Chapitre 22. Deuxième Accident (2)

 

===

[Agence d’Information – Vérité]

Bienvenue.

Si vous êtes ici à la recherche de la vraie information, visitez le salon suivant.

|Salon de l’investigation|

[                                        ]

Écrivez votre question dans l’espace vide ci-dessus. Aussi longtemps qu’elle correspond aux règles suivantes, elle sera répondue.

-Condition 1. Naturellement, seules les réponses connues par l’Agence seront délivrées. Si nous ne connaissons pas la réponse à une question, nous vous le dirons, alors ne vous inquiétez pas.

-Condition 2. Nous ne pouvons pas donner une réponse à propos d’une personne avec juste son nom. Nous demandons le nom, l’image, le physique, l’identité et autres informations personnelles.

-Condition 3. Nous ne pouvons pas répondre à des questions trop triviales. Par exemple : « J’ai perdu mon chat, où est-il ? » n’est pas une question acceptable. Cependant, la même question peut être répondue si l’étendue de la question est réduite avec des détails spécifiques.

*Note 1. Le coût minimum est de 100,000 won mais est susceptible de changer drastiquement selon la question.

*Note 2. Veuillez garder à l’esprit que les réponses arriveront plus rapidement si vous utilisez un langage et des expressions respectueuses.

*Note 3. L’information que nous fournissons est entièrement vraie. Par conséquent, nous ne pouvons pas rembourser votre achat.

*Le coût et les conditions ci-dessus peuvent être changés à tout moment.

===

« Ça devrait faire l’affaire. »

Je regarde fièrement mon ordinateur. C’est le formulaire que je vais soumettre au Banquet Violet en tant que vendeur d’informations. Maintenant que j’ai un Don comme le Livre de la Vérité, ce serait du gâchis de ne pas l’utiliser.

Pour le moment, je lui donne un nom grandiose : ‘Agence Vérité’.

Puisque la réputation à un grand rôle dans le Banquet Violet, je ne m’attends pas à avoir un grand nombre de clients dès le départ. C’est parfait puisque je ne pense pas que ma puissance magique durerait longtemps de tout façon.

Mais dans 2-3 ans, le nom ‘Agence Vérité’ se répandra surement parmi les membres, à commencer par de petits intérêts comme ‘Pourquoi est-il toujours là ?’ ou ‘Est-ce que je devrais l’essayer puisque je m’ennuie ?’.

Puisque j’aurais trois où quatre traits de Stigma d’ici là, je n’aurais pas besoin de m’inquiéter d’être à cours de puissance magique non plus.

C’est un investissement à long terme sans risque pour le futur. Si ça marche, super.

Sinon, ce n’est pas un problème non plus.

« Okay. »

Après avoir relu le formulaire une fois de plus, je presse le bouton [Postuler comme vendeur].

Maintenant, tout est réglé.

Tout ce qui me reste à faire ce sont mes exercices quotidiens.

Je m’étire et me lève.

 

**

 

Tard dans la nuit, dimanche.

Kim Suho s’entraine au Centre de Fitness pour Novice. Kim Suho est un visiteur régulier du centre, mais le paysage d’aujourd’hui est différent de ce qu’il a été au début d’année. Aujourd’hui, le centre de fitness est rempli de cadets. C’est indubitablement parce que les examens de milieu d’année arrivent.

« Kuu. »

Après avoir terminé une série, Kim Suho regarde les alentours en se reposant. Jin Hanjun, Kim Horak, Shin Jonghak et même Yoo Yeonha et Rachel, qui sont de rares visiteurs, sont ici.

« Est-ce que tu mates les filles ? »

À ce moment, une froideur soudaine touche son visage. Kim Suho recule la tête de surprise. Il n’y a qu’une seule personne pouvant lui jouer un tel tour. Kim Suho la fusille du regard. Yi Yeonghan hausse les épaules et lui donne une boisson.

« Alors, c’est le cas ? »

« Non, j’ai juste… »

« Ouais ? »

« …J’ai juste pensé que c’est une rare vue. »

Kim Suho pointe Rachel du menton. Yi Yeonghan la regarde et acquiesce pour signifier son accord.

« Je suppose que tu as raison. C’est la première fois que je vois une vraie princesse s’entrainer dans un centre de fitness. »

Des cheveux blond brillant et des yeux comme de raffinés saphirs. Sa silhouette ne montre aucune imperfection et dégage élégance et charme.

Même couverte de sueur, elle semble être sortie d’une peinture.

La fille, Rachel, est née dans la famille royale anglaise et descend d’une lignée noble.

« Avec qui penses-tu qu’elle va se marier dans le futur ? Pas avec nous, n’est-ce pas ? »

Au commentaire de Yi Yeonghan, Kim Suho sourit.

« Est-ce un ricanement ? Quoi, tu penses pouvoir la marier ? »

« Non, ce n’est pas ça. Je suis juste d’accord avec toi. Je ne pense pas qu’elle mariera quelqu’un comme nous. »

« Uuk ! »

Alors que les deux plaisantent l’un avec l’autre, un bruyant et soudain grognement attire leur attention.

« Huuuk ! »

L’étrange respiration vient d’un homme ayant un combat à mort avec un équipement de fitness. Cependant, le poids sur l’équipement n’est qu’une quantité pitoyable pour le standard de n’importe quel cadet.

« …Est-ce qu’il a vraiment du mal avec ça ? »

Yi Yeonghan le regarde avec pitié.

Ce n’est pas seulement lui. Presque tous les cadets ricanent en se déplaçant. Kim Suho ne sait pas dire si Kim Hajin n’en est pas conscient ou trop concentré pour le remarquer, mais il continue résolument de lutter.

« Au moins, il le fait pour un long moment. »

Kim Suho répond brièvement.

« Pardon, avec ce poids, je peux faire la même chose pour une demi-journée. Je me demande comment il a fait pour être admis à Cube. Même les tireurs d’élite ont un condition physique minimum qu’ils doivent atteindre, et n’était-il pas un épéiste avant ? Pourquoi je ne me rappelle pas de lui ? …Oh, regarde, c’est Chae Nayun. »

Chae Nayun sort de la chambre gravitationnelle juste au bon moment.

Couverte de sueur, elle titube légèrement, l’air épuisée.

Il semble qu’elle prévoit de rentrer directement, mais lorsqu’elle voit Kim Hajin, elle s’arrête et commence à le fusiller du regard.

Jiing- Deux rayons lasers sont tirés de ses yeux.

« …Qu’est-ce qu’elle fait ? »

« Ils ne s’entendent pas très bien. »

Kim Suho sourit amèrement.

« Tsk. »

Après avoir fixé Kim Hajin pour un moment, Chae Nayun claque sa langue et se retourne. Au même moment, ses yeux croisent ceux de Kim Suho. Elle tousse sèchement comme embarrassée et marche vers eux.

« Hey, Kim Suho, est-ce que ce n’est pas un peu étrange ? »

De quoi elle parle maintenant ?

« Étrange ? »

« Ce bâtard, il fait semblant. »

« De quoi tu parles ? »

Yi Yeonghan et Kim Suho froncent tout deux les sourcils. Ils ne comprennent pas ce que veux dire Chae Nayun, et elle regarde Kim Suho comme s’il est dense.

« …Je peux comprendre que Yi Yeonghan dise ça, mais Kim Suho, tu es vraiment insensible à ce genre de choses. »

« Quoi ? De quoi tu parles tout d’un coup ? »

« Tu l’as vu ce jour là et tu ne comprends toujours pas ? »

En vérité, la suspicion de Chae Nayun est justifiée.

La puissance magique est l’une des plus importantes habilités d’un Héros. En ce sens, la magie que Kim Hajin a exposée durant l’accident à Séoul est anormale. Une explosion de magie suffisamment forte pour teindre le monde en blanc pendant un instant…

Un homme avec un tel niveau de puissance magique lutte pour soulever un petit poids ?

Ça n’a juste aucun sens.

Ainsi, Kim Hajin doit faire semblant pour une quelconque raison.

…Même si la logique derrière n’est pas tout à fait solide, ça reste une suspicion justifiable.

« Hm… »

Yi Yeonghan regarde Kim Hajin une fois de plus.

Son visage est rouge comme s’il est sur le point d’exploser.

« Si il fait semblant, il mérite un Oscar. »

« Ehew, peu importe, restez dense, vous deux. »

Alors que Chae Nayun secoue la tête de déception, trois cadets mâles approchent Kim Hajin. Kim Suho se renfrogne instinctivement. Ces trois-là sont des délinquants bien connus.

« Hey, qu’est-ce que tu fais là, perdant ? »

« Regarde, il galère avec ça. J’ai juste besoin d’un doigt pour le soulever. »

Ils provoquent Kim Hajin, mais il ne réagit d’aucune façon. Sans leur accorder un seul regard, il se concentre sur ses exercices.

« Hey, tu es muet ? Dis quelque chose. »

« Prenons des photos de ce fils de pute et postons-les. Regardez-le, travailler si dur alors qu’il n’est qu’un déchet complet. »

Aggravés, les trois délinquants commencent à jurer ouvertement. « Pourquoi vivre, tu es un gâchis d’argent, je me sens mal pour tes parents, tu ne seras pas diplômé de toute façon, alors pourquoi ne pas juste partir etc… »

« …Hey, je m’en vais. »

Regardant la scène, Chae Nayun part l’air inconfortable. Kim Suho se lève, incapable de se retenir, mais Yi Yeonghan l’arrête.

« Quoi ? »

« Juste laisse le. Visiblement, ce sont les laquais de Shin Jonghak. Les combattre ne donnera rien de bien. »

« Mais quand même… »

« En plus… »

Yi Yeonghan sourit comme s’il trouve la situation amusante.

« Qui sait ? Peut-être qu’il fait vraiment semblant. »

 

**

 

Lorsque je me réveille, c’est le lundi matin. La tête dans les nuages, je repense à ce que j’ai fait hier. Postuler en tant que vendeur d’informations au Banquet Violet, acheter des actions et m’entrainer.

Prenons d’abord une douche.

Chwaaa-

De l’eau froide rince ma somnolence.

Je regarde mon corps mouillé dans le miroir.

Mon corps s’est certainement amélioré. Mes épaules et mes biceps sont vitalisés, mes muscles abdominaux sont bien contournés et mes cuisses sont dures comme de la pierre. C’est un corps robuste et sain que je n’aurais jamais pu obtenir sur Terre. Je me demande, comment sont mes stats ?

Après m’être séché, je quitte la salle de bains et allume mon pc.

===

[Force 1.835]

[Endurance 1.945]

[Vitesse 2.15]

[Perception 3.055]

[Vitalité 1.765]

[Puissance Magique 1.315]

===

Comme on peut s’y attendre, je me suis beaucoup développé. Bien sûr, je suis toujours au niveau d’un ‘homme qui s’est exercé diligemment’, mais à ce rythme, il ne faudra pas longtemps avant que je ne prenne Aether de la Montagne de Gari.

Après tout, la vraie récompense de Donjon de la Montagne de Gari n’est pas la ‘récompense de complétion’, mais la ‘récompense du niveau caché’.

Wiing-

Wiing-

J’allume ma smartwatch avant d’aller en classe et suis immédiatement accueilli par des messages anonymes.

[Attardé.]

[Hey, trouillard, apprête-toi à avoir ta colonne brisée dans l’examen de combat à venir. Je vais t’handicaper et…]

« Encore ces types. »

Il semble que je sois la cible d’harcèlement. J’ai mon idée sur qui peut être l’instigateur, mais je ne peux pas être sûr.

Mais bien sûr, quelque chose de ce niveau n’est pas suffisant pour endommager mon esprit âgé de 26 ans. Après tout, j’ai souffert à travers le service militaire de Corée.

Comme le dit le dicton, ce sont juste des enfants agissant comme des enfants.

Après avoir bloqué les deux idiots qui m’ont envoyé des messages, je sors dehors.

Mais des mots sont écrits sur la plaque nominale près de ma porte.

Attardé, perdant, feignant… Il y en a un de plus mais l’écriture est si mauvaise que je ne parviens pas à le lire.

Ils semblent avoir étés gravés par magie pour éviter la détection par CCTV. Pour le moment, il n’y a rien que je puisse faire. Puisque les classes commencent dans dix minutes, je dois me dépêcher avant d’être en retard.

 

*

 

J’ouvre la porte de la classe.

« Oh, tu es là, perdant ? »

Immédiatement, un enfant dont je ne connais même pas le nom frappe ma tête. Je commence à être un peu agacé. Bien sûr, ce ne sont que des enfants faisant les enfants, mais je m’assure de retenir leur visage. Vous vous faites avoir, le plus vous me harcelez, le plus mes SP augmentent !

« Quoi ? Tu es en colère ? »

Je ne réponds pas. Kim Hyuksoo. Je mémorise son nom et l’ignore.

Je dépasse quelques cadets ricanant de plus et m’assis à mon siège habituel. À ce moment, mes yeux rencontrent ceux de Chae Nayun. Mais elle ne montre pas la même hostilité qu’auparavant. Elle me regarde un peu amèrement avant de se retourner.

« Hey les gars, les résultats des examens d’Analyses du Domaine des Phénomènes sont là. »

À ce moment, Yi Yeonghan entre avec une brassée de gros rouleaux.

Cube à toujours une coutume traditionnelle. Les résultats de chaque examen écrit, grand ou petit, sont postés publiquement sur de grands posters.

Yi Yeonghan installe les posters pendant que les autres cadets grognent.

Les résultats sont les suivants.

Rang 1. Kim Hajin.

Rang 2. Rachel

Snap.

Un son similaire à une baguette craquée en deux résonne. Je lance un petit coup d’œil derrière moi.

Deux moitiés de stylo roulent sur la table. À côté d’elles se trouve la propriétaire présumée dudit stylo, Rachel, qui regarde les résultats des examens, abasourdie.

Sa bouche est à moitié-ouverte, comme si elle est grandement choquée.

« …Oh, c’est vrai. »

C’est là que je me rappelle d’un paramètre que j’avais oublié.

Pour tous les examens écrits, grands ou petits, Rachel n’a jamais été poussée hors de la première place.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant