Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Quentin S. (20€)

Arthur L. (5€)

_________________

 


Les bandits offrent une bonne quantité d’expérience pour gagner des niveaux.

Les sept bandits sont assis dans leur modeste cachette, à boire de l’alcool qu’ils ont volé à leurs victimes de la journée.

« La prise d’aujourd’hui était plutôt bonne, pas vrai ? »
« Ouais, si l’on ramène ça au village tout le monde sera content. »

Ils ont l’air de fermiers qui partagent un verre après avoir fini leur travail dans les champs, mais ce sont définitivement des bandits.

La preuve étant que le vin qu’ils sont en train de boire a été pris à des marchands qui était trop radin pour recruter des aventuriers pour les escortés, leur marchandise et eux.

Leurs équipements sont vieux ; les armures en cuir sont rapiécées à des endroits qui avaient déjà été réparés et leurs armes sont des lances faites à la main, des machettes pour couper le bois, des arcs et des flèches – des équipements de très basse qualité. De plus, ils n’ont reçut aucun entraînement. D’un côté, leurs méthodes de combat semblent dérivés de vrai expériences de combat et de bagarres, mais d’un autre, ils sont juste un groupe d’individus qui ne font qu’agiter leurs armes.

De plus, pour la plupart leur job est fermier, donc ils n’ont jamais reçut d’entraînement au combat. La raison expliquant qu’ils soient des bandits n’est autre que la pauvreté.

Les jeunes hommes du village qui sont devenus pauvres pour différentes raisons ont quittés le village pour commettre des crimes. De telles choses sont communes dans Lambda.

« Et bien, je suppose que quelqu’un devrait monter la garde pour que nous puissions dormir. »

La base des bandits consiste simplement en quelques tentes placés dans une prairie avec des grandes herbes à un endroit qu’ils ont dégagés. Ils ont bien une tour de guet, mais ils n’ont pas l’air d’avoir envie de s’en servir.

De plus, il n’y a rien d’autre dans la prairie que des biches, donc ils sont en sécurité tant que le feu est allumé. La raison pour laquelle ils monte la garde est parce que parfois un gobelin sauvage s’approche pour attaquer.

Mais même un gobelin se mettrait à crier en les approchants, donc ils n’ont pas très envie de monter la garde.

C’est pour cela qu’ils n’ont aucun moyen de savoir si un ennemi les approches silencieusement en cachant le bruit de ses pas.

« Hic, je crois que j’ai bu un peu trop – UOH ? »

Le bandit qui monde la garde et qui à l’air d’avoir bu trop de vin se fait attraper par la patte d’Ours d’os qui est sorti du mur d’herbe avant de disparaître.

Des bruits étouffés proviennent de l’intérieur des tentes, mais personne n’en sort. À la place, Homme d’os, Singe d’os, Loup d’os avec Oiseau d’os sortent des hautes herbes.

Et derrière eux se tient Vandalieu.

« Ils en restent six. Finissez les rapidement. »

L’air est remplis par le son des os qui craquent.

Les bandits ne sont jamais revenus jusqu’au village.

*

Pour Vandalieu, trouver la cachette des bandits est d’autant plus facile si les crimes qu’ils ont commis sont atroces puisqu’il lui suffit alors d’utiliser les esprits de leurs victimes comme sources d’information.

Les victimes qui ont été attaquées par les bandits n’ont pas juste été dépouillé de leurs possessions mais aussi de leur vie. Leur regret et leur haine envers leurs assaillants est forte et fait en sorte que trouver leur esprit avec des insectes était trivial.

Même si les esprits sont loin, il peut se servir de la technique de « Communication spirituel » pour les invoquer et entendre ce qu’ils ont à dire.

Ensuite, il envoi des morts-vivants en se servant des informations des esprits et les cachettes sont trouvées en quelques jours.

Avec cette méthode, Vandalieu a déjà trouvé quatre groupe de bandits opérant dans la zone autour du territoire du Baronnet Bestero.

Après les avoir trouvé, il a continué à rassembler des informations comme combien ils sont et comment ils sont armées. Le groupe de villageois bandits qu’il a attaqué aujourd’hui était le plus petit, les moins équipé des quatre.

« Bien, l’entraînement est une réussite, Bon travail tout le monde. »

Vandalieu ne ressentit aucune émotion en confirmant que le groupe de bandits a bien été exterminé, mais il était de bonne humeur en complimentant les morts-vivants.

Bien sûr, les morts-vivants sont fait d’os et ne sont pas capable de sourire, mais la lumière bleue de leurs orbites semblent brillé de joie. Leur membre le plus valeureux est Ours d’os qui en a tué un en l’étreignant et en a tuer un autre avec ses griffes.

Homme d’os en a poignarder deux jusqu’à la mort, et Singe d’os et Loup d’os en ont chacun tué un en les étranglant et en les mordant jusqu’à la mort.

« Err, tout ira bien. Tu seras capable de voler bientôt ! »

Oiseau d’os est le seul a être déprimer. Vandalieu a fait un golem de terre pour en ensevelir un jusqu’à la nuque et Oiseau d’os a tué le bandit en le picorant avec son bec assidûment.

Avec une seule aile, il n’est qu’un fardeau, mais il n’y a rien a faire. Oiseau d’os ne peux pas voler.

Il est clair que des ailes fait uniquement d’os et sans plumes ne peuvent pas voler.

« Si tu continue à gagner de l’expérience et à gagner des rangs, tu finira définitivement par pouvoir voler. Crois en toi ! »

Alors que Vandalieu encourage Oiseau d’os, il se met à agiter ses ailes qui craque comme pour exprimer sa joie et expliquer qu’il fera de son mieux.

Après avoir regarder faire Oiseau d’os avec joie et lui avoir caresser le crâne, Vandalieu examine le trésor que les bandits ont rassembler.

La première chose qui attira son regard était le chariot avec trois tonneaux de vin encore à l’intérieur. Ce sont les restes de ce que les bandits étaient en train de boire.

Evbejia s’enorgueillit de son vin, donc il est probablement de qualité raisonnablement bonne.

« … Je me demande ce qu’il y a d’autres. »

Cependant pour un enfant âgé d’un an, cela à moins de valeur que de l’eau. Il n’a aucun moyen de la vendre pour de l’argent et ses compagnons sont fait d’os, donc c’est complètement inutile. Au mieux il pourrait peut-être s’en servir pour cuisiner.

Non, c’est probablement possible pour lui d’en boire. Même en tant qu’enfant d’un an, Vandalieu possède la capacité de résistance aux effets de statut de niveau 3, donc il serait impossible pour lui d’être ivre à moins qu’il en consomme une grande quantité pour ça.

« Non~♫ Tu ne dois pas boire d’alcool à un an. Qu’est-ce qui se passerait si tu deviens un ivrogne plus tard ? »

Cependant, son gardien ne le laissera pas faire, donc il décida de ne pas le boire.

« Bon, je pourrais au moins en ramener un tonneau. Il y a même un chariot à côté. Et ensuite il y a – »

Vandalieu chercha autour du chariot et dans les tentes, mais conclut qu’ils étaient pauvre comparé à des aventuriers normaux ou des soldats. Ils ont apparemment volé des bourses en tissu des marchants qui avaient des pièces de cuivre et d’argent sur eux, mais il y a aussi une pile de sacs remplis de graines et d’avoine qui serve normalement à nourrir des animaux et du bétail sur terre. Il y a aussi du poisson séché. Le reste est composé d’objets de tous les jours appartenant aux bandits.

Le seul objet se distinguant est peut-être le vase rempli de cinq kilos de sel.

C’est un trésor très maigre, mais c’était sans doute à prévoir.
Il n’y avait que sept hommes qui sont normalement des fermiers.

Ils n’aurait pas pu viser des cibles plus grosses – le genre qui aurait recruter des aventuriers comme escorte.

Pour Vandalieu, c’était une récolte décente à sa façon.

« C’est un bon résultat. Cela me rendait malade de manger que de la viande et du sang, et je suis à court du sel de Maman depuis bien longtemps. Et je suis content d’avoir mis la main sur du tissus. »

Le style de vie de Vandalieu jusqu’à présent n’a été maintenu qu’en chassant des biches dans la forêt. Les réserves d’urgence de blé, fromage, légumes et sel ont été utilisées relativement rapidement après sa mort. Dans un premier temps, ce n’était des réserves faites que pour une personne et pour le voyage qu’elle avait prévu, donc ce n’était qu’une quantité qu’elle était capable de porter.

À mesure que Vandalieu se développe, la quantité de nourriture qu’il mange augmente.

Ce serait problématique de n’utiliser que du sang pour ses besoins diététique et s’il devient trop un vampire, il deviendrait faible face au soleil et ce serait problématique. C’est pour cela qu’il veut aussi manger de la nourriture plus ordinaire. Mais de la viande cuisiner très simplement après en avoir extrait le sang a un goût insipide et il y a même des fois où il ne pouvait pas mettre sa main sur autre chose que de la viande de raton laveur, de renard et autre, dont la viande n’est pas très bonne. Bien que ce soit bien meilleur que quand il n’avait que de la viande de gobelin de disponible.

Les vêtements qu’ils portent ne sont pas non plus de vrai vêtements, mais des fourrures dont ils s’enroulent.

Comme un enfant de barbare.

« Si j’utilise les vêtements de rechange des bandits, je serais peut être capable de faire de vrai vêtements pour moi. Il y a aussi de l’argent, mais… Bon, est-ce que j’aurais la chance de m’en servir ? »

L’Amid est la monnaie de l’empire Amid et de ses pays. Un Amid vaut une centaine de Yen sur terre. Il a le demi Amid en cuivre, l’amid en cuivre, dix Amid en cuivre, cent Amid en argent, une pièce de mille Amid en or et de dix mille Amid en platine.

De plus, il y a apparemment de l’argent en papier utilisé par les riches marchands et les nobles, des billets valant cent mille Amid et un million d’Amid. Pour être précis, ce ne sont pas des vrais billets, mais plutôt des bons écrits par le gouvernement.

Les bandits avaient en réserve environ mille Amid, le double d’un salaire mensuel d’un travailleur dans une zone urbaine.

Cependant si Vandalieu devait entré dans une ville, les gardes et aventuriers le tuerait sans même poser de question, donc il doute qu’il puisse avoir la chance de s’en servir.

Cependant, il serait possible de l’échanger après avoir changer de pays donc il décida de le garder.

« Hmm ? Qu’est-ce que c’est que ce sac ? »

Il remarqua une autre bourse en dessous de celles contenant l’argent. Elle était légère et quelque chose cliquetas à l’intérieur quand il la bougea.

Il défit la ficelle et regarda à l’intérieur et vit deux pierres transparente et colorés à l’intérieur. Elle ressemble à des sortes de gemme, mais elles ne sont pas très jolie.

« Maman, est-ce que tu sais ce que c’est ? »

« Ce sont des pierres magiques. Tu peux les collecter sur des monstres et d’après la taille et la couleur, je pense qu’elles proviennent de gobelins. Si je me souviens bien, elles se vendent pour dix Amid chacune. »

Le mana dans le corps des monstres se cristallise au moment de leurs morts et les pierres magiques en sont le résultat. Elles sont utilisés comme ingrédients dans de nombreux objets magiques et médicaments spirituels comme des potions, ou utilisé comme des sources de pouvoir pour que des gens normaux avec peu de mana utilise des objets magiques.

Si elles sont utilisées comme une source de pouvoir, elles redeviennent des pierres normales après que le mana qu’elles contiennent soit entièrement utilisé, donc ce sont des objets consommables. Cependant via le raffinage en alchimie, Du mana peut remplir à nouveau les pierres donc elle peuvent être utilisé encore et encore.

Personne ne prendrait le temps de raffiner des pierres magiques de gobelins et elles sont utilisé comme des objets jetables ce qui explique que leur valeur soit basse.

« Accessoirement, c’est plus commun que des monstres de rang inférieurs ne crée pas de pierre magique en mourant. La probabilité qu’un monstre de rang 1 en est une n’est que de un sur cent. D’un autre côté des monstres de rang supérieur sont presque certains de donner des pierres de magie quand ils meurent. Les monstres de rang 5 et au dessus en auront forcement une. »

À ce propos, Darcia avait apparemment pensé que ce serait inutile de parler des pierres magiques à Vandalieu puisqu’il n’a jusque là affronté que des gobelins de rang 1.

Il semble aussi qu’il y a des monstres de bas rangs qui donne facilement des pierres magiques et aussi des monstres qui donnent des pierres magiques d’une qualité supérieur indépendamment de leur rang. Mais pour Vandalieu qui s’est concentré sur la chasse aux bandits jusque là, cela ne lui aurait servit que plus tard.

Il voulait s’enregistrer dans une guilde d’aventuriers afin de devenir un aventurier le plus vite possible.

« Finalement, regardons le statut d’Homme d’os. Oh, juste en tuant deux de ses faibles bandits, tu as gagné trente niveaux. Toi aussi Ours d’os. Le reste d’entre vous aussi. Juste en tuant un homme chacun vous avez tous gagner plus de dix niveaux ! »

Juste en prenant en embuscade et en tuant un ou deux bandits qui ont échoués comme fermiers et ne peuvent pas se battre correctement leurs niveaux ont augmentés à ce point. La quantité d’expérience qu’ils ont obtenus en tuant des gobelins ou des monstres dans la forêt n’a rien de comparable avec cette quantité.

Si cela ne s’applique pas qu’aux morts-vivants mais aussi aux autres monstres, dans ce cas cela veut dire que les humains sont une très bonne source d’expérience pour les monstres. Cela expliquerait aussi que les monstres soient aussi agressif envers les humains.

« Très bien, je vais anéantir les bandits dans cette zone et augmenter le niveau de tout le monde. »

Après avoir vu l’augmentation explosive en niveau, il ne peut plus retourner chasser des petits monstres.

Il reste encore de nombreux groupe de bandits restant dans la zone autour du territoire de Baronnet. L’un d’eux a le même nombre d’individus que celui qu’ils viennent de tuer aujourd’hui, un autre en a dix tandis qu’un autre en a une vingtaine.

Les morts-vivants auront sûrement atteint le rang trois une fois qu’ils seront tous exterminées.

« Puisque vous avez réussi à nous tuer, les gars au Sud seront un jeu d’enfant. »
« Les gars à l’Est d’ici sont de trois villages à proximité. Ils ont beaucoup de gens mais ce sera quand même facile. »
«  Mais les gars au Nord sont des bandits professionnels. Leur chef était apparemment un garde dans une ville et j’ai même entendu dire qu’il a rassemblé un groupe de sous-fifres plutôt forts. Ils nous ont même extorquer de l’argent. »

Tout en apprenant des informations des esprits des bandits morts, Vandalieu utilisa des golems de terre pour enterré les corps. Après avoir remplis le chariot avec les marchandises, Vandalieu partit en ne laissant qu’une scène tragique derrière lui.

*

Un mois est passé depuis le premier anniversaire de Vandalieu. C’est la saison qui demande qu’il se débarrasse tout les soirs des moustiques en utilisant « Tueur d’insectes » et il était finalement capable d’attaquer le groupe le plus large et le plus entraîné de bandits sur le territoire du Baronnet Bestero. Pendant ce temps ils se sont déplacé tout en s’assurant qu’aucun voyageurs ou qu’aucune patrouille sur la grande route ne puisse les trouver tout en s’entraînant dans les forêts ou dans les zones avec de dense hautes herbes pour polir leurs compétences.

« Nos adversaires sont d’une ligue différente des bandits que nous avons tuer jusque là. Leur chef est un ex-soldat et ses subordonnés se sont entraînés sous ses ordres jusqu’à un certain point. En d’autres mots, nous ne pouvons pas juste lever nos armes et faire peur à l’ennemi, nous devrons les affronter. »

« Oooooooooh~ »
« Gurururuuuuuu »

Les morts-vivants écoutant Vandalieu avaient littéralement des flammes de détermination brûlant dans leurs orbites. Grâce à l’expérience acquise en tuant des bandits, Homme d’os a amélioré sont rang et s’est transformé en soldat squelette, tandis que Singe d’os, Ours d’os et Loup d’os sont devenu des Bêtes d’os.

Ils ont également gagné la compétence «  Force surhumaine » et peut-être parce qu’ils ont tué des bandits en les prenant en embuscade, ils ont aussi gagné « Pas silencieux ». Quand cette compétence est utilisé, le son des os qui s’entrechoquent et se frottent les uns contre les autres disparaît complètement. De plus, Homme d’os a gagné les compétences « Escrime », « Tir à l’arc » et « Maniement de bouclier ».

Ce sont toutes des compétences de niveau 1, mais les résultats sont plutôt bon si l’on considère qu’ils les ont obtenus après avoir affronter des golems dans des combats d’entraînement pendant un mois.

« … »

Oiseau d’os, cependant n’est toujours que rang 2. Mais il est au niveau 90, et si aujourd’hui se passe bien, il pourra gagner un rang.

« C’est pour cela que nous avons besoin d’être beaucoup plus prudent aujourd’hui. Nous avons beaucoup d’os de rechange pour vous, mais faites en sorte que vos crânes ne soit pas endommagés ou cassés. D’ailleurs s’il y a des humains qui ne ressemble pas à des bandits… Par exemple, des humains qui sont attaché avec de la corde ou des humains qui sont en cage, ne les tuer pas. Pour finir, nous commencerons le plan aussitôt que je lancerais le sort de support. »

Tout en parlant avec son ton indifférent habituel et son visage sans expression, Vandalieu ne montra pas du tout son inquiétude alors qu’il lance ses sorts.

« D’abord, [Amélioration de Carnage] à leur armes, crocs et griffes. Ensuite [Absorption d’énergie] à leur armure et leurs os. »

[Amélioration de Carnage] est un sort magique qui augmente la puissance d’attaque de n’importe quelle chose sur laquelle il est lancé ; même des boucliers ou des armures peuvent faire des dégâts à l’ennemi si elles entrent en contact avec un ennemi.

[Absorption d’énergie] est un sort défensif qui absorbe la magie, la chaleur, l’électricité et même l’énergie cinétique et sur Lambda c’est efficace à la fois contre la magie et les attaques physiques.

Les deux sorts ont des effets puissants, mais puisque les deux ne sont pas difficile à utilisé grâce à l’élément mort, les contrôler parfaitement est facile pour Vandalieu.

« Ooooh… »

Le premier à bouger parmi les morts-vivants recouvert d’une magie d’un bleu sombre est Homme d’os. Il se dirigea vers la tour de guet de la base des bandits – un simple groupe de hutte entouré par une clôture en bois – encochant une flèche dans l’arc récupéré sur Orbie et ses compagnons avant de bander l’arc.

Les bandits dans la tour de guet portent des arcs avec des carquois dans leur dos et semblent complètement démotivé.

« Mec, ont a tellement pas de chance. Être de garde le dernier jour avant de partir. »

Les bandits avaient planifiés de prendre tout ce qu’ils ont gagné jusque là avant de partir jusqu’à un autre lieu. Ils ont planifiés de prendre l’argent de la rançon des otages sur le chemin avant de partir vers un nouveau territoire ou un nouveau pays avant de reprendre leur travail de bandits à zéro.

D’autres groupes de bandits ont disparus dernièrement et ils ont entendu des rumeurs comme quoi un seigneur en a marre de la détérioration de l’ordre public sur la grande route et a assembler une équipe d’attaque. Si c’est le cas, il est donc vraiment temps de partir.
Ils ont décidé de se débarrasser des choses qui les encombreraient pendant le voyage et sont au milieu d’une fête où ils consommes l’excès de nourriture et d’alcool d’un coup.

Ces bandits sont les malchanceux qui ne pouvaient pas participer à la fête et ils sont distrait par leur propre malchance au point d’être incapable de se rendre compte de quoi que ce soit.

« Gahhh ? »

La flèche d’os traversa la nuit et se logea dans la gorge de l’un d’entre eux. En laissant un petit crie sortir de sa bouche, il perdit son équilibre et tomba de la tour.

En voyant un de leurs garde tombé avec une flèche dans la nuque, les bandits qui sont ivre et en train de se faire plaisir se réveille de leur stupeur.

« A-Attaque ennemie ! »
« Réveillez-vous bande de bâtards ! Prenez vos armes ! »

Alors que les bandits essayent de ramasser leurs haches, masses et lances…

« Guwooon ! »
« Uoooooooh, uooooo ! »

En détruisant la clôture en bois et projetant des fragments dans tous les coins, Singe d’os et Ours d’os charge.

« D-des morts-vivants ! Monstres ! Nous sommes attaquer par des monstres ! »
« Calme toi, espèce d’idiot ! Ceux d’entre vous qui se spécialisent en haches et en masses, passer devant ! Ceux qui ont des épées et des lances, reculez ! Les archers aussi ! »

Le chef des bandits donna calmement des instructions clairs à ses subordonnés en tenant dans ses mains une hallebarde.

Cet homme a de l’expérience de combat contre des squelettes et zombies obtenu de ses jours de soldat. Il savait que ses subordonnés pourrait s’occuper des morts-vivants efficacement en se servant des épées de frappe comme des masses ou des haches plutôt que des épées ou des lances, même s’ils ne sont pas très doué pour se battre.

« Quelques monstre de rang 1 ou 2 ne feront pas le poids contre vingt d’entre nous ! Attrapez les ! »

Le moral des bandits qui était en train de faiblir à cause de l’attaque soudaine et de la mort de l’un d’entre eux récupéra aussitôt grâce aux instructions de leur chef. Ils chargent les grossiers morts-vivants qui sont apparus pendant leur festivités.

« Guoooo ! »
« Ghyaa ?! »

Un bandit qui brandit sa hache est éjecter par Ours d’os qui se tient debout et qui l’a attaqué avec ses pattes avants.

Avec un « crunch », Singe d’os écrase le crâne d’un bandit comme un œuf.

Les griffes de Loup d’os transpercent les jambes des bandits et une fois à terre il leur arrache la gorge.

« Oooh… Oaoooooh~ »

Homme d’os range son arc et dégaine son épée longue qu’il avait prit d’autres bandits qu’il a battu pour créer un passage dans le rang des bandits.

« Hii!?Gyaah ! »

Homme d’os contre les bandits. Les deux camps n’ont jamais reçut aucun véritable entraînement à l’épée, et très vite Homme d’os ressort comme le grand gagnant.

Leurs compétences au combats sont les mêmes et l’épée longue qu’utilise Homme d’os est en fer et d’un design très simple. En vérité, les armes des ennemis sont de meilleur qualité.
Cependant, la force d’un soldat squelette de rang 3 est bien au-dessus de celle d’un humain normal et tout spécialement à cause de la compétence « Force surhumaine », Homme d’os est plus fort que les bandits.

Comme les humains manquent de force physique et de capacités spéciales, ils aiguisent leurs compétences et apprennent les arts martiaux et la magie dans le but de se battre contre des monstres. Un humain affrontant un monstre tout en possédant le même nombre de compétence que le monstre n’a aucune chance de gagner.

« Ooooh… »

Couvert du sang de ses ennemis, Homme d’os tremble à cause de l’expérience reçut en prenant une vie et voulant en gagner plus, il saute sur sa prochaine proie.

« Boss ! Ce ne sont pas des monstres de rang 2 ! »
« On ne peut rien faire ! Aidez-nous boss ! »

En entendant les pitoyables cris de ses subordonnés alors que leur nombre diminue, le chef claque sa langue.

« Ces idiots ! Si c’est comme ça, je n’ai qu’a fuir tout seul. »

Le chef des bandit décida de fuir sans hésité. Il ne pensa même pas une seule seconde à se battre contre les morts-vivants pour ses hommes.

Il n’avait même pas suffisamment de compétences pour battre en un contre un un rang 3 ou plus dans un premier temps.

Il était certainement un soldat à un certain point de sa vie et même s’il a la compétence de niveau 2 « Technique à la Hallebarde » qui lui permet d’utiliser la hallebarde. Mais au final, il n’est qu’un ancien garde. D’après la guilde des aventuriers, ses capacités de combat sont tout au plus de classe E.
Il est dit que pour affronter en duel un monstre de rang 3, il faut au moins être de classe D.

S’il utilise ses subordonnées correctement, il pourrait peut être battre un des morts-vivants. Mais ils sont quatre, non, cinq.

« … »

Le chef a remarquer Oiseau d’os qui achève les bandits qui sont inconscient avec son bec, mais c’est à considéré comme une exception.

Même s’il réussit à en battre un, il n’y aurait intérêt puisque qu’il serait tuer par les autres. Il n’y a aucun intérêt à se battre s’il n’y a pas d’espoir de gagner.

« Vous tous ! Ne reculez pas, chargez ! »

Tout en donnant cet ordre déraisonnable à ses hommes, le chef lui-même commença à reculer calmement pour ne pas être remarquer par les autres. Il ne lui reste qu’à sauter dans le carrosse qu’il a pris aux marchands pour s’enfuir. S’il peut s’en aller, il pourra former un autre groupe de bandits.

« Lève-toi. »

Ses espoirs de fuir sont brisé alors qu’un mur de bois grandit et sort du sol derrière lui.

« Uoh !? Q-Quoi ?! Un alchimiste ?! »

Il a entendu la voix fluette d’une petite fille à travers les râles d’agonie de ses hommes et les cris de rancœur des morts-vivants. Il réalisa que c’était les agissements du propriétaire de la voix et chercha son propriétaire.

Il le trouva presque immédiatement.

Un petit enfant se tient un peu plus loin est porte un haillon. C’est très facile de voir que c’est un bébé.

« Est-ce que vous êtes en train de me dire que c’est un enfant qui est responsable de tout ça !? »

Les yeux du chef s’ouvre grand, mais aucun moyen de dénié l’étrangeté de Vandalieu.

Les cheveux blancs et la couleur des yeux vairons d’un côté rouge sang et l’autre violet et bleu. Et même sur ce champ de bataille couvert de sang, la faible présence est fantomatique… Si l’enfant n’avait rien dit, il aurait pu approcher le chef des bandits jusqu’à ses pieds sans que le chef ne s’en rende compte.

« E-est-ce que c’est celui qui contrôle les morts-vivants ? D-dans ce cas, je me rends. Je me rend. Je te laisse avoir tous les trésors, alors vas-y, livre moi à la guilde des aventuriers ou ce que tu veux. »

En jetant sa hallebarde, le chef lève ses deux mains en l’air pour se rendre.

S’il ne peux pas gagner, il fuit. S’il ne peux pas fuir, il survivra en se rendant. L’obstination et la fierté ne lui donnerait aucun Amid.

« Se rendre ? »
« Oui, c’est bien ça. »

En se forçant à sourire, le chef répond à Vandalieu qui parle froidement.

« Il y a une prime sur ma tête. Et j’ai aussi des informations sur les autres groupes de bandits dans la zone et la moitié de l’argent fait en vendant des esclaves criminels va dans ta poche. Ne vois tu pas ? Si tu me capture vivant, c’est beaucoup plus profitable pour toi. »

Les choses dont parle le chef sont vrai. Cet homme veut bien vendre d’autre personne que lui dans le même échange si cela lui permet de vivre.

Et même selon la sévérité de ses crimes, les bandits qui sont capturés vivants peuvent être vendu comme esclaves criminels. La plupart d’entre eux sont exploité dans les mines et dans l’armée à faire des travaux particuliers et difficiles. La moitié des profits gagné pour eux n’est pas à sous-estimé, et selon le nombre de bandits capturés, cela pourrait valoir plus que les trésors que les bandits ont rassembler.

« …Est-ce que tu es un idiot peut-être ? »

Tout ce qu’il eut en retour fut une réponse insultante, un bébé lui posant une question sur ses capacités mentales.

« Q-Qu’est ce que tu dis ?! »
« Comme tu peux le voir je suis un Dhampir. Si je t’amène à la guilde des aventuriers, je serais juste tuer. Je serais mort bien avant toi qui sera vendu comme esclave criminel. »

Dans l’empire Amid et ses pays où les gens vénère Alda, le dieu de la loi et du destin, les Dhampirs sont traités comme des monstres et pas des individus. Même s’il entre dans la ville avec l’intention de livrer les bandits, les gardes et les aventuriers prioriserai le Dhampir aux bandits.

Le chef des bandits n’est pas un aventurier et il n’est donc pas au courant de la panique causé par le Dhampir il y a quelques temps donc il était un peu lent à réalisé qu’il communique avec un Dhampir.

«  D-Dans ce cas fais de moi ton subordonné ! Je serais très utile. Tes morts-vivants sont plutôt fort, mais tu as besoin d’un subordonné humain pas vrai ?! »

À ce moment, l’image de Vandalieu du bandit s’améliora légèrement puisqu’il finit par penser qu’il était plus intelligent que ce qu’il avait imaginé.

Clairement, Vandalieu ressentait la même chose depuis longtemps. Les morts-vivants qui suivent chacun de ses ordres. L’esprit de Darcia et des autres. Leur présence seules ne pourra pas résoudre les inconvénients de la vie de tous les jours.

Cependant, en utilisant l’homme devant lui pour résoudre cela est impossible.

« Bien que ce soit vrai que j’ai besoin d’un compagnon vivant, je n’ai pas besoin d’un bandit qui sacrifie ses hommes pour fuir. Mais je peux faire de toi mon serviteur une fois mort. »

En désignant le chef dont le visage est passé de l’espoir au désespoir, Vandalieu donne un ordre à Ours d’os et aux autres.

« Faites le. »
« A-Attends ! J-Je ne veux pas mourir ! »
« … ? N’est ce pas la même chose pour les gens que tu as tué ? »

Cet homme n’a pas conscience de beaucoup de choses. Au moment ou cette pensée effleura Vandalieu et qu’il se tourna vers le chef pour lui parler à nouveau, Ours d’os lui avait déjà briser la nuque.

« Gu, guru ? »

Merde, est-ce que je l’ai tué trop rapidement ? Sembla demander Ours d’os, mais Vandalieu fit un signe que «  Ce n’est pas grave » et soupira fortement.

« Ahh, c’est tellement fatiguant. C’est la première fois que je peux parler avec quelqu’un d’autre que Mère donc j’étais plutôt nerveux. »

Il a souffert de la peur de l’autre sur trois monde : la Terre, Origin et Lambda. Il souhaitait évité ce genre de conversation en face à face dans cet endroit couvert de sang.

« L’odeur du sang est tellement forte que ça me donne faim. Mais je n’ai pas envie de devenir encore plus un vampire en suçant le sang des bandits donc je dois résisté. Résiste… Pour le moment, vérifions les survivants. «  Perception de vitalité ». »

Pour se distraire de la faim causé par l’odeur du sang il utilise la magie de l’élément mort qui détecte toute forme de vie à proximité.

En ignorant la présence des insectes, de l’herbe, des germes et de la moisissure, il cherche la présence d’animaux, d’humains contenant de la magie ou même de gros monstres.

Il y a… Trois grands animaux derrière la hutte, probablement des chevaux.
Il y a aussi une réaction dans la cave de la hutte. D’après la présence, c’est un humain.

Il a entendu des esprits que le nombre de bandits est de 19. Le nombre de corps est aussi de 19.

« Il y a quelqu’un dans le sous-sol de la hutte, est-ce que c’est un nouveau ? »
« N-Non, celui là n’est pas un de mes subordonnées. C’est un passant que j’ai attrapé il y a quelques heures. Ugeh. Je l’ai laissé vivre puisqu’il semble avoir une entreprise familial ou quelque chose de ce genre dans une ville proche du domaine du Vicomte Maggio et une rançon est p-probable. M-ma n-nuque. »

À cause du choc et de la peur reçut au moment de sa mort, la nuque du chef des bandits est encore tordu. Vandalieu fronce les sourcils alors qu’il réfléchit aux informations qu’il vient de recevoir.

Les choses sont devenus un peu plus problématiques.

*

Nom : Homme d’os
Rang : 3
Race :Soldat squelette
Niveau : 39

Compétences passives :

Force surhumaine : Niveau 1
Vision dans le noir

Compétences actives :

Escrime : Niveau 1
Maniement de Bouclier : Niveau 1
Tir à l’arc : Niveau 1
Foulée Silencieuse  : Niveau 1

*

Nom : Singe, Loup, Ours et Oiseau d’os
Rang : 3
Race :Bête d’os
Niveau : 24~32

Compétences passives :

Force surhumaine : Niveau 1
Vision de nuit

Compétences actives :

Pas Silencieux  : Niveau 1


 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee