Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (5€)

_________________

 


Oni 10

Vide intérieur

Je tue toute forme de vie que je remarque.
Je déteste tout ce qui bouge.
Je ressens même de l’irritation pour le limier que je vois du coin de l’œil.
J’ai à peine retrouvé la raison grâce au combat contre le Dieu de l’épée.
Mais, est-ce que je peux vraiment dire que je l’ai retrouvé ?

Je tranche les animaux qui semble sans défense et je dévore leur viande avec avidité.
Rien qu’avec ça, je ne suis qu’une bête sans raison.
Non, même une bête ne tuerait pas inutilement quand elle n’a plus faim et moi qui tue tout ce que je vois suis plus bas qu’une bête.

Je ne tue pas que des animaux.
J’ai tuer beaucoup d’humain qui me fuyait.
Les hommes courageux qui me font face, les femmes protégeant leur enfant, le jeune enfant protégé et les personnes âgés qui se montre pour gagner du temps. Je les ai tous tuer.

Pourquoi est-ce que je fais une telle chose ?
Je ne sais pas.
Je me sens nauséeux dès que je tue des gens innocent.
Mais mon envie de meurtre et ma colère dépasse bien plus ma nausée.

Une voix me disant « Tue » retentit dans ma tête.
Je me laisse aller à la colère et j’obéis à ce mot.
Je me sens mal dès que je tue et cela devient de l’irritation. Ensuite, cela devient une envie de meurtre ce qui devient ensuite de la motivation pour trouver une nouvelle proie.
Un mouvement continue qui ne fait qu’empirer.

J’ai évoluer d’ Haut Orc en Ogre Général après avoir battu le Dieu de l’épée.
J’ai répété les massacres de plus en plus à partir de là et j’ai évoluer en Oni.
Bien qu’il y ait eu l’évolution de Roi Ogre quand j’étais général, j’ai préféré celle-là étrangement.
Le changement était extrême.
Mon physique qui devenait plus grand à chaque évolution à diminuer à celle de la taille d’un humain instantanément.
S’il n’y avait que ça, j’aurais été un peu surpris, mais quand j’ai vu mon apparence dans le reflet dans l’eau, j’ai déglutis.
J’y ai vu le visage de mon ancienne vie.
Deux cornes ont grandis sur mon front et j’ai aussi l’impression d’être devenu plus virile, mais c’est sans aucun doute le visage de mon ancienne vie.

Pourquoi maintenant ?
Une expression reflétant cette question apparaît sur mon visage.
Et en même temps, j’y ai consentis.
« Ah, je vois, je suis redevenu comme avant. »

J’ai évoluer en Oni j’ai évolué en Oni et le niveau de la compétence nommé Tabou a atteint le niveau 10.
Et ce qui était tabou était suffisamment destructeur pour me briser le cœur.
J’ai vomi mes sucs gastrique, enrageant encore plus et commencer le massacre d’être vivant avec une plus grande envie de meurtre.

Chaque jour contrôlé par Colère et uniquement pour tuer.
Avant d’obtenir Tabou, j’étais désespéré de ne pas être capable de m’arrêter de mon propre chef tout en me sentant mal de tuer des personnes innocentes.
Ma culpabilité s’est amoindris après avoir obtenu Tabou.
Puisque de la légitimité s’est immiscé dans ce massacre.

A cause de tels sentiments, je me mets en colère.
La rage vient du fond de mon cœur et n’est plus temporaire à cause de la compétence.
Une telle justification.
Une telle chose est juste une fausse raison.
Après tout, c’est juste une excuse me permettant de donner une forme de justice aux pêchés que j’ai commis.
Bien que le contenu de Tabou soit vraiment terrible, cela ne devient pas une raison pour faire un massacre.

C’est la même chose.
Le moment où j’ai rencontré une personne dans ma vie précédente.
Je n’ai pas tord.
C’est pourquoi, je peux être violent.
La différence c’est qu’après avoir été violent, je peux juste dire que je n’ai pas tord.
L’essence est la même.
Justifié mes crimes avec mon droit de les commettre me servant de bouclier.
C’est pourquoi, mon apparence est peut-être proche de celle que j’avais quand j’étais humain.

Dans ma vie précédente, la raison est juste et la violence est un crime.
Dans ce monde, la raison est un crime et la violence est juste.
Je ne sais plus ce qui est juste ou non.
Même si je n’aime pas ça, je n’arrête pas mes agissements.
Laissant de côté ma raison et ma justice.

Je veux que quelqu’un m’arrête.
Je veux retourner dans le village de Gobelin.
Dans cet endroit où il n’y avait pas besoin de pensé à la justice ou aux pêchés.
Mais il n’y a plus rien là-bas.
Les fiers guerriers et la strict et chaleureuse maison, tout.

De plus, il n’y a plus personne qui peux m’arrêter.
Si je regarde une pierre d’analyse, mon statut dépasse les 10 000 même si je n’utilise pas Colère.
J’ai était capable de repousser le dragon de glace qui est venu m’arrêter sans même me servir de colère.
Quand j’étais un Gobelin, on m’a appris qu’un Drake était un monstre dangereux dans la chaîne de montagne.
Même l’espèce de rang supérieur chez les Drakes, les Dragons, ne peuvent pas m’arrêter.

Le moi actuel n’est qu’une machine qui tue toute forme de vie que je remarque.
Ma raison n’est plus et il n’y a que de la colère et le vide à l’intérieur.
Je tue, je mange et je continue.
Mon existence se résume à cela.

Est-ce qu’il y a un but à ma vie ?
Ce pourrait être mieux si je n’avais pas retrouvé ma conscience durant le combat contre le Dieu de l’épée.
Si cela avait été le cas, j’aurai été réduit à une simple machine qui ne pense à rien.
Ou si le Dieu de l’épée m’avait tuer.

Ah, je vois.
Je veux déjà mourir.
Dans un monde pareil, je ne veux pas vivre dans un tel état.
Pourquoi est-ce que ce monde est aussi douloureux ?
Pourquoi est-ce que j’en ressens autant ?
Je ne sais pas.

Je veux mourir.
Et pourtant, je ne peux pas mourir volontairement.
Mon corps continue d’agir arbitrairement dans le but de vivre.
Chasse la proie, tue là et mange là.

Je chasse le groupe qui essaye de traverser la chaîne de montagne.
J’ai obtenu le titre de Destructeur de Pays avant même de m’en rendre compte et je n’ai pas pris beaucoup de vie de ce côté de la chaîne de montagne.
Puisque j’ai continué à me mouvoir tout en me souvenant des mouvements du Dieu de l’épée, j’ai aussi obtenu le titre de Dieu de l’épée.
Cela me semble entaché le nom de Reigar Van Rengzand et cela me rend malade.

J’ai perdu de vue le groupe que je chassais après avoir traversé la chaîne de montagne.
Bon, cela n’a pas d’importance.
Je ne les chassais pas parce que j’avais envie de les tuer.
Ou plutôt, je suis soulagé de les avoir perdu de vue.

Et pourtant, j’ai été attaqué par un groupe mystérieux.
C’est un groupe étrange qui contrairement aux chevaliers et au groupe de guerriers que j’ai affronté auparavant utilise principalement la magie et l’arc.
J’ai obtenu le titre de Tueur de Fée après les avoir tuer, et quand j’ai déchiré leur vêtement pour vérifié leur identité c’était une race avec des oreilles pointus.
Il semble que ce soit une race que l’on appellerai Elfes sur Terre.
Même si je ne sais pas pourquoi ils m’ont attaqué, ils sont mort en vain.
Même si les Elfes étaient plutôt forts, ils ne sont pas mon ennemi.

C’est possible qu’il n’y ait plus personne capable de me tuer.
Je ne peux rien faire contre l’idée d’abandonner comme ça.
Mais il est encore tôt pour abandonner comme ça.

Devant moi se trouve une fille.
Sa bouche sourit, ses yeux brillent et cela me remplit d’envie de me battre.
Sa présence est comme celle d’un démon mangeur d’homme ce qui semble inimaginable à son apparence et à son élégante robe.

Je peux le sentir.
Cette fille est forte.
Au point que je pourrais mourir.
Et, j’en ai un peu l’espoir.


 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee