Chapitre 28. Le Djinn et la Montagne de Gari (1)

 

Je fixe le plafond, étendu au sol. La chaleur intense s’enfonce dans mes vêtements. Le boss du donjon a été tué, mais la chaleur persiste.

M’ennuyant, je penche ma tête sur le côté. L’équipe de Chae Nayun discute un peu plus loin. Ils m’ont proposé de les rejoindre mais j’ai refusé. Je suis trop fatigué pour répondre aux questions qu’ils poseront inévitablement.

« Huum. »

À ce moment, Chae Nayun, qui jetait discrètement des coups d’œil dans ma direction, prend une grande inspiration et se lève avant de s’approcher.

« … »

Son ombre tombe sur moi et elle me regarde de haut.

« Quoi ? »

Je me redresse avec seulement le haut de mon corps. Voyant couler de la sueur, Chae Nayun se renfrogne légèrement. Mais après avoir rajusté son expression, elle s’assois à côté de moi. Bien sûr, elle reste à environ 10 pieds plus loin.

« …J’ai pensé que je devrais le dire. »

Je ne sais pas si elle est embarrassée ou honteuse, mais Chae Nayun parle avec une grande difficulté en regardant le plafond:

« M-Merci. »

« … »

Je ne sais vraiment pas quoi réponde. Je fixe Chae Nayun hébété. Je ne pensais pas entendre ce mot venant d’elle.

Chae Nayun.

Âgée de 17 à 27 ans dans l’histoire.

Elle n’a que 16 ans en âge américain*. En dépit de sa jeunesse, la vie qu’elle a menée est loin d’être normale. Elle a été remplie de tragédies.

*En Corée, vous avez un an lorsque vous êtes né, contrairement à en Amérique.

La première tragédie a dû se dérouler lors de son sixième anniversaire. Lors de ce qui aurait dû être le plus joyeux des jours pour un enfant de six ans, sa mère a été tuée par un Djinn.

Après cet accident, sa personnalité s’est développée dans une direction complètement différente.

L’enfant, dont le rêve était de « devenir comme sa maman », versa des larmes de sang et chercha a devenir une Héroïne.

Alors que les autres enfants de son âge riaient et jouaient, elle s’entraînait à toucher et détruire des cibles.

La cicatrice de ce jour est gravée au fond de son cœur. En tant que chaebol de quatrième génération, même avoir un ‘véritable ami’ pour guérir de cette blessure est une disgrâce. Révéler ses pensées les plus profondes revient à révéler ses faiblesses, et les hyènes infestant le monde extérieur bondiront à cette chance de prendre l’avantage.

En conséquence, la seule personne en qui elle pouvait avoir confiance et en qui elle pouvait se fier était un membre de sa famille qui partageait la même douleur, Chae Jinyoon. Parce que son père est trop occupé en tant que successeur d’une famille de chaebol, elle ne le voit que rarement.

Mais ce monde cruel lui a même pris Chae Jinyoon.

Les émotions qu’elle a dues ressentir… Je n’ai aucun moyen de les connaître car je ne les ai pas écrites.

Mais si je dois faire une supposition, Chae Nayun a probablement affûté sa conviction pour la rendre plus aiguisée. Ne croyant qu’en elle-même et considérant la poursuite de force comme son mode de vie, elle a dû ignorer la blessure qui empire dans son cœur. Se disant qu’elle doit tout traverser par elle-même et n’ouvrir son cœur à personne, elle a dû se placer elle-même à travers de pénibles et douloureux entraînements…

À cause de ça, peu de gens ont reçu ses remerciements. Je le sais mieux que quiconque, même mieux que Chae Nayun elle-même parce que c’est moi qui ais volontairement écris « désolé » plutôt que « merci ».

Mais elle vient à l’instant de dire « merci ».

C’est la plus grande louange qu’elle puisse donner.

Mais en même temps, l’objectif que je dois accomplir me serre le cœur.

Je dois tuer la personne qu’elle aime et respecte le plus. Je dois lui faire subir le sentiment de perdre sa famille encore une fois.

« Au fait… »

La voix de Chae Nayun interrompt le fil de mes pensées. Elle claque ses lèvres comme si elle a encore quelque chose à dire, mais aucun mot ne sort de sa bouche.

« Quoi. »

Je l’exhorte, frustré.

Chae Nayun ajoute juste une phrase, les yeux regardant toujours le plafond.

« …Pourquoi tu ne répliques pas ? »

« Hm ? De quoi tu… Oh. »

Elle parle des laquais de Shin Jonghak.

Bien qu’elle en soit à l’origine, il semble qu’elle ressent de la sympathie puisque je ne riposte pas.

Je lui donne une simple réponse.

« Parce que je ne peux pas gagner si je réplique. »

Chae Nayun fronce les sourcils en un instant et se remet finalement à me regarder. Elle a vraiment un visage de bébé. À la différence de Yoo Yeonha, qui a un air adulte, Les joues de Chae Nayun ont toujours un peu de graisse de bébé. Est-ce parce que le golem de magma l’a battue ? Elle ressemble à un bun. Je ris intérieurement.

« De quoi tu parles, j’ai vu la puissance de ton pistolet de mes propres yeux. »

« Oh, ça ? »

Je sors le Desert Eagle de mon sac. Pour le remettre dans l’espace extra-dimensionnel, Stigma doit recouvrir sa puissance magique.

« Arme personnelle. Est-ce que ça l’explique ? »

Regardant mon arme de haut rang, les yeux de Chae Nayun s’écarquillent ,choqués.

« Tu sais que tu vas être expulsé si tu es découvert, n’est-ce pas ? »

« C’est pourquoi je ne l’utilise que lorsque j’en ai besoin. »

Chae Nayun ferme la bouche. Ensuite, elle se frotte le menton comme si elle pense à quelque chose. Je n’ai aucun moyen de savoir à quoi pense cette fille, mais j’attends puisqu’il semble qu’elle cherche une réponse.

Après environ 3 minutes, Chae Nayun vocalise finalement ses pensées.

« Ce n’est pas encore suffisant… Ah, attends, ton Don ! Tu as un Don qui renforce les pistolets ! »

Je me retiens pour ne pas exploser de rire.  Pour information, Les Dons et l’Illumination sont deux choses différentes. Avant même d’être illuminé, un Don peut se manifester et se développer à travers l’expérience et le dur labeur.

« Tu peux penser ce que tu veux. »

Je lui réponds d’un haussement d’épaule. C’est un malentendu que je ne dois pas corriger.

Chae Nayun semble avoir conclu que sa supposition est vraie, car elle acquiesce avec un visage fier.

« Huhu, je le savais. Oh, je vais te laisser filer pour avoir utilisé ton arme personnelle.  Juste, ne l’utilise plus. »

Chae Nayun se lève et dépoussière ses fesses.

Avant de s’éloigner, elle s’arrête et tourne la tête vers moi.

« …Au fait. »

« Quoi. »

Son dos toujours dans ma direction, elle demande avec une voix beaucoup plus basse qu’avant :

« …Tu n’as rien à me dire ? »

« … »

La question qu’elle me pose indifféremment me fait flancher.

C’est peut-être son offre de réconciliation, qu’elle puisse me pardonner pour ma remarque insensible sur son grand frère. Si j’ai raison, basé sur ce que je sais de sa personnalité, elle fait une énorme concession.

« …Non. »

Cependant, je rejette clairement son offre et me lève également.

Ma relation actuelle avec Chae Nayun est à la distance parfaite. Froide, mais pas glaciale. J’appelle ça la relation du « voisin inconfortable. ».  Plus que ça serait un fardeau trop lourd pour moi.

« …Je vois. »

Sur ce, Chae Nayun s’en va.

Alors que je la regarde s’en aller, mes yeux rencontrent ceux de Sven. Il n’évite pas mon regard. Il incline la tête en me regardant avec des yeux dénués d’émotions. Cette séquence d’actions me donne des frissons dans le dos.

-Alerte urgente. Tous les cadets doivent quitter le Donjon immédiatement. Encore une fois, tous les cadets doivent quitter le donjon immédiatement.

Un son résonne du plafond. L’épreuve du faux Donjon est terminée. Je me retourne vers d’où je suis arrivé.

« Huh ? »

Mais à ce moment, je découvre une personne familière.

C’est Yoo Yeonha.

Bien que les autres ne puissent voir qu’une légère silhouette, je peux clairement voir Yoo Yeonha au loin. Il semble qu’elle ait vraiment escaladé le mur car elle est couverte de poussière.

Mais comme tout le monde vient de l’entendre, l’épreuve du faux Donjon est terminée. En d’autres termes, elle a traversé tout ces troubles pour rien.

« Argh… »

Les yeux fermés, Yoo Yeonha tremble face à cette injustice.

 

**

 

Il semble que plusieurs problèmes aient affecté l’épreuve du faux Donjon.

Le premier est que de nombreuses caméras internes ont arrêté de fonctionner.

Le second est une erreur du système. Un problème est apparu avec la distribution des personnes en charge de surveiller la situation, le résultat étant que les caméras inactives n’ont été découvertes que trop tard.

Le troisième et dernier problème est que de vrais monstres se sont introduit dans le Donjon à la place de marionnettes de mana. C’est le plus gros problème.

L’épreuve du faux Donjon a été annulée en conséquence, et les évaluations de tout le monde ont également été repoussées.

« Wow, vraiment ? Un golem de magma né naturellement ? »

« Ouais, J’ai entendu dire qu’il était de rang intermédiaire. »

« Pas possible… Alors qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qui l’a tué ? »

« C’était Chae Nayun et Sven… »

Les cadets rassemblés à l’extérieur du Donjon discutent bruyamment, alors que les profs vérifient les étudiants pour être sûrs qu’il n’y ait pas de victimes.

« Ehew. »

‘…Alors à quoi m’ont servi tous ces troubles ?’

Yoo Yeonha lâche un profond soupir. Elle titube de la sensation montante de vide et de léthargie. Ensuite, elle découvre Chae Nayun qui se promène autour de l’entrée du Donjon. Yoo Yeonha a de nombreuses questions à lui poser.

« Nayun. »

« Hm ? Oh, Yeonha. Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Est-ce que tu vas bien ? J’ai entendu dire que le golem de magma… »

Après avoir soulevé un sujet qui ne l’intéresse pas, Yoo Yeonha commence à parler de Kim Hajin quand Chae Nayun semble s’ennuyer.

« Ah, oui. Tu connais Kim Hajin, n’est -ce pas ? Le type dont tu as parlé lors de notre dernière- »

« Mm ? Ah~ Kim Hajin ? »

« …Eh ? »

La réaction de Chae Nayun est complètement différente de celle qu’elle a eue auparavant. Précédemment, elle grondait lorsque le nom de Kim Hajin était mentionné, mais maintenant elle ne semble avoir aucun problème à parler de lui.

« Uh… Ouais, Kim Hajin. »

« Qu’est ce qu’il y a avec lui ? »

« Et bien… Tu te rappelles de ce que tu a dit avant ? Qu’il est- »

« Oh, ça ? C’est un malentendu. »

« …Réellement ? »

Yoo Yeonha est tellement confuse que parle poliment.

Il y a quelques jours seulement tu crachais du sang en parlant de lui, et maintenant tu dis que c’était un malentendu ? Je ne pense pas que c’est un malentendu maintenant !

« C’est un malentendu, vraiment. Enfin, je ne dis pas avoir envie d’être amie avec lui, mais il n’est pas si mauvais. »

‘Yep, c’est ça.’ Chae Nayun acquiesce comme satisfaite de son propre jugement.

Yoo Yeonha fixe Chae Nayun, abasourdie. Elle est tellement surprise qu’elle a envie de l’étrangler.

« Oh, hey ! Kim Suho ! »

Soudainement, Chae Nayun crie bruyamment. Yoo Yeonha a l’impression que ses tympans vont exploser.

« Je te parlerais plus tard, Yeonha ! »

Chae Nayun dépasse Yoo Yeonha en courant et disparaît. Elle est rapide, comme un chiot chassant son maître. Yoo Yeonha se retourne pour voir qui elle pouvait bien attendre. C’est Kim Suho. Chae Nayun accourt vers lui, qui vient de sortir du Donjon, lui donne une tape dans le dos et se dresse devant lui comme pour bloquer son chemin.

« Whoa, ça m’a surpris. »

« Est-ce que quelque chose est arrivé à ton équipe ? »

« …Ce n’était pas une blague. Je suis presque mort d’épuisement. »

Pour information, Kim Suho a choisi la huitième voie.

« Je peux voir ça sur ton visage, tu as l’air d’un grand-père. »

« …Vraiment ? »

Yoo Yeonha regarde leurs interactions affectueuses avec intérêt. Elle est contente de les voir bien s’entendre. En y repensant, Kim Suho ressemble effectivement au grand frère de Chae Nayun.

« Oh, Chae Nayun, tu es là »

À ce moment, Shin Jonghak se place entre eux deux comme pour les séparer.

« Huu. »

Yoo Yeonha soupire. Puisque Shin Jonghak est là, elle commence à s’avancer vers eux. À ce moment, elle découvre un homme fixant Chae Nayun de loin.

« …C’est quoi son problème ? »

Il s’agit de Kim Hajin. Mais la manière qu’il a de regarder Chae Nayun semble… étrange. Ses yeux semblent porter une lourde inquiétude et une profonde tristesse. Yoo Yeonha fixe ses yeux dégoûtants pendant un moment.

Il ne lui faut pas longtemps pour atteindre une conclusion.

‘Quoi, il aime aussi Chae Nayun ? Bon sang… Qu’est-ce qu’il y a de si bien avec un garçon manqué comme elle… ?’

Yoo Yeonha tremble à cause de la frustration montant des profondeurs de son cœur.

Mais même si d’autres hommes aiment Chae Nayun, Shin Jonghak ne peut pas.

Avec une telle pensée, elle marche rapidement vers Kim Suho, Shin Jonghak et Chae Nayun.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant