Chapitre 65. Bourgeonnement (1)

Le semis papillon est un type de monstre élémentaire.

Il émergera aujourd’hui et causera des dégâts après avoir lentement gagné en puissance dans les racines de l’Arbre Monde. Je n’ai pas écrit en détail la raison mais si plus de mille personnes entraient subitement chez moi, je serais aussi furieux.

Dans l’histoire originale, Kim Suho, Chae Nayun et Rachel coopèrent pour le tuer, ce qui leur laisse deux cadeaux. Rachel reçoit un indice pour son illumination et Kim Suho la poussière du Semis Papillon.

« Suis-moi. »

Je regarde constamment derrière moi, inquiet que Rachel ne décide de s’enfuir.

Comme nous faisons le tour de l’Arbre Monde, nous n’avons pu tuer que quatre monstres. Partagé entre nous deux, nous n’avons gagné que 6 points chacun. Je ne la blâmerais pas si elle m’assomme pour me prendre mes points.

« … »

Elle me suit avec un air mécontent. J’essaie de trouver autant de monstres que possible mais il n’y en a pas beaucoup aux alentours.

Je regarde l’heure.

[1 :13 P.M.]

Le problème est que je ne parviens pas à me rappeler quand exactement le Semis Papillon apparaîtra. Dois-je continuer à me balader autour de l’arbre jusqu’à ce qu’il apparaisse ?

« …Je pense que les monstres sont dans la périphérie de l’île. »

Rachel parle finalement. Elle dit vrai. Tous les cadets y sont également.

« Non, je ne pense pas. »

Mais je rejette son idée. Elle fait la moue et continue de marcher. Bientôt, je la découvre en train d’essayer de s’éclipser.

« Où vas-tu ? »

« …Je vérifie juste s’il y a quelque chose de proche. »

Après s’être trouvée une excuse, elle recommence à me suivre.

Et après 30 minutes d’errance autour de l’arbre…

Wooong-

Je sens finalement une vibration inhabituelle similaire à un tremblement de terre.

Je regarde en direction de l’épicentre.

Une graine ressemblant à un papillon émerge des racines géantes de l’Arbre Monde. Chae Nayun et Kim Suho sont aussi proches.

« Suis-moi. »

Je guide Rachel avec une expression sérieuse.

**

Kim Suho traverse la forêt avec Chae Nayun. Il n’y a pas de grandes raisons pour ça, c’est juste que Chae Nayun continue de se perdre.

« Hey, qu’est-ce que tu penses de Kim Hajin ? »

La forêt est toujours sombre. Alors qu’ils s’ennuient, incapable de trouver un monstre, Chae Nayun lui pose soudainement une question.

« Kim Hajin ? »

Il incline la tête en la regardant :

« Pourquoi ? Tu penses à lui ? »

« Non, c’est juste que… tu ne trouves pas qu’il cache beaucoup de choses ? »

La sphère de lumière, le duel à l’arc et ce qui s’est passé à Paris. Chae Nayun pense que Kim Hajin est plus complexe qu’il en a l’air.

« …Je suppose que tu as raison. »

Kim Suho lui donne une réponse plus ou moins sémantique.

« C’est quoi cette réaction ? »

« Quoi ? Tu as dit qu’il a des secrets et j’ai répondu. »

Il répond évasivement avec un sourire.

En vérité, il est à moitié certain que Kim Hajin aime Chae Nayun. La conversation qu’il a eue avec lui à Paris en est la preuve définitive.

« Alors qu’est-ce qu’il cache ? »

-Je pense à elle depuis bien plus longtemps que toi et je l’ai observée pendant tout ce temps. Alors j’en sais bien plus sur elle que toi.

À quel point faut-il aimer quelqu’un pour dire une chose pareille ? Kim Suho l’ignore car il n’a pas une telle personne.

« Hey, dis-moi. »

« Pourquoi me le demander. Tu devrais le découvrir par toi-même. »

Kim Suho taquine Chae Nayun avec un sourire radieux.

« Tu… »

À ce moment…

Wooong-

Une vibration inhabituelle se fait sentir.

Kim Suho et Chae Nayun s’échange un regard. Sans devoir utiliser des mots, ils commencent tout deux à courir vers l’origine de la vibration.

L’épicentre est un terrain dégagé sous l’arbre monde.

Une fois arrivés, ils voient un étrange papillon en train de voler.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Ça ressemble à un papillon. Il bat des ailes et vole.

Cependant son apparence est loin de celle d’un papillon normal.

Ces ailes sont tissées de racines d’arbres et des feuilles poussent sur sa tête et son corps. Plus qu’un être vivant, il ressemble à la création d’un artisan.

« …C’est un élémentaire. »

Kim Suho le remarque rapidement. Une existence spirituelle absorbant la vitalité de l’arbre monde pour se former un corps. Kim Suho brandit son épée tandis que Chae Nayun hésite entre utiliser son arc ou son épée.

« Il est fort ? »

« On dirait. »

En fin de compte, elle choisit l’épée. Le semis papillon se met à bouger. Ces yeux glacials les transpercent, les faisant flancher.

« Il a l’air super fort. »

« … »

Soudainement…

Koooong- !

Une large racine en forme de vrille transperce le sol et s’élève. Plusieurs autres racines en font de même jusqu’à ce qu’il y en ait une dizaine. Éparpillées dans toutes les directions, elles se tortillent d’une manière menaçante avant de s’abattre sur Chae Nayun et Kim Suho.

Ils bondissent tous deux en arrière, les évitant.

Koong-Koong-Koong-Koong-

Les racines frappent sans s’arrêter.

« Hey ! Je pense qu’il faut les trancher ! »

Crie Chae Nayun en esquivant, et Kim Suho acquiesce. Ils frappent tous deux avec leur épée contre les racines volantes.

La lame de Kim Suho tranche facilement l’une d’elle.

Le problème vient de Chae Nayun. Non seulement les racines géantes sont plus dures que de l’or, chacune d’entre elle possède de la puissance magique qui les renforce. Pour l’actuelle Chae Nayun, ce sont des adversaires difficiles.

Alors qu’elle est en train de lutter, un trait de tir rouge traverse les ténèbres, frappant la racine qu’elle combat.

C’est une balle.

Il n’y a pas de dégâts physiques mais un feu s’allume au point de contact, brûlant la surface de la racine. Chae Nayun frappe ensuite de son épée sur la racine affaiblie, la tranchant facilement.

Un qi d’épée en forme de croissant s’envole ensuite vers le corps principal du papillon, qui l’évite de justesse en baissant son altitude.

Chae Nayun se retourne vers l’origine de ces deux attaques.

« Eh ? »

L’étrange combinaison d’un homme d’allure moyenne et d’une princesse sortie d’un compte de fée, Kim Hajin et Rachel.

Koong !

Plus de racines s’élèvent bientôt du sol près d’eux. Kim Hajin court rapidement hors de leur portée tandis que Rachel les esquive avec grâce.

« Quand est-ce que vous êtes arrivés ? »

« Attaquez le corps principal ! »

Crie Kim Hajin, se cachant derrière un buisson.

« Quoi ? »

« Le corps principal ! Pas les racines ! Utilise ton arc pour aujourd’hui ! »

« Pourquoi tu te caches là-bas… »

Une racine frappe à nouveau tandis que Chae Nayun crie en les bloquant précipitamment de son épée :

« Hey ! Assiste-moi comme avant ! »

Cependant, c’est Rachel et non pas Kim Hajin qui envoie une lame de vent en support, frappant la racine et la repoussant. Chae Nayun fait ensuite surgir de la magie de son épée, frappant la racine à la base. La racine est tranchée en deux avec une honnête attaque diagonale.

« Oho. »

Elle aime cette sensation, en particulier comparée à celle de trancher un être vivant. Avec ça, elle sent qu’elle peut faire mieux.

Elle resserre sa poignée.

La magie surgit de la lame, l’étendant jusqu’à 4 mètres de long. Chae Nayun frappe ensuite de cette épée longue de toutes ses forces.

**

« Argh. »

Chae Nayun se bat avec une épée alors qu’un arc convient mieux à la situation.

Sans autre choix, Je tire avec mon pistolet, espérant au moins pouvoir ralentir les mouvements du papillon.

En un seul instant, vingt balles, un chargeur entier, sont tirées. À chaque fois qu’une balle les touche, une partie des ailes du papillon se déchire. Bien que mes attaques ne soient pas suffisamment puissantes pour les détacher, Le Semis Papillon ne semble pas l’apprécier

Une racine sort de son dos, balaye la surface du sol et bondit vers moi. Je ne peux pas fermer les yeux, ses mouvements entrant clairement dans mon champ de vision.

Et la vicieuse racine est stoppée juste devant moi.

Une seule épée a bloqué son avance.

Le porteur de l’épée est Rachel, apparue comme une héroïne.

« … »

Elle me regarde silencieusement. Je bondis immédiatement hors de portée de la racine.

Au même moment, plus de racines commencent à émerger. Bien que Rachel parvienne à les esquiver de ses mouvements agiles, les racines se multiplient jusqu’à complètement l’encercler.

Finalement, une racine la frappe à l’estomac, l’envoyant voler comme un jouet frappé par une batte de baseball. Elle s’écrase dans un arbre un peu plus loin et tombe.

Elle tousse du sang. J’observe la scène se dérouler objectivement et remarque que son renfort qi l’a protégée d’une blessure fatale. Malgré tout, elle n’est pas en bon état.

Tong !

Alors que je me demande si je dois sortir le Desert Eagle, la graine d’Evandel bondit hors de ma poche avant de sautiller vers Rachel comme un lapin et  s’adhére à son estomac blessé. Comme Rachel se tord de douleur, elle ne la remarque pas. Je laisse faire la graine avec récalcitrance. Ce n’est pas un bon moment pour la réprimander.

« Ce foutu papillon. »

Je fusille du regard le semis papillon volant au loin.

Si je pouvais briser ces ailes, Kim Suho devrait être capable de s’occuper du reste… mais je ne peux pas juste sortir le Desert Eagle.

« Huu. »

Je n’ai pas le choix.

J’inspire un grand coup et infuse la magie du Stigma dans le chargeur du pistolet, raffinant les balles avec un attribut magique de feu. Je ne peux raffiner que trois balles, et c’est en utilisant le pistolet d’entrainement, pas le Desert Eagle.

Est-ce que trois balles vont suffire ? 

Je pourrais m’en inquiéter après avoir tiré.

Visant prudemment le papillon, j’appuie sur la détente.

Une balle s’envole, frappant l’aile du semis papillon. Une explosion surgit immédiatement.

« …Huh ? »

Je murmure, stupéfait. Inquiet d’être en train d’halluciner, je me frotte les yeux et regarde encore.

« …Quoi ? »

Je ne suis pas fou. Le papillon a perdu ses ailes et tombe maintenant au sol. Ses ailes ne sont pas déchirées. Une seule balle a suffi pour les bruler complètement.

Je suis confus. Ma magie ne peut possiblement pas avoir une telle puissance.

J’observe prudemment mes environs. Il doit y avoir une raison qui n’est pas liée à moi…

Sans aucun doute, je peux voir une femme se cachant dans les buissons. Le visage inexpressif, elle tient un objet en forme de perle, regardant le papillon avec un regard avide.

C’est Seo Ijin.

« Ah. »

Ce n’est pas mon attaque mais la sienne qui a abattu le papillon. Ce n’est pas une coïncidence. Elle a donné l’impression que je suis celui qui l’a abattu afin de pouvoir rester cachée. Son objectif est indubitablement d’obtenir la poussière du papillon.

Kim Suho le charge à ce moment, le tranchant facilement en deux avec son épée.

Une poussière dorée s’élève ensuite, illuminant le ciel comme un feu d’artifice.

Ce n’est cependant pas la poussière du semis papillon.

C’est une poudre soporifique lancée par Seo Ijin. Je bloque mon nez et ma bouche avant d’observer les alentours. Kim Suho peut résister à ce genre d’effet jusqu’à un certain degré mais il est actuellement bouche bée devant la belle vue. De son côté, Chae Nayun est apparemment à moitié ivre.

Pendant ce temps, Seo Ijin agit.

J’essaie de l’arrêter mais une lumière géante surgit soudainement, attirant mon attention.

Ma mâchoire tombe immédiatement.

**

Sous la poussière dorée étincelant dans le ciel, Rachel se sent devenir somnolente.

Elle se sent léthargique et plus fatiguée que jamais auparavant. Il semble que ce soit un pouvoir élémentaire. Sachant qu’ils en ont fini avec le monstre, elle ferme les yeux.

Bien qu’elle ne parvienne pas à le croire, le papillon s’est fait exploser par une seule balle de Kim Hajin. Comme ils ont tué un monstre aussi puissant, elle se sent suffisamment en sécurité pour prendre une pause.

‘Si c’est trop en demander d’avoir la première place, laissez-moi au moins avoir la troisième s’il vous plait…’

Mais une lumière géante l’éblouie subitement. Elle est si intense qu’elle peut la sentir même les yeux fermés. Résultat, elle les ouvre légèrement.

Une masse de lumière dorée brille sur son estomac. La lumière scintille brillamment avant de prendre une forme humaine.

Rachel observe la lumière en train de l’étreindre.

Non, ce n’est pas une lumière.

C’est un enfant, de peut-être 3 ans.

Pour une quelconque raison, Rachel ressent un sentiment de familiarité du visage de l’enfant.

Elle découvre bientôt pourquoi. L’enfant lui ressemble quand elle était plus jeune.

La fille en train de l’étreindre lui transmet de la chaleur. C’est comme si la blessure à son estomac se fait guérir. Elle caresse inconsciemment les cheveux ce l’enfant, qui sourit en réponse. C’est un sourire clair et innocent.

Rachel sourit en retour.

Cependant, son visage se raidit lorsque l’enfant ouvre sa bouche.

Elle veut lui dire de répéter ce qu’elle a dit mais, avant qu’elle ne puisse le faire, une poussière dorée lui tombe sur la tête.

Sa bouche refuse de bouger et la somnolence qu’elle ressent est de plus en plus lourde.

Elle ferme lentement les yeux.

L’enfant n’a prononcé qu’un seul mot :

 ‘Maman.’

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant