’abus de pouvoir ? J’espère que ça ne perturbera pas sa position de successeur.

**

Je me tiens sous le soleil brûlant et le ciel bleu, profitant du temps clair et chaud de Séoul. La seule chose qui m’inquiète est que j’ai laissé Evandel chez moi. Je lui ai sérieusement dit de ne pas quitter la chambre, mais je reste mal à l’aise. Est-ce que ressentent tous les pères ?

« Tu es là. »

J’attends sur la place de Gwanghwamun et bientôt Yoo Yeonha s’approche de moi. Elle incline la tête en me voyant :

« Wow, c’est inattendu. »

« Quoi ? »

« Je pensais que tu déclinerais l’offre. »

Comme elle le dit, je comptais d’abord rejeter l’offre mais j’ai soudainement eu envie de voir quel genre de travail font les Héros. Il doit y avoir des choses en plus de celles que j’ai écrites.

« Il manque encore une personne mais il semble qu’on va devoir attendre un bon moment. Est-ce qu’on devrait partir en avance ? »

« Comme tu veux. »

« Alors allons-y. »

Une limousine s’arrête devant nous au même moment. C’est la longue limousine de luxe qu’on voit souvent dans les films.

Le conducteur sort pour nous ouvrir la portière.

« Entre. »

J’entre dans la limousine avec Yoo Yeonha. Le siège est extrêmement confortable. Je me sens somnolent juste en étant assis dessus.

« Allons-y. »

Le conducteur démarre à ces mots. La limousine roule sans trembler et avant longtemps, nous arrivons à l’immeuble de la guilde Essence du Détroit.

Comme on peut s’y attendre de la deuxième plus puissante guilde, l’extérieur du bâtiment est spectaculaire. Chaque partie semble avoir été méticuleusement construite car le bâtiment est à la fois beau et géométriquement merveilleux. Ce grand bâtiment a indubitablement été construit à l’aide d’ingénierie magique et de technologies de pointe.

« Entrons~ »

Elle m’emmène dans l’immeuble. Le lobby qui entre dans mon champ de vision ne peut qu’être que décris comme étant vaste. C’est presque une salle de concert.

« Les bureaux des Héros sont au premier étage et au-dessus mais il n’y a pas grand-chose à voir dans les quatre premiers étages. Ça devient intéressant au cinquième étage. Le rez-de-chaussée contient le lobby que tu vois ici, une salle de séjour, une salle d’entraînement et un dojo. Ah, il y a aussi un terrain de sport. »

Je suis complètement absorbé par le rez-de-chaussée qui, d’après Yoo Yeonha, ‘n’a pas grand-chose à voir’. Un sol en marbre, un intérieur élégant et, dans la distance, je peux voir une pelouse d’herbe de la taille d’un terrain de foot. C’est un terrain de sport intérieur.

« Pour commencer, allons-voir le Héros en charge du programme. »

« …Oh, d’accord. »

Ce n’est que maintenant que je me rappelle que je suis venu pour le programme d’expérience des guildes. Yoo Yeonha est tellement familière avec tout que j’ai presque cru qu’elle était en charge.

Nous nous tenons devant l’ascenseur.

« Ah, au fait, c’est Chae Nayun qui n’est pas encore là. »

« Huh ? Uh, ok. »

De quoi elle parle tout à coup ? Je murmure sans réfléchir mais Yoo Yeonha me lance un regard lourd de sens en ricanant.

Ding-

L’ascenseur arrive et Yoo Yeonha entre en pressant le bouton pour le troisième étage. Nous y arrivons après un court moment. J’aperçois immédiatement un grand lobby circulaire et des portes de bureaux dispersées le long du mur.

« Suis-moi. »

Elle me guide vers le bureau A-35.

« Pour être honnête, tu ne vas rien faire de spécial. Aujourd’hui tu vas juste visiter le bâtiment et à partir de demain tu vas pouvoir interagir avec les autres guildes. Tu vas peut-être aussi pouvoir suivre un Héros pour le voir exterminer des monstres. »

Sur ces mots, elle ouvre la porte.

Contrairement à son apparence extérieure, le bureau est plutôt spacieux. Le propriétaire semble avoir une douce personnalité car il y a des pots de fleurs sous les fenêtres et des documents sont bien rangés sur le bureau.

« As-tu entendu parler de Park Sangho ? »

« Uh… Je pense que j’ai entendu parler de lui. »

« Sangho-ssi est un Héros de très haut rang. »

En vérité, je n’ai pas juste ‘entendu parler de lui’, je le connais mieux que Yoo Yeonha.

Park Sangho. Bien qu’il soit le bras droit de Yoo Yeonha, il est sournois et vicieux à l’intérieur. Il n’est pas un Djinn mais il la trahira dans le futur.

Un peu brutalement en plus.

« Ah oui, j’ai vu que tu t’en es bien sorti à l’examen final. »

« Allons, je n’ai eu que 67 points. »

« Si tu voulais rester aux alentours d’une note moyenne, tu aurais dû donner une vingtaine de points. Maintenant les autres guildes commencent à faire attention à toi. »

« … »

« Tu n’aimes pas être au centre de l’attention, n’est-ce pas ? C’est pour ça que je te le laisse savoir. »

Je décide de juste ignorer les choses étranges qu’elle dit de temps en temps.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant