Chapitre 44. Rencontre Soudaine (4)

 

« Wow~ Je me demande si j’ai une sorte de clairvoyance. Qui aurait cru que je puisse battre un cheval des mille lieues si facilement ? »

Fatigué d’attendre, je regarde mon ordinateur lorsque j’entends la fanfaronnade de Chae Nayun.

« Vraiment, qu’est-ce qui s’est passé, Nayun ? »

Yoo Yeonha intervient aussi d’à côté d’elle. Bien qu’elle ait l’habitude de baisser la tête devant Chae Nayun, son expression authentiquement surprise me dit que ce n’est pas juste de la flatterie cette fois-ci.

C’est compréhensible. Yoo Yeonha ne s’y connait pas en arc alors le combat de Chae Nayun a dû lui sembler se passer sans accroc. Au premier regard, c’était en effet un combat fantastique. Mais comme le dit le proverbe, il ne faut pas juger un livre à sa couverture.

« J’ai appris de l’échec, quelque chose comme ça, ahahah. »

Chae Nayun rit de bon cœur. Elle doit se sentir mieux, voyant comment elle parle même de sa défaite de la veille. Pendant ce temps, Kim Suho sourit doucement en la regardant.

En ce qui me concerne, j’ai un frisson dans le dos en imaginant Chae Nayun lire mon rapport.

Devrais-je l’envoyer anonymement ?

« Groupe 10. Rachel, Kim Hajin, Skid, Lee Wei. »

À ce moment, Jin Joohwa annonce le 10ème groupe. Je jette un œil à Rachel qui est assise à côté de moi. Elle semble m’avoir également à l’esprit car ses yeux rencontrent les miens. Elle se lève de son siège et je la suis.

« Venez par ici. »

Rachel et moi suivons le membre du personnel avec le reste des membres du groupe 10.

Nous arrivons à la salle d’attente et le staff ouvre une porte géante à sa droite.

« Entrez. »

Derrière cette porte se trouve un long couloir.

Nous entrons. Bientôt, le couloir touche à sa fin et deux portes se trouvent de chaque côté du mur.

« Tenez-vous devant la porte. »

Le staff nous guide chacun devant une porte. Je suis du même côté du mur que Rachel.

« Bonne chance pour ton examen ! »

Je donne un encouragement énergique à Rachel, qui me retourne un hochement de tête.

« Vous avez une minute pour confirmer votre monstre et le terrain. »

Par-delà la fenêtre de la porte, je peux voir le monstre et le terrain que je vais affronter. Il s’agit d’un terrain plat. Le monstre est un loup de chrome.

Les loups de chrome sont des monstres allant du rang bas-intermédiaire de grade 4 au grade 2. Ils sont comparativement plus faibles que ce que d’autres cadets ont dû affronter.

Cependant, il est difficile à battre avec un pistolet. Pas seulement difficile mais très difficile. N’importe qui peut se rendre compte au premier coup d’œil que les balles vont juste rebondir sur sa peau.

[Particularité – Sa peau à l’habilité de renvoyer les objets métalliques.]

[Faiblesse – l’intérieur de la gueule.]

[Force – Puissant épiderme.]

Les loups de chrome sont des monstres que j’ai créés.

« Il reste 30 secondes. »

Ils ont l’attribut double de la terre et du métal et leur point vital est à l’intérieur de leur gueule. Bien que la combinaison des attributs terre et métal les rendent difficile à battre, leur faiblesse est étonnamment évidente. Une chaleur extrême peut fondre le métal et la terre, c’est ce dont j’ai besoin.

J’attrape le couteau dans ma poche. Si on en vient là, je peux utiliser la magie du Stigma pour le chauffer.

« Une minute est passée. Veuillez entrer. »

Les membres du groupe 10 entre dans la zone d’évaluation.

C’est une petite pièce d’environ 130 mètres carrés.  De la terre et des pierres remplissent le sol alors qu’un loup mâche quelque chose de l’autre côté.

J’ai à peine le temps de réfléchir. Les loups de chrome sont capables d’attaquer à longue distance. Je lève rapidement mon pistolet. Ptui. Le loup crache quelque chose. Ce qui semble être un fragment métallique fonce vers moi. Je vise l’objet volant et tire. Le fragment métallique et ma balle entre en collision, se détruisant mutuellement.

Le loup charge immédiatement vers moi.  J’active le Bullet Time. Je peux clairement voir ses mouvements au ralenti mais je ne bouge pas. J’attends simplement qu’il ouvre la gueule. Il est si lent que je ne suis pas effrayé.

Comme bougeant au ralenti, le loup ouvre sa gueule et bondit vers ma nuque.

J’enfonce mon arme dans sa gueule et tire consécutivement. Le temps qu’il ferme sa mâchoire et j’ai déjà bondit de plusieurs mètres en arrière.

Ma perception du temps revient à la normale et le loup convulse de douleur.

Malheureusement, il n’est pas encore mort. Après avoir vomit plusieurs fois, il crache dix balles écrasées avant de grogner en me fixant du regard.

« Solide, hein ? »

J’ai touché son point vital mais la propriété pare-balle de ce loup est un désavantage pour moi. Sans autre choix, je sors mon couteau. Un pistolet dans une main et un couteau dans l’autre, je baisse légèrement mon corps et renvoie son regard. Mes lèvres sont sèches et mon corps est couvert de sueur. Le combat rapproché est toujours effrayant.

Alors que le combat est sur le point de commencer…

KWANG- !

Une énorme explosion éclate et les lumières de la salle s’éteignent.

Je suis maintenant dans les ténèbres totales mais je ne peux pas baisser ma garde. Il y a une bête sauvage avec moi.

-Un problème est apparu. Tous les monstres vont être révoqués, les cadets doivent quitter le terrain d’examination immédi…Tzzzk.

Le haut-parleur se coupe avec un bruit statique.

Je fixe le loup. Plutôt qu’être révoqué, il devient encore plus féroce.

« Um, est-ce que cette chose va être révoquée ? »

Parmi les mages envoyés, un ou plus doivent être des Djinns.

Jin Joohwa n’en est pas un. J’ai déjà vérifié sur mon pc. Il n’a eu aucun changement de paramètres. En fait mon ordinateur n’a rien détecté du tout.

Ça ne peut dire qu’une chose.

Le Djinn déployé ici est un Djinn que je ne connais pas.

C’est entièrement plausible. Il y a d’innombrables Djinns dans ce monde. Il n’est pas étrange qu’un extra apparaisse.

« Haa… Je savais que ça finirait par arriver. »

Il se passe un évènement que je ne connais pas.

Mon rythme cardiaque monte face à l’incertitude de la situation mais je me force à me calmer.

Après une profonde respiration je regarde à travers le mur de la pièce voisine. Rachel semble être dans une situation similaire car elle fixe calmement et silencieusement son adversaire. Mais son adversaire… est une personne.

-Kuwalwal !

À ce moment, le loup de chrome charge vers moi en hurlant. Je sors mon arme personnelle du Stigma. Le Desert Eagle se matérialise dans ma main et Aether fusionne rapidement avec.

La poignée s’insère confortablement dans ma main.

Je commence à tirer une balle au loup courant vers moi. Il tombe avec un gémissement.

« Connais ta place. »

Le Desert Eagle que j’ai sorti pour la première fois depuis longtemps est bien plus puissant qu’auparavant mais je n’ai pas le temps de me poser pour admirer ses performances. Je n’ai même pas le temps de regarder mon ordinateur.

Rachel est le problème le plus urgent.

Il y a des arcs où Rachel se fait attaquer. L’un des antagonistes de l’histoire est une personne qui veut conquérir l’Angleterre elle-même.

Mais maintenant n’est pas le moment. Il ne devrait pas attaquer avant d’avoir augmenté sa force…

-Krrrr…

Je fronce les sourcils à cause du grognement. Lorsque je me retourne, le loup unique est devenu trois loups avant que je ne m’en rende compte.

Mais je ne suis pas du tout inquiet.

« Hm. »

Je passe le Desert Eagle en mode fusil à pompe.

Au même moment les trois loups de chrome me bondissent dessus.

Mon job est simple.

Je dois juste pointer mon fusil calmement et tirer sans trembler.

KWANG_ !

Des coups de feu tonitruants résonnent immédiatement.

 

**

 

Dans une pièce sombre remplie d’air froid et d’une envie de tuer à couper le souffle, les murmures d’un homme se font froidement entendre.

« Je savais que ce jour finirait par arriver. »

Ce qui aurait dû être une langue familière semble étrangère aux oreilles de Rachel. Elle fusille du regard l’homme qui est apparu dans les ténèbres. Bien qu’il porte une cape et se soit couvert le visage, elle pense savoir de qui il s’agit.

Elle prononce calmement son nom :

« …Sir Lancaster. »

Le précédent capitaine de la garde royale et le précédent maître de Rachel, Alex Lancaster.

L’homme qui a disparu il y a quelques années après le meurtre de sa famille dans le tristement célèbre accident de Londres est apparu une fois de plus avec une effroyable soif de sang.

« Je suis honoré que vous vous rappelez de moi. »

Un léger sourire apparait sur son visage. Rachel sent une grande malice contenue dans ce sourire sinistre. Elle peut facilement y voir le chemin qu’il a parcouru.

« …Vous avez vendu votre âme. »

Lancaster secoue la tête. Il nie la proclamation de Rachel.

« J’ai vécu pour mon pays mais mon pays a tué tout ceux qui m’étaient chers. Je n’ai pas vendu mon âme. Seulement, mon maître à accepté mon âme errante après que j’ai été abandonné par mon pays. »

Pendant un moment, de la tristesse émerge sur le visage de Rachel. Ce qu’a dit Lancaster est un souvenir qui lui est également douloureux.

« …Est-ce pour ça que vous êtes venu à moi ? »

« Princesse, est-ce que j’ai l’air d’être ici ? »

Elle fronce les sourcils avant de poignarder avec sa rapière, qui passe simplement à travers son corps.

« Je suis quelque part mais pas ici. »

« … »

Elle se retourne. La porte de la salle est verrouillée. Peu importe la raison, aucune aide ne semble arriver.

Lancaster parle en souriant :

« Il y a beaucoup de chaos à l’extérieur en ce moment. Bien sûr, si on était en Angleterre, la sécurité de la princesse aurait été la première priorité. La vie de dizaines, de centaines, de milliers de gens ne serait pas aussi importante que celle de la princesse… »

Lancaster s’arrête momentanément. Son visage souriant se tord vicieusement.

« Le pays entier n’hésiterait pas à se sacrifier pour sauver la princesse. Après tout, la princesse est le seul espoir de l’Angleterre. »

Après avoir dit ce qu’il voulait dire, sa bouche dessine un sourire satisfait.

Mais ce n’est pas le cas ici. Ici, vous n’êtes qu’une cadette parmi d’autres. »

Rachel le regarde avec tristesse. Le ressentiment et la colère dans sa voix lui font se sentir coupable. Cependant, Lancaster serre les dents en voyant sa réaction.

« Alors vous n’allez toujours pas retirer votre masque de compassion hypocrite… »

Colère et regrets remplissent ses mots. Rachel fait un petit pas courageux dans sa direction.

« Sir Lancaster… »

« Je voudrais parler plus longtemps mais je n’ai plus le temps. »

Cependant, Lancaster la rejette avant de s’incliner respectueusement.

« Adieu princesse, portez-vous bien. »

Sur ce, il se transforme en brume noire et disparait.

« Attendez… ! »

Soudainement, un assassin bondit de la brume, frappant avec son épée. Bien que l’attaque soit abrupte, elle parvient a balancer sa rapière et se défendre. Au même instant, l’attaque tranche un morceau de son qi d’épée. Elle est stupéfaite par le poids derrière la puissance magique.

Mais la magie de l’assassin n’est pas la seule chose surprenante.

Ses mouvements sont agiles et acérés. Flanc gauche, épaule… Ses attaques précises traversent les points faibles de Rachel. Deux lames rentrent en collision et un bruit métallique tranchant l’air résonne. Des étincelles brulantes sont allumées et du sang frais gicle dans les airs.

Face aux manœuvres agressives de l’assassin, elle ne peut que rester sur la défensive. Mais le combat continuant, de nombreuses égratignures apparaissent sur son corps. Lorsque la douleur devient plus intense, elle doit admettre qu’elle ne pourra pas le vaincre avec des tactiques standard.

Elle décide de prendre un risque.

« Uk ! »

L’assassin ne manque pas l’ouverture qu’elle a volontairement créée. Une blessure profonde apparait sur son poignet et elle lâche sa rapière. Sentant sa victoire, l’assassin creuse plus profondément.

À ce moment, la rapière de Rachel réagit. Elle est toujours connectée à sa puissance magique.

L’assassin bouge pour percer le cœur de Rachel alors que sa rapière est tirée vers sa gorge.

KWANG- !

Cependant, cette situation tendue est interrompue par une terrifiante vibration et une féroce explosion.

Rachel perd son équilibre en même temps que l’assassin. L’épée de l’assassin ne parvient pas à atteindre le cœur de Rachel alors que la rapière de celle-ci ne peut pas percer sa nuque.

KOONG !

La salle tremble avec une autre vibration. Cette fois-ci, le côté droit du mur s’effondre. Rachel et l’assassin se retournent tous deux vers lui.

KOONG !

Une autre onde de choc semble le déchirer. L’assassin lève son épée et Rachel attrape sa rapière avec sa main gauche.

KOONG !

Après la deuxième onde de choc, l’assassin charge Rachel qui esquive de justesse en roulant sur le côté.

KOONG !

Une troisième et finale onde de choc explose le mur et l’assassin est envoyé volé par l’explosion.

« Bon sang, tellement de poussière. Ptui. »

Un homme sort du nuage de fumée âcre.

Il a un visage qui est familier à Rachel.

Kim Hajin. C’est lui.

« … ! »

L’assassin accourt immédiatement vers lui.

« Qui êtes-vous ? »

Kim Hajin se contente de tirer.

« Kuak ! »

Une balle de fusil à pompe envoie l’assassin voler jusqu’à l’autre bout de la pièce. C’est une terrifiante démonstration de puissance.

Kim Hajin s’avance vers lui, qui est collé au mur.

Click- Click-

Le son du rechargement de son arme résonne d’une manière terrifiante.

Clack. Il a fini de recharger. Rachel regarde la magie blanche s’écoulant autour de son bras.

Elle n’a cependant pas la chance de soulever des questions.

Kim Hajin vise l’assassin. Il ne montre aucune hésitation à appuyer sur la détente.

En un instant, une lumière blanche radieuse illumine la pièce sombre.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant