Note du traducteur: pour ceux qui ont manqué mon annonce sur discord, C’est la période des examens pour moi et la fatigue de mes stages s’est bien accumulée, c’est pour cela que les sorties sont lentes récemment. En conséquence, mon rythme de travail va être grandement ralenti jusqu’à la fin des examens mais devrait revenir à la normale par la suite.

Merci de votre compréhension

Novadil

 

Chapitre 40. Intrus (4)

 

Le duel est terminé. Environ huit minutes se sont écoulées.

Ce n’est pas particulièrement lent ou rapide.

Le résultat du duel est celui attendu mais, à cause de son déroulement qui a dépassé toutes les attentes, l’audience est complètement silencieuse.

« Effrayant. Ce sont des balles réelles, n’est-ce pas ? »

Dans ce silence, Oh Junhyuk regarde Kim Hajin, qui se dirige vers sa salle d’attente.

« Yep. »

Seo Youngji acquiesce.

« Mais il n’a pas du tout l’air d’avoir mal, même s’il ressemble à une ruche. »

Cette fois-ci, il parle en pointant Kim Horak. Comme il l’a dit, le corps de Kim Horak est plein de balles. Bien que les points vitaux comme le cou et le cœur soient couverts par une armure protectrice, il ne saigne pas beaucoup et ne semble pas avoir mal non plus.

« Pour les artistes martiaux, leur corps est leur arme. La récupération est leur spécialité. »

« Alors, qu’en penses-tu ? »

« Kim Hajin a bien joué et Kim Horak a été trop téméraire. Il a trop essayé de crâner et a subi des pertes. S’il avait pris son temps… Et bien, je suppose que le résultat aurait été le même. »

En vérité, Kim Horak n’avait pas eu besoin d’utiliser le renfort de qi. Il aurait simplement pu imbiber son gantelet de puissance magique et lentement submerger Kim Hajin.

« …Je suppose que c’est la victoire tactique de Kim Hajin. Il a quand même perdu par contre. »

Oh Junhyuk se gratte la nuque.

Il n’est pas sûr de comment le dire parce que Kim Hajin s’est rendu dans un combat qu’il gagnait.

« Effectivement, ça laisse un mauvais arrière-goût. »

Seo Youngji murmure en fronçant les sourcils. Une photo de Kim Hajin est affichée sur son ordinateur. Elle écrit un rapport.

« Pourquoi, parce qu’il a fait exprès de perdre ? »

« Non, Kim Hajin s’est bien battu mais je peux comprendre sa défaite. »

« …Vraiment ? »

Oh Junhyuk regarde Kim Horak qui est toujours debout dans l’arène. Il est en train de se faire soigner avec une expression pouvant être à la fois de l’indignation et du soulagement.  Non, on ne peut pas dire qu’il se fasse soigner, il boit simplement une potion de haut-rang et les balles sont éjectées de ses muscles lorsqu’il les tend.

« Au début… non, du début à la fin Kim Hajin l’a submergé. Sa vitesse de réaction initiale et sa vision dynamique m’ont honnêtement surprise. Sa vitesse de tir est aussi incroyable. »

« Je suis d’accord. Sa vitesse de tir est à un autre niveau. »

« Mais à partir d’un certain point il a ralenti autant que Kim Horak a ralenti même s’il n’a fait qu’attaquer sans se faire frapper. Je pense que Kim Hajin ne peut pas maintenir ce mouvement pendant longtemps. »

Tak tak tak. Seo Youngji parle en tapant constamment sur son clavier comme une sténotypiste.

« Et avant qu’il ne se rende, il a essayé de finir Kim Horak. Je l’ai vu appuyer sur la détente mais rien n’est sorti. Son visage s’est raidi à ce moment et il a fouillé ses poches sans rien en sortir. »

« Alors il a utilisé toutes ses balles. »

« Yep. Mais il n’a pas essayé de combattre Kim Horak alors qu’il ne pouvait plus utiliser que son bras droit. Pourquoi ? »

« Parce qu’il ne pensait pas pouvoir gagner ? »

Seo Youngji acquiesce légèrement.

« En effet. Il a utilisé ses balles mais n’a pas gagné. Kim Horak n’avait plus qu’un bras restant mais il pouvait encore se battre. À ce point, c’est la défaite de Kim Hajin. »

Oh Junhyuk prend une grande inspiration et penche ensuite sa tête.

« Ah oui, comment a-t-il brisé le renfort qi de Kim Horak ? Il n’a utilisé qu’une seule balle pour faire ça. Et il l’a fait deux fois en plus. »

« Effectivement, c’est le problème. C’est pour ça que j’ai dit que ça laisse un mauvais arrière-goût. »

Seo Youngji retire ses lunettes. Comme il semble qu’elle s’apprête à expliquer les choses en profondeurs, Oh Junhyuk ravale sa salive.

« La plupart des gens, toi compris, ne l’ont probablement pas remarqué mais j’ai vu le mouvement de magie. Elle était collée à sa balle. »

« …Est-ce possible ? Il n’est qu’un cadet ! »

Le mana est un pouvoir extrêmement difficile à contrôler. Le rendre suffisamment fin pour pouvoir couvrir une balle et suffisamment dense pour détruire un renfort de qi, c’est une chose que même Oh Junhyuk n’est pas sûr de pouvoir faire.

« Je recherche sur le marché pour voir s’il y a une astuce qui utilise un objet ou si c’est lié à son Don. S’il a utilisé un objet, c’est de la triche. Mais si c’est son Don… Je ne sais pas de quel Don il s’agit mais ça pourrait être le premier du genre. »

La voyant expliquer sérieusement, Oh Junhyuk soupire.

« Huu… Quoi qu’il en soit, je n’aime pas ça. Je pensais que Kim Horak rendait justice mais il s’est fait écraser. »

Kim Horak a gagné, mais c’est une victoire à la Pyrrhus.

Dans un un-contre-un, les guerriers contrent directement les tireurs d’élite, Kim Horak aurait dû être capable de facilement submerger Kim Hajin mais en réalité, Kim Hajin s’est joué de lui. Non seulement cet accident deviendra un trauma pour lui, son évaluation par les dépêchés de guildes va aussi s’effondrer. De l’autre côté, le nom de ce cadet appelé Kim Hajin va être retenu par la foule entière ce qui, bien sûr, inclut les nombreux associés de guildes présents.

-Oui, Kim Hajin. Jamais entendu parler de lui ? Moi non plus. Mais il vient de combattre Kim Horak et il…

-Il utilise un pistolet. Oui, ses limites devraient être claires mais il a brisé un renfort qi. Oui, c’était un renfort incomplet mais juste le fait qu’il l’a brisé…

-Je ne sais pas comment il a détruit un renfort qi non plus. C’est pour ça que je vous appelle…

Les associés de guildes passent déjà des coups de fils.

« La justice ne gagne pas toujours. En plus, on ne sait pas vraiment dans quel côté elle se trouve. »

« …Ouais, ouais. Continue juste d’écrire ton rapport. Découverte d’un nouveau talent. C’est un bon titre. »

À ce moment, l’hôte annonce le prochain combat.

Seo Youngji regarde la montre à son poignet.

« Kim Hajin. Je vais devoir me rappeler de lui. Partons après avoir vu le match de Kim Suho. Il arrive dans trois combats. »

« Ouais, j’ai prévu de faire la même chose… De quoi se plaint-il ? »

Oh Junhyuk fait signe vers l’arène. L’homme, qui leur souriait il y a juste un moment, fixe maintenant le passage avec une envie de meurtre. C’est là où est parti Kim Hajin.

Seo Youngji répond sans être intéressée.

« Il n’a pas dû aimer le déroulement du duel. Chacun ses goûts. »

 

**

 

Après le premier duel, j’ai utilisé deux de mes propres nominations. J’ai choisi deux cadets aux environs du rang 300-400. Les duels ont commencé vers 5h et se sont terminé vers 8h.

Les combats ont été… remplis d’étranges retournements de situation.

Bien sûr, je ne suis pas au mieux de ma forme. La magie du Stigma prend du temps à se régénérer parce que je l’ai vidée durant mon combat contre Kim Horak et je ne pouvais plus utiliser le Bullet Time non plus, qui est limité à une fois par jour.

En plus, les ‘épéistes’ sont juste difficile à gérer pour moi.

Mon premier adversaire, Kim Horak, a une plus grande surface cible parce qu’il utilise des gantelets (bien que ce soit plus un gant sans doigt).

Et même avec Kim Horak, s’il n’avait pas essayé de couvrir son corps de renforts qi, avait économisé sa puissance magique pour ne couvrir que certaines parties de son corps et m’avait lentement acculé sans essayer de terminer immédiatement le combat…

J’aurais été complètement impuissant.

Son imprudence a été sa chute. Il voulait trop se montrer aux dépêchés. Peut-être qu’il visait aussi le record de ‘la victoire la plus rapide’.

Mais contrairement à lui, les deux autres adversaires se sont lentement rapprochés de moi. Ils ont bloqués mes balles en utilisant la portée de leur épée et ont fait trainé le combat sans charger vers moi.

C’était vraiment pénible puisque je ne pouvais pas m’approcher d’eux.

Mais à la fin, je suis parvenu à remporter la victoire dans les deux duels. Entièrement grâce à ma chance.

Le premier adversaire a perdu à cause d’un ricochet chanceux.

La balle que j’ai accidentellement tirée sur le sol a rebondi et frappé son aisselle. L’adversaire a lâché son épée à cause de la douleur inattendue et s’est rendu instantanément.

Le deuxième adversaire a perdu à cause de sa propre erreur.

Cette bataille a été étirée sur 30 minutes. Durant ce temps, l’adversaire a trop transpiré à force de continuellement bloquer mes balles et cette sueur s’est accumulée et a formé une flaque. Juste avant que l’arbitre n’annonce un match nul, il a chargé vers moi pendant que je rechargeais mon arme. Ensuite, il a glissé sur sa propre sueur.

Hojiik- !

Je me rappelle encore de son cri.

« Dieu, ce type était juste trop amusant. »

Je rigole et m’allonge sur le lit.

Le résultat final a été deux victoires une défaite.

Comme les tireurs d’élite gagnent des points bonus en combattant les guerriers de combat rapproché, je n’ai plus à m’inquieter d’être retenu.

« Auuu~ »

Je m’étire et regarde par la fenêtre.

Il est tard dans la nuit. Les ténèbres dissimulent le monde comme un épais rideau, et la lune, qui est la seule source de lumière, est discrète et pâle. L’étrange paysage à l’extérieur provoque une anxieté infondée.

« …J’espère que tout ira bien. »

Je pense soudainement à la Troupe Caméléon. Je les ai vus dans l’arène. Non seulement la boss de la Troupe, ‘ce type’ était aussi là comme je m’y attendais.

Le monstre avec des instincts de bête sauvage, complètement obsédé par la poursuite de la force.

Si les choses s’étaient déroulées comme dans l’histoire originale, il aurait dû sentir le potentiel de Kim Suho et de Shin Jonghak et être rentré tranquillement après avoir promis de les combattre dans le futur.

Mais ce n’est plus le cas maintenant.

Cube est actuellement rempli par des gens qu’il veut combattre ‘immédiatement’.

« Enfin, ce n’est pas comme si je peux y faire quelque chose. »

Tout ce qu’il a à faire est de respirer fort pour que ma tête explose.

« Hm… »

Mon regard vagabond atterrit sur un coin de mon lit.

Le cadeau que m’a envoyé Park Soohyuk s’y trouve. Il m’a donné un présent assez cher comme remerciement pour son premier investisseur.

« Un drone… »

C’est un drone de la taille d’un poing avec une caméra.

 

**

 

Un vent froid brosse les feuilles, créant une mélodie morne.

Dans l’une des forêts artificielles de Cube, un homme est assis sur un tronc d’arbre. Il est au milieu de ténèbres complètement noires mais son corps massif peut se voir facilement. La tenue formelle qu’il porte le rend particulièrement tape-à-l’œil.

« Il ne vaut pas grand-chose selon mes standards. »

L’homme murmure d’une voix basse.

-Pour tes standards ?

« Yep, c’est une souris pour mes standards. Je ne l’aime pas, un petit gars ne faisant que tirer de loin. »

-Tu veux dire que tu n’aimes pas son style de combat… Whew, tu étais supposé trouver pourquoi il intéresse Boss.

« Comment pourrais-je le savoir ? »

La voix de l’homme devient hostile :

-Pourquoi tu t’énerves ?

« Tu comprendrais si tu avais vu le combat de ce petit rat. Les rats comme lui… Je dois craquer leur tête… »

Ses yeux sont déjà injectés de sang.

Les duels qu’il a vu entre débutants lui ont fait bouillir le sang. Il voulait bondir dans l’arène et leur montrer ce qu’est un vrai combat. Bien qu’il soit à peine parvenu à contenir son envie, ses instincts luttent constamment avec sa raison.

-Qu’en est-il de Kim Suho et Shin Jonghak ?

« Mm… Je pense qu’ils sont ok… Peut-être pas… »

-Décide-toi.

« Ils sont corrects. Contente ? Je veux attendre qu’il grandissent pour les combattre. »

À ce moment…

« Qui êtes-vous ? »

Une voix se fait entendre derrière lui. L’homme se retourne. C’est un officier de police qui a été déployé pour les examens de combat. Il ne l’a pas remarqué parce que c’est un faiblard qui n’a même pas appris la puissance magique.

-N’oublie pas pourquoi Boss t’a amené ici.

À ces mots, l’homme acquiesce.

« Ouais… Je sais. Je suis un maître pour reconnaître les forts. »

-C’est bien ça, c’est la seule raison.

« Excusez-moi, qu’est-ce que vous faites ici ? La forêt est hors-limites pour les externes. Veuillez sortir. »

L’officier de police s’approche avec une lampe de poche. L’homme le fixe avec mépris. L’envie de tuer dans ses yeux irradie un clair avertissement.

Mais l’officier ne peut pas voir son expression dans le noir et marche vers lui.

« Ah oui, comment êtes-vous entré ici en premier lieu ? Monsieur ? Sortez ! »

L’homme rit.

« …Hey. »

-Quoi.

« Je vais y aller après avoir craqué une noix. »

« Monsieur, arrêtez de parler tout seul et sortez ! »

Immédiatement, le poing de l’homme transperce l’air. Pour être exact, il a frappé l’air, causant une onde de choc qui ravage l’officier. Écrasé par la pression, son corps ne ressemble plus à un corps humain.

-Est-ce que tu l’as fait ?

« Yep. »

-…Boss va te tuer.

« Garde-ça secret. »

-Je le ferais jusqu’à ce qu’elle le découvre. Pour l’instant, fais ton travail.

Grâce au faiblard, l’homme sent que son esprit s’est légèrement dégagé. Il se lève et commence à marcher. Les dortoirs ne sont qu’à quelques minutes de là…

Après un bon moment, son ouïe fine entend des voix légères.

-Hey, qu’est-ce que c’est ?

-Ueeek. Merde, c’est un cadavre ! Contact le quartier général !

Il se retourne. Loin de là, il peut voir vomir deux officiers. Un rictus émerge sur son visage.

Wiing- Wiing-

« Mm ? »

En entendant le son d’un moustique qui vole, il se retourne à nouveau.

-Quoi ?

« …Rien, juste un moustique. »

-Pitoyable. Dépêche-toi avant que je ne dise à Boss que tu as tué quelqu’un.

« Ouais, ouais, j’y vais. »

Il accélère ses pas.

Un petit drone le survolant le regarde silencieusement partir avant de disparaître.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant