Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (5€)

_________________

 


Le Roi de l’épée et le magicien.

« Et donc, vous avez perdu l’Ogre ? »
« Oui. En voyant sa vitesse pour fuir, nous aurions pu être tués si nous avions continué à nous battre. »

Il était même à égalité avec Nyodoz.
Nyodoz pourrait être en danger sans assistance.
Puisque même Nyodoz qui est appelé le Saint Epéiste inutilement en était à ce niveau, je ne pense pas que les aventuriers et des soldats ordinaires puissent faire quoi que ce soit.

Je donne ce rapport à l’homme devant moi.
A l’Empereur Epée qui se tient au sommet de l’empire Rengzand.

« Je vois. Si on essaye de le battre frontalement, cela augmenterait les dégâts inutilement, huh ? »
« C’est cela. Même si nous pourrions nous en sortir si les élites de l’Empire sont rassemblées, il n’y a que moi et Nyodoz qui soient disponibles, n’est-ce pas ? »
« Effectivement. »

L’Empereur Epée soupire profondément.
Même si quelqu’un aurait fait un commentaire normalement, il n’y a que moi et l’Empereur Epée ici.
Je vais te laisser soupirer.
Cet homme doit avoir accumulé beaucoup de pression.

« Il semble que vous ayez quelques difficultés ? »
« C’est parce qu’il n’y a pas beaucoup de personnes à qui je peux faire confiance à l’intérieur comme à l’extérieur. »
« Oh. Cela veux dire que l’on peut me faire confiance ? »
« J’ai confiance en toi d’une certaine façon. Tu n’es intéressé que par la magie et tu ignores complètement toute autorité, n’est-ce pas ? Si je peux préparer un appât éveillant ta curiosité intellectuelle pour la magie, tu sera obéissant. »
« Kakaka ! Comme vous le dites ! »

Ce n’est pas faux.

« Y a t-il un but expliquant pourquoi j’ai été rétrogradé ? »
« D’abord il y a eu la pression de la religion de la Parole Divine. Ensuite il y a un groupe plus libre capable de m’y forcer, et finalement c’est pour m’assurer que tu ne sois plus impliqué dans des problèmes inutiles. Quelque chose comme ça. »
« Après tout, il y a des gens qui veulent me faire faire ceci et cela, huh ? »

Même si je m’y attendais, avant ma rétrogradation la situation était désespérée, huh ?

« La religion de la Parole Divine doute de tes paroles car le sauvetage du héros était bien trop commode. Mais qu’en est-il vraiment ? »
« Et bien, on m’a donné le rôle du sauveur du héros. A l’origine, je comptais élever moi même le héros après cela. »

Même si mon temps avec Julius fut court, il a bien absorbé mes leçons.
C’est peut-être que parce qu’il a une personnalité obéissante qu’il comprenait rapidement.
Si j’avais eu une véritable période de temps pour lui enseigner correctement, il pourrait me surpasser et arriver à l’essence de la magie un jour.
Quel regret.

« Le héros est le prince du royaume d’Anareito et la religion de la Parole Divine m’assiste. Quelque chose comme le confier à notre pays est impossible. »
« Je le comprends. C’est pourquoi j’ai dis que j’irais lui enseigner, mais cette idiote de religion de la Parole Divine m’a rejeté. »
« Si l’on se met à leur place, on ne peut pas faire confiance à quelqu’un qui cache la vérité. »

Même toi.
Je ne suis pas coupable ici.
Je n’ai fait qu’obéir aux instructions de cette personne.

« Tu n’as pas non plus l’intention de me dire la vérité, c’est ça ? »
« Ce n’est pas possible de changer les choses même si je le dis. Pas d’inquiétude, je ne ferai rien qui puisse nuire à l’empire. »
« Je l’espère. »
« Si tu continues à faire des choses stupides, je pourrais finir par te bannir. »
« Cela serait problématique. »

Ce n’est pas une blague.
Si je finis par apporter plus de problèmes, cela serait intéressant de laisser mes titres et mes biens et de partir.

« Si tu m’abandonnes maintenant, le futur de l’Empire s’annonce sombre. »
« C’est une exagération. Mon pouvoir n’est pas si important. »
« Tu devrais revoir le jugement que tu te portes. »
« C’est mon jugement après l’avoir revu. J’ai compris que j’étais extrêmement arrogant jusqu’à présent. »

Depuis que j’ai rencontré cette personne, j’ai pu me rendre compte de ma propre inexpérience.
Et qu’il reste encore de la distance.

« D’après mon jugement, je pense que tu as les capacités te permettant d’être arrogant. »

L’Empereur Epée soupire de façon exagéré.
Bon, cette personne a des difficultés et manque de talent.
L’actuel Empereur Epée se sert de la gloire de ses parents.
C’est un fait qu’il faut reconnaître.
Tout en portant le nom d’Empereur Epée, ses capacités sont inférieures à celle de Nyudoz. Mais même si c’est le cas, ses capacités de politiciens ne sont pas non plus remarquables.
Pour faire court, c’est un homme ordinaire.

C’est aussi parce que le précèdent Empereur Epée était très grand.
Après tout, c’était le professeur d’arme du précédent héros.
Même s’il s’est retiré, c’est un épéiste qui dépasse largement Nyudoz.

Cette homme qui a grandi en voyant la grandeur de son père fait de son mieux et bien d’après moi.
Même s’il fait de son mieux, malheureusement, il n’est pas d’un calibre lui permettant de se tenir au sommet.
Puisque les Démons sont silencieux, il n’y a pas eu de semblant de guerre récemment. Cela a atteint un point où les nobles s’entretuent et il a réussi à le réprimer ce qui a empêcher l’Empire de se désintégrer.
C’est aussi parce que les nobles voit son prédécesseur quand ils le regardent lui et à cause de leurs décisions précipitées qu’il a réussi à les arrêter.

Quand le père est supérieur, l’enfant a des problèmes.
Maintenant que j’y pense, il semble que son fils soit aussi supérieur, est-ce que ça ne posera pas de problème ?

« D’ailleurs, comment va votre fils ? »
« Tu veux dire Yuugo? C’est peut-être mauvais. »
« Mu ? J’ai entendu que c’est un monstre d’après les rumeurs. »
« N’appelle pas le fils de quelqu’un d’autre un monstre. Mais je te pardonne. Même pour moi, c’est un monstre. De corps et d’esprit ; »

C’est devenu sérieux étrangement.

« Il est aimé de Dieu naturellement. Cependant il est d’une arrogance sans limite à cause de cela. Et il n’y a personne ayant assez de pouvoir pour corriger cela. Ce serait bien si père était présent, mais je ne sais même pas où il est. »
« Devrais-je le corriger avec un peu de discipline ? »
« C’est probablement impossible. Les nobles qui m’ont abandonné le protègent. Même s’il déborde de talent, son esprit est immature. Il est flatté par les nobles ce qui le rend encore plus arrogant. C’est triste, je ne peux ni le restreindre, ni le séparer des nobles. Même si tu essayes de le contacter, tu n’en seras probablement pas capable. »
« Quel problème. Dans ce cas, je passe mon tour. »
« C’est mieux pour toi. »

Même si c’est difficile, l’éducation des enfants est le rôle d’un parent, huh ?
Je ne devrais pas m’impliquer trop profondément puisque ça a l’air compliqué.

« Revenons à la conversation, j’ai décidé de laisser la question de l’Ogre dans le noir. »
« Dans le noir ? »
« Umu. Eviter un combat frontal et guider l’ogre jusque dans le territoire des Démons. »
« Je vois. Laisser ça aux Démons, huh ?
« C’est cela. Même si je ne sais pas si cela va bien se passer ou non, c’est plus réaliste de que de perdre des soldats en vain. Plusieurs villages ont déjà été détruits. C’est nécessaire de guider l’Ogre en dehors du territoire des humains avant qu’il n’y ait plus de dégâts. »

Et bien, c’est plutôt convenable.
Si cela tourne bien, cela méritera d’être congratulé si l’Ogre et les Démons s’entretuent.
J’aurais voulu parler avec l’Ogre si c’était possible, mais ça ne l’est pas dans cette situation.
Avec une créature pareille qui lance une telle envie de meurtre, je ne pense pas que les Démons essayeront de lui parler.

(Correction Kasaya)


 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee