Merci aux sponsors du mois !

Artur L. (5€)

Quentin S. (20€)

_________________

 


Boost et Vitesse

Maliel me regarde avec colère alors que je la rejoins au pied du mur du palais.

– Tu le fais exprès ? Tu as vraiment décidé de passer à travers la ligne ?
– Je… C’est pas ce qu’il fallait faire ?
– Tch. Pas comme ça. Tu penses vraiment qu’il suffit de jeter une bouteille vide pour attirer l’attention et que ton invisibilité suffit pour passer ensuite ? Ça te donne quel âge ce genre de stratégie, cinq ans ?! J’aimerais savoir, est ce que tu veux mourir à ce point ?
– Comment tu as fait toi ?
– J’ai simplement escaladé le mur avant de le longer discrètement en restant à mi hauteur. Au cas où tu ne l’ai pas remarqué il n’y en avait aucun sur les façades des immeubles.
– Ah…

Maliel semble sur le point de me frapper. Je ne peux pas penser à tout, il faudrait qu’elle s’en rende compte. Je peux entendre le rire de Yuu dans ma tête alors qu’il compare ce que j’ai fait à la stratégie toute simple et sans danger de Maliel. Elle me regarde ensuite comme si j’étais un boulet. Je lui rappelle que j’ai réussi à passer sans me faire repérer, mais vu qu’elle me regarde comme si j’étais débile j’aurais mieux fait de me taire. Je la comprends, mais ça reste ma première mission « d’infiltration » en territoire hostile et j’ai encore beaucoup à apprendre. Bien sûr je ne peux pas me contenter de lancer des objets pour attirer l’attention des gens… pourtant ça marche bien.

Elle se retourne sans rien dire et commence à escalader le mur. Je reste en admiration devant sa dextérité. En quelques secondes elle a déjà fait les trois quarts de la distance sans même utiliser de gantelet de félin alors que le mur n’a pas l’air d’avoir beaucoup de prises. Il faudra qu’elle m’apprenne à faire ça. Enfin concrètement j’ai beaucoup à apprendre d’elle et c’est sans doute le moment de voir ce dont elle est capable. Je me mets à mon tour à escalader le mur et finit par rejoindre Maliel qui a déjà ouvert la fenêtre…. Je parlais d’apprendre des choses d’elle, mais je n’ai même pas pu voir comment elle a fait ça sans même la casser. Il va falloir que je sois plus attentif.

Je passe la fenêtre qui semble être celle d’une chambre de bonne. Un lit de mauvaise qualité, un pot de chambre, une armoire.. Rien de bien intéressant. Maliel est déjà contre la porte qui doit donner sur un couloir. Elle me fait signe d’approcher et me dit rapidement qu’à partir de maintenant elle parlera avec moi en gestes tant qu’il y aura du danger et que je dois me contenter de la suivre en lui donnant les directions. Elle ouvre légèrement la porte et en lui faisant un signe pour qu’elle comprenne j’envoie Micha en reconnaissance. Yuu est lui occupé à fouiller le château qui est d’une taille considérable. Cela faisait aussi partie du plan de faire en sorte qu’il cherche la salle au trésor ou tout autre objet de valeur dans le château.
Micha passe la porte discrètement et d’une simple pensée de sa part elle me fait comprendre que c’est bon et qu’il n’y a pas de danger.

Je fais un signe de tête à Maliel qui ouvre ensuite la porte d’un mouvement rapide avant de s’engager dans le couloir. Micha commence ensuite à escalader mes vêtements pour retourner à sa place pendant que je suis discrètement Maliel.
Le plan est simple à partir d’ici, avancer en évitant les barrages et les ennemis. Bien sûr, à moins de trouver une autre route dans ce labyrinthe on devra peut être forcer notre chemin.
Nous continuons d’avancer discrètement. Sur les murs il y a quelques décorations par endroits et des lampes encore allumées et si je ne me trompe pas ce sont des lampes magiques qui ont l’air de venir du pied de la tour. Venant du Roi ce n’est pas étonnant, mais en avoir dans ce qui semble être l’aile des serviteurs m’a l’air d’être du gâchis. L’importation doit coûter une fortune, enfin ce n’est pas comme si j’étais roi et que je pouvais vraiment juger. A part ça, les murs sont en pierre couleur sable ou rouge et semblent fait de façon à garder le palais à une certaine température.
Il n’y a rien de notable sur le trajet. Par moment Maliel ouvre certaines portes pour voir ce qu’il y a dedans, mais entre chambres et bureaux c’est difficile de trouver quoi que ce soit d’intéressant, l’objet ayant le plus de valeur semble être les lampes, mais Maliel s’en moque et je dois dire que malgré la peinture dorée dessus je n’ai pas envie de voler quelque chose qui a l’air d’être aussi lourd et encombrant. Il y a sans doute mieux. Je demande à Yuu s’il sait où nous sommes et après un petit temps de réflexion il me donne le chemin le plus facile à prendre pour avancer dans le palais d’après lui.

J’indique le trajet à Maliel qui continue d’ouvrir la voie en continuant à fouiller les pièces devant lesquelles nous passons. Toujours rien. C’est facile de voir que ça l’irrite, mais pour un palais de cette taille ça ne m’étonne pas tant que ça. Le palais fait pratiquement un tiers de la taille de Lishnul et avec les jardins c’est encore pire….
Je m’arrête à l’angle d’un mur avec Maliel et à une centaine de mètres de là où nous nous voyons une barricade à un carrefour de couloir et ce qui ressemble à des soldats qui s’agitent de l’autre côté. Je me tourne vers Maliel qui semble mécontente de voir ça.

– C’est par là ?
– D’après Yuu c’est la route la plus facile et la plus discrète. De ce qu’il m’a dit les gardes sont stationnés de façon stratégique aux points les plus importants. Même les toits sont fortement surveillés. Mais ce passage ne fait que relier les quartiers des serviteurs à la cuisine. On n’a pas trop le choix si l’on veut atteindre la salle du trésor qui doit être bien plus loin. Ils ont pas l’air très nombreux, c’est faisable. Le problème c’est ce couloir qui est un trop grand.
– Pour toi peut-être.

Sans même attendre plus longtemps, Maliel s’avance à découvert et commence à marcher en direction des gardes et je me demande si je dois la suivre. Les gardes la remarque assez rapidement et commencent à s’agiter. Trois d’entre eux préparent des arcs et se mettent en position contre la barricade faite avec des meubles et des sièges.
L’un d’entre eux tire une flèche qu’elle esquive sans problème en accélérant un peu. Un garde en tire une autre et après l’avoir esquivée elle se met franchement à courir en sortant une dague de son inventaire. Plus elle avance et plus elle va vite.
J’imagine que c’est l’effet d’une compétence, mais ça reste impressionnant. Les voleurs ont l’air effectivement plus rapides que les assassins, mais de la voir charger toute seule comme ça…
Je me contente de la regarder alors que les flèches passent devant moi pour se planter sur le mur.
Juliette se moque ouvertement de moi en me faisant comprendre que je la laisse tout faire au final et que je passe pour un idiot. Micha de son côté… Micha a l’air intéressée ? Depuis le haut de mon crâne elle observe Maliel et semble en admiration devant sa vitesse.
Je ne sais pas trop quoi penser de ce détail puisque c’est la première fois que je la vois réagir comme ça, mais effectivement Maliel est très rapide, bien plus que moi, même avec le boost d’agilité.

En tout cas Juliette a raison, je ne vais pas rester là à rien faire. Je décide de me mettre à courir derrière Maliel qui n’est déjà plus qu’à quelques mètres des gardes et de la barricade.
Je continue d’avancer rapidement alors que Maliel saute au dessus des gardes et de la barricade. Elle s’appuie ensuite sur le plafond et retombe sur eux avec sa dague en avant. Je continue d’avancer alors que tout ce que je peux voir ce sont des gerbes de sang et Maliel qui se déplace à toute vitesse. Les trois archers sont déjà morts mais une dizaine de gardes se précipitent sur elle.

Dans la confusion et à cause de la barricade je ne vois pas trop ce qui se passe, mais je ne pense pas que Maliel soit en difficulté vu les cris que j’entends.
Je saute par dessus la barricade et me retrouve devant cinq cadavres sur le sol en piteux état et couverts de coupures. Une flaque de sang se forme lentement sur le sol. Devant moi Maliel continue de découper des gardes qui malgré leurs armures et leurs épées n’ont pas l’air capables de la repousser.
Concrètement je ne peux pas faire grand chose et je pense que je finirais pas gêner Maliel si j’intervenais. C’est la première fois que je la vois se battre avec une arme et sa dague n’a rien de particulier, cependant elle se bat d’une façon vraiment étrange pour moi en multipliant les mouvements sans même toucher son adversaire. Elle bouge sans jamais faire de pause et sa vitesse est de plus en plus impressionnante comme si son sprint dans le couloir n’était qu’un échauffement.

Cependant quand je dis que c’est étrange… ce n’est pas juste sa vitesse, mais aussi la manière dont elle s’en sert pour se battre. Elle n’est jamais à l’arrêt et utilise le couloir contre les gardes en courant et voltigeant dans les airs en s’appuyant sur les murs comme si la gravité ne l’atteignait plus dans son état. Mais ce n’est pas juste sa vitesse et ses mouvements qui sont étranges c’est la manière dont elle tue qui m’intrigue le plus.
Elle n’attend pas de réaction des gardes et attaque vraiment entre les feintes une fois qu’elle l’a décidé et avec une violence que je n’avais jamais vue chez elle. Il n’y a pas d’action-réaction là dedans, juste un torrent de coups sur sa cible la plus proche avant même que lui ou les autres soldats n’aient le temps de réagir. Son poing libre et ses pieds frappent les gardes tandis que son poignard semble pénétrer l’armure en métal avec une précision chirurgicale.
Les gardes tombent par terre lamentablement sans pouvoir réagir en expirant une dernière fois alors que du sang coule de l’armure comme un verre qui serait trop rempli par le moindre interstice.

L’armure des gardes n’est pas la plus impressionnante que j’ai pu voir depuis que je suis arrivé au pied de la tour, mais elle a l’air solide et protège toutes les parties qui sont normalement exposées comme le cou et le visage et en fait donc un problème pour les armes légères comme mes stylets ou la dague de Maliel, pourtant elle ignore le problème en se servant de sa vitesse et de son poignard comme si de rien n’était en voltigeant et en s’arrêtant uniquement pour frapper avant de repartir. Frappant parfois une ou deux fois avant de repartir en rebondissant sur les surfaces pendant plusieurs secondes et parfois en frappant une dizaine de fois avant de foncer vers le suivant.

Les gardes se protègent comme ils peuvent de son attaque mais n’arrivent pas à réagir. Je ne fais que la voir de dos et je suis à une dizaine de mètres d’elle, mais à la place des gardes la situation doit vraiment être un cauchemar. Il lui suffit d’une ou deux secondes pour venir à bout d’un garde et de passer au suivant. C’est un rythme effrayant surtout pour des gardes, non, ce sont clairement des soldats vu la formation qu’ils essayent de maintenir.
C’est simplement ridicule à regarder, ridicule et horrible. Comparés à elle les soldats ont l’air figé dans le sol comme des mannequins et ne savent pas quoi faire contre quelqu’un d’aussi rapide. Pourtant elle n’est pas si meurtrière ou forte que ça. Elle a l’air de parfois profiter de faiblesses dans l’armure que je n’arrive pas à voir avant de frapper. Une chose est facile à comprendre pour moi, Maliel est en train de devenir de plus en plus forte, elle est clairement en train de raffiner ce style de combat qui se fluidifie et semble devenir plus rapide et meurtrier à chaque nouveau garde qui tombe. Elle a sans doute un boost de vitesse, mais comparé à elle mon boost d’agilité a l’air d’une vaste blague.

Il suffit de la regarder pour voir et comprendre la différence entre nos deux boost, le mien me permet de réagir plus rapidement en fatiguant mes muscles sans pour autant me donner plus de force. Je pense plus rapidement et le signal que j’envoie à mon corps pour qu’il se déplace est également plus rapide, mais ce sont mes muscles qui prennent le contrecoup pour réagir aussi vite que je le demande. Je réagis donc bien plus rapidement et la vitesse est illusoire puisque mon corps fait les frais du boost.

En comparaison, son boost… lui permet de se déplacer plus rapidement… et c’est tout.
Dans mon cas je peux réagir rapidement, mais dans le sien sont corps est rapide, pas son esprit. Nos deux boost sont inversés dans leur fonctionnement, mais elle arrive à suivre la vitesse de son corps. C’est sans doute pour ça qu’elle accélère progressivement depuis tout à l’heure pour que son temps de réaction se fasse à sa propre vitesse.
Le jour où elle pourra faire appel à sa vitesse sans avoir besoin de graduellement l’augmenter elle sera probablement intouchable.

Je réfléchis à tout ça en me demandant comment je pourrais devenir plus fort pour un jour égaler son niveau, mais le dernier soldat tombe par terre en poussant un dernier râle d’agonie et mettant fin à ma réflexion et au massacre.
Maliel s’appuie contre le mur avec son épaule et je peux voir qu’elle est légèrement essoufflée, même si elle essaye de le cacher en gardant le dos tourné et en étouffant sa respiration.
Ce n’est pas étonnant qu’elle soit fatiguée. Au sol devant moi se trouve le corps d’une trentaine de soldats et pas un seul d’entre eux ne bouge.


 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee