Chapitre 17. Pour le développement (4)

 

[Qu’est-ce que tu veux ?]

Je savais que Yoo Yeonha serait d’accord. Elle est du genre à ne pas supporter les faveurs à sens unique.

Maintenant, je me demande quoi demander.

Demander de l’argent ne semble pas correct. Il s’agit de Yoo Yeonha, mais elle n’est toujours qu’une mineure. Elle ne peut probablement pas dépenser librement des dizaines de millions de won.

[C’est simple. J’ai besoin d’une arme.]

Après lui avoir envoyé le message ci-dessus, je lui envoie le lien vers le Desert Eagle d’Essential Armory.

Yoo Yeonha regarde le lien que je lui ai envoyé et se retourne pour me reregarder. Elle ne semble pas être hostile.

[Je pense que c’est très bon marché.]

[…Je comprends.]

Bien, elle a accepté.

[Est-ce possible de l’avoir d’ici demain ?]

Le plus vite je le reçois, le plus d’argent je gagnerais. Même si demain est trop difficile, j’espère le recevoir d’ici la fin de la semaine.

[Oui, je m’en occupe.]

Étonnamment, elle répond sans hésiter, même si ses parents doivent toujours être en charge du travail de la guilde. Je suis impressionné par son esprit décisif.

« Retournez à vos sièges. »

La pause finit juste au bon moment, le professeur étant retourné en classe après avoir bu un peu d’eau.

 

**

 

La classe de théorie du mercredi est terminée. Et à 3P.M., l’entrainement antipersonnel commence.

Dans un terrain d’entrainement plutôt large, chaque cadet rencontre celui ou celle qu’il doit combattre. Pendant ce temps, je cherche pathétiquement l’instructrice.

« Hey. »

Une voix acérée poignarde mon oreille par derrière. Elle doit m’appeler. Je me retourne et me fige instantanément.

Chae Nayun me fusille d’un regard terrifiant.

Elle me dit : « Bats-toi avec moi. »

L’hostilité dans son ton s’approche de l’envie de meurtre.

Gulp. J’avale une gorgée de salive.

Comme le dit le dicton : ‘un mot cause une dette de mille taels d’or*’, je me suis fait un ennemi terrifiant en une seule phrase. En effet Chae Nayun est une personne trop dangereuse pour l’avoir en tant qu’ennemi. Afin de vivre une vie paisible, je dois réparer notre relation, même si je dois me mettre à genoux et supplier.

*tael : unité de mesure chinoise

Mais en regardant Chae Nayun, je me demande. Est-elle capable de me pardonner pour ma rude insulte juste parce que je me suis excusé ?

Me voyant silencieux, Chae Nayun pointe mon pistolet et dit :

« Ton arme. Sors-la. »

Le premier pistolet d’entrainement s’est brisé lorsque j’ai combattu le Djinn. C’est un nouveau. Je regarde mon étui, puis de nouveau Chae Nayun.

« Je ne veux pas. »

« …Tu as peur ? »

Ces trois mots résonnent, faisant tomber sur nous les yeux sur le terrain d’entrainement.

« Mm… »

Comment dois-je agir en face de Chae Nayun ?

Sans aucun doute, l’accident dont j’ignorais tout est bien connu parmi les cadets. Le Kim Chundong original doit également le savoir. Alors si je m’excuse maintenant, ça paraîtra comme une plus grosse insulte.

« Non. »

…De plus, il vaut peut-être mieux pour moi que je reste le bad guy pour Chae Nayun. Mon but premier et principal, et la raison pour laquelle j’ai travaillé si dur sans me reposer… est de tuer son grand frère dans une certaine limite de temps.

Même si je répare ma relation avec Chae Nayun et que nous devenons amis, mes actions ne feront que la laisser avec un cruel sentiment de trahison et de haine.

« J’ai peur que tu te blesses. J’utilise des balles réelles tu sais. »

Immédiatement, le poids de l’atmosphère change. Chae Nayun serre son arc. Je peux voir le niveau de force qu’elle y met à travers les veines apparaissant sur sa main.

« Je ne pense pas que tes balles me blesseraient même en me touchant. »

Chae Nayun réprime de force sa colère et rétorque avec un sourire froid.

Ma réponse est simple.

« Tu ne vas pas être blessée. Tu vas mourir à la place. »

« …Ha, répète-ça, morveux. »

Chae Nayun se rapproche de moi. Elle a l’air d’être sur le point d’exploser à tout moment. Elle fait techniquement 1m65 alors que je fais 1m74, mais elle semble beaucoup plus grande d’une certaine manière.

« Vraiment, tu te prends pour qui ? »

L’atmosphère tourne au pire et plus de spectateurs se rassemblent pour voir le combat. À ce moment…

« Chae Nayun, recule. »

L’instructrice interfère. Je lâche un soupir de soulagement, reconnaissant qu’elle soit arrivée avant qu’il ne soit trop tard. Chae Nayun se tourne vers l’instructrice.

« Pourquoi le ferais-je ? »

« Avant qu’il ne reçoive un pistolet pour les combats d’entrainement, personne ne peut combattre le cadet Kim Hajin. »

« Mais ça ne me dérange pas. »

« Moi oui. »

« Pourquoi- »

« Ne pas écouter les ordres d’un instructeur sera puni par une action disciplinaire. »

« … »

Les mots d’un instructeur sont absolus. Chae Nayun serre les dents comme si on lui a fait du tort. Mais finalement, elle me fusille une dernière fois du regard avant de partir. Les spectateurs se dispersent aussi et retournent à leur entrainement.

Tout semble être retourné à la normal.

« Dégaine ton pistolet. »

L’instructrice parle en entourant ses mains de bandages. Son nom… c’est Park Hyun-Ah je crois ? Je demande à l’instructrice :

« Est-ce qu’un pistolet pour les combats d’entrainement existe seulement ? »

« Comment diable pourrais-je le savoir ? »

Crack, crack. L’instructrice fait craquer ses phalanges et sa nuque devant moi.

« Maintenant, viens. »

Et avec un sourire, elle me fait signe avec son doigt.

Cette personne… Est-ce qu’elle aime ça ?

 

**

 

Jeudi est le jour d’orientation du club de chasse. Mais puisque les cadets ne sont pas obligés d’y aller, j’ai décidé de le passer pour cette semaine. C’est partiellement pour éviter Chae Nayun, mais la raison principale est de tester l’arme que je vais recevoir aussi rapidement que possible.

« Ah, je ne peux pas attendre. »

Je suis actuellement à l’Angel Box, un café près de Séoul. J’attends un objet là-bas. Pour information, les cadets sont capables d’utiliser les Portails 5 à 6 fois par mois tant qu’ils remplissent un formulaire.

Le temps passe. 5:29:55… 5:29:56…5:30:00.

Exactement à l’heure promise, la porte de la boutique s’ouvre.

Un homme en costume noir avec des lunettes de soleil rentre avec une valise. Après avoir regardé les alentours pendant un moment, ses yeux rencontrent les miens. J’agite la main joyeusement. L’expression de l’homme ne change pas. Marchant avec ses longues jambes, il s’avance vers moi.

« Kim Hajin-ssi ? »

« Oui, c’est moi. »

Je pense savoir de qui il s’agit. Seule une personne apparaît dans ma tête quand je pense à l’attendant de Yoo Yeonha – Jin Sechan.

L’homme présumé comme étant Jin Sechan place la valise sur la table sans s’asseoir.

« Voici l’objet. Vérifiez s’il vous plait. »

« Êtes-vous pressé ? Vous pouvez vous asseoir. »

Je pointe la chaise en face de moi. Avant de recevoir cet objet, je veux faire un test rapide.

« …Hm. »

Il s’assoit sans se plaindre.

Je sors l’ordinateur que j’ai acheté de mon sac. Hier, j’y ai fais quelques changements. Oui, je peux utiliser l’ordinateur pour modifier l’ordinateur lui-même.

« Est-ce que vous faites quelque chose ? »

« Que voulez-vous dire ? »

L’homme incline sa tête.

« Pourquoi tapez-vous dans l’air ? »

« …Vous ne pouvez pas voir ça ? »

Je soulève mon ordinateur.

« … »

Il me regarde comme si je suis fou.

Je vois, j’avais des doutes, mais il semble que j’ai raison. Je suis le seul à pouvoir voir cet ordinateur.

« Haha, je plaisante. »

Ça me va.

J’allume l’ordinateur. Le paramètre additionnel que j’y ai ajouté est le suivant :

[Quand Kim Hajin est à 50m d’une cible avec un paramétrage modifié, le contenu et le résumé du changement seront envoyé à l’ordinateur de Kim Hajin.]

[*Ne fonctionne pas sur les cibles dépassant un certain niveau d’importance.]

La raison d’avoir ajouté ce paramètre est que je pense que ce sera plus efficace d’être averti d’un changement à travers un médium objectif plutôt que de devoir le remarquer et ensuite être averti par le coauteur.

Soit parce que le coauteur n’en a rien à faire soit parce qu’il encourage cette modification, j’ai juste dû payer 200 SP.

[Un changement de paramétrages a été détecté.]

 

Et de fait, il y a comme attendu une alerte sur l’ordinateur.

[Jin Sechan – Ses sentiments pour Yoo Yeonha ont été approfondis.]

Je ne suis pas dérangé par ce changement.

« Quoi qu’il en soit, je vais regarder maintenant. »

J’ouvre la valise.

Click. Click.

Avec un son élégant, la valise s’ouvre. Une brillante lumière surgit de l’intérieur.

« …Wow. »

Installé sur du velours rouge se trouve un pistolet platine et un chargeur. C’est encore plus beau que ce que j’ai vu sur la photo.

« Comme promis, c’est le Desert Eagle avec toutes les options et un chargeur de 60 balles magiques de grade pinacle. »

« Merci, vous pouvez partir maintenant. »

Je ne me soucie pas plus longtemps de Jin Sechan. Utilisant mon ordinateur, je vérifie les paramètres de ma nouvelle arme.

===

[Desert Eagle]

[Haut rang] [Attribut Métal]

Un pistolet chef-d’œuvre. Contient plusieurs effets ajoutés.

[Amplification de puissance d’attaque – 1/10]

[Magie de bas rang de réduction de poids]

[Magie de rang intermédiaire de contrôle du recul]

===

===

[Balle Magique]

[Grade pinacle] [Sans Attribut]

Balle d’acier de mana .44 Macon avec du mana condensé de haute pureté.

[Puissance d’attaque – 4/10]

===

 

Je me sens bien mieux d’avoir lu leur description.

Sans avoir à modifier l’arme ou la balle, je pense pouvoir être capable de tuer un monstre de rang bas-intermédiaire. Je devrais aussi être capable de prendre Aether du nid du diable à Suwon.

« Alors je vais y aller. »

« Ah, oui, portez-vous bien. »

Après avoir raccompagné Jin Sechan, je vérifie la quantité de SP qu’il me reste.

250.

Maintenant, comment les dépenser ?

 

**

 

Après avoir quitté le café, Jin Sechan contacte Yoo Yeonha. Elle demande au moment où elle répond à l’appel :

-Tu as livré l’objet ?

« Oui. »

-Y a-t-il quoi que ce soit de spécial à son sujet ?

« C’est… »

Il n’y a rien de ‘spécial’, mais il y a une chose qu’il trouve étrange. Peu importe comment il y repense, le comportement de cet homme n’est pas celui de quelqu’un qui a 17 ans. Sans mentionner, c’était presque comme s’il savait qui est Jin Sechan…

-Oui ?

« …Non. Il n’y a rien de spécial en particulier. »

Mais il ne peut pas atteindre une conclusion juste avec ce court échange. Après tout, c’est un cadet de Cube. Même Yoo Yeonha possède un air de dignité et d’élégance qui ne correspondent pas à son âge.

-Oui, je comprends. Merci pour ton travail, Sechan-ssi.

« Mon plaisir. »

Sur ce, l’appel se finit.

Bien qu’il souhaite parler un peu plus longtemps, il décide d’être content.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant