Chapitre 54. Vestige (2)

 

-Ding

« Ah, bon sang ! »

Le message soudain sur sa montre cache l’écran du jeu à un moment crucial. Yoo Jinhyuk rugit et bondit comme un ressort.

« Quoi, vous avez encore perdu ? »

Sa secrétaire lui demande apathiquement.

« Non mais hey ! Est-ce que tu as relié ma montre à l’ordinateur ? »

« Non. »

« Tu l’as fait ! J’ai perdu à cause de l’alerte ! »

« Ce n’est pas moi. »

Yoo Jinhyuk s’attrape la nuque, sentant monter sa pression sanguine. Il a perdu 50 millions de won avec cette défaite.

« Ma vie… Quoi ? »

Mais sa mauvaise humeur disparaît en un instant en voyant le nom de l’envoyeur – Yoo Yeonha.

C’est le nom de son adorable nièce.

« Est-ce que le soleil s’est levé à l’ouest aujourd’hui ? Ma nièce vient de m’envoyer un message ! »

S’il se souvient bien, la dernière fois qu’elle lui a parlé c’était il y a cinq ans. Yoo Jinhyuk vérifie rapidement le contenu du message.

[Oncle, j’ai besoin que tu recherche l’histoire familiale d’une personne.]

Yoo Jinhyuk incline sa tête.

« Mm ? Eh bien, c’est surprenant. »

« C’est du travail ? »

Les yeux de sa secrétaire s’illuminent.

« Non, je te l’ais dit, c’est de ma nièce. »

« C’est du travail alors ? »

« …Je suppose que oui. Huaaam. »

Il baille et s’effondre sur son canapé. Yoo Yeonha lui envoie un autre message.

[Cadet de Cube, Kim Hajin.]

« Kim Hajin… Qui est-ce ? »

« Fais des recherches sur lui. C’est un cadet de Cube apparemment. »

« Ah bon ? »

Il y a au plus 6000 cadets par année à Cube. Dans une sélection si petite, trouver quelqu’un c’est du gâteau pour des gens dans leur ligne de travail. Les mains de la secrétaire bougent en un éclair sur le clavier de son ordinateur.

Bientôt, une vue d’ensemble du cadet en question apparaît à l’écran.

« C’est un orphelin. Il a une dette de 300 millions de won. »

« Oh, c’est pour ça qu’elle parle d’affaires familiales.  Elle doit vouloir savoir qui sont ses parents. Aussi, il a une aussi grande dette ? »

« Oui. Il a aussi un compte de courtage. Je ne sais pas combien il a dedans par contre. »

Murmure Yoo Jinhyuk en se curant l’oreille.

« Et bien, si ce n’est que ça, je suppose que je peux le faire gratuitement. »

« …Ehew, ainsi s’en va ma paie. »

« Tu vas avoir ta paie. Honnêtement, tu ne penses pas que tu prends trop ? 20 millions de won par mois bon dieu. »

 

« C’est parce que je les vaux. »

« Tsk. »

Il fait claquer sa langue près avoir réprimandé sa secrétaire avant de se lever subitement.

« Apprête-toi. »

« Allez-vous vraiment le faire gratuitement ? »

« Ouais, j’ai une faveur à demander à Hyung de toute façon. »

« Aha. »

La secrétaire habituellement crispée est immédiatement convaincue.

Il y a une raison pour laquelle Yoo Jinhyuk est le meilleur dans ce domaine.

« Est- ce que c’était il y a 16 ou 17 ans ? Commençons par le jour de sa naissance. »

Il peut revivre le passé des gens.

 

**

 

Sur le chemin du retour vers les dortoirs, Yoo Yeonha fait la moue en fixant sa montre du regard. 3 heures se sont écoulées depuis qu’elle a envoyé un message à son oncle mais elle n’a reçu de réponse. Ce n’est pas qu’il ne l’a pas lu puisque le message est marqué comme ‘lu’. En d’autres termes, il l’a ignorée.

« …Pourquoi il ne répond pas ? »

« Qui ça « il » ? Ne, Ne me dis pas, tu as un p-petit ami ? »

Demande Chae Nayun, qui se trouve à côté d’elle en ayant l’air choquée. Yoo Yeonha lui lance un regard. Pour une quelconque raison, Chae Nayun a récemment commencé à agir étrangement amicalement. Yoo Yeonha ne sait pas quoi en penser. Chae Nayun était distante et indifférente par le passé alors elle ne comprend pas pourquoi elle agit comme ça.

« Je sors avec Shin Jonghak. »

« Le monde entier sait que c’est un mensonge. »

« …Ehew. Très bien, c’est mon oncle. »

« Oncle ? »

Yoo Yeonha soupire et Chae Nayun se retourne en ricanant.

« Passe devant. Je dois pratiquer mon archerie. »

« Archerie ? …Ah oui, ton pari avec Kim Hajin est pour bientôt. »

« Ouais, j’ai même loué un stand d’archerie pour le pari. Est-ce que tu veux venir voir ? »

Le week-end passé, Chae Nayun a pensé à Kim Hajin et est arrivée à sa propre conclusion. S’il a des sentiments romantiques pour elle, elle s’est dit qu’elle devra le punir après avoir gagné le pari. Lui dire que sa manière d’exprimer son affection est mauvaise et qu’un arc lui convient mieux.

« …Voir ? »

Demande Yoo Yeonha, son intérêt piqué. Peu importe comment elle y pense, elle ne pense pas que Chae Nayun puisse gagner. D’après son expérience, la confiance de Kim Hajin est toujours bien fondée.

« Ouais, j’ai invité quelques personnes. »

« Est-ce que Jonghak vient aussi ? »

« Ouaip. »

« …Il va amener plus de gens. »

Shin Jonghak fera probablement des choses que personne ne lui a demandé de faire. Pour sauver sa réputation, il emmènera une dizaine de cadets avec lui. Si Kim Hajin gagne, Chae Nayun sera embarrassée devant une grande foule.

« Je vais utiliser cette opportunité pour le remettre à sa place. »

« … »

Yoo Yeonha regarde le visage confiant de Chae Nayun.

En imaginant son visage excessivement confiant se distordre d’embarras et de désespoir, Yoo Yeonha se promet de ne pas manquer le pari.

« Je viendrais voir. »

Contente juste de l’imaginer, Yoo Yeonha sourit brillamment.

Sa montre sonne à ce moment.

Yun Seung-Ah : [Allons manger un bout ce week-end, je veux m’excuser pour ce qui est arrivé.]

Elle vérifie rapidement sa montre mais voyant qu’il ne s’agit pas de Yoo Jinhyuk, elle fronce les sourcils, déçue.

« Qui c’est maintenant ? »

Demande Chae Nayun en s’arrêtant.

« Pourquoi es-tu si curieuse soudainement ? »

« Je me demande juste. Qui c’est ? Kim Suho ? »

« …Vice-leader Yun Seung-Ah. »

« Eh ? Seung-Ah-unni ? Pourquoi ? »

Yun Seung-Ah et Chae Nayun ont une connexion, ayant toutes deux été les disciples du Maître Héros Yoo Sihyuk. Bien sûr, c’est du passé. Chae Nayun n’avait alors que 8 ans tandis que Yun Seung-Ah en avait 21.

« Elle veut s’excuser pour ce qui s’est passé au bal masqué. »

« …Ah, j’aurais dû aller à ce bal. Si seulement je ne m’étais pas perdue… »

« Tu aurais dû échanger avec moi. Je voulais aller à ce restaurant. »

« L’endroit ou Kim Hajin m’a emmenée ? »

Yoo Yeonha acquiesce avec un sourire amer. Bien qu’elle aime les fast foods, la cuisine du Héros cuisinier est une chose que des gens tueraient pour manger.

« Maintenant que j’y pense, Kim Hajin ne doit pas être si simple s’il peut faire une réservation dans un endroit pareil. »

« … »

Mais cette fille ne le réalise que maintenant. Yoo Yeonha lâche un profond soupir de déception.

 

**

 

Je continue mon chemin en écoutant la conversation des deux filles devant moi. J’ai été un peu choqué en entendant mon nom mais ce n’était rien d’important. Ça m’a effectivement surpris que Yun Seung-Ah ait prévu un repas avec Yoo Yeonha. Après tout, elles sont destinées à être compétitrices.

Quelqu’un s’approche de moi par derrière.

Lorsque je me retourne, un visage familier entre dans mon champ de vision.

« Bonjour. »

C’est Rachel. Elle me salue avec un petit sourire.

« Ah, oui, est-ce qu’il s’est passé quelque chose ? »

« Tiens. Merci encore pour la dernière fois. »

Elle me tend une petite boîte pouvant à peine contenir une clé de voiture. Je regarde la boîte et Rachel en alternance avant de prendre la boîte.

« Je peux l’ouvrir maintenant ? »

« Oui. »

Je l’ouvre dès qu’elle acquiesce. Je suis un peu nerveux en imaginant que ça pourrait vraiment être une clé de voiture mais dedans se trouve une clé de la buanderie de Cube.

« Ah, des vêtements ? »

Avec cette clé, je devrais pouvoir récupérer une armure de tissu.

« Oui, les équipements défensifs sont la fierté de l’Angleterre. »

Sur ce, elle s’incline et commence à marcher vers le dortoir des filles. Ses actions correspondent parfaitement à ma description : ‘Rachel n’aime pas parler de sujets personnels.’

Je la regarde partir. Je peux sentir l’élégance et la grâce de la royauté rien que dans sa façon de marcher.

 

*

 

Après avoir récupéré le cadeau de Rachel dans la buanderie, je retourne dans ma chambre.

Un manteau élégant émerge lorsque je retire l’emballage en plastique.

« Whoa. »

Il n’est ni lourd ni léger, ayant un poids parfait. Il n’est pas trop long non plus, comme s’il avait été fait sur mesure.

Cependant, ce n’est pas un vêtement de mode.

Bien qu’il vienne avec un certificat de qualité, je vérifie ses fonctionnalités avec mon ordinateur.

===

[Manteau Noir Royal – Veste] [Artéfact Partiel]

Un manteau créé par le maître artisan de la Cour Royale Anglaise. Patché avec des fragments d’artéfact.

[Contrôle de température de grade pinacle]

[Défense de grade bas-intermédiaire]

[Fonction de camouflage]

[Fonction de changement de forme : manteau <-> veste]

===

Les équipements défensifs sont rarement des artéfacts à part entière. Il y a beaucoup moins d’artéfacts défensifs que d’artéfacts offensifs et comme ils sont durs à porter pour les gens de temps modernes, ils sont souvent désassemblés et réutilisés dans d’autres équipements défensifs.

‘Artéfact partiel’ fait référence aux équipements créés de cette manière.

« …C’est incroyable. »

De plus, l’Angleterre est un pays renommé pour leurs vêtements défensifs. Comme cet objet a été créé par la Cour Royale Anglaise, il doit valoir plusieurs centaines de millions de won.

Je le mets. Sans surprise, il me convient parfaitement.

J’envoie un message de remerciement à Rachel.

[Merci pour le manteau, je l’adore.]

Elle répond immédiatement :

[Pas de problème ㅎㅎ Utilise-le bien ^^]

« …Elle est étonnamment douée avec les textos, huh. »

Elle est habituellement inexpressive et calme mais…

[(~.~)]

Elle envoie même des émoticônes dans ses messages.

 

**

 

On est maintenant à la mi-mai. Comme j’ai commencé à aller à Cube en février, ça va bientôt faire quatre mois que je suis arrivé dans ce monde. À présent, les cours théoriques et les entraînements au combat sont comme une routine quotidienne.

« Les finaux arrivent dans 4 semaines. »

À la fin des cours du vendredi, Kim Soohyuk fait une annonce solennelle. Comme il le dit, une autre période d’examens arrive. Cette période sera la dernière épreuve de cette moitié d’année.

« Les examens écrits seront les mêmes, mais les examens de combat seront complètement différents. »

Les examens de milieu et de fin d’année sont différents. Contrairement aux examens du premier semestre qui ont une atmosphère de festival, les examens finaux sont rigoureux, sérieux et froid.

« Tour ce que vous avez appris jusqu’à maintenant va être testé en un seul examen. »

L’examen dont il parle ne sera pas rendu publique avant longtemps mais je sais déjà de quoi il s’agit.

Ils vont relâcher les cadets dans une île éloignée remplie d’animaux sauvages et de monstres. Les cadets vont devoir survivre sur cette île pendant une semaine en accumulant autant de points que possible.

Chaque monstre vaut un point et les cadets peuvent aussi vaincre d’autres cadets pour gagner des points.

Les cadets sont libres de former des équipes comme ils le souhaitent et ont l’autorisation de donner des points aux autres.

Les cadets ne découvriront le contenu de l’examen que le jour même. En d’autres termes, tout le monde va être abandonné sur une île lointaine sans préparations. Ils ne recevront que deux jours de nourriture.

Mais j’ai l’intention de me préparer minutieusement pour l’examen. Comme la plupart des cadets n’auront même pas l’équipement de camping le plus basique, j’aurais un avantage massif à ce niveau.

« Vous n’avez pas à vous inquiéter pour votre sécurité. Des Héros de rang haut et haut-intermédiaire vous surveilleront de près depuis les ombres. »

Kim Soohyuk termine le cours après avoir intimidé tout le monde.

« Maintenant, rentrez et amusez-vous. On se reverra lundi. »

Les cadets se lèvent de leurs sièges. Je remballe aussi mes affaires pour rentrer dans ma chambre.

« Hey, est-ce que ton entraînement se passe bien ? Tu n’as pas oublié n’est-ce pas ? Notre pari est pour la semaine prochaine. »

Alors que je suis sur le point de sortir par la porte arrière, Chae Nayun surgit de nulle part et me pose une question.

Elle me regarde avec un sourire confiant. En même temps, les regards des alentours tombent sur nous. Ils regardent avec intérêt notre bataille psychologique.

« Non, je n’ai pas pratiqué du tout. »

« …Quoi ? »

« Je peux gagner sans entraînement. »

Après avoir affiché un sourire arrogant, je quitte la salle.

« Hey ! Grr, ce type… ! »

Il ne reste que sept jours avant notre combat d’archerie.

 

**

 

Ma dernière interaction avec Chae Nayun s’est avérée inutile car je la revois rapidement. Le club de chasse a repris ses activités. Pour le célébrer, le chef du club a loué une cabane en montagne et a préparé un séjour de nuit le vendredi.

« Pourquoi je forme de nouveau une paire avec toi… »

« Comment le saurais-je ? »

Nous sommes actuellement en train d’escalader une montagne. Tout autour de nous est couvert de blanc et un vent froid souffle violemment.

Ce monde blanc où la frontière entre le ciel et la terre est légère est la Norvège d’Europe du nord.

Le club de chasse a fait tout ce chemin pour un séjour de nuit.

Ça aurait été de la démence sur Terre mais dans ce monde où existent les portails, voyager entre différents pays est extrêmement facile pour les cadets de Cube.

Pour être honnête, je suis excité à l’idée de ce voyage.

Voyager à l’étranger est une chose que j’ai toujours eu envie de faire lorsque j’étais sur terre et la Norvège est un des endroits où j’avais envie d’aller.

« Tu t’es encore arrangé avec le chef du club, n’est-ce pas ? »

« Quoi ? »

« Ne fais pas l’idiot. Je sais que tu as tiré des ficelles pour former une paire avec moi. »

« …Est-ce que tu as perdu la tête ? »

Les paires du jour sont choisies par un programme d’ordinateur. Malgré ça, ma chance doit être la raison pour laquelle je forme à nouveau une paire avec Chae Nayun. Après tout, Chae Nayun est la plus jolie du club.

« …Quoi qu’il en soit, tu continues à faire des choses dans mon dos mais reste modéré. »

« Inquiète-toi pour toi-même. Il y a plein de pièges aux alentours à cause des chasseurs. »

J’ignore ses divagations insensées et pointe mon doigt devant elle. Surprise, Chae Nayun s’arrête. Il y a un énorme piège à ours à ses pieds.

« Oh, bon sang. Ça m’a surprise. »

Nous sommes en ce moment au milieu de l’événement du club de chasse. Une chasse au trésor a été organisée pour célébrer la reprise du club. Des drapeaux sont plantés à travers la montagne et sur ces drapeaux sont des cadeaux préparés par des seniors qui sont actuellement des Héros actifs.

Whiiish-

Soudainement, un vent violent souffle et projette de la neige.

« Aah, uuu, j’ai l’impression que mon visage va exploser. »

Le vent disparaît après un moment mais son visage est devenu rouge à cause du froid.

« Tu as froid ? »

« Un, un petit peu. J’aurais aussi dû apporter une veste. »

« Je n’ai pas froid. »

Pour l’information, je porte le manteau que m’a donné Rachel. Grâce à son contrôle de la température, je n’ai pas du tout froid.

« …Est-ce que tu as acheté un nouveau manteau ? »

« Ouais, il est fabuleux. »

« … »

Elle me lance un regard affligé. Ensuite, nous marchons un peu sans parler. Nos bruits de pas causent de gentils bruits alors que nous marchons sur de la neige moelleuse. J’apprécie particulièrement le paysage de la montagne norvégienne enneigée.

« Ah, par ici ! Il y a un drapeau. »

Elle pointe du doigt un pic montagneux proche d’ici. Au bord de la falaise, un unique drapeau s’agite dangereusement.

« Ça doit être le drapeau de la première place. »

Il doit l’être considérant l’endroit dangereux où il se trouve. Mais qui serait assez fou pour essayer de grimper jusque là ?

« Hey, montons. »

La réponse est à côté de moi.

« …Ce n’est pas nécessaire. »

Je sors un rouleau de fil de ma poche. Ce n’est pas le fil d’Aether mais un rouleau de fil normal. J’en ai apporté un comme arme supplémentaire.

« Tu vas le lancer et l’arracher ? Est-ce seulement possible ? »

Sans répondre au doute de Chae Nayun, j’attache le fil autour d’un couteau. J’y attache ensuite un peu de magie du Stigma. Récemment, j’ai réfléchi à plusieurs moyens d’utiliser sa magie.

« Huup ! »

Je lance le couteau de toutes mes forces. Il vole en ligne droite et dépasse facilement la position du drapeau.

« Pft. Bien essayé. »

Mais soudainement, la trajectoire du couteau prend une direction étrange, tourbillonnant autour du drapeau et s’enroulant autour avant de me revenir en main avec le drapeau.

La magie du Stigma suit ma volonté. J’ai attaché cette magie au couteau alors je peux le bouger à ma volonté.

Je sépare le fil du couteau et les range dans ma ceinture avant de soulever le drapeau.

« …P-Pas mauvais. »

Chae Nayun essaie de ne pas avoir l’air impressionnée en m’arrachant le drapeau des mains. Il se rétrécit ensuit jusqu’à former un bout de papier, que j’arrache à Chae Nayun.

« Ah. »

Il y a deux lignes écrites d’une jolie écriture.

[Première place. Le prix est le numéro de contact de Yun Seung-Ah. C’est moi ! Vous savez qui je suis, n’est-ce pas ? Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez m’appeler à tout moment. J’aiderais tant que c’est quelque chose que je peux faire~]

« …Pourquoi Yun Seung-Ah apparaît maintenant ? »

« Yun Seung-Ah ? Parle d’elle plus poliment. Aussi, c’est incroyable. »

Je suis extrêmement déçu mais Chae Nayun semble contente.

« Tu peux le prendre alors. »

« Quoi ? Tu me le donnes ? Seung-Ah unni est la vice-leader d’une guilde de rang 1 ! »

« Je n’en ai pas besoin. »

Je lui donne le papier sans trop y penser. Après tout, j’ai déjà son numéro de contact. Chae Nayun, qui est sur le point d’accepter avec un sourire, s’arrête soudainement avant d’afficher une expression sérieuse.

« Non, tu le prends. Pourquoi me donner ce qui t’appartient ? Je n’en ai pas besoin. »

« …Uh, ouais, sûr. »

Je suis surpris par son étrange changement d’attitude mais je ne dis pas grand-chose à ce sujet.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant