La bataille pour le village des Elfes 1

[Camp Elfes en dehors de la barrière]

Si vous vous demandez quelle est la mission la plus dangereuse pour les Elfes, la plupart vous répondra patrouiller en dehors de la barrière qui protège le village.
La barrière est une défense absolue qui n’a jamais été brisée depuis sa création.
Cependant, ce n’est pas suffisant pour ne pas être prudent.
Les Elfes ont toujours patrouillé en dehors de la barrière même en temps de paix, qu’il y ait des activités suspectes ou non.

La raison pour laquelle cette mission est la plus dangereuse pour les Elfes est à cause d’un certain monstre qui habite en dehors de la barrière.
Le nom de ce monstre est Reine Taratect.
Un monstre dont la puissance l’a fait entrer dans le rang mythique. Il est dit qu’elles sont cinq à travers le monde.
C’est une de celle là.

La Reine Taratect a fait de cette forêt sa maison.
De plus, elle est proche de la forêt Elfique.
La Reine Taratect donne naissance à des subordonnées grâce à la compétence  « Réapparition/Spawn ». Ces monstres s’obstinent à attaquer les Elfes.
Quand ce sont les plus faibles, ce n’est pas un gros problème.
Cependant, pour ce qui est des monstres Taratects, la force augmente drastiquement à chaque évolution.
Les Taratects qui évoluent pour devenir adultes sont des monstres violents dont la force est égale à celle des Dragons.

Dans la forêt à l’extérieur de la barrière se trouvent des Taratects évoluées qui rodent.
Même des individus de bas rang font des nids et si quelqu’un se fait attraper, même un Elfe compétent mourra sans pouvoir s’échapper.
Même si il n’y a pas de danger à l’intérieur de la barrière, à l’extérieur c’est le terrain de chasse des araignées.
L’endroit le plus dangereux pour les Elfes.

Cependant, une menace bien différente se trouve à l’extérieur actuellement.

Les forces alliées des humains.
Une armée dirigée par l’empire Rengzant.
A l’endroit où les Taratects se trouvent habituellement il y a des bataillons qui attendent.

Pas une seule Taratect à l’horizon.
Les Elfes pensent qu’elles ont probablement été exterminées par l’armée.
D’après eux ils ne pensent cependant pas que la Reine Taratect ait pu être battue. La Reine bouge rarement seule.
On dirait plutôt qu’elles ont abandonné l’endroit.
Ce qui menaçait les Elfes auparavant à été battu par ce qui menace les Elfes à présent.
Un changement de menace qui n’est pas le bienvenu pour Elfes de toute façon.

Les observateurs Elfes regardent l’armée.
Ils font surtout attention à l’unité magique qui semble avoir avancé les préparations pour une magie à grande échelle tout en restant fortement protégée pendant plusieurs jours.
Pour ce qui est des Elfes qui ont une longue espérance de vie et une grande intelligence, il est clair qu’ils connaissent mieux les compétences que les humains.
Mais malgré ça et en comparant les connaissances, aucune magie ne correspond à celle ci. C’est un sort dont ils ne savent rien.

La taille gigantesque de la construction dépasse celle des sorts normalement utilisée pour la guerre qui sont du niveau de “Grande Magie” tout en étant deux fois plus impressionnante dans la beauté de sa construction.
Une préparation nécessitant plusieurs jours est également anormale.
Impossible de savori ce qui va se passer si cette magie est activée, même avec les connaissances des Elfes.

Les observateurs ont décidé d’interférer dès qu’une chance se présente.
Cependant, ils ne purent le faire.

La stratégie de base des Elfes dans la forêt est de grimper aux arbres, puis de faire pleuvoir des sorts et des flêches sur l’adversaire au sol depuis les hauteurs.
Puisque la forêt de Garam est faite d’arbres gigantesques, l’espace entre les arbres est plus grand que dans une forêt normale, mais puisque c’est également une forêt, c’est un terrain tortueux et compliqué comparé à une plaine.
C’est un endroit où une armée aura beaucoup de difficultés à se déplacer ce qui ralentit la progression et la rend désordonnée à cause des arbres.
S’ils sont attaqués d’en haut, ils ne pourront rien faire.

La stratégie des Elfes ressemble à celle des guérillas. Ils connaissent la forêt et reçoivent un entraînement spécialisé pour ce type de combat.
Ils coopèrent et acculent les adversaire en se déplaçant individuellement et séparément.
Les observateurs vont, eux, se propager et observer l’ennemi d’angles différents.

La tête des observateurs tombe à ce moment là.
Sans même comprendre ce qui se passe, ni réaliser qu’ils sont déjà morts.

« Haa. Se faire attraper de dos aussi facilement, est ce que les Elfes sont des cibles aussi faciles ? »

C’est un garçon qui vient de décapiter les Elfes.
Au premier coup d’œil un inconnu dirait que le garçon est un ninja.
Des vêtements noirs et un katana accroché à sa taille.
C’est probablement le katana qui a décapité les Elfes.

« Dire que ce fichu vieillard me demande de faire ça. »

Le garçon se gratte la tête sans que l’on ne sache à quoi il réfléchit.
La magie qui a demandé plusieurs jours de préparation s’active dans le reflet de ses yeux.

« Bon, au moins ils font ça bien. Ce n’est qu’une vaste blague de toute façon. »

Ce garçon s’est déjà occupé des autres Elfes seul.
Il regarde la magie foncer sur la barrière et la voir se plier pour finir par casser d’une façon étrange alors qu’il sourit ironiquement.
On dirait que la barrière se brise uniquement à cause de la magie.
Cependant le garçon ne manque pas l’étrangeté de la chose.
Quelque chose de différent que le sort a détruit la barrière.
Le garçon a pu le voir et le garçon le sait très bien.

« Bien, allons y. Même si c’est mauvais pour Ken, ma vie est bien trop précieuse. »

Le garçon regarde l’armée qui se met en marche.
Il la méprise et la regarde de haut.

« Tout se passe bien ici, donc les autres s’en sortiront bien. Je veux dire, est ce possible que ça n’aille pas bien ? »

Le garçon disparaît dans la forêt de façon nonchalante.

Suite au départ du garçon, les monstres qui rôdent dans les ténèbres commencent à s’agiter.

 

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

a