Chapitre 60. Examen Final (2)

 

Une heure s’est écoulée depuis mon arrivée sur l’île.  Je marche toujours dans la forêt.

Pour le moment, je me dirige vers l’emplacement de mon camp, un endroit près d’une rivière avec une montagne sur un côté. C’est la région que les anciens sages auraient appelé ‘dos à la montagne, face à l’eau’.

Je me prépare méticuleusement pour une exploration. Mon ordinateur est dans ma main droite et affiche constamment les vidéos des drones de l’île et dans mes poches se trouve une carte de l’île faite grâce au Livre de la Vérité. En d’autres termes, je suis rempli de codes de triche.

Mais avant que je ne puisse arriver à mon campement, je tombe sur un monstre.

Le singe clown est, comme son nom le suggère, un singe avec des taches colorées sur le corps. Cependant, son visage est un peu grotesque pour un singe et, parce qu’il fait la taille d’un homme adulte, les gens sont un peu surpris la première fois qu’ils en voient un.

« …Mince, il est terrifiant. »

Les singes clowns devraient être au rang bas-intermédiaire de grade 9. Bien entendu, il y a des différences individuelles mais celui se trouvant devant moi ne semble pas plus fort que le singe clown moyen.

Je sors mon pistolet d’entraînement.

Comme il est rapide, il serait problématique de ne pas le finir en un tir. Alors, je vise son point vital, sa queue. Ces singes sont naturellement agiles mais comme ils perdent leur sens de l’équilibre sans leur queue, il est facile de s’en débarrasser.

J’appuie sur la détente sans hésiter. La balle de magie dessine une ligne droite dans les airs et perce la queue du singe. Il essaie de bondir en réponse à la soudaine embuscade mais, avec sa queue blessée, il perd son équilibre et tombe. Je lui tire rapidement cinq balles dans la tête, bien que la quatrième soit suffisante pour transpercer son crâne.

« C’était facile. »

Après avoir scanné son corps avec ma montre, je continue mon chemin.

Après environ 30 minutes de marche, la rivière apparait.

La source de l’eau se trouve à l’extrémité nord de l’île et s’écoule avant de se séparer en huit branches. Cette rivière semble être la branche d’une branche mais suffit à fournir de l’eau potable. De plus, il y a une montagne rocheuse derrière la rivière et une dense forêt au-dessus, ce qui en fait un campement idéal.

Je sors ma tente, qui ressemble à un petit disque et peut être ouverte en y infusant de la magie. Le disque bouge par lui-même et forme une grande tente lorsque j’y transfert un peu de la magie du Stigma.

« Wow. »

J’entre dans la tente. C’est plus confortable que je ne l’imaginais. Il y a même des fournitures à l’intérieur ainsi qu’un lit et une petite table.

Puisque rien de grand n’arrive au début de l’examen, je décide de dormir un peu.

« Huaam. »

Je bondis sur le lit avec un grand bâillement.

 

**

 

Neuf heures après le début de l’examen.

Le soleil brulant s’est couché et les ténèbres descendent sur l’île et la mer.

« Haa… »

Sous le vent féroce, Rachel est assise sur une montagne rocheuse et récupère son souffle.

Elle s’en est allée d’elle-même après avoir rejeté plusieurs propositions de former une équipe mais maintenant elle sent le besoin de faire équipe plus que quoi que ce soit d’autre.

La plus grande raison est la nourriture.

« …Auu. »

Rachel regarde sa réserve de nourriture avec des sentiments mitigés. Il ne reste que la moitié de la nourriture fournie. Elle a mangé il y a deux heures à peine mais a de nouveau faim après un combat contre un monstre.

Les cadets doivent trouver leur propre nourriture en cherchant de la végétation comestible ou en chassant des animaux sauvages. N’importe qui peut deviner que les animaux sauvages restent près des rivières.

Mais même si elle chasse des animaux, il y a le problème de la préparation. Couper leur peau, sortir les os et obtenir la viande… Rachel n’a aucune expérience avec la boucherie.

Comme elle a déjà chassé six monstres, elle peut aussi faire des échanges avec les autres cadets. Mais les points sont précieux. Elle essaie de manger afin d’obtenir des points alors en utiliser pour acheter de la nourriture n’a pas beaucoup de sens.

Alors que Rachel réfléchit avec un visage solennel…

Une légère odeur de viande lui chatouiller le nez.

« … »

Elle se lève et regarde en direction du pied de la montagne. Là-bas, elle peut vaguement voir la couleur rouge d’un feu. Il est particulièrement visible dans l’obscurité.

Il y a probablement des cadets là-bas. D’après l’odeur, ils grillent de la viande.

Rachel ravale sa salive. Bien qu’il lui reste la moitié de sa nourriture, elle sait qu’elle doit en garder autant que possible. Non seulement le parti désespéré serait désavantagé dans un échange, la nourriture fournie est aussi propre et fiable.

Rachel bondit en bas. Après avoir descendu 300 mètres en courant en juste 3 minutes, elle atteint le sol et se met à suivre l’odeur.

Peu de temps après, elle trouve cinq cadets en train de cuisiner un sanglier géant. Les cadets remarquent sa présence et la regarde.

« Eh ? »

Trois garçons et deux filles. C’est un groupe de cadets équilibré. Rachel les observe silencieusement.

« …Qu’est-ce que tu veux ? »

Ils se mettent sur leurs gardes. Rachel évalue leurs prouesses de combat. Cependant, il est encore trop tôt pour combattre d’autres cadets. Rachel indique le sanglier.

« J’aimerais en acheter. »

« Ah~ Haha. Tu travailles seule. »

Un cadet qui semble être le chef du groupe se lève. Il s’approche d’elle et lui tend sa main graisseuse. Rachel essaie de la lui serrer mais il la retire avant qu’elle ne puisse le faire.

« Ah, ma main est sale. »

Il rit chaleureusement et continue :

« Tu es la bienvenue pour nous rejoindre. Nous sommes tous des cadets ici. Ça vous va aussi, hein les gars ? »

L’homme se retourne et lance aux autres un regard lourd de sens que Rachel ne peut pas voir.

L’homme se retourne ensuite :

« Ah oui, tu ne dois pas connaître nos noms. On connaît le tien. »

« … »

Rachel acquiesce silencieusement. L’homme se gratte le cou et dit :

« Eh bien, Rachel-ssi est célèbre… Je suis Joo Yeohoon. »

 

**

 

« Argh, où suis-je ? »

Chae Nayun erre dans les bois depuis 14 heures. Durant cette période, elle a chassé 9 monstres, se plaçant probablement au top du classement. C’est le résultat de l’utilisation simultanée de l’arc et de l’épée.

« Ça n’en finit pas… »

Elle traverse les vignes et les hautes herbes mais, peu importe à quel point elle marche, elle ne trouve pas de source d’eau ou de nourriture utile. En fait, elle n’a même pas rencontré de cadet. Maintenant, elle est épuisée.

Alors qu’elle est sur le point de s’évanouir…

Comme une lumière du salut, une légère lueur de torche apparaît au loin. Elle pense même que ça puisse être un feu de camp.

« Oooh ! »

Elle court vers la lumière et, alors qu’elle s’en rapproche, elle commence à sentir une fragrance épicée.

Après avoir échappé au champ sans fin d’hautes herbes, Chae Nayun aperçoit la source de la lumière.

« Eh ? »

Elle y voit Kim Hajin en train de mâcher un bout de viande. Il l’observe avec des baguettes en main et un plat rempli de viande.

« …Quoi ? »

Demande-t-il en inclinant la tête.

Chae Nayun déglutit difficilement. Bien qu’elle préfère la cuisine gastronomique, elle a bougé pendant 14 heures avec peu de repos et de nourriture. Elle a depuis longtemps dévoré la nourriture qui lui a été fournie. Si ça peut se manger, elle est prête à le faire goulument.

Elle commence par observer Kim Hajin et ses environs. Il y a une grande tente à l’air confortable à côté de lui. La source de la lumière n’est pas un feu de camp comme elle l’a cru mais un grill portable. De plus, il a une table, une chaise une poêle à frire et de la viande emballée en train de cuire…

« C-C’est quoi ce délire, où as-tu obtenu tout ça ? »

« …J’ai préparé ça pour l’examen. »

« Quoi ? Qu’est-ce que tu savais de l’examen pour avoir préparé tout ça ? »

« J’ai emporté ça juste au cas où. Ne sais-tu pas que je suis le numéro 1 dans le monde ? »

Kim Hajin se tapote la tête et dit :

« Je suis sacrément intelligent. »

« …Ouais, tant mieux pour toi. »

La remarque sarcastique de Chae Nayun ne dure qu’un instant. Elle déglutit difficilement en voyant la viande.

De son côté, Kim Hajin se demande si leur rencontre est due à la chance.

En y repensant, il semble effectivement que les points soient venus d’eux-mêmes jusqu’à lui.

« T’as faim ? »

« … »

Elle acquiesce sans parler.

« Il te reste quoi de ta nourriture ? »

« … Je l’ai perdue en combattant un monstre. »

Elle a déjà tout mangé alors elle fait un petit mensonge.

« V-Vraiment, je suis un peu maladroite. »

« Hm. »

Kim Hajin croise les bras et plonge dans ses pensées tandis que Chae Nayun retient son souffle et attend qu’il parle.

« Combien de points as-tu ? »

Elle lâche immédiatement un soupir de soulagement dans son cœur. Tout se déroule comme elle l’espérait.

Elle a tué neuf monstres et obtenu un total de 35 points mais elle choisit de ne pas dire la vérité.

« Vingt…cinq. »

« Alors donne m’en la moitié. »

« M-moitié ? »

La moitié. C’est cher à payer pour le repas d’une seule journée.

« Ouaip. Mais en échange… Tu es fatiguée, n’est-ce pas ? Je te prêterais aussi un sac de couchage. Tu peux juste dire non si tu refuses. »

« N-non ! Je veux dire oui ! Je, je le veux. »

Chae Nayun allume sa montre d’examen. Elle peut reconnaitre les autres montres dans un rayon de 3 mètres.

[Kim Hajin]

-Echange de points

-Partage de localisation

Elle appuie sur ‘Echange de points’.

La moitié de 25 c’est 12.5 mais seul des nombres entiers peuvent être utilisés dans un échange. Après y avoir un peu réfléchi, elle lui envoie 12 points et s’assoit discrètement à côté de lui. Après avoir confirmé la réception des points, Kim Hajin donne à Chae Nayun des côtelettes de porc bien cuites.

« Mais est-ce que tu es vraiment ok avec seulement ça ? Ce sont juste des côtelettes. »

« … Je dois manger pour vivre. »

Chae Nayun a entendu dire que des situations comme celle-ci sont fréquentes dans les donjons et les tours.

Elle place une côtelette dans sa bouche. Est-ce parce qu’elle a faim ? Elle la trouve particulièrement délicieuse. Elle voit ensuite Kim Hajin tremper la sienne dans une sauce. Elle en fait de même et découvre que c’est encore meilleur.

Ils continuent tous deux à manger pendant 20 minutes.

Aucun ne parle pendant ce temps-là.

« Ah, maintenant je suis pleine. »

Une fois sa faim partie, elle se sent un peu embarrassée. Elle n’est pas particulièrement proche de Kim Hajin. En fait, leur relation peut être décrite comme inconfortable.

Alors qu’elle songe à s’enfuir…

« Tiens. »

Il lui donne une bouteille d’eau. Chae Nayun la regarde avec hésitation.

« C’est de l’eau minérale, pas de l’eau de la rivière. »

Est-ce que ce type est capable de lire dans les pensées ?

Kuhum. Elle tousse légèrement et prend l’eau. Gulp, gulp, kyaa. Après en avoir vidée la moitié en une fois, elle lache un soupir satisfait.

« …Au fait, qu’est-ce que c’est que ça ? »

Elle aperçoit soudainement un anneau à l’index de Kim Hajin.

« … »

Son visage se raidit. Il frotte l’anneau sans parler, comme pour choisir ses mots. Voyant sa réaction sérieuse et pourtant agitée, un flash de compréhension s’élève dans l’esprit de Chae Nayun.

« Ah, peu importe, peu importe. Je ne suis pas du tout curieuse. »

‘Je n’en ai peut-être pas l’air, mais je suis quelqu’un qui peut lire entre les lignes. Ça doit être un souvenir de sa famille.’ Elle finit le reste de l’eau sans attendre sa réponse.

Pendant ce temps, Kim Hajin regarde Chae Nayun avec des yeux de poisson mort.

« Je n’ai jamais dit que tu pouvais tout boire. »

« …Eh ? »

 

**

 

Le matin suivant arrive. Les oiseaux chantent et les cris de monstres résonnent dans la forêt.

Me réveillant à cause du bruit, je sors de mon lit. Bien que je me sente un peu raide, c’est du luxe sur cette île.

« Auuu. »

Je sors de la tente pour me baigner dans la lumière du soleil. Cependant, aucune lumière ne brille en dehors de la tente.

« …Est-ce que c’est une nuit polaire ? »

Le monde extérieur est sombre à ce point. Probablement à cause des mages de la tour centrale de l’île.

Je regarde les alentours. Sur le sol, Chae Nayun est emmitouflée dans son sac de couchage, encore assoupie. La nuit a dû être froide car il n’y a que sa tête qui dépasse. D’une certaine manière, elle ressemble à une chenille.

Tong !

Soudainement, la graine se trouvant sur la table de ma tente bondit. Apparemment, elle a déjà fini son repas. Elle a dû sentir mon regard car elle commence à trembler.

« …Pourquoi es-tu si mignonne ? »

Je chatouille la graine et l’emballe dans une nouvelle compresse. Je récupère ensuite la tente. En premier lieu, je n’ai pas l’intention de rester continuellement au même endroit. Chae Nayun utilise encore le sac de couchage mais je peux juste le lui donner.

Maintenant que les cadets peuvent se combattre, je n’ai pas l’intention de rester immobile. J’ai l’intention de me battre agressivement, en particulier contre des individus dangereux.

Bien entendu, je n’ai pas l’autorisation de tuer. Certains des Djinns ici présent ne savent même pas qu’ils en sont et, en fait, ils ne sont pas encore des Djinns.

C’est la différence entre un Djinn contracté à un autre Djinn et un Djinn contracté à un diable.

Dans le premier cas, ils reçoivent de la magie par leur Djinn contracté pour éviter de devenir fou furieux et leur contrat est aussi moins contraignant. Ces Djinn sont souvent traités comme dispensables, se faisant abandonner ou tuer s’ils ratent leur mission.

De l’autre côté, les Djinns ayant directement contracté un diable sont plus rares.

Des exemples de tels Djinns sont Sven, Yun Hyun et Lancaster. Mais directement contracter un diable cause de gros effets secondaires et le seul ‘cadet’ sur cette île étant parvenu à surmonter ces effets est un homme appelé Joo Yeohoon.

« Je vais devoir monter plus haut. »

Pour le moment, mon but est d’atteindre l’Arbre Monde situé au centre de l’île. Bien qu’il ait un nom grandiose, c’est juste un arbre extrêmement grand. Il a ses racines au centre de l’île et est appelé l’Arbre Monde uniquement à cause de sa taille.

 

**

À peine 24 heures après le début de l’examen, Yoo Yeonha est parvenue à former son propre groupe. C’est une petite équipe composée de cinq personnes qu’elle dirige. En utilisant leurs forces, elle amasse facilement et efficacement des points.

« Yeonha-ssi, j’ai trouvé quelqu’un. »

Une tireuse d’élite appelée Rose chuchote dans son oreille et tend son arc avant d’attendre ses ordres.

Mais alors qu’elle s’apprête à tirer, le fouet de Yoo Yeonha s’envole comme un éclair et lui arrache son arc.

« Eh ? »

« Stop. »

Elle fixe Rose avec des yeux sérieux :

« …Tu ne peux pas toucher cet homme. »

« Eh ? E-Est-ce qu’il n’est pas au rang 934 ? »

Le classement ne change pas avant la fin de l’examen final et, selon les règles de l’examen, chaque cadet porte un badge avec leur rang inscrit. Mais même sans son badge, l’homme que vise Rose est connu de la plupart des cadets.

Il est connu pour son Don lié aux armes à feu entre autres, le cadet au rang 934, Kim Hajin.

« Non, tu ne peux pas gagner contre lui. »

Cependant, Yoo Yeonha l’interrompt légèrement.

À ce moment, Kim Hajin agit, comme pour permettre Yoo Yeonha d’éviter de devoir fournir des explications. Il escalade un arbre géant avec des mouvements impeccables.

Après avoir atteint le sommet d’un arbre de 150 mètres de haut le temps de respirer quelques fois, il s’enfonce dans le feuillage dense.

Cette série de manœuvres irréalistes stupéfie Rose.

Yoo Yeonha lui dit d’une voix sérieuse :

« Tu vois ça ? Je viens de te sauver la vie, Rose-ssi. Pour cet homme, le rang n’est qu’un nombre. Si tu avais relâché la corde ton arc, tu aurais sûrement perdu. Non seulement ça, nous aurions aussi eu des problèmes. »

« Ah… »

« Il y a beaucoup de dragons cachés dans ce monde. C’est pour cette même raison que l’Association des Héros ne peut rien faire à propos des chasseurs de la Vaste Etendue. La prochaine fois, ne fait rien avant que je n’en donne l’ordre. »

Rose acquiesce comme une enfant se faisant réprimander par son professeur.

« Aussi, le fait que cet homme soit inhabituellement doué, garde-ça secret. »

« Eh ? Pourquoi ? »

Rose ne peut cependant pas s’empêcher de questionner cet ordre. Yoo Yeonha lui donne une brève explication :

« Parce qu’il pourrait devenir un membre de notre famille. Pour ton information, j’aime les gens avec la bouche fermée. »

Rose tremble.

Essence de Détroit, la deuxième plus puissante guilde au monde.

Pour Rose qui est au rang 68, c’est une offre trop attirante.

« Ah, oui ! Je vais garder ça secret ! Jusqu’à la mort ! »

« Bien. »

Après avoir généreusement sourit à Rose qui est aussi obéissante qu’un chien, Yoo Yeonha fixe l’arbre géant que Kim Hajin a escaladé.

C’est un arbre monstrueux que même les plus courageux hésiteraient à escalader. Rien qu’en regarder le sommet fait mal à la nuque mais Kim Hajin est arrivé à la cime en quelques minutes à peine.

« …Hm. »

‘Devrais-je modifier l’estimation de son habilité physique ?’ Elle commence à penser à son rapport.

Tiiring-

Un message arrive à sa montre à ce moment, mettant un terme à ses pensées.

« Ah, Ijin-ssi nous a contacté. Rentrons. »

Ceux qui partagent leur localisation peuvent aussi communiquer entre eux.

Yoo Yeonha a probablement été la première à le découvrir.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant