Chapitre 63. Examen Final (5)

Après le repas, une fois l’atmosphère gênante causée par la graine d’Evandel s’est apaisée, Rachel me propose de faire équipe. Elle parle de l’équipe de partage des tâches qu’elle a formée avec Kim Suho et Chae Nayun dans l’histoire de base.

Je ne peux m’empêcher de sourire.

« Tu dis la même chose que Chae Nayun. »

« Ah… Est-ce qu’elle a fait la même offre avant moi ? »

« Non, ce n’est pas ça. Quoi qu’il en soit, j’aime l’idée. »

Je ne vois pas de raison de refuser. Après tout, c’est Rachel.

Mais quand j’accepte, elle montre un visage inquiet, comme si elle avait quelque chose en tête.

« Ah oui… Um, il y a une personne avec qui j’ai formé une sorte d’équipe. »

« Qui ? »

Comme je l’ai observée depuis le début, je sais déjà de qui elle parle.

« As-tu entendu parler de Joo Yeohoon… ? »

Je réponds avec assurance :

« Ne te préoccupe pas de lui. »

Je ne lui explique pas les choses en détail mais je me suis déjà occupé de lui. Pour être plus précis, je l’ai livré à un psycho encore plus fort.

« …Ah ? »

« Ne t’inquiète pas. Forme juste une équipe avec moi. »

J’affiche un sourire lourd de sens.

Peu importe à quel point les Djinns contractés aux diables sont puissant, il y a des cadets qu’ils ne peuvent pas toucher pour plusieurs raisons.

Et Shin Jonghak est certainement un de ces cadets

**

Après avoir livré Rachel aux Djinns de Lancaster, Joo Yeohoon a chassé des monstres pour gagner des points avant de retourner à sa base.

Cependant, la base à laquelle il est revenu n’est pas la base qu’il connait. Ce qui aurait dû être un abri confortable émanant l’odeur du sanglier sauvage et du cerf est maintenant une scène complète de désastre. La hutte d’herbe qu’il a construit s’est effondrée et la chair et le sang d’animaux recouvre le sol.

Pendant un moment, il se demande s’il est bien au bon endroit.

« …Quoi. »

Cependant, un homme est assis avec arrogance et fierté au centre de ce désordre, comme pour annoncer au monde qu’il est le coupable derrière ce chaos. Tout comme un empereur sur son trône, il joue avec les montres d’examen qu’il a volées.

Joo Yeohoon lui lance un regard vide.

« Tu es là. »

C’est l’homme qui parle en premier. Sa voix profonde résonne d’une manière imposante.

Il met les montres de côté avant de lui lancer une branche d’arbre. Telle une flèche, la branche dépasse le visage de Joo Yeohoon et s’enfonce dans un arbre derrière lui.

Joo Yeohoon déglutit difficilement. Il sait très bien à quel point cet homme est dangereux. Il prononce son nom d’une voix tremblante :

« …Shin Jonghak. »

Joo Yeohoon a une relation avec Shin Jonghak depuis l’Académie d’Agents Militaires. Une mauvaise relation. Il est en partie la raison pour laquelle il a contracté un Djinn.

Cependant, il ne peut rien faire dans cette situation. Non seulement ne se sent-il pas capable de le battre en un-contre-un, il peut voir certains des cadets les plus forts derrière lui. La nouvelle star des arts martiaux, Kim Horak, l’épéiste brise-lame, Jin Hanjun, l’archer Oh Jihoon…

« On dirait que le déchet sait parler. »

Shin Jonghak ricane en tenant sa lance. Son expression se renfrogne ensuite d’une manière effrayante.

« Si tu as doublé, tu aurais dû rester dans la poubelle à laquelle tu appartiens. Pourquoi essayer de dépasser ta position ? »

Joo Yeohoon ne peut pas comprendre ce qui se passe.

Il regarde la branche qu’il lui a lancé. Les coordonnées de son groupe y sont écrites ainsi qu’une phrase provoquante.

Il fait claquer sa langue.

« Ce n’est pas moi qui l’ai envoyée. C’est quelqu’un d’autre… »

« Je sais. »

« …Quoi ? »

Shin Jonghak l’interrompt. Il n’est pas stupide. Il est déjà arrivé à la conclusion que l’envoyeur est quelqu’un avec une dent contre Joo Yeohoon.

Cependant, ce qui ne lui plait pas c’est qu’il est dérangé parce qu’un déchet à fait quelque chose pour mériter la rancœur d’une personne.

« Je m’en moque. »

Comme si ces mots sont un ordre ou un signal, ses laquais s’approchent lentement de lui.

« Je n’aime juste pas les déchets comme toi. Des fichus servants qui ne savent qu’agiter leurs langues depuis les ombres. »

Shin Jonghak lève sa lance.

5 contre 1.

Joo Yeohoon n’a pas le choix.

Il se retourne rapidement et commence à courir. Shin Jonghak lance immédiatement sa lance.

**

La tour de supervision, où se reposent les examinateurs et les cadets, se dresse sur un terrain élevé un peu au nord du centre de l’île.

Durant cet examen, les examinateurs évaluent non seulement les habilités des cadets mais aussi leurs personnalités. La règle permettant aux cadets de se battre entre eux est nécessaire puisque les Djinns sont les principaux ennemis des Héros mais les cadets seront pénalisés s’ils volent les points d’une manière inhumaine.

« Hmm… »

De son côté, Yun Seung-Ah, qui participent à l’examen en tant qu’examinatrice, est en train de regarder par une fenêtre de la tour.

« Est-ce que huit drones ne suffisent pas ? Tu regardes aussi par la fenêtre ? »

Un latino appelé Vieri s’approche d’elle.

« À qui penses-tu ? »

On penserait qu’il parlerait espagnol, mais son doux accent coréen montre qu’il vit en Corée depuis longtemps. Yun Seung-Ah lui lance un regard et dit :

« …Kim Hajin. »

« Mm ? Qui est-ce ? N’étais-tu pas un fan de Kim Suho ? »

Elle sourit. Kim Suho est, bien entendu, sa priorité numéro 1. C’est un fait indéniable et, jusqu’à présent, elle n’a eu d’yeux que pour lui. Elle s’est même révélée à lui pour lui faire savoir qu’elle l’observe.

Cependant, une information que tout le monde connait ne peut pas être appelée une information.

Pour l’instant, elle a l’intention de se concentrer sur la recherche de talents cachés.

« J’ai reçu une info intéressante. »

« Une information ? Laquelle ? »

« Comment pourrais-je te le dire ? C’est top secret. »

La péninsule coréenne est un petit bout de terre mais de nombreuses guildes s’y sont concentrées. Pour survivre, ne pas être à la traine et surpasser les autres guildes, une féroce guerre politique et informative se déroule constamment entre elles.

Il en va de même pour les affaires internes d’une guilde, en particulier dans une guilde comme Essence du Détroit, qui est divisée en plusieurs factions.

En utilisant la lutte pour le pouvoir dans cette guilde, Yun Seung-Ah est parvenue à voler une information intéressante.

« Ça me rend encore plus curieux. Tu ne peux pas juste me le dire ? Nous sommes dans la même guilde après tout. »

« Qui peut faire confiance à ta grande bouche ? »

Il y a deux jours, elle a obtenu un document top-secret appelé le rapport de Yoo Yeonha. Dans ce rapport, cette dernière donne à Kim Hajin une meilleure évaluation que Kim Suho.

…Bien entendu, si c’était une personne normale qui avait dit ça, elle aurait été traitée comme une folle.

Cependant, l’auteur du rapport est spécial.

Yoo Yeonha. Malgré sa jeunesse, elle est plus intelligente qu’un renard et est l’une des personnes les plus proches de Kim Hajin. Bien qu’elle puisse être inexpérimentée, elle n’aurait pas remis un tel rapport sans une recherche approfondie.

« Alors, Est-ce que tu vas le tester ? »

« Mmm… Plus tard, quand j’aurais le temps. »

Bien sûr, il se peut que cette information soit fausse. Cependant, Yun Seung-Ah a déjà découvert une chose étrange à son sujet. Le pouvoir de lumière.

Kim Hajin a déjà éveillé la magie de lumière. Pour un tel cadet, elle est prête à risquer son temps.

« Alors, qu’est-ce que tu vas faire ? »

Demande Vieri. Yun Seung-Ah pointe le badge sur sa poitrine.

[Rang 307 Yun Seung-Ah]

Ce n’est pas le rang du classement des cadets mais celui du classement mondial. Même ce rang ne prend pas en compte ses accomplissements de l’année passée. En conséquence, une fois le classement mis à jour en juillet, elle estime qu’elle sera environ 50 rangs plus haut.

Ça vaut 200 points, n’est-ce pas ? »

« Ha, tu vas l’utiliser comme appât ? Je doute que quiconque se ferait avoir. Ils vont juste s’enfuir. »

« …Vraiment ? Alors je suppose que je vais juste devoir me cacher et observer. »

Yun Seung-Ah sourit sans rien nier.

**

À cause des ténèbres qui recouvrent l’île, il est difficile de savoir si c’est le jour où la nuit. Rachel, qui s’est portée volontaire pour la garde de nuit, regarde la grande tente à côté d’elle. Elle ne peut pas en voir l’intérieur mais ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas visible pour quiconque s’y trouve.

Elle fouille sa poche et en sort une balle. Sous les épaisses ténèbres, la petite munition platine scintille sous la lumière lunaire.

Elle ne parvient toujours pas à croire qu’une si petite chose l’ai protégée.

Elle tombe dans ses pensées en replaçant la balle dans sa poche. Elle est convaincue que c’est Kim Hajin qui l’a sauvée. Après tout, c’est le seul cadet qui utilise une arme à feu.

Ce qu’elle se demande, c’est pourquoi il l’a nié et comment il a su qu’elle était en danger.

Est-ce à cause du vent froid ? Ou à cause de la pale lumière lunaire ?

Rachel finit par se rappeler un très vieux souvenir. L’image d’un homme souriant gentiment fait surface dans son esprit. Ce n’était pas en Corée mais en Angleterre.

-Peu importe ce qui arrive, je vous protègerais, princesse. Bien sûr, je suis certain qu’il y en a beaucoup d’autres qui souhaitent vous protéger.

Cependant, cet homme est revenu à elle sous la forme du plus terrible des assassins.

Lancaster. À chaque fois qu’elle pense à lui, une part de son cœur tremble comme s’il était en train de geler.

L’embuscade d’aujourd’hui est probablement son œuvre.

« … »

Affligée, elle enfonce son visage entre ses genoux.

‘Aurais-je dû mourir avec eux alors ?’

Des sentiments douloureux refont surface dans son cœur.

**

Je me réveille dans le lit de ma tente. Elle n’est pas illuminée par la lumière du soleil. L’extérieur est toujours aussi sombre que lorsque je suis allé me coucher.

Est-ce qu’il fera sombre pendant les cinq jours ?

Je baille en quittant la tente.

Rachel, qui s’est portée volontaire pour la garde de nuit, est modestement assise à table, attendant le matin.

Est-ce parce qu’elle est à moitié endormie ? Elle ressemble à une elfe. Pendant un moment, je l’observe ébahi.

Elle incline sa tête comme trouvant mon regard étrange avant de me demander :

« …Quel est le menu du jour ? »

Ces mots me ramènent à la réalité. Qu’est-ce que je suis en train de penser du personnage que j’ai créé ?

« Ah, um, laisse-moi me nettoyer le visage d’abord. »

Je marche vers la rivière et me lave la figure. Je m’essuie ensuite avec une serviette et retourne au camp.

Je me suis surpréparé pour cet examen alors je déborde de nourriture.

Puisque nous devons chasser des monstres aujourd’hui, je choisis du bœuf. Je le lui montre pour m’assurer que ça lui convient.

Mais avant que je ne puisse ouvrir la bouche pour lui demander son avis, je suis surpris de la voir me fixer du regard. Non, pour être exact, elle regarde ma sacoche magique qui contient la nourriture.

On dirait qu’elle a vraiment faim.

« Du bœuf te convient ? »

« Super. »

Répond-elle instantanément.

Je sors deux pièces d’aloyau que j’ai mariné en avance.

Après avoir chauffé la poêle, j’y place les deux épais morceaux. Comme je l’ai dit auparavant, ma tante possédait un BBQ. J’ai vécu seul pendant 4 ans et, bien que ce ne soit rien d’impressionnant, j’ai travaillé comme cuisinier dans l’armée.

En d’autres termes, je suis un cuistot plutôt expérimenté.

Après y avoir ajouté des tranches d’oignons et du paprika, j’y verse une sauce spéciale qui émane immédiatement une délicieuse fragrance.

« Parfait. »

Je mets le steak sur une assiette et le montre à Rachel. Elle le regarde avec des yeux pétillants.

« Est-ce que tu veux aussi du riz ? »

Rachel acquiesce en souriant brillamment.

Je prends son assiette et y verse du riz avant de la lui rendre. Elle attend patiemment avec une fourchette et un couteau en main après l’avoir reçue. Il semble qu’elle attende que je commence à manger.

« Je mange. »

Le repas commence après que je me sois découpé un bout de steak.

Il a un très bon goût, peut-être à cause des circonstances. Non seulement est-il juteux, il fond pratiquement en entrant dans ma bouche. J’ai acheté ce steak par curiosité parce que l’emballage disait ‘Bœuf à la magie de grade 1 élevé dans un environnement dense en mana-‘ et il semble que j’ai fait le bon choix. Il vaut son prix élevé.

Notre repas se termine en 10 minutes, comme la dernière fois.

Après avoir bu un peu d’eau pour me rincer la bouche, je vérifie ma montre d’examen.

« …Qu’est-ce que c’est ? »

Pour une quelconque raison, j’ai 4 points de plus qu’hier.

« Un monstre est venu pendant ma garde. Je sais que j’ai dit qu’on devrait séparer les tâches et garder les points des monstres pour soi, mais j’ai pensé que je devrais diviser ce que j’ai obtenu pendant que tu dormais. »

« Ah, merci. »

Grâce à elle, j’ai obtenu plus de points gratuits.

« Alors séparons-nous maintenant. On devrait aller chasser. »

Dis-je en me levant. Rachel fait de même.

**

Le troisième jour s’est déroulé sans accroc.

Même sans le Desert Eagle, je parviens à chasser certains monstres grâce au grade augmenté de mon Don et à Aether. Aether adhère au pistolet d’entrainement sans se faire découvrir et en renforce la puissance. Bien sûr, même avec ça, je dois éviter les monstres au-dessus du rang bas-intermédiaire de grade de 6.

Quoi qu’il en soit, je marche dans la forêt et chasse confortablement. Comme toujours, je tire de loin, hors de portée du danger.

« Un lac. »

Je découvre un lac faiblement éclairé.

Des endroits comme celui-ci sont des mines d’or.

Il doit y avoir des monstres alligators qui donnent des points bonus, étant des ‘monstres embusqués’.

Il est facile pour moi de les attirer. Je dois juste faire briller une lumière suffisamment intense pour recouvrir tout le lac. Et il se trouve que j’ai appris comment faire il n’y a pas trop longtemps. Bien que, strictement parlant, je ne peux pas dire que je l’ai appris.

‘Sphère de lumière.’

C’est la magie que personne d’autre ne peut utiliser d’après Yoo Yeonha.

Avec la magie du Stigma, je crée une sphère radieuse. La masse blanche de lumière s’élève, illuminant les environs.

Au moment même où j’envoie la sphère au-dessus du lac, je sens un léger mouvement derrière moi.

« Qui va là !? »

Je crie fort, et la présence disparait.

Qui que ce soit, il doit être plutôt compétent pour avoir échappé à mes yeux pendant tout ce temps.

Mais maintenant que je l’ai remarqué, il n’y a aucun moyen d’éviter mon regard. J’observe les hautes herbes, ma vue s’étendant bien au-delà de celle des humains. J’aperçois ensuite une personne.

…C’est Chae Nayun.

Elle recule lentement et finit par s’arrêter. Il semble qu’elle ait l’intention de continuer à me suivre une fois que j’aurais baissé ma garde.

Tang.

Je tire une balle sur le sol devant son pied.

Son court cri résonne dans la forêt.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant