Chapitre 55. Pari (1)

 

Il est 2 A.M. en Corée et 7 P.M. en Norvège. Les 2 pays ne sont pas dans les mêmes fuseaux horaires mais le ciel est tout autant noir.

Les ténèbres descendant sur la montagne enneigée marquent la fin de l’évènement du club de chasse.

Chae Nayun et moi avons obtenu les drapeaux de la première et quatrième place. La récompense de la première place est un bout de papier avec le coupon d’aide de Yun Seung-Ah et celle de la quatrième place est un set de jeux VR d’une valeur de 3 millions de won. Tous les prix sont fantastiques, comme on peut s’y attendre de cadeaux d’Héros actifs.

Nous retournons à la cabane ou nous attend un bon barbecue. Les autres membres du club qui viennent de rentrer nous saluent en souriant.

« Wow, vous avez eu la première place ? Je suis jaloux ! »

S’exclame le chef de club en voyant le drapeau dans ma main. Les autres membres nous envoient aussi des regards envieux auxquels je réponds avec un sourire amer.

« Maintenant, mangeons. »

Le barbecue commence et les membres placent la viande sur le grill. Le grésillement est agréable à écouter, c’est le moins qu’on puisse dire, mais ces enfants sont terribles au grill. Réalisant que ce ne sont que des adolescents, je m’avance :

« Je m’occupe du grill. Vous pouvez vous reposer. »

Lorsqu’il s’agit de cuire de la viande, c’est une question de fierté pour moi. Comme ma tante tenait un restaurant de BBQ Coréen, j’ai plutôt confiance en ma technique de grillade.

« …Tu n’es pas comme le disent les rumeurs, huh. »

Un senior me lance un regard surpris en me tendant les pinces. Sans parler, je me concentre sur la grillade. Savoir quand retourner la viande est la chose la plus importante pour la cuisson et il vaut mieux la couper le plus tard possible. Bien sûr, même en me concentrant sur le grill, je garde mes oreilles ouvertes. Les seniors commencent à donner de bons conseils à leurs juniors :

« Je sais que votre final arrive. Soyez prudents. L’examen final va être plus rigoureux que tous les examens précédents. Ne faites confiance à personne, en particulier pendant cet examen. »

« Est-ce que c’est si difficile ? »

« C’est difficile mais j’ai surtout vu des amitiés se briser à cause de lui. Comme c’est directement connecté au classement des cadets, tout le monde va être à cran. Aussi, vous savez qu’il y a une classe séparée pour ceux qui ont échoués n’est-ce pas ? »

« Ah, oui. »

« Il y en a environ 200 par an. Vous devez être particulièrement prudent avec eux. Ils ne reculeront devant rien pour passer puisqu’ils seront expulsés s’ils ne passent pas cette fois-ci. »

Les cadets retenus l’année précédente seront la source de troubles durant le final. Parmi les 200 doubleurs, près de 20% sont contractés à des Djinns ou font partie d’organisations de grande envergure. Il peut même y en avoir plus si le coauteur a manipulé les chiffres.

« Hey, um… Haejin ? »

« C’est Hajin. Kim Hajin. »

« Ah, Kim Hajin. Tu es un grand grilleur ! Mais tu devrais aussi manger. »

« J’ai mangé en grillant, je suis plein. »

« Vraiment ? »

Le barbecue continue pendant 20 minutes. Avec mon bon travail de grillade, tout le monde me voit plus favorablement.

« Le plan original était de sortir chasser la nuit mais… contentons-nous de nous reposer puisque nous sommes pleins. »

Le chef prend une décision.

« L’équipe 1 va utiliser la cabane A. L’équipe 2 va utiliser la B. »

Les 18 membres du club se séparent dans deux cabanes différentes. Chae Nayun et moi sommes assignés à la cabane A.

Elle est étonnamment grande. Le premier étage a trois chambres et un grand salon tandis que le deuxième étage a six chambres avec une chambre par personne.

Après nous être débarrassés de nos bagages, nous nous sommes retrouvés dans le salon où nous avons commencé à jouer à Mafia pour resserrer les liens du groupe.

Mais chaque fois que Chae Nayun devient la mafia, elle se fait tuer au premier vote de ville. Lorsqu’elle prend des rôles importants comme le docteur et le flic, la mafia la tue dans sa première ou deuxième nuit. Même quand elle n’est qu’une citoyenne ordinaire, elle se fait tuer relativement rapidement. C’est sa faute et pas celle de quelqu’un d’autre.

Elle est simplement terrible à ce jeu parce qu’elle ne sait pas comment cacher ses émotions.

« …Ah, je n’ai pas autant ris depuis longtemps. »

Maintenant que le jeu s’est terminé et que tout le monde est allé se coucher, je quitte la cabane et m’assied sur un banc à l’extérieur. Le visage lésé de Chae Nayun continue à me venir à l’esprit et je ne parviens pas à m’empêcher de rire. Si on l’avait poussée juste un peu plus loin, elle se serait peut-être même mise à pleurer.

Mais bientôt, je m’empêche de rire et allume mon pc.

L’Agence Vérité a reçu une autre requête.

[Il y a un escroc appelé Jerome Müller. Il était mon manager de fonds avant de s’enfuir avec l’argent. Voilà plusieurs photos de son visage, sa taille et autres informations d’identifications. Dites-moi où il se trouve s’il-vous plait.]

C’est la deuxième requête que j’ai reçue. À en juger par son nom Allemand, il a dû être introduit par le premier client.

Puisque le visage et les identifiants de l’escroc sont présents, il ne sera pas difficile de trouver sa localisation avec le Livre de la Vérité. Sans délais, je libère la magie du Stigma et ouvre le Livre.

Près de 80% de ma magie actuelle est utilisée pour trouver sa position actuelle. Me sentant un peu étourdi, je titube légèrement.

[Cela vous coûtera 5.000.000 de points.]

Je me retiens d’en demander 50 millions. Etonnamment, je reçois immédiatement une réponse me disant que l’argent va être déposé. J’écris exactement ce que m’a dit le Livre.

Il n’y a pas de réponse.

Je ferme le Livre et range mon ordinateur. Je me mets à regarder au loin. La nature intacte de la Norvège entre dans mon champ de vision. Devant cette beauté scénique, une pensée me vient soudainement à l’esprit :

Cigarette.

« Ah, j’ai arrêté de fumer… »

Je viens de le réaliser. Avant de venir dans ce monde, je fumais un demi paquet tous les jours à cause du stress. Mais après être arrivé ici, fumer ne m’ai jamais venu à l’esprit.

« Tu fumais ? »

« Whoa ! »

Je sursaute à la voix soudaine.

« Q-Quoi ! Où es-tu !? »

« Au-dessus de toi, idiot. »

Je lève immédiatement la tête. La tête de Chae Nayun dépasse d’une fenêtre du deuxième étage. Depuis quand est-elle là ?

« Alors tu fumais ? Un vrai délinquent, huh. Est-ce que tu as aussi des tatouages ? »

Je flanche à cause de ses mots piquants et apitoyants. Mes yeux tombent sur mon bras. Heureusement, les deux traits de Stigma sont couverts par mes vêtements.

« Quoi, tu en as vraiment ? Laisse-moi voir. »

« Je n’en ai pas. »

« Hmm. »

Elle lève les sourcils en me regardant de haut. Mais elle relève bientôt la tête. Il semble qu’elle ne m’a pas vu ouvrir le Livre de la Vérité.

« …Au fait, est-ce que tu es confiant ? »

Me demande-t-elle en regardant l’horizon.

« Confiant ? A quel sujet ? »

« Pour ce qui est de gagner contre moi. »

Je rétorque avec arrogance face à sa question directe :

« Et toi, tu te sens prête à abandonner ton arc si tu perds ? »

« …Ça ne peut pas arriver alors ça ne m’a pas traversé l’esprit. »

« Si tu finis par perdre, est-ce que tu vas pleurer ? »

« Est-ce que tu veux pleurer maintenant ? »

« Tu t’es presque mise à pleurer aujourd’hui à cause de Mafia. »

« …La ferme. »

Nous échangeons des coups. Je pense être le gagnant alors que je me demande ce que je suis en train de faire avec une enfant. À force de rester avec eux, j’ai l’impression d’en devenir un moi-même.

Au final, je me rassois sur le banc et continue à regarder le paysage.

Je ne vois que de la neige et des arbres à feuilles persistantes mais quand je regarde le ciel, un tout nouveau paysage émerge. Le ciel est rempli d’étoiles. C’est la première fois que je vois une telle scène. Je commence à comprendre pourquoi elle a ouvert sa fenêtre. Elle aussi regarde les étoiles.

« Ah oui, le club de voyage est apparemment annulé cette semaine. »

Elle parle de l’annulation du club, ce qui n’est pas particulièrement surprenant. La même chose est arrivée dans l’histoire originale. Dans cette histoire, le plan de Belbet a marché alors Natasha a rompu avec Oh Hanhyun. Mais maintenant elle a rompu avec lui parce que Belbet s’est fait arrêter. Oh Hanhyun doit se tordre de la douleur de la rupture en ce moment même.

« Au fait, est-ce que tu as vu le nouvel article de France ? »

« Nouvel article ? C’est à propos de moi ? »

« Ouais, Yeonha me l’a montré. Ils t’appellent le Sherlock coréen qui a capturé l’escroc du siècle. »

« Oh. »

« Je ne parviens pas à croire qu’un délinquent qui fume et qui me provoque sans raison soit Sherlock. »

« …Va te coucher. »

« J’allais le faire même sans que tu me le dises ! »

Tak.

Elle ferme sa fenêtre. Je me lève aussi pour partir mais ma montre sonne.

Elle m’a envoyé un lien vers l’article.

[L’escroc du siècle capturé par un cadet coréen.]

Il y a donc un article comme celui-là. Je rigole, un peu embarrassé et lis la version traduite :

[Belbet a été arrêté dans un grand manoir de la périphérie de Paris. Belbet est un escroc ayant arnaqué des milliers de gens ces 20 dernières années…Il a essayé d’enterrer ses méfaits en simulant sa mort mais ses astuces ont été percées à jour par la perspicacité et le raisonnement acéré d’un cadet de Cube…]

Tak.

Chae Nayun ouvre à nouveau sa fenêtre avant de me demander d’une voix pleine de curiosité :

« Hey, ça a quel goût une cigarette ? »

« … »

 

**

 

« Oh, mince. »

Yoo Jinhyuk revient de son voyage. Durant ces deux derniers jours, il a vu 24 heures du passé d’une personne. S’il a une limite de deux jours c’est parce qu’il ne peut pas retenir ses boyaux et sa vessie plus longtemps. Il court vers les toilettes au moment-même de son réveil.

« Avez-vous découvert quoi que ce soit ? »

Sa secrétaire lui parle à travers la porte des toilettes.

« Ouais, il y a plusieurs choses étranges. »

« Qu’avez-vous vu ? »

Le jour de son entrée à l‘orphelinat, il a passé 23 heures et 55 minutes devant la porte. »

Yoo Jinhyuk peut bouger dans la réalité virtuelle d’un passé. Cependant, comme il n’y est que sous la forme d’un corps spirite formé de magie, il consomme de la magie à chaque fois qu’il bouge. En conséquence, il vaut mieux rester immobile si possible.

« Un enfant a déposé un enfant. »

« …Huh ? Un enfant a donné naissance à un enfant ? »

« Non, l’enfant était trop jeune pour donner naissance mais je n’en sais pas vraiment plus. C’est à ce moment-là que ça s’est terminé. Son passé est étrangement dense alors je vais devoir être dans ma meilleur condition si je veux en savoir plus. »

Pffft, pfft. Des bruits déplaisants résonnent dans les toilettes, la secrétaire fronce les sourcils.

« Quoi qu’il en soit, on dirait que ça va prendre un certain temps. Je ne sais pas si je peux le faire gratuitement. »

La secrétaire lui envoie un message sur sa montre. À l’écran se trouve une image familière.

« Quoi, c’est encore Kim Hajin ? »

C’est la même photo de lui que lui a envoyé sa nièce.

« Oui, mais regardez le rang d’acheteur. »

« Rang ? …Rouge, Diamant Rouge ? »

Diamant Rouge est le plus haut rang du Banquet Violet. En même temps, il s’agit du rang de Yoo Jinhyuk.

Les membres Diamants Rouges sont capables de voir le rang des acheteurs et des vendeurs. De plus, comme il existe peu de membre de ce rang, ils peuvent se reconnaître l’un l’autre.

Yoo Jinhyuk sait naturellement à qui appartient ce compte.

[Requête pour la recherche du passif de cette personne. Vous n’êtes pas autorisés à le blesser. Nous déposerons 100 millions de points comme paiement d’avance et 500 millions de points additionnels une fois le travail terminé (le contrat sera annulé si la cible le découvre ou est blessée).]

Les phrases courtes et précises ainsi que la quantité d’argent offerte immédiatement indiquent leur identité.

« C’est… »

Des phrases allant droit au but, l’utilisation extravagante d’argent, utiliser 600 millions de won pour enquêter sur le passé d’une personne…

Il en est certain.

C’est le compte de la Troupe Caméléon.

Yoo Jinhyuk fixe la photo de Kim Hajin.

« …Il peut vraiment y avoir quelque chose à son sujet. »

Yoo Jinhyuk sourit profondément face à la première requête intéressante depuis un moment.

Il est toujours aux toilettes.

 

**

 

Une semaine passe en un coup de vent et le jour tant attendu arrive finalement.

C’est le jour de mon duel d’archerie avec Chae Nayun. Je dois lui prouver que je n’ai pas menti en lui disant que je peux la battre en archerie après seulement un mois de pratique.

Dès la fin des cours, je me dirige vers le terrain d’archerie. Chae Nayun et son groupe d’amis me suivent. Même avec un simple coup d’œil, je peux voir qu’elle a ramené un bel entourage. Il doit y avoir au moins 70 personnes avec parmi eux des cadets bien connus comme Kim Suho, Yoo Yeonha et Shin Jonghak.

Après avoir marché pendant environ 15 minutes, nous arrivons sur le terrain construit sur une montagne artificielle.

Le champ de tir est similaire à un terrain de tir au pigeon d’argile mais les couloirs sont énormes. Chae Nayun s’échauffe dans un couloir à 50 mètres environ.

« Nous ferons la même chose. Tu as pratiqué le tir à l’arc ce dernier mois, n’est-ce pas ? »

Je rétorque légèrement.

« Non. »

« Quoi ? »

« Je ne l’ai pas fait comme ça. Explique. »

« … »

Elle fronce ses sourcils.

« Huu, tu vois ça au loin ? La distance maximale est de 1km. Nous allons commencer à 100m et la distance va augmenter de 50m à chaque fois que nous réussissons… Regarde, laisse-moi te montrer. »

Elle dresse son arc. Après s’être éclaircie la gorge, elle crie :

« Tir ! »

Une cible bondit immédiatement de la marque des 100 mètres. Elle bouge à gauche à droite, essayant apparemment d’esquiver sa flèche. Lorsqu’elle atteint le plus haut point, Chae Nayun tire une flèche en bois, qui transperce proprement la cible.

Elle a la posture du manuel et sa flèche a suivi la trajectoire du manuel. Les spectateurs l’acclament. Pour être honnête, ma mâchoire est aussi légèrement tombée.

« Quoi ? C’est plus difficile que tu ne le pensais ? »

Je réponds à sa question confiante avec un léger sourire :

« Non. Je pense juste que c’est trop facile. »

Je tends ensuite ma main vers elle.

« …Quoi. »

« Donne moi ton arc et une flèche. Je n’en ai pas. »

« …J’ai pensé que tu ferais quelque chose comme ça alors je les ai préparés pour toi. »

Elle révèle ses dents et grogne avant de regarder derrière elle. Un type accourt immédiatement vers elle avec un arc et un carquois rempli de flèches.

« Prend ça. »

« Merci. »

Je dépose le carquois et commence par examiner l’arc.

« Tu es prêt ? »

« Attend. »

C’est la première fois que je touche un arc. Comme un arc est considéré comme une arme principale, je ne peux pas en louer un à Cube sans payer. Heureusement, l’arc dans ma main est un arc traditionnel alors je sais au moins comment l’utiliser.

J’essaie de tirer sur la corde et d’encocher une flèche.

« C’est comme ça qu’on tire ? »

Il semble que mon Don ne puisse rien faire pour ma posture.

« … »

Chae Nayun me regarde abasourdie, je ris timidement et murmure :

« Je plaisante. Je suis prêt, allons-y. Commençons. »

En tout cas, je peux juste copier sa posture.

Elle fait claquer sa langue et regarde sa cible. Elle crie fort :

« Start ! »

Sa voix cause un écho.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant