Chapitre 12. Changement (2)

 

Un qi d’épée bleu s’élève autour de l’Epée à Sept Branches. La pureté du mana bleu illumine la lame de l’épée. Lançant un regard à l’Epée à Sept Branches de Kim Suho, Chae Nayun demande :

« Tu es prêt ? »

« Ouais. »

Pendant ce temps, je recule lentement. Il n’y a rien que je puisse faire ici. Kim Suho va révéler son pouvoir caché et se débarrasser facilement du Djinn. Submergée par la puissance de Kim Suho, Chae Nayun va arrêter de voir Kim Suho comme un rival et en venir à l’admirer à la place.

« Assiste-moi. »

Dit Kim Suho, fixant sa prise sur son arme.

« Assiste ? S’il te plait, je serais celle qui va le tuer. »

Rebutant joueusement, Chae Nayun encoche une autre flèche de magie.

« Guooo- ! »

Mais avant qu’elle ne puisse tirer, le Djinn enflamme sa puissance magique. Un qi maléfique noir de jais fonce vers eux comme un feu d’enfer. Mais un seul trait de lumière suffit à l’annihiler. Un Saint de l’Epée peut couper le feu, le vent et aussi la puissance magique.

La flèche de Chae Nayun vole à travers la puissance magique dissipée. La flèche contenant du mana condensé perce ensuite l’épaule du Djinn.

Kim Suho ne manque pas cette opportunité. Bondissant, il tranche en diagonal avec son Epée à Sept Branches.

Cette attaque aurait dû découper la chair du Djinn, l’immobilisant.

Mais en dépit d’avoir sa chair coupée, le Djinn sourit. Kim Suho sent instinctivement que quelque chose ne va pas.

Juste après, une puissance magique féroce sort de la coupure.

Comme se trouvant sous une pluie torrentielle, Kim Suho est balayé par la puissance magique.

Il n’a même pas eu la chance de crier. Il vole à travers le musée avant de s’enfoncer dans le mur.

« … »

« … »

Chae Nayun et moi sommes tous deux sans voix.

Étrange.

Quelque chose est définitivement étrange. Ça n’aurait pas dû se passer comme ça. Après avoir été repoussé pendant un petit moment, Kim Suho aurait dû libérer son pouvoir caché et submerger son ennemi…

« Uuu… »

Heureusement, Kim Suho se lève. Mais il ne semble pas être dans un bon état.

« Hey, tu vas bien ? »

« Ça va…Kuu. »

Kim Suho a besoin de temps pour s’occuper de ses blessures. Maintenant, le Djinn marche vers Chae Nayun. Son visage se raidit.

Chweek-

Chweek-

Chae Nayun tire deux flèches. Mais aucune d’elles n’est efficace. Bien qu’elle continue de tirer des flèches jusqu’à ce que le Djinn ressemble à un porc-épic, il ne s’arrête pas.

« …Ce n’est pas de la régénération. »

Chae Nayun murmure abasourdie. Tout comme elle le dit, le Djinn n’a pas un grand pouvoir de régénération. Il a simplement un corps solide.

En premier lieu, je ne l’ai pas désigné pour être un adversaire que Chae Nayun soit capable de vaincre.

Le visage de Chae Nayun prend une pâleur fantomatique, alors que la peur et la terreur commencent à surgir.

« Soutiens-moi juste ! »

À ce moment, Kim Suho bondit en face d’elle, bloquant le chemin du Djinn. Cependant le Djinn garde les yeux sur Chae Nayun. Condensant son mana noir sur son bras, il produit une bête géante. Une créature lupine montre ses crocs en bondissant vers Kim Suho.

« Uuuk ! »

Le Djinn combat Kim Suho d’une main et tient le visage de Chae Nayun de l’autre.

« Sommes-nous foutus ? » Je murmure.

À ce point, je me suis déjà enfui vers l’arrière de l’exposition. Cependant, cet endroit est déjà occupé par ce qui semble être une paire père-enfant.

« …Allez là-bas. »

« O-Oui ? »

« Là-bas, allez plus en arrière. C’est dangereux ici. »

Je peux sentir ma voix trembler, et pour être honnête, je suis mort de peur.

« M-Mais… »

“Pendant que le Djinn est trop occupé à se battre, dépêchez-vous ! »

Sous mes incitations, les deux déguerpissent rapidement.

De mon sac, je sors mon ordinateur.

Le Djinn dans mes paramètres n’aurait pas dû être aussi fort. Et qu’est ce que c’est que ce bras ? Jetant un regard, je vois le bras-loup du Djinn combattre Kim Suho d’égal à égal. Je n’ai aucun souvenir d’avoir fait un tel paramètre.

Quelque chose, je dois faire quelque chose. À ce rythme, Kim Suho et Chae Nayun peuvent mourir.

Retirant mon chargeur, je place une balle sur l’ordinateur. Mes foutues mains continuent de trembler. Avec l’ordinateur, je vérifie les paramètres de la balle.

===

[Balle de Mana]

[Sans attributs] [Puissance d’Attaque (3/10)]

-Une balle contenant du mana condensé. C’est beaucoup plus puissant qu’une balle à poudre.]

===

Ce n’est pas assez. Avec une puissance d’attaque de 3, même égratigner ce Djinn ne sera pas possible.

Mais est-ce qu’augmenter la puissance d’attaque est suffisant ? C’est une autre question.

Heureusement, il y a un gros indice dans mes paramètres.

La raison pour laquelle ce monde nécessite une variété de Héros est le concept ‘d’attributs’. Selon son attribut, une attaque peut avoir des effets variés. Des attributs contradictoires comme l’eau et le feu peuvent permettre de surpasser une différence de puissance jusqu’à un certain point.

Maintenant, le Djinn en question a clairement l’attribut ténèbres. Ce qui repousse les ténèbres est indubitablement la ‘lumière’, et je peux faire exactement ça.

Je dois juste changer l’attribut de la balle.

===

[Balle de Mana]

[Attribut lumière] [Puissance d’Attaque (5/10)]

-Une balle contenant de l’essence de lumière condensée. Lance une explosion secondaire après avoir touché sa cible.

===

[Cette modification nécessite 104 SP. Voulez-vous sauvegarder ces paramètres ?]

C’est cher. 104 SP représente 80% de ce que j’ai rassemblé la dernière semaine. Mais je ne suis pas encore sûr que ce soit assez. Plutôt que de tomber à court, il vaut mieux en faire trop.

J’essaie d’ajuster la puissance d’attaque à 6.

[Vous n’avez pas assez de SP. La valeur va être ajustée.]

[Puissance d’Attaque (5.6/10]

[Voulez-vous sauvegarder les modifications ajustées ?]

Je tape sauvegarder. À cette instant, une lumière blanche éclate de l’ordinateur avant de se fondre dans la balle magique.

Une lumière blanche-argentée luit de l’enveloppe en fer de la balle.

Modification complète.

Avec seulement cette balle chargée, je prends une grande inspiration. Ensuite, je regarde du coin du mur.

Chae Nayun est ecore en train de lutter pour échapper à l’emprise du Djinn, alors que Kim Suho combat son bras droit. Non, Kim Suho repousse le bras du Djinn. Nous avons l’avantage. Il semble qu’il ne va pas tarder à battre le bras droit.

Le problème, c’est Chae Nayun. Parce qu’elle ne peut plus respirer ou à cause de la magie du Djinn qui l’empoisonne, la zone autour de sa nuque est mauve.

Claquant ma langue, je bondis.

« Hey ! »

Ensuite, je crie bruyamment.

« Bouge ! »

Sans même se retourner pour regarder, Kim Suho roule sur le côté. Le bras droit du Djinn le poursuit, mais ça ne fait qu’augmenter la taille de la cible.

Avec un esprit légèrement plus calme, j’appuie sur la détente. Une lumière brillante flashe du canon de l’arme comme si une flash bomb a explosée.

La balle de lumière émet une pression et une chaleur correspondant à sa brillance. Incapable de supporter la puissance de la balle, le pistolet explose dans ma main. Les composants brisés tombent pendant que je me tort d’une douleur insupportable.

Heureusement, la trajectoire de la balle n’a pas changé. Elle vole suivant la trajectoire voulue, frappant le Djinn à l’épaule gauche.

Dans le mille.

Une agglutination de lumière surgit de l’arme du Djinn. L’explosion secondaire de la balle a détoné. La lumière disparaît, purifiant le bras du Djinn. Le Djinn a ainsi perdu son bras.

Chae Nayun, au bord de la mort, tombe au sol.

Kim Suho ne manque pas cette opportunité. Une puissance magique d’attribut métal s’élève de son épée. La technique d’épée capable de tout trancher du Saint de l’Epée s’active finalement. Elle doit être limitée à un ou deux usages par jour pour l’instant, mais c’est suffisant.

Je peux me contenter de regarder maintenant.

« …Hm ? »

À ce moment, un enfant m’approche. C’est l’enfant que j’ai rencontré avant. Cet enfant à un joli visage, mais les cheveux court rendent difficile l’identification de son genre. Soudainement, l’enfant attrape ma main.

En un instant, ma main est complètement guérie.

Je vois. Ce doit être l’enfant que l’Association de Héros est à peine parvenue à trouver. L’enfant avec l’Autorité de Guérison.

« Merci. »

Avec un sourire, je brosse les cheveux de l’enfant.

Guuuu- !

À ce moment, un grognement profond résonne. Je tourne rapidement ma vue dans la direction du bruit. Le Djinn, qui a perdu un bras, est à bout de souffle et à genou devant Kim Suho

Il semble que Kim Suho soit parvenu à gagner.

« Huu… »

Sentant ma force quitter mon corps, un soupir sort naturellement.

Je m’étale sur le sol.

**

« Gueeek! »

Chae Nayun, qui vient de reprendre conscience, est en train de vider son estomac le visage baissé. De sa petite bouche, le vomi continue de couler. La nourriture qu’elle n’a pas encore digérée salit le sol, alors qu’un liquide jaune pâle s’accumule autour.

Chae Nayun continue de vomir, comme si elle crache du sang. En voyant cette scène horrifiante, je peux pratiquement sentir sa douleur.

La raison pour laquelle Chae Nayun a choisi l’arc est similaire à la mienne. Même si elle agit bravement à l’extérieur, elle est une lady protégée à l’intérieur. Ce ne sera pas avant longtemps qu’elle parviendra  à surpasser sa nature délicate.

« … »

Kim Suho l’approche pour lui tapoter le dos, mais Chae Nayun repousse férocement sa main. Kim Suho recule à contrecœur.

« Laisse-là. Je suis sûr que son grand frère va venir la consoler. »

 

Je dis ça sans réfléchir. En réalité, c’est ce qui va se passer. Son grand frère arrivera en premier, puis son père viendra pour tout nettoyer.

Mais il semble que Chae Nayun prend mon indifférence comme une insulte.

« Tu,tu… Gueeek!”

Ses yeux injectés de sang me poignardent. Est-ce qu’elle veut quelqu’un ou quelque chose à blâmer ? C’est compréhensible, à la différence de Yoo Yeonha, Chae Nayun est vraiment une lady. Toutes nourritures n’étant pas de la plus haute qualité bouleversent son estomac, et voir un cafard ou un rat ruine son humeur pour la journée.

« … Toi. »

« Je passe devant.”

Kim Suho essaie de dire quelque chose. Pour une quelconque raison, le visage de Kim Suho est raide. L’ignorant, je me retourne. J’ai aussi besoin de temps pour réfléchir.

La force du Djinn est bien plus grande que ce que j’avais prévu.

Je ne peux pas comprendre pourquoi.

 

**

D’un seul mouvement, une lame coupe à travers l’air. Mais de la pointe de la lame, une puissance magique blanche inidentifiable ondule, explosant dans toutes les directions et oblitérant tous les monstres.

Une exécution nette.

Yun Seung-Ah reprend son épée et se retourne. Ses cheveux flottent dans la gentille brise.

Des dizaines de gens ordinaires, qui ont vus son attaque, restent sans-voix. Dans leurs yeux, une admiration et un respect inébranlable peuvent être vus. Avoir vu l’attaque de l’Héroïne la plus Populaire au monde deviendra une grande histoire de bar pour un long moment.

« Vous pouvez être tranquille. »

« Vice-leader ! »

Une voix rauque interrompt la phrase de Yun Seung-Ah. Yun Seung-Ah est légèrement surprise. L’homme qui court vers elle lâche alors une bombe.

« Un Djinn est apparu au Musée des Armes Nationales ! »

« …Quoi ? »

« Vous devriez y aller immédi…Quoi ? Quoi? »

Mais bientôt, il penche la tête et concentre son ouïe sur le transmetteur dans son oreille.

« …Ah, oui. »

« Qu’est ce qui ne va pas ? »

« Um… Apparemment, Le Djinn a été vaincu. Trois cadets de Cube se trouve dans le musée… »

« Oh ? C’est super. Qui sont-ils ? »

« Kim Suho, Chae Nayun et …Ugh ! »

Avant qu’il ne puisse finir, une bourrasque violente s’élève, l’aveuglant momentanément. Le temps qu’il rouvre les yeux, l’Héroïne qui a décimée des dizaines de monstres a disparu.

Courant à la vitesse de la lumière, Yun Seung-Ah arrive au musée. Un homme à l’allure ordinaire sort du musée en même temps. Voyant Yun Seung-Ah, l’homme flanche un moment avant de rapidement s’incliner.

« Hello. »

‘Est-ce qu’il me connait ? Enfin, il n’y en a pas beaucoup qui ne me connaissent pas.’

Bien que quelque chose semble anormal, Yun Seung-Ah salue l’homme sans vraiment y penser.

« Ah, oui, est-ce que quelque chose s’est passé à l’intérieur ? »

« Oui. Un Djinn est apparu. Il vient de mourir par contre. »

« Je vois… Et vous êtes ? »

À la question de Yun Seung-Ah, l’homme répond avec un sourire narquois.

« Je suis un cadet. »

À ces mots, Yun Seung-Ah est décontenancée. Elle a finalement compris l’étrange sentiment qu’elle a eu précédemment. Même si elle se comporte humblement, Yun Seung-Ah est une des Héros les plus populaires de Corée. Résultat, la plupart des cadets se figent devant elle ou agissent nerveusement au minimum.

« Oh, je vois.”

« Alors je m’en vais. Ceux que vous cherchez doivent être à l’intérieur. »

Mais l’homme s’étant introduit comme Kim Hajin s’en va toujours souriant sans une once de nervosité. Yun Seung-Ah l’observe s’éloigner pendant un moment.

« Qui est-il ? »

‘Plutôt culotté pour un jeune cadet. Mais Kim Hajin… ? Je ne suis pas familière avec ce nom. Comment sait-il pour qui je suis là ?’

Pensant ainsi, Yun Seung-Ah se balade dans le musée.

L’intérieur du musée est en désordre. Le sol carrelé est rempli de traces de bataille, et une inquiétante puissance magique flotte encore dans l’air, prouvant l’existence du Djinn.

« Nayun ! »

À ce moment, une voix véhémente résonne depuis l’entrée. Yun Seung-Ah se retourne. Elle voit un homme d’âge moyen fouillant le musée les yeux rouges. C’est quelqu’un qu’elle connaît.

Le père de Chae Nayun, Chae Shinhyuk.

« Chae Shinhyuk-ssi ? »

« …Vice-leader Yun Seung-Ah? »

« Ah… Vous devez être occupé dernièrement. Ça fait longtemps. On y va ensemble ? »

Pointant vers l’intérieur du musée, Yun Seung-Ah sourit.

 

*

 

 

Un poteau téléphonique tordu et une voiture dépassant d’une fenêtre. Dans cet endroit étrange qui ne peut pas possiblement être normal, je parviens à me trouver un banc pour moi-même. Les Héros sont occupés à courir partout pour nettoyer la situation, mais je suis moi-même un peu paniqué.

L’histoire a changé, si ce monde était celui de mon novel, ça n’aurait pas dû arriver. Bien sûr, l’anomalie appelée ‘Kim Hajin ‘ est déjà intervenue, mais son rôle a été minimal. Tout allait bien jusqu’à maintenant.

Je n’ai certainement rien fait qui puisse avoir affecté…

Soudainement un éclair d’esprit me traverse l’esprit.

« …Ah, c’est vrai. »

Je l’ai oublié jusqu’à maintenant.

Je ne suis pas le seul auteur de l’histoire.

Pour être précis, ce monde n’est pas celui du novel que j’ai écrit.

Pour être encore plus précis, ce monde est le remake du novel.

« Il y a un co-auteur… »

Après avoir pensé jusque-là, une étrange sensation de vide monte en moi. Pourquoi ais-je été si détendu pendant tout ce temps ? Pour vivre une vie confortable ? Non, c’est impossible depuis le départ. Tout comme quelqu’un m’a empêché de modifier les stats invariables, ce ‘quelqu’un’ ne laissera pas ça arriver.

Wiing-

À ce moment, l’ordinateur vibre comme un téléphone.

En l’ouvrant, je vois un message.

[Défaut. Il n’y a aucun danger pour le personnage principal et les autres. Si l’histoire continue comme ça, les lecteurs s’ennuieront, pensant : « Le personnage principal va gagner de toute façon. »]

« … Cette espèce de fils de… »

Aucun danger ? Bien sûr qu’il n’y a aucun danger. Les lecteurs n’aiment pas les dangers extrêmes ! Cet amateur inconscient…

Cependant, il y a une autre ligne en-dessous.

[Solution de fortune. Même si les choses deviennent chaotiques, augmenter la puissance des antagonistes.]

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant