Chapitre 32. Même Lit, Différents Rêves (2)

 

J’escalade une montagne et, parmi les nombreux arbres à son sommet, je choisis de grimper le plus grand pin rouge. De la cime, je regarde les alentours. Je peux tout voir jusqu’à l’horizon.

Ni les pins densément rassemblés ni les innombrables feuilles ne peuvent bloquer les Yeux des Mille Lieues.

Tout est dans mon champ de vision – un jeune cadet sans nom chassant un sanglier sauvage, un couple de seconde année en train de faire l’amour au lieu de chasser, Chae Nayun qui tire habilement ses flèches et Sven qui lance des cailloux dans un ruisseau.

Chae Nayun et Sven se sont séparés pour leur pari de qui chassera le plus de bêtes sauvages. Ainsi, Chae Nayun est concentrée sur sa chasse contrairement à Sven. Il regarde fixement le cours d’eau. Ce n’est clairement pas pour chasser un animal.

Mais ensuite, une chose étrange se produit. Du côté opposé du ruisseau, un animal apparaît. C’est un chat léopard, un des animaux les plus communs Sven ne lui jette même pas un œil mais un tentacule s’élance de son dos, volant telle une lance vers le chat léopard et perçant son cou. Il est ensuite ramené embroché vers Sven.

Clairement, c’est le pouvoir d’Asmodeus.

Sa chasse continue comme ça pendant une heure. Chae Nayun recherche elle-même des animaux sauvages, alors que Sven tue tous ceux qui arrive à moins de 300 mètres de lui sans bouger un doigt.

Ensuite, apparemment parce que le temps promis est écoulé, les deux se rejoignent au ruisseau.

– Un total de 6. Trois sangliers, un chat léopard et deux lapins.

Chae Nayun parle avec fierté.

– Comme tu peux le voir, j’en ai tué huit.

Sven sourit en pointant les animaux empilés à côté de lui. La mâchoire de Chae Nayun tombe immédiatement.

– Vraiment?

Elle approche de la pile de cadavre et confirme ce qu’a dit Sven.

– Wow, tu ne plaisantes pas. Comment tu en as trouvé huit ?

Chae Nayun s’assois à côté de lui en lui ébouriffant ses cheveux.

– Tu les as ramenés de quelque part, c’est ça ? Combien ça t’a coûté ?

Elle plaisante en bourrant le bras de Sven.

De mon point de vue, on dirait effectivement que Chae Nayun l’incite. En réalité, elle le fait probablement sans y penser.

– Alors maintenant tu dois m’accorder un vœu, n’est-ce pas ?

– …Tsk, ouais. Qu’est-ce que tu veux ?

Ils ont parié sur un vœu.

Je commence à comprendre pourquoi Sven a perdu le contrôle.

– Um…

– Ouais ?

– …

Sven regarde droit dans les yeux de Chae Nayun. Ensuite, il secoue la tête avec un sourire en coin.

– Non, ce n’est rien.

– Qu’est-ce qu’il y a ? Dis-moi.

Je sors mon pistolet de l’espace extra-dimensionnel du Stigma. Je suis à environ un kilomètre mais je peux tirer d’ici sans problème.

Wheesh. Aether adhère à l’arme et augmente sa performance.

– Tu vois…

Pourquoi Sven est devenu dément s’explique s’il s’est confessé et a été rejeté. Sven a eu le coup de foudre au premier regard pour Chae Nayun au début de l’année scolaire. De plus, Asmodeus, le diable contracté par Sven, est le diable de la luxure. L’endurance existe difficilement dans un Djinn avec des émotions et une obsession amplifiée.

– Je t’aime.

– …Huh ?

Chae Nayun fronce les sourcils à la soudaine confession.

– Qu’est-ce que tu essaies de dire tout d’un coup ?

– Tu ne m’aimes pas?

– Bien sûr que non. Ça fait quoi, deux jours depuis qu’on a commencé à se parler ? Tu t’attends à ce que je tombe amoureuse de toi en deux jours ? Et bien, peut-être que c’est ton cas, mais pas le mien.

Chae Nayun se lève froidement. Sven baisse la tête. Il a juste été rejeté mais son corps a déjà commencé à se transformer. Une puissance magique noire s’élève de plusieurs parties de son corps.

Je vise sa tête.

– En plus, j’aime les hommes plus fort que moi.

– Que toi ?

– Ouais, et tu es bien plus faible que moi, alors je ne peux pas te voir comme un homme.

Avec ça, c’est la goutte de trop. Les yeux de Sven deviennent rouge sang.

Bien qu’il soit parvenu à endurer jusqu’ici, Sven n’est qu’un extra. Et c’est la limite d’un extra.

– …Vraiment ?

Sven se lève. Chae Nayun lui répond sans se retourner pour le regarder.

– Ouais. Alors ne me contacte plus à partir de maintenant. Je suis désolée, mais je pense que proprement mettre fin à notre relation sera mieux que de rester amis et te donner de faux espoirs.

Sven se penche vers Chae Nayun. Au même moment, je tire. La cible est la tête de Sven. Mais la localisation réelle de l’impact est son épaule. C’est à cause de la distance et parce qu’il a bougé.

Sven a du prévoir de bondir sur Chae Nayun mais, à cause de ma balle, il perd son équilibre et finit par lui donner un coup de boule à la place.

– Uk !

Chae Nayun vole en avant après avoir été frappée par Sven. Cependant, elle atterrit sans choc avec une roulade habile. Elle se retourne rapidement.

Immédiatement, elle voit Sven dont le corps est à moitié transformé en Djinn.

– Tu, tu !

– …

Sven regarde férocement Chae Nayun et envoie ses tentacules vers elle.

Je tire consécutivement. Une, deux, trois… Je vide le chargeur. Bien qu’étant déconcertée par le soutien inattendu, Chae Nayun fait ce qu’elle a à faire.

Elle bondit rapidement en arrière pour augmenter la distance avant de tirer avec son arc. Une flèche pénètre l’épaule de Sven. Mais même avec une flèche sortant de lui, Sven court vers Chae Nayun et attrape sa tête.

– Mais je suis…

Il la frappe ensuite au sol en criant bruyamment :

– …Plus fort que toi !

Boom !

Sven s’assois sur Chae Nayun et la monte. Elle lutte et rassemble de la magie dans sa main. En un clin d’œil, la magie se condense et prend la forme d’une dague. Cependant, Sven attrape son poignet avant qu’elle ne puisse agir.

« …Tsk. »

Je ne peux pas l’aider à cette distance. Le corps de Sven est couvert de puissance magique renforcée. Les balles ordinaires ne peuvent pas pénétrer cette barrière et utiliser une balle de lumière est aussi impossible. Chae Nayun étant juste en-dessous de lui, elle se ferait également balayée.

Sans autre choix, je bondis d’arbre en arbre. En même temps, je change la forme du Desert Eagle en fusil. Je dois me rapprocher et exploser sa tête, qui est moins renforcée par la magie à cause de sa transformation incomplète en Djinn.

La distance d’un kilomètre est réduite en un moment.

Atterrissant en douceur sur le sol, je m’approche de Sven et Chae Nayun.

« Uup, uup ! »

Sven a gardé Chae Nayun en vie. Comme je l’ai dit, Asmodeus est le diable de la luxure. Ce que voudrait faire un Djinn contracté à Asmodeus est clair.

Voyant Sven léchant le visage de Chae Nayun, je me renfrogne de dégout et place le canon à côté de sa tête. La froideur de l’acier fait frissonner Sven. Ses globes oculaires roulent vers moi.

J’appuie immédiatement sur la détente. La balle de fusil perfore sa tête et en démoli l’intérieur. Sven s’envole, en hurlant.

« Kek, kek. »

« Heureusement, tu es en vie. »

Je baisse le regard vers Chae Nayun. Son visage est humide de salive et il y a des blessures sur son corps mais elle est en vie.

Essayer de s’amuser et mourir en vain, c’est précisément le trait spécial des Djinns de la luxure.

« Lève-… »

Lorsque je tends la main vers Chae Nayun, un tentacule vole vers moi.

Aether forme instantanément un bouclier et me protège de la première attaque. Mais Sven fonce vers moi en utilisant son tentacule. Il dévie légèrement Aether en le frappant et attrape ma gorge.

« Uuuk ! »

C’est une douleur indescriptible. Alors que je me fais étranglé, je suis privé d’oxygène. Je ne peux ni respirer ni parler. Tout ce que je peux faire c’est lutter…

…Ma vision commence à s’embrumer. Je ne peux plus sentir mes membres. Mon corps est engourdi mais je ne vois rien du genre ma vie qui défile devant mes yeux.

Mes pensées s’interrompent et mon pouls commencent à ralentir.

Je ferme les yeux. Je ne suis pas familier avec cette sensation de mort.

– Lâche-le, bâtard !

Comme un éclair, un cri empêche ma conscience de s’endormir.

Chae Nayun s’envole dans le dos de Sven.

Elle tranche avec une incroyablement longue épée. De l’épaule de Sven à sa taille, l’épée le coupe proprement en deux.

« …Puhak. »

Sven s’effondre en deux moitiés, et j’halète pour reprendre mon souffle au sol.

C’est la première fois que je suis si reconnaissant d’avoir de l’oxygène.

Haa… haa… haa…

Après trois soupirs, je m’étends contre un tronc d’arbre.

« Huu… Wow, qu’est-ce que c’est que ça, un sabre laser ? »

Ensuite, je parle nonchalamment en pointant l’épée longue dans les mains de Chae Nayun.

Elle a formé une épée de magie pure. La lame déferle de puissance magique, alors que la poignée est calme et sans mouvement. Je sais à quel point il est difficile d’obtenir cette parfaite harmonie. Même Kim Suho n’en serait pas capable. Ce n’est possible pour Chae Nayun que parce que ça fait partie de son vrai Don.

« …Je ne sais pas. »

L’épée de magie dans ses mains disparaît. Nous nous regardons l’un l’autre silencieusement.

Au plus je la regarde, au plus je réalise dans quel piteux état elle est. Elle saigne profusément de ses blessures et ses vêtements sont en pièces, révélant ses sous-vêtements.

Je retire mon manteau et le tend vers elle, mais Chae Nayun ne fait que le regarder.

« Prends-le »

« …Est-ce que tu vas bien ? »

Elle pose une étrange question au lieu de prendre le manteau comme je lui dit.

« Ouais. »

« Tant mieux. »

« …Et toi ? Tu vas bien ? »

« Ça va. »

Thud.

Chae Nayun s’effondre juste après avoir dit ça.

« … »

Ce n’est pas étonnant au vu de la quantité de magie qu’elle a utilisé.

Je la retourne pour qu’elle soit face au ciel et place mon manteau sur elle. Ensuite, je regarde où se trouve Sven.

Sans un son, sans laisser derrière une seule trace de son existence, Sven s’est évaporé. C’est la mort d’un Djinn. En tant qu’humains contracté aux diables en utilisant leur âme comme prix, ils appartiennent au diable contracté même dans la mort.

Chwaaa-

Les arbres gémissent sombrement.

Demain, l’Allemagne recevra une nouvelle tragique.

 

**

 

Sssss-

Chae Nayun ouvre les yeux au son du vent dans les feuilles et à l’air froid. Le ciel est complètement sombre. Mais, avant qu’elle ne puisse se demander où elle est, une douleur intense lui balaye la tête comme un tsunami. Chae Nayun attrape sa tête.  La douleur similaire à des bouts de verres la lui déchirant ne disparaît qu’après l’avoir tourmenté pendant un long moment.

« …Haa. »

Une fois la douleur dissipée, elle reprend son souffle, toujours allongée au sol.

Alors seulement se rappelle t’elle de ce qui s’est passée.

« Est-ce que c’était un rêve ? »

Tout ce qu’elle a expérimenté semble si distant et elle se demande naturellement s’il s’agissait d’un rêve. Mais les blessures sur son corps et le manteau la recouvrant lui disent que tout est réel.

« …Ah, oui. »

Chae Nayun redresse son corps.

Mais à ce moment, elle découvre la silhouette d’un homme et crie de surprise.

« Ah ! Bon sang, tu m’as fait peur ! »

« Tu es debout. »

C’est Kim Hajin. Affalé contre un arbre, il fixe sa smart Watch. C’est encore Kim Hajin. Chaque fois que quelque chose arrive, il est toujours là.

…Même si, c’est aussi grâce à lui qu’elle a échappé trois fois à la mort.

« Quelle heure est-il ? »

« 10h du soir. »

« Quoi ? C’est bientôt le couvre-feu. »

Chae Nayun essaie rapidement de se lever, mais elle ne sent plus ses jambes. Se demandant ce qui se passe, elle essaie encore de les bouger. Encore une fois, aucune ne bouge. Peu importe combien de fois elle essaie, elles ne bougent pas.

Une terreur indescriptible s’empare d’elle, faisant bruyamment battre son cœur.

« Q-Quoi, m-m-mes jambes, qu’est-ce qui ne va p-pas avec m-mes… »

« Épuisement de puissance magique. C’est ta première fois ? »

« …Huh ? Épuisement de puissance magique ? »

Épuisement de puissance magique. Chae Nayun en a entendu parler. La définition du dictionnaire est ‘un état dans lequel une personne est complètement vidée de puissance magique’.

Une fois qu’une personne a complètement utilisé sa magie, son taux de récupération de magie est drastiquement diminué et elle sera alitée pour au moins deux jours.

« Yep. »

Après une courte réplique, Kim Hajin s’approche de Chae Nayun. Il s’agenouille ensuite en pointant son dos vers elle.

Cette action incompréhensible lui fait froncer les sourcils.

« Quoi ? »

« Monte. Tu ne peux pas marcher. »

« Est-ce que j’ai l’air folle ? »

« …Alors quoi, tu veux rester ici pour toujours ? »

Le regard de pitié de Kim Hajin n’est rien de moins qu’une humiliation.

Mais elle n’a pas d’autre choix. Elle serait troublée sans son aide.

Chae Nayun enroule ses bras autour de son cou et tire pour se lever.

« J’y vais. »

« …Ouais. »

Kim Hajin commence à lentement descendre la montagne.

Regardant les paysages distants, Chae Nayun plonge dans ses pensées :

‘Sven est un Djinn. Alors est-ce qu’il est le coupable derrière la disparition des cadettes ? Les Djinns sont des gens qui étaient autrefois humains, alors depuis quand Sven est-il un Djinn ? Et d’où est sorti Kim Hajin ? Ce n’est pas vrai, était-il constamment en train de me suivre ?’

‘Ce type… Est-ce qu’il m’aime vraiment ?’

Chae Nayun a besoin de plus de temps pour assimiler tout ce qui est arrivé aujourd’hui.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant