Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Quentin S. (20€)

Arthur L. (5€)

_________________

 


Sang 20

Maître est une brute

Trois ans ont passé petit à petit.
Oui, cela fait trois ans.
Puisque cela fait trois ans dans ce monde, cela fait trois ans et demi si l’on convertit en année terrestre.
Je suis toujours Ariel-san et Maître.

Maître ?
Maître c’est maître.
Je ne peux l’appeler que comme ça.
A cause d’une malédiction.

Cela fait environ un an.
Maître a soudainement rapporté des cartes.
Cartes.
Les mêmes qui me sont familières à mon ancienne vie.
Bon, puisque j’étais une solitaire, je n’ai pas de souvenirs où je joue aux cartes avec un ami.

Il n’y a pas de cartes dans ce monde.
Dans un premier temps, il n’y a pas de plaisir.
Puisque les gens se battent tout le temps contre les démons, il y a beaucoup de gens qui sont préoccupés par le prix de la nourriture encore, donc il n’y a pas de temps pour s’amuser.

Et pourtant, Maître a ramené des cartes soudainement et de nulle part.
Quand je lui ai demandé d’où elle les ramène, la réponse donnée est «De chez D. »
Est ce que l’endroit s’appelle D ?* Je ne comprends pas.
Puisque Maître ne dit que le strict nécessaire quand elle est sobre, donc je ne comprends pas la plupart du temps.
Après tout, même si je demande des détails, elle ne répond pas. L’endroit d’où elle ramène ça est inconnu.

(* : en anglais c’est « D’s place » ce qui donne l’impression que c’est un endroit et qui suffit en anglais comme réponse mais pas en français. Difficile de traduire l’incompréhension de la vampire du coup)

Si c’était des cartes standards cela ne m’étonnerait pas non plus.
Non, c’est sûr, il n’y a pas de cartes dans ce monde et même si c’est étrange, Maître pourrait le faire et elle pourrait même avoir fait une demande quelque part pour qu’ils en fassent.
Si ce sont des cartes standards c’est possible d’en faire.

Cependant ce n’était pas des cartes ordinaires.

Sans le savoir, c’est le bout du chemin d’accepter la proposition de Maître de jouer au Pouilleux.
Pouilleux.
Parmi les nombreux jeux de cartes, il y a une raison pour laquelle elle l’a choisi.
Je ne me souviens d’aucune des règles des autres jeux de cartes.

Après tout ce n’est pas de ma faute !
Je n’ai jamais joué aux cartes dans ma vie précédente après tout !
Je n’avais personne avec qui jouer après tout !

C’est pourquoi, la décision de jouer au Pouilleux que je connais à été prise.
Puisque Merazofis ne connait naturellement pas les règles du jeu, j’ai décidé que c’était une bonne raison pour rejeter les autres jeux.
Merazofis se sentit honteux en disant « je suis désolé de ne pas connaître les règles », mais je suis désolée de ne pas avoir plus de connaissance.

« C’est bon. Si c’est le pouilleux, c’est facile d’y jouer. »

Les yeux d’Ariel-san qui semblent me prendre en pitié me restent gravés dans la tête.
Cette personne l’a probablement remarqué.
S’il te plaît ne me regarde pas comme ça.

Ensuite nous avons commencé un tournoi de Pouilleux.
Le problème est que c’est ennuyeux de jouer normalement, donc une règle supplémentaire a été ajoutée.
La personne qui finit à la première place peut donner un ordre à celle qui est à la dernière.
Comme le jeu du Roi.
Je n’ai jamais jouer au jeu du Roi auparavant par contre.

J’ai accepté.
Pourquoi est ce que j’ai fait ça ?
Si je savais comment cela finirait, j’aurais tout fait pour m’arrêter, même me frapper.

D’ailleurs, il semble que Maître est le propriétaire d’une compétence de Chunnibyou comme l’œil du Diable, mais son activation était interdite pour éviter la triche.
Grâce à ça, puisque les yeux habituellement fermés sont ouverts c’est un peu effrayant.
D’habitude, elle a les yeux fermés pour le cacher et j’ai entendu qu’elle peut voir grâce à la Fluoroscopie.
C’est Ariel-san qui a demandé.

La première manche.
Première place pour Ariel-san.
Dernière place pour Merazofis.

C’est parce que Merazofis n’a pas totalement fini de comprendre les règles, mais aussi parce qu’il n’a pas eu de chance.
Le joker est resté dans les mains de Merazofis du début à la fin ;
C’est pourquoi, cela s’est finit très vite.

L’ordre qu’Ariel-san à donné pour la prochaine manche était de tenir bon en faisant semblant d’être assis. Immédiatement après qu’elle ait fini de parler, une aura sinistre sort des cartes et frappe Merazofis. Et, Merazofis est forcé de faire semblant d’être assis dans le vide.

« Shiro-chan, qu’est ce que c’est que ça ? »
« La malédiction des cartes. »
« Pourquoi est ce qu’il y a une malédiction pareille ? »
« Jsais pas. »
« Um, comment brise t-on la malédiction ? »
« On ne peut pas. »
« Uh ? On ne peut pas ? Uuuh ? »
« On ne peut pas. »
« Oiiii ?! Qu’est ce qu’on fait avec ça ?! Merazofis va rester comme ça tout le temps ?! »
« Il retournera à la normale à la fin de la prochaine manche. »
« Ha !? Je vois ! »

Du coup il y a une deuxième manche pour sauver Merazofis.
La première place est Maître.
La dernière est Merazofis.

Comparé à la première manche, la deuxième défaite était à cause de ses erreurs.
Est ce qu’il a eu du mal à réfléchir à cause de la posture difficile ? Ou alors il n’est pas encore familier avec les cartes ? Merazofis a oublié de montrer sa main complète.
Il a perdu à cause de ça.
Mais au moment où la partie se termine, Merazofis est relâché de sa posture.

« Mera, retire tes vêtements jusqu’à la fin de la prochaine manche. »

Ah, alors qu’il pensait que ça se terminerait comme ça, des paroles choquantes sont prononcées.
A ce moment là, une autre aura sinistre sort des cartes.
Les vêtements de Merazofis sont retirés.
Tous.

« Oooh ! »
« Kyaaa ! »

Merazofis qui est éberlué ouvre et ferme la bouche alors qu’il est nu, Ariel-san semble très contente d’après sa voix, il y a ensuite moi qui crie normalement et maître a un air très autosuffisant étrangement.
Alors que je me dis qu’il y a quelque chose d’étrange, elle a bu de l’alcool !!
Cette personne est ivre !

Puisque Merazofis devra rester nu à ce rythme, la troisième manche a lieu pour protéger l’honneur de Merazofis.
Comme résultat, le gagnant était maître.
Je suis la dernière.
Moi.

Vous le savez déjà pas vrai ?
Pourquoi je dis quelque chose comme maître.

« Appelle moi maître à partir de maintenant »

Oui.
C’est comme ça.
Grâce à ça je ne peux appeler maître que maître.
Pas seulement avec ma voix mais aussi dans ma tête.

Quelle puissante malédiction.
Bien qu’Ariel-san a essayé, le résultat est que c’est impossible de briser la malédiction.

D’ailleurs, quand elle s’est réveillée le jour d’après en étant sobre, son visage me demande « Qu’est ce que tu racontes ? » !
C’est toi qui m’a dit de t’appeler comme ça !

(Correction Kasaya)


 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee