Chapitre 11. Changement (1)

 

Après avoir passé le reste du vendredi à m’entrainer, Le jour passe au samedi avant que je ne m’en rende compte.

[Annonce du club de voyage]

-Il y aura une courte excursion le samedi pour servir d’instruction aux nouveaux membres.

L’orientation du club de voyage est pour aujourd’hui. Le lieu de rendez-vous est la ‘Gare des Portails de Cube’, qui relie Cube et Séoul.

Après avoir fourré mon arme dans mon sac à bandoulière, je vais au lien de rencontre. Un grand nombre de personnages de premier plans -nommément Kim Suho, Yi Yeonghan, Chae Nayun et Yoo Yeonha – sont déjà présent.

Ils semblent complètement oublieux de mon existence, mais être avec eux me rend quand même nerveux. Aujourd’hui dans Séoul, un accident inattendu se déroulera. Ce sera le premier accident majeur de l’histoire.

Pendant que j’organise l’accident en suspens d’aujourd’hui dans ma tête, le président du club arrive.

« Bonjour, je suis le président du club, Oh Hanhyun. Je ne le croyais pas quand j’ai vu que j’avais autant d’applications pour le club, mais…c’est réel. Qui l’eu crût que de si fabuleux cadets rejoindrait mon club ?

Avec sa taille moyenne et sa gentille première impression, Oh Hanhyun regarde les membres du club en se grattant la nuque.

« D’abord, je vais donner une courte introduction à propos du club de voyage. »

Avec un sourire embarrassé, il sort un bout de papier de sa poche. Il semble qu’il ait préparé un discours. J’ai décris Oh Hanhyun comme étant une personne timide, alors je ne suis pas trop surpris par ses actions.

« Kuhum. Une fois ou deux par mois, nous quitterons Cube pour voyager. Le but de ces voyages est de se détendre, alors s’entrainer durant les excursions est strictement interdit. C’est aussi pour ça que notre club est appelé ‘Pluie Guérisseuse’. »

Kuhum. Après s’être éclaircit la gorge une fois de plus, il met le papier de côté. Quoi, c’est tout ?

« Aujourd’hui, comme partie de l’orientation, nous allons faire une courte excursion à Séoul. »

À partir d’ici c’est ce que j’ai écrit. Les membres du club formeront des groupes de 2 et iront à Séoul.

« Nous aurons un thème pour chaque voyage. Puisque celui du jour sert d’orientation, nous allons juste avoir un voyage libre sans rien de compliquer. Mais à la place de voyager seul, nous allons nous séparer en groupes de deux. »

Ici, Kim Suho sera appairé avec Chae Nayun et tombera sur des ennuis alors qu’ils seront occupés à visiter le musée. Quels ennuis, je l’expérimenterais bientôt.

« Nous allons donc commencer par un tirage au sort. »

Un tirage au sort est complètement basé sur la chance, mais je peux choisir mon destin. Grâce à mon Don « Observation et Lecture » je peux clairement voir les papiers. Ma main sur mon menton, je plonge dans mes pensées. Dois-je choisir Kim Suho ? Ou Chae Nayun ?

« J’y vais en première. »

À ce moment, Yoo Yeonha s’avance. Je la regarde tirer un nom sans trop y penser. L’instant suivant, je réalise que j’ai oublié une information vitale. L’anomalie appelée Kim Hajin.

« Kim Hajin. »

Mon cœur tombe immédiatement. Mais il n’y a aucun changement dans sur l’expression du visage de Yoo Yeonha.

Avec son masque habituel en place, elle me regarde les yeux calmes.

 

**

Heureusement, rien d’autre n’a changé. Kim Suho forme une paire avec Chae Nayun et Yi Yeonghan forme une paire avec le président du club.

Après la fin du tirage au sort, les membres se rassemblent par paires et se tiennent en face du Portail.

Les Portails, la technologie de pointe utilisant la science magique et l’ingénierie. Avec une hauteur de 15 mètres et une largeur de 30 mètres, ces portes géantes sont construites dans plus d’une centaine de places à travers la Corée. Avec elles, aller de Séoul à Busan prend moins de 3 secondes.

« Cadet Kim Hajin. Confirmé. »

L’opérateur du Portail nous donne un sceau. Ce sceau résonne avec le Portail et nous emmène à Séoul.

« Allons-y. »

Le président du club y va en premier. Les prochains à entrer le Portail bleu vacillant sont Kim Suho, Yi Yeonghan, Chae Nayun… et finalement moi.

Une étrange sensation m’enveloppe, mais seulement pour un moment.

En un clin d’œil, le paysage se change en endroit inconnu. Un mélange futuriste de bleu et de gris, ce doit être la Gare des Portails De Séoul. En juste deux pas, j’ai traversé la Mer de L’Est.

« Il est 12 P.M., alors nous nous retrouverons ici à 6h.

Parce que le Portail où nous sommes est connecté à Cube, il n’y a personne autour. Mais les Portails à côté connectant Séoul et Busan doivent être remplis de monde. Après tout, ce sont deux grosses cités.

« Pour l’instant, suivez-moi. »

Suivant le club président, nous recevons un autre sceau des employés du Portail avant de quitter la gare des Portails.

Après être sortis à l’extérieur, je peux immédiatement voir les mots ‘Yongsan Station’.

« Vous pouvez aller où vous voulez par paire en utilisant le système de transport public. Pour aujourd’hui, nous ne vous demanderons pas d’écrire un rapport, mais assurez-vous d’être de retour à 6h. Si vous êtes en retard, vous serez pénalisés. »

Avec un avertissement du président, les cadets partent par paires.

Yoo Yeonha ne me dit rien, mais je la suis pour l’instant.

Alors que je regarde en quoi Yongsan Station a changé de ce que je connais, Yoo Yeonha s’arrête soudainement. Après s’être rapidement retournée, elle s’exclame vivement :

« Séparons-nous. »

« …Hm ? Oh, ouais, bien sûr. »

Yoo Yeonha a vraisemblablement prévu de visiter la guilde dirigée par son père. Ça me va. J’ai prévu de rejoindre Kim Suho peu importe ce que fait Yoo Yeonha.

« Encore une fois… »

Mais comme si je l’ai encore agacée, elle me fusille du regard une main sur la hanche.

« Ne me parle pas aussi nonchalamment. »

« …Huh ? »

« C’est le deuxième avertissement. Il n’y aura pas de troisième fois. »

Je sais qu’elle ne bluffe pas. Si je le fais une troisième fois, elle pourrait vraiment répliquer d’une manière impensable.

« Oui, je comprends. Je m’excuse. »

« …Tsk. »

La jeune lady Yoo Yeonha s’éloigne ensuite sans un au revoir. Il est facile de voir à quel point elle me déteste.

Ainsi, Yoo Yeonha et moi nous sommes séparés à peine 5 minutes après être arrivés à Séoul.

**

« Whew, j’ai cru m’être perdu. »

 

Après avoir changé trois fois de bus, je suis finalement arrivé au Musée des Armes National. Des répliques d’armes déterrée par la Corée y sont exposées.

Aujourd’hui, un accident s’y déroulera. J’entre avec le cœur palpitant.

-Papa, qu’est-ce que c’est ?

-Oh, c’est l’Epée des Quatre Tigres…

Peut-être parce que c’est le weekend, le musée est rempli de parents et d’enfants qui espèrent devenir des Héros.

Mais peu importe la taille d’une foule, il y a toujours des gens qui se démarquent. Chae Nayun et Kim Suho en sont des exemples, mais je ne peux voir que Chae Nayun pour l’instant.

« …Je le veux. »

Claquant ses lèvres, elle observe un arc dans une vitrine en verre.

Mais ma cible aujourd’hui n’est pas Chae Nayun. Regardant autour, je commence à chercher quelqu’un. Ça ne prend pas longtemps. Les traits magnifiques et la taille du personnage principal se remarquent facilement.

L’approchant furtivement, je scanne l’arme que regarde Kim Suho.

Heureusement, il s’agit d’une arme que je connais.

« Est-ce la fameuse Epée aux Sept Branches ? »

Avant l’unification de la péninsule Coréenne, le roi de Baekje, le royaume le plus puissant alors, a offert cette épée à un empereur japonais. Il s’agit d’une arme historique qui aurait été trouvée dans la dernière chambre du Donjon de Wiryeseong.*

*Wiryeseong est le nom de 2 capitales de Baekje.

« Hm ? Ah… »

La vue de Kim Suho passe de l’Epée aux Sept Branches à moi. Cependant, il semble ne pas savoir quoi dire. J’ai une bonne idée de pourquoi.

« Kim Hajin. »

« Ah, oui. Désolé. Je ne m’attendais pas à te voir ici alors j’ai oublié. »

Avec un gentil sourire, il pointe vers une autre section du muséum.

« Apparemment, le fusil utilisé par Napoléon est là-bas. L’as-tu vu ? »

« …Le fusil de Napoléon ? »

« Ouaip. Apparemment, c’est une récompense d’un Donjon en France. »

Selon mes paramètres, toutes armes utilisées par un personnage légendaire peuvent devenir un artefact. Puisque c’est le cas, ce n’est pas bizarre qu’il y ait le fusil de Napoléon, même si je ne l’ai pas mentionné dans mon novel.

Bien que j’aie effectivement envie d’une arme rare, je ne suis pas vraiment intéressé par une réplique.

« Non, je ne pense pas que j’aurais le temps. »

Je réponds involontairement sans zèle.

Je me sens de bizarre de parler avec le personnage principal que j’ai écrit. Je ne suis pas sûr de pouvoir décrire ce sentiment, mais ce n’est définitivement pas plaisant.

Kim Suho est beau, exceptionnel dans les arts martiaux et a une personnalité fantastique. Il est trop parfait, au point qu’il semble inhumain. C’est pourquoi certains lecteurs étaient pour Shin Jonghak.

Quoi qu’il en soit, il doit être temps.

Je tape le sol avec mes baskets.

« Alors… »

Juste au moment où Kim Suho s’apprête à dire quelque chose…

-BOOM !

Une détonation réverbère à travers le musée. En un instant, tout le monde devient silencieux.

Koong. Koong. Koong.

Des chocs répétés pulsent à travers le silence mortel.

Le son ressemblant aux pas d’une créature géante mène rapidement au son de quelque chose qui se brise. L’atmosphère du Musée change brutalement.

« Kyaaaak ! »

« Qu’est-ce que c’est ? »

L’inconnu mène à l’anxiété, et l’anxiété mène rapidement à la panique. Les visiteurs ordinaires crient et commencent à courir. Cependant, seule la mort attend à l’extérieur. L’endroit le plus sûr est l’intérieur du Musée.

« Restez-ici ! Ne sortez pas ! »

Crie Kim Suho sachant que l’extérieur doit être dangereux.

Actuellement, l’extérieur du musée est attaqué par un monstre de rang intermédiaire et ses subordonnés.

Juste un monstre de rang intermédiaire n’est pas une grande menace. Un Héros arriverait en moins d’une minute, et 20 minutes sont suffisantes pour s’occuper de l’entièreté de la situation.

Mais ce n’est pas le seul problème.

Un Djinn.

Il y a un Djinn ici. Dit simplement, c’est une attaque en tenaille. Après être arrivés sur place, Les Héros se dirigent vers la zone la plus dangereuse. Puisque le musée a des gardiens, c’est moins dangereux en comparaison, ce qui en fait une basse priorité. Prenant avantage de ce fait, l’Association des Djinns a envoyé un assassin pour tuer un enfant que l’Association des Héros considère comme ayant un Don spécial.

Clang-

Un son sec résonne. C’est le son du verre qui se brise. La source du son n’est pas loin. Se tournant dans la direction du bruit, Kim Suho crie :

« Chae Nayun ! »

Chae Nayun a brisé une vitrine pour prendre l’arc à l’intérieur.

« Tu es folle !? »

« Non, je suis parfaitement saine. »

Même si ce n’est qu’une réplique, ça reste un objet d’exposition. La sirène du musée résonne et son mécanisme de défense s’active. En juste trois secondes, toutes les issues se ferment. Les gens paniquent encore plus, mais heureusement, même un monstre de rang intermédiaire ne peut pas traverser ces barrières.

« Ça vaut mieux que de stopper les gens un par un et les avertir. »

Sur ce, elle s’éclaircit la gorge et crie vers les citoyens paniqués.

« Tout le monde ! Restez immobile ! C’est plus sûr ici ! Nous sommes aussi des Héros ! »

« Hey, tu… »

« Ferme-là. Ne reste pas planté là et va prendre une arme aussi. »

« Quoi ? Pourquoi le devrais-je ? »

« Parce que c’est l’extérieur qui est dangereux. »

Nous regardant… Non, regardant Kim Suho, Chae Nayun crée une flèche de magie sur son arc.

« Regarde là-bas. »

Elle pointe avec ses yeux. Un homme portant un manteau noir se tient debout. Avant que Kim Suho ne puisse dire quelque chose, Chae Nayun tire son arc sans une once d’hésitation.

« Hey, ne- »

Sa flèche de magie perce la gorge de l’homme. Immédiatement, Kim Suho se fige. Il semble abasourdi par le meurtre soudain de Chae Nayun.

N’importe quelle personne ordinaire serait morte de sa flèche. Cependant, l’homme attrape la flèche sortant de sa gorge et l’arrache. Une puissance magique noire s’élève de sa main, réduisant en cendres la flèche.

Tap,tap.

L’homme se tourne ensuite. Faisant face à la direction d’où provient la flèche. Ses yeux d’un rouge brûlant, une hostilité féroce sort de lui.

« … »

Sans aucun doute, c’est un Djinn.

Le visage de Kim Suho pâlit. Tout comme Chae Nayun, il brise une vitrine. Il s’empare de l’Epée aux Sept Branches. Bien que ce soit une réplique, sa loyal reconstruction la rend similaire à une arme de haut rang. Elle doit être suffisamment forte pour détruire un Djinn de ce niveau.

« Oh, c’est une bonne arme. J’ai entendu dire qu’elle se sépare en sept branches. »

Chae Nayun l’approche avec un sourire narquois et se tient au côté de Kim Suho. Je sors aussi mon pistolet. J’ai pensé à me tenir à côté d’eux, mais après réflexion, je fais deux pas en arrière.

Je suis encore trop faible. Si je me démarque trop et me fait cibler par le Djinn, ce sera la fin pour moi.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant