Dresseur, lien et animaux

Sur le chemin de retour, Adelina reste silencieuse. Elle tient quelques livres entre ses mains. Je profite du silence pour parler avec Yuu. Il y a certaines choses dont il ne m’a pas parlé encore concernant le lien que nous avons. Il m’a déjà expliqué qu’il était descendu au niveau 4 car sinon je n’aurais pas supporté le où les niveaux supérieurs que nous avons atteint dans la ruelle.
Il ne m’a pas dis grand chose là dessus et a préféré rester vague sur les détails et j’essaye de le faire parler, mais en vain. Quand je lui demande les fonctions du niveau 4 il se contente de me dire que je verrai ça avec mes autres animaux et que ça ne l’intéresse pas. S’il répond comme ça c’est que c’est sans doute quelque chose qui le gêne ou qu’il n’a pas envie de faire. De toute façon avec les paramètres qu’il a mit en place sur le lien quand j’étais inconscient je sais peu de choses sur lui. Il a toutes les infos et je n’en ai que quelques unes. Même quand je l’entends parler ça vient de la télépathie et pas du lien.

[Je préfère que ça reste comme ça. Pas la peine de revenir la dessus. A ma place tu offrirais tous tes secrets à un inconnu?]
J’imagine que non, mais tu as fouillé dans mes souvenirs et tu as décidé ça tout seul. Mes deux autres animaux ont fait le choix de ne rien me cacher…
[J’ai peur de perdre mon individualité si je fais ça et j’aime bien réfléchir de mon côté sans que quelqu’un n’espionne la moindre de mes pensées. De plus tu ne comprendrais pas.]
Et qu’est ce que je suis censé dire de mon côté ? Tu sais tout de ce que je pense sans avoir aucun retour.
[Détends toi. Ce n’est pas parce que tu ne m’entends pas penser que je ne suis pas de ton côté. Et puis pour les deux autres c’est différent.]
Comment ça ?
[Pour faire simple… C’est sans doute aussi pour ça que je ne peux pas descendre plus bas que le niveau 4. Ta souris et ton serpent ont cessé d’être normals une fois le lien établi avec toi. Je n’ai pas encore tout saisi du processus même avec tes souvenirs… D’ailleurs le dressage de Juliette était à mourir de rire, je n’arrive pas à croire que tu aies fais semblant d’être un serpent en faisant la chenille par terre, c’était très drôle à voir pft… Enfin, passons. Pour faire simple tes animaux deviennent de plus en plus intelligents à mesure qu’ils restent avec toi. Chaque jour qui passe, elles en apprennent plus sur les humains à travers l’exposition forcée du lien avec toi et tes pensées. Ce ne sont pas des animaux qui sont censés être exposés au cerveau humain et à sa complexité, mais plutôt que de le rejeter complètement, le lien réveille ou transforme petit à petit des zones du cerveau où de l’âme je crois. Je ne fais que spéculer, mais du coup plus elles restent avec toi et plus elles vont devenir intelligentes. Le changement de niveau de lien va aussi dans ce sens….
Pour prendre un exemple que tu comprendras, le niveau 1 du lien est un éveil de la conscience qui leur donne entre 2 et 6 ans d’âge mental chez un humain. Au niveau 4, elles auront 14-18 ans et vu ton niveau intellectuel ça n’ira probablement pas plus loin.]
Hey… C’est…. Méchant…mais intéressant, continue.
[ Imagine toi avoir une conversation avec quelqu’un qui parle une langue totalement différente de la tienne. C’est un peu la même chose ici, mais plus elles interagissent avec toi et écoutent tes pensées et plus elles ont de facilité à te comprendre. Un animal ne peut pas comprendre naturellement le concept de contrat et c’est aussi pour ça qu’il y a deux méthodes de dressage. La méthode violente demande à l’animal de se rendre complètement et d’accepter les termes sans vraiment les comprendre et force à l’obéissance ce qui limite la compréhension aux ordres et verrouille une partie du système. La méthode douce demande plus de temps, mais permet d’avoir des bases solides pour créer un contrat et évoluer. Ça plus le niveau du dresseur en plus de l’intelligence de base de l’animal. Avec cette méthode, l’animal accepte tes pensées et finit par en apprendre au point de devenir indépendant, agir sans ordre préalable en réfléchissant seul. Pour faire simple, la méthode violente t’assure l’obéissance, mais pas l’évolution du lien. Elle est plus simple, plus rapide et moins profonde car sans attachement émotionnel. Pour la méthode douce, c’est plus long, plus difficile mais le lien évoluera mieux, l’animal apprendra et s’adaptera à toi, mais ne t’obéira pas tout le temps si ce n’est pas stipulé dans le contrat. Tout dépend de ce que tu préfères, mais je pense que la deuxième méthode reste la plus intéressante pour le dresseur puisque l’animal devient plus intelligent.
Ce ne sont que des suppositions basées sur tes souvenirs bien sûr et j’aimerais bien en parler avec Fae pour confirmer tout ça.]
C’est parce que tu réfléchis à tout ça que tu as bloqué une partie du lien ?
[Oui, mais pas uniquement. J’aime bien réfléchir en paix et je bloque régulièrement l’arrivée de tes pensées dans ma tête. C’est assez difficile de réfléchir quand tu as tout le temps quelqu’un qui parle directement dans ton esprit. Il faudrait que l’un de nous arrête de penser pour que l’autre soit tranquille et je n’ai pas envie d’en arriver là.]
Ça n’explique pas pourquoi tu ne veux pas me parler des compétences et pourquoi tu souhaites descendre de niveau de lien…
[… J’obstrue aussi pour ton bien. Apparemment le niveau 4 est le minimum pour un animal pensant.
Au dessus ça ferait trop d’informations pour toi et ce serait plus difficile à modifier pour moi.]
Histoire de garder ma santé mentale, ton individualité et sans y mettre trop d’effort, c’est ça ?
[Exactement. Mais ne t’inquiète pas je suis capable de modifier le niveau du lien si je le souhaite.]
Encore quelque chose que je ne comprends pas…
[Je dois vraiment tout expliquer ? Les Kelfis sont un peut particuliers, mais pour faire simple on s’ennuie dans le désert. On vit longtemps et on s’ennuie énormément et plutôt que de s’ennuyer on s’occupe avec l’esprit. Ce qui a finit par faire de nous des télépathes capables de nous rendre invisibles et apparemment nous sommes également capables de changer les caractéristiques du lien chez les dresseurs. Si je partage mes souvenirs et mes pensées avec toi je serais capable de transformer ta cervelle en bouillie vu la quantité de connaissances.]
Tu me fais passer pour un idiot avec les formes au moins…
[Tu es très jeune. J’ai passé des siècles à dépasser les limites de mon esprit. Ne m’oblige pas à trouver un exemple pour le prouver.]
Ok, ok… N’hésite pas à me parler de ce genre de choses de temps à autre. Je pense que ça m’aidera à mieux comprendre certains mécanismes. Maintenant il faut qu’on discute des manges-mot. Adelina n’a pas d’info et je n’ai rien trouvé… Tu sais quelque chose de ton côté ?
[Je n’ai rien de nouveau à dire. J’ai vécu dans le désert jusqu’à l’arrivée du grimpeur qui m’a emmené ici. Bien sûr j’ai vu quelques humains par le passé, mais le désert est vaste, vide et chaud, personne ne souhaite rester dedans plus que nécessaire. Je n’y suis pas resté toute ma vie, mais l’existence des manges-mot était un mystère pour moi avant d’arriver ici.]
J’imagine que je vais devoir attendre que Carl finisse son enquête pour en savoir plus. Merci Yuu.

Je retourne à mes pensées et réfléchis à mes compétences. Depuis que je suis sorti du bar de Madeleine, une nouvelle compétence est apparue : « Instinct ». C’est sans doute à cause des manges-mot et parce que j’ai fait cracher le morceau à Yuu. Depuis mon arrivée à Lishnul je n’ai pas arrêté de me méfier d’eux et c’est sans doute ça qui m’a fait obtenir la compétence maintenant que la menace s’avère réelle. D’ailleurs je n’arrive pas trop à comprendre comment fonctionne les compétences passives pour la tour. Les versions actives sont assez claires, mais pour ce qui est des passives j’ai plus l’impression qu’elles sont juste des sortes de titre indicatif. Le statut est plus informatif qu’utile de toute façon.
C’est un peu comme si quelqu’un avait obtenu la compétence épéiste parce qu’il manie l’épée, puisque personne à part lui ne peut voir ses compétences c’est complètement inutile à moins d’avoir un effet, mais je ne suis pas sûr qu’il y en ait un. Par exemple pour « coup mortel », je n’ai pas la sensation de mieux viser ou quelque chose du genre, mais dans le doute j’imagine que c’est mieux de les avoir.

*

Nous arrivons en silence à la résidence et Adelina me laisse dans la cour en me disant qu’elle est contente d’avoir passé l’après midi avec moi. J’imagine que c’était suffisant pour qu’elle s’enfuit à l’intérieur comme si elle était gênée. Je reste quelques instants de plus à réfléchir et me laisse surprendre par le Mange-mot qui vient de sortir. Il s’approche de moi comme s’il était prêt à m’aider à m’entraîner. C’est plutôt intéressant de voir qu’il est capable d’anticiper ce genre de demande, mais malheureusement je ne me sens pas à m’entraîner avec un ennemi.
Il continue de s’approcher et alors que je me tourne vers lui pour lui dire que ça ne sera pas la peine, il se fige et me regarde dans les yeux. Je le regarde sans comprendre et après quelques instants je peux voir une sorte de tic au niveau de sa paupière. C’est la première fois que je vois ça chez un Mange-mot, il se fige alors devant moi comme à son habitude et je lui dit que je compte m’entraîner seul aujourd’hui. Il repart aussitôt comme si de rien n’était.

….
Qu’est ce qui vient de se passer ? C’est la première fois que je vois quelque chose qui dévie du comportement habituel d’un Mange-mot, enfin de l’absence de comportement… Même si ce n’est qu’un mouvement de paupière un peu étrange. Est ce que je dois comprendre quelque chose ?

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant