Nouveau-né 3

Finalement.
Cela fait plus de trois jours que je ne fais rien à part laisser Adelina me soigner.
Mais j’ai aussi commencer à bouger. Même si mes premiers pas sont maladroits et que les chutes sont douloureuses je fais des progrès. La cage n’est pas très grande donc c’est difficile de faire plus de quelques mouvements, mais c’est déjà difficile pour moi de rester debout sur quatre pattes.
Cependant en trois jours je n’ai pas perdu de temps. Si mon corps a besoin de récupérer j’ai une bonne solution à portée de main grâce à mes potions de vitalité.

La cage est petite, mais j’ai malgré tout réussi à verser le contenu de l’une d’entre elle et à en boire. C’est difficile de laper de l’eau puisque je n’ai jamais fait ça avant… Mais après la première goutte les suivantes furent bien plus faciles. Grâce à ça et en prenant mon temps, j’ai sans doute gagné une ou deux semaines de convalescence.
Adelina ne put s’empêcher de me reprocher de mettre le désordre, mais ce n’est pas comme si j’avais vraiment le choix et en voyant que le Kelfi avait l’air d’aller mieux elle ne put s’empêcher d’essayer de récupérer la bouteille pour essayer d’en donner le contenu à mon corps. Heureusement Juliette est là pour m’aider et pendant qu’elle menaçait Adelina j’ai pu finir de vider la bouteille par terre en m’appuyant sur le goulot. Mieux vaut gâcher que de renforcer mon corps humain.

A vrai dire, je ne peux rien remettre dans mon inventaire. Je pense que je peux en sortir autant que je veux, mais vu mon poids actuellement il faudrait que je sorte pratiquement la totalité de mes affaires pour atteindre celui du Kelfi qui ne doit pas peser plus d’une ou deux potions.

Adelina commence à mal vivre de devoir nettoyer le sol de la pièce une fois par jour, mais après avoir répondu à ses questions et en me justifiant avec des oui et des non, elle a fini par ne plus trop m’en vouloir. Et ainsi pendant trois jours j’ai continué à me servir des potions pour me revigorer et je suis finalement en bon état. Suffisamment pour l’empêcher de fermer la cage et de me laisser approcher de mon corps humain. J’essaye de grimper sur le lit sans l’aide d’Adelina et après être tombé plusieurs fois, je finis par y arriver. Ce corps est agile mais je l’utilise avec l’adresse d’un nouveau né.

Je me retrouve devant mon corps allongé. Les seules fois où j’ai pu m’observer comme ça c’était à travers les yeux de Micha. En attendant j’ai l’impression d’avoir perdu du poids. Les traits de mon visage sont beaucoup plus fins. Je vais vraiment avoir du travail si j’arrive à le récupérer.

Maintenant que je suis là, commençons. Je dois probablement essayer de me connecter à mon corps si je veux repasser de l’autre côté. Je m’approche de mon ancienne tête et m’installe. J’essaye tout d’abord de toucher mon propre corps au cas où, mais il ne se passe rien. J’imagine que c’est à travers le lien que ça va se passer, mais la proximité va aider.
Le problème c’est que je n’en ai pas senti depuis que j’ai repris connaissance, mais j’imagine que je vais devoir insister. Je ferme les yeux et reste là à tenter de passer par le lien, mais rien ne se produit.

*

Après 10 minutes C’est un échec, j’imagine que je vais devoir continuer jusqu’à ce que ça fonctionne.

*

Bien maintenant ça fait une demi-heure, toujours rien. Même Adelina qui était curieuse a fini par partir. Juliette et Micha sont toutes les deux installées sur le lit et attendent. C’est irritant de n’arriver à rien, mais je dois récupérer mon corps. J’imagine que je n’ai pas le choix. J’imagine que les précautions que j’avais prises jusque là pour éviter que mon corps ne se réveille s’avèrent inutiles. Je demande à Juliette de s’installer sur mon corps en lui disant de mordre si cela s’avère nécessaire.
Je fais apparaître une bouteille de potion de vitalité entre mes pattes et retire le bouchon avec d’un coup de mâchoire. Le liquide commence à couler et je rapproche le goulot de la bouche. La moitié de la bouteille est déjà vide alors que je finis par réussir. Sans avoir de mains c’est vraiment compliqué, mais l’objectif est atteint. Même si pendant un instant j’ai eu peur que mon corps s’étouffe, mon corps avale le liquide sans trop de difficulté.

Bien maintenant il ne me reste plus qu’a attendre que ce corps reprenne des forces. Si mon corps était dans le même état que celui du Kelfi il y aura peut être une réaction. J’attends quelques minutes en me concentrant sur le lien et je peux effectivement sentir quelque chose.
Le lien me donne l’impression d’être bloqué par quelque chose, mais il est bien là. La potion de vitalité a vraiment eu un effet et je peux sentir un petit flux d’informations m’atteindre. A partir de maintenant essayons de l’élargir et d’améliorer la connexion.
Je vais faire ça lentement pour être certain que ce qui s’est passé dans la ruelle ne se reproduise pas. Hors de question de tomber dans le coma deux fois d’affilé.
Bien, j’ai la nuit devant moi avant qu’Adelina ne revienne et commence à s’énerver pour le désordre que j’ai mis, mais ne perdons pas de temps.

*

Quel chantier. Ça fait déjà plus de quatre heures que je travaille, c’est vraiment très lent…
Cependant je peux sentir quelque chose de l’autre côté du lien, même si c’est léger, il y a une présence. Les informations que j’ai reçues jusque là sont basiques comme la respiration, le pouls, le toucher et les autres sens. Petit à petit les informations me parviennent alors que je déblaye le lien en direction de mon corps mais les informations sont physiques.
Il me faut encore une heure, mais je finis par atteindre une sorte de noyau dur. J’ai atteint l’autre côté mais le flux est encore très fin. A ce rythme je vais passer des semaines à m’occuper de ça sans même savoir si je pourrais remettre ma conscience dans mon co…

« Tu es finalement arrivé ? »

Il faut croire que je n’aurais pas besoin ? Le lien semble laisser passer un dialogue, est ce que ça veut dire que le Kelfi est éveillé ?

Oui en effet. J’ai perdu la notion du temps, ça fait combien de temps maintenant que je suis coincé dans ton corps humain ?
Aucune idée, mais avant cela, pourquoi est ce que tu as pris possession de mon corps ?
Vraiment, tu le prends comme ça ? Je t’ai sauvé la vie. Merci peut-être ? Ton esprit a failli s’effondrer quand le lien a été créé. Vu la vitesse à laquelle j’ai passé les niveaux et à quelle vitesse ton esprit s’est dégradé j’imagine que c’est la première fois que tu dresses un animal doté d’une intelligence supérieure.
Tu m’a l’air bien renseigné…
Joue pas à ça. Vraiment. J’ai transféré ta conscience en vitesse, mais j’ai au moins eu le temps de voir tes souvenirs des derniers mois et avant que tu me poses la question, si je t’ai sauvé c’est par pur réflexe. Quand tu vois quelqu’un sur le point de mourir devant toi tu essayes de l’aider, non ? C’est exactement la même chose ici.
Qu’est ce qui s’est passé ensuite ? Après que j’ai perdu connaissance ?
J’ai échangé nos corps, malheureusement je ne m’attendais pas à ce que ta tête soit dans un tel état. J’ai du m’enfermer pour être sûr de ne pas être blessé en sauvegardant les fonctions vitales. De ton côté qu’est ce que tu as fais ?
Je… J’ai attendu de pouvoir récupérer, je ne pouvais même pas bouger.
Moui… La transition a du être difficile pour un mammifère comme toi.
Est ce que je suis vraiment censé dire que cette conversation est étrange ?
Au cas où tu ne l’aies pas encore compris les Kelfis sont un peu plus particuliers. Je ne suis pas un simple « renard » comme j’ai prétendu l’être jusque là. Même chose pour mes congénères. Pour faire simple je suis très vieux, très intelligent et je m’ennuie. Du coup j’ai quitté le désert et je suis tombé sur toi, un dresseur. Ensuite, après moult péripéties, comme toi essayant de dresser un être plus intelligent que toi, me voici là avec ton corps.
Donc tu ne veux pas me voler mon corps ?
….Après t’avoir sauvé la vie ça va commencer à devenir vexant de t’entendre dire ce genre de chose.
Ok, ok, je pense que la question valait le coup d’être posée vu la situation. Maintenant comment fait-on pour échanger nos corps ?
Bonne question. J’y pense depuis un moment, mais dans mon état actuel c’est une manœuvre qui risque d’être difficile. Avec mon corps j’aurais pu faire ça facilement, mais ce n’est pas comme si tu étais capable de le contrôler à ce point.
Mais qu’est ce que c’est qu’un « Kelfi » à la fin ? Comment est ce que tu as pu échanger nos corps comme ça ?
Je me suis servi du lien pour ça. Dis toi juste que je suis intelligent ça suffira pour le moment. BON, pour échanger nos corps j’ai l’impression qu’il faut utiliser le lien dans l’autre sens après l’avoir rétablit suffisamment. J’ai du le bloquer pour m’assurer que ce ne soit pas mon corps qui explose. Ensuite j’ai fait l’aménagement nécessaire pour que ton cerveau supporte le lien entre nous. J’ai pu redescendre au niveau 4, mais le système ne me laisse pas descendre plus. J’ai bloqué certaines fonctions afin de faciliter les choses… Donc il ne devrait pas y avoir de risque. Continue de réparer le lien.
Pourquoi tu ne m’aides pas ?
C’est toi le dresseur non ? Ton corps et ainsi de suite ? Si tu ne veux pas le récupérer dis le.

Je pense que je vais me taire. Ça sera plus simple que d’essayer de parler avec lui.

« Je te signale que je peux lire tes pensées avec le lien ? Fais un effort pour ne pas paraître irritant au moins. »

Très bien, très bien. La situation est totalement chaotique et étrange et même si je ne comprends pas tout ce qui se passe, le Kelfi a quelques réponses et semble vouloir m’aider à échanger nos corps. Pour l’instant je vais lui faire confiance, grâce au lien je pense que je l’aurais senti s’il avait essayé de me mentir.

Maintenant continuons les travaux et discutons un peu avec le Kelfi.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant