La bataille pour le village des Elfes 7

[Potimas]

« Est ce qu’il est là ? »
« O-Oui »
« Interceptez les. Qu’on en finisse. »
« Compris. Combien ? »
« Tout. »
« Pardon ? »
« Tout. »
« Tous ? »
« Oui. Répands les dans toutes les directions en évitant l’endroit où se trouve Firimes ainsi que le héros. »
« Mais, ce n’est pas excessif ? »
« La raison pour laquelle la barrière est brisée est inconnue. Mais si je ne me trompe pas il manque de force de son côté. »

[Ronant]

« Qu’est ce qu’il y a ? »

Je dis ça instinctivement.
Il y a quelque chose d’étrange à cet endroit.

[Analyse impossible]

C’est la deuxième fois dans mon existence que « Analyse » ne fonctionne pas.
Cependant la première fois ce n’était pas « Analyse impossible », mais « Analyse obstruée ».
En d’autres mots, cette chose en face de moi est quelque chose d’inconnu que je rencontre pour la première fois de ma vie.

Des sortes d’armures détruites tombent devant moi.

« Sortes » puisque la forme montre clairement que personne ne peut la porter.
Il y a quatre bras et quatre jambes.
Ce qui est plutôt étrange.
Ha !?
Huit jambes ?!
Est ce une forme de respect pour cette personne !?

Non, bien sûr que non.
Quelque chose d’aussi simple ne pourrait pas exprimer la beauté de cette personne.
Si c’est une imitation, elle est très loin d’être réussie.

En attendant, qu’est ce que c’est que ça ?
Même si c’est détruit, est ce que s’était capable de bouger avant ?

On dit que le titre « Marionnettiste » donne la capacité de manipuler des marionnettes en se servant de la compétence « Télékinésie » et autre, mais est ce que c’est vraiment une marionnette ?
Le titre Marionnettiste est rare, mais puisque je n’en ai jamais vu jusque là, je ne suis pas sûr de moi.

Cependant, elles sont détruites ce qui veut dire que quelqu’un est passé ici avant nous.
Cette personne doit être celle qui a détruit la barrière.
Même si je suis curieux d’en savoir plus sur les marionnettes que je n’ai jamais vu avant, nous devrions nous dépêcher afin de le rattraper.

Ce n’est que par chance que j’ai pu l’esquiver.
Non, je ne l’ai pas esquivé.
J’ai juste décider de me lever pour mieux voir la marionnette.
C’est ce mouvement qui m’a sauvé.

Au moment où je me suis levé quelque chose m’a traversé l’estomac.
Mon corps est projeter en arrière à cause du choc.
A en juger par la trajectoire, c’est ma tête qui était visé.

« Professeur ? »
« Retraite ! »

Je roule par terre en me servant du choc.
Ma voix qui sonne la retraite est en vain et mes subordonnées tombent un à un recouverts de sang.
C’est une scène de massacre.

Les corps de mes subordonnés sont arrachés par endroit au point de faire des trous.
A chaque fois que cette mystérieuse chose passe, mes subordonnées meurent misérablement.

Je regarde la direction d’où cette chose vient.
Il y a une sorte de marionnette qui n’a pas été détruite qui se trouve là.
Cette chose qui tue semble provenir d’étranges cylindres qui semblent équipés aux bras de la marionnette.

Je lance immédiatement un sort en direction de la marionnette.
Je lance un sort sérieux.
Cependant, la marionnette esquive sans problème.

C’est mauvais.
Cette marionnette est bien plus forte que moi.

« Tous le monde, retraite ! »

J’arrive à crier ça.
Même si je ne sais pas combien de mes subordonnés sont encore en vie, cela ne risque pas de s’arranger si le combat continue.
Même si ce sont des apprentis un peu idiots, je veux que le plus d’entre eux survivent, même un seul.

Et, je vais détruire cette marionnette qui a tué mes apprentis même si cela me coûte ma vie.

Je construit un sort.
La fondation de la magie que j’ai continué à polir avec rigueur depuis que j’ai croisé cette personne.
Puisque c’est la fondation, c’est aussi le secret.
Des douzaines de flèches de feu.
Je les mets toutes sont mon contrôle avant de tirer.

Des flèches de feu foncent à grande vitesse.
Cependant la marionnette esquive plus de la moitié.
Et les flèches restantes qui touchent n’ont pas l’air de faire beaucoup de dégât.

La capacité défensive semble très grande puisque le corps imite la forme d’une armure.
De plus, la marionnette est très rapide.
Une attaque mystérieuse et invisible pour l’œil humain.
Fort.
En deuxième position après cette personne parmi ceux que j’ai rencontré jusque là.

Transfert.
Je me place dans le dos de la marionnette.

Je construit un sort immédiatement.
Je gèle le pied de la marionnette.
Je continue mon attaque avec une « Magie du vent ».

La jambe de la marionnette se brise à moitié.
Une moitié.
Une moitié quand même.
Avec ça, la marionnette devrait être moins rapide.

Les bras de la marionnette se retournent en ignorant les jointures.
Pendant un instant, je suis surpris et décide de sauter sur le côté.
Puisque c’est une marionnette, les jointures peuvent bouger de façon inattendue.
Sans l’avoir vu c’est difficile de s’y attendre.

Le prix pour cette découverte est mon bras droit ainsi que mes deux jambes.
Je n’ai pas réussi à l’esquiver complètement.

Cependant je ne serais pas battu pour rien.
J’endure la douleur et construit un sort.
Je complète la magie avant que la marionnette n’ait le temps de diriger les cylindres dans ma direction.

[Magie des flammes infernales LV4], brouillard de feu.
Une petite boule de feu de la taille d’un poing.
Elle frappe le corps de la marionnette.
L’effet est immédiat.
La flamme brûle tout.

Brouillard de feu est un sort qui compresse le pouvoir d’une énorme flamme pour faire une petite boule de feu.
Le plus haut niveau de magie de l’élément avec lequel j’ai le plus d’affinité.
Le corps solide de la marionnette brûle, fond et finit par être détruit.

Je l’ai fait.
Le sourire sur mon visage disparaît l’instant d’après.

Je peux voir plusieurs marionnettes comme la première dans mon champ de vision.

 

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant