(Un chapitre dont je ne sais pas quoi faire et que j’avais écris un moment, un genre de bonus. Dites moi ce que vous en pensez ♫)

Terra Antiqua

– Je suis désolé, mais je vais devoir te renvoyer. Tu fais du bon travail, mais si je te garde le restaurant fermera dans quelques mois.
– Je pensais que tout ce passait bien ?
– C’est le cas, c’est le cas. Mais je dois te demander de partir. Le nettoyage n’est pas fini et tu es dans le passage, je t’enverrai ta paye d’ici la fin de la semaine.
– Qu…

Sans ménagement mon ancien patron me pousse vers la porte devant les autres employés. J’aurais du m’y attendre, mais ça surprend à chaque fois quand ça arrive. Il y a toujours l’espoir que ça ne soit pas le cas, mais les autres au boulot m’avaient averti.
Tch. J’ai pas besoin de ça maintenant. C’est déjà difficile de joindre les deux bouts en fin de mois. Je me suis déjà fait viré trois fois en moins de dix jours. Ce n’est même pas de ma faute ! Ils avaient juste besoin de quelqu’un pour remplacer un ou deux services le temps de trouver quelqu’un avec un meilleur CV que moi.
Ok il n’y a pas de travail, mais si ça continue je vais finir à l’usine de création de clé. Il y a toujours des places, mais c’est le boulot le plus mal payé que je peux trouver et ça suffira pas…
J’envie mes parents. Avant l’arrivée de la Tour, on s’en sortait à peu prêt et puis d’un coup c’est devenu le bordel. Difficile de dire ça autrement. Du jour au lendemain les gens disparaissent, les prisons se vident, les guerres reprennent et de nouvelles religions apparaissent.

Là où je me trouve ça va. Mais j’aurais peut être du terminer mes études avant de m’installer avec Micha. Hm. Non. Pas avec la famille que j’ai, partir était la meilleure décision à prendre. Rester sous le même toi que mon Père est impossible, enfin insupportable.

Je prends le métro et il est pratiquement vide vu l’heure. Il n’y a qu’un vieux journal pour s’occuper. J’ai du abandonner l’idée d’avoir un téléphone il y a un moment. Pas les moyens.
La crise était là avant et elle sera là le reste de ma vie. De quoi partir gagnant et optimiste. Il reste encore un semblant d’ordre dans le monde, mais le nombre de fous a augmenté dans tous les pays du globe. Je regarde un graffiti sur une vitre de la rame de métro, « TTPT : Trauma de Tour Pour Tous ».
Je regarde les titres du journal que j’ai attrapé. « Augmentation du chômage, le gouvernement s’exprime », mouais, je passe. « Nouvelle bataille dans l’Atlantique, qui aura l’accès à la Tour ?Les puissances se disputent et la guerre dans les eaux internationales continue  », je passe aussi. « La Tour serait une illusion collective affirme le profes… », pourquoi pas. Voyons ce que ça raconte.

« A chaque époque, des mythes et des légendes sont apparus : vampires, goules, morts-vivants et autre monstres. Jusqu’à l’apparition de la Tour on aurait pu croire que ce n’était que des histoires pour effrayer les enfants, des explications pour comprendre ce qui ne peut pas l’être, mais si toutes ces choses avaient vraiment existé sous la forme d’hallucinations ? La Tour serait alors un phénomène naturel à grande ampleur qui affecterait le monde.
Avec les avancées de la science nous avons perdu graduellement cette idée qu’un processus soit inexplicable et ce serait donc l’énergie cumulée de toutes ces années où la raison a triomphé du mystère qui auraient donné naissa….. »

Moui, c’est pas la pire idée que j’ai pu lire, mais dans le même genre il y avait celle qui disait que c’est l’exploitation du nucléaire qui a causé la création de la Tour. Après il y aussi celle qui dit que la Tour serait un vaisseau divin nous permettant de changer de planète car la terre serait déjà fichue comme une sorte d’arche de Noé. Je pense que ma préférée reste celle que ce sont des aliens qui l’ont créée comme une sorte de piège à humains géant et qu’elle finira par causer l’apocalypse.

A ce niveau tout le monde y va du sien pour expliquer son existence, mais je trouve que c’est juste de la masturbation intellectuelle.
Personne n’a de preuve de quoi que ce soit. Les scientifiques pensent quelque chose, les religieux une autre, mais personne n’a de réponse. Pour autant que je sache je pourrais dire que la Tour est une antenne satellite galactique et je pourrais avoir raison.
Bon quoi d’autre dans le journal… On va éviter l’horoscope Tourien qui ne m’a jamais inspiré. Trianguler la position des astres via la position de la tour aurait pu être intéressant, mais d’après ce que j’ai compris il y avait déjà ça avant la tour et c’était aussi scientifique et logique que je suis riche.
Bref, ensuite au cinéma… « Babel 3, la suite de l’histoire incroyable réalisé par Ji.. » Encore un ? Tout le monde s’inspire de la Tour partout. Je compte pas les adaptations avec des tours, les œuvres d’arts, les livres, les séries. Où que je regarde la Tour est là et chacun donne son idée comme si elle avait une quelconque importance alors qu’elle ne fait rien d’autre que d’être là et de détourner de l’idée qu’on ne sait rien et qu’on ne peut pas l’expliquer. Au final j’aurais peut être du regarder l’article sur le chômage. Tout le monde fait une fixation au point de développer un syndrome de Stendhal, il y a les traumatisés de la Tour les T.T. qui ne peuvent pas penser à la tour sans souffrir, et puis il y a ceux qui font une fixation qui ne sont pas mieux… mais les gouvernements restent les mêmes. L’argent, le progrès, plus de lois, tout va bien pour eux. C’est bien les seuls encore capables de parler de tout sauf de la tour pendant plus de quinze minutes.

Quand j’étais gamin la tour est apparue, mais personne ne comprenait rien à la situation comme si c’était une blague que faisait les journalistes au reste du monde. « Elle est sortie de l’eau et semble disparaître dans les nuages, impossible à voir depuis l’espace, inapprochable ». C’est après que les gens sont devenus fous quand la voix a retenti.
C’était pas très intéressant à l’époque, j’étais peut être pas suffisamment âgé pour que ça me touche, les autres gamins étaient pareils. Je me souviens surtout des concours de celui qui faisait apparaître une clé le plus vite.
C’était stupide à l’époque, mais maintenant on est payé pour le faire dans des usines de métaux qui récupèrent le fer de la clé. Les clés sont travaillées et on fait des boîtes de conserve avec… ou des armes. Tout dépend du pays, mais ce système de clé est un bon moyen de se faire de l’argent. Les nouveaux ouvriers du siècle. Dix secondes par clé, six clés par minute. Penser à la tour est devenu un travail et les ouvriers ne font qu’y penser jusqu’à en devenir fou. Pendant huit heures il faut penser à la tour et avec un peu de chance on aura assez d’argent pour survivre le mois. Il n’y a même pas besoin d’aller dans la tour est d’en revenir pour faire un T.T. avec ce genre de boulot. C’est la dernière option pour moi si je n’ai pas le choix.

Je sors du métro et monte les marches pour retourner dans la rue. Au final tout ce qui m’intéresse c’est d’avoir un travail stable. J’ai arrêté les cours depuis plus d’un an pour m’installer en ville, mais à ce rythme je vais finir à la rue. Micha s’en sort mieux que moi, mais toute seule elle n’arrivera pas à payer le loyer avec un salaire de comédienne.

J’ouvre la porte de l’immeuble et commence à monter les étages un à un en baillant. Il se fait tard maintenant, mais avec un peu de chance Micha sera toujours debout, peut être même devant la télé avec de quoi manger. Bon, vu que je me suis fait viré je n’ai pas besoin de me lever tôt demain, c’est déjà ça. Je rentre à l’intérieur et bingo, elle est là. Je pose mes clé sur un comptoir et me dirige vers le salon ou Micha est installée en train de regarder un film.

« Tu laisse la clé, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu t’en sers et tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier. Tu as un choix à faire, mais sache une chose, il y a une différence entre connaître la Tour et arpenter la Tour…. »

– Vraiment ? Tu as mis ce film ?
– Rho… Commence pas à te plaindre, les scènes d’actions valent le coup quand même.
– Elles ont un peu vieilli maiiiiis tu as raison. C’est juste que ça fait nanar de regarder ça.
– Alors le travail ?
– Viré, je m’y attendais, mais c’est irritant.
– On va s’en sortir. Viens par ici.

Je m’approche du canapé et tombe sur Micha qui se contente de rire alors que je l’écrase.

– Mon bon monsieur épargnez moi ! Je ne mérite pas un tel traitement ! Je ne suis qu’une jeune et fragile comédienne qui ne veut pas mourir tué par la chute des corps !
– Mmm. Il est beaucoup trop tard pour que ton jeu d’actrice marche sur moi. Tu n’a pas d’autre choix que de partager ce canapé avec moi !
– Mais ! Mais ! J’étais bien installée et tu me tombes dessus comme ça ? Ah ! Mon pop-corn !

Ah ? Le bol se renverse par terre et j’ai l’impression que Micha m’en veut vue la tête qu’elle fait. Mmmh. Je la regarde droit dans les yeux et lui fais le coup des yeux de chiot triste et fatigué. Même si elle semble vouloir résister elle finit par arrêter de me fixer de façon menaçante.
Je m’installe à côté d’elle tandis qu’elle pose ses jambes sur moi et soupire quelques instants en s’étirant.

– Quand est ce que tu joues la prochaine fois ?
– Si tout ce passe bien, jeudi et peut-être que samedi je pourrai remplacer quelqu’un. Ce sera un peu difficile, mais avec un peu de chance on mangera autre chose que des pâtes d’ici la fin du mois.
– Mais je pensais que tu aimais mes pâtes au beurre !
– Oui oui, mais un légume de temps en temps ne fait pas de mal.
– Beuh..
– Ne commence pas ou j’achète du….du brocoli !
– J’ai rien dit, m’dame ! A vos ordres !

Le reste de la soirée se passe calmement alors que le film déroule ses scènes d’actions une par une. Peu à peu le sommeil me prends et je finis par m’endormir en posant ma tête sur Micha. Son doux parfum m’emplit peu à peu le nez pendant qu’elle me caresse la tête.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant