Nouveau-né 2

Je me réveille cette fois-ci en plein milieu de la nuit. Micha et Juliette dorment à côté de moi. J’ouvre mes yeux et j’ai l’impression que je peux voir plus facilement maintenant qu’il fait nuit. Je regarde autour de moi en tournant la tête et regarde la pièce. Pas de surprise à ce niveau là, la chambre n’a pas changé depuis la dernière fois que je l’ai vue avec les yeux de Micha. A un détail prêt.
Adelina est assise par terre contre le mur et dort avec une couverture sur elle. Malheureusement je ne vais pas avoir trop le choix et décide de réveiller Micha en me servant du lien. Elle se redresse encore à moitié endormie, mais je la rassure en lui disant qu’elle a le temps de se réveiller. Pendant ce temps je décide de vérifier mon état. J’ai de moins en moins mal, mais il faut que je récupère plus vite. Si je pouvais avoir un peu de potion de vitalité même dans cette état je pourrais me remettre plus facilement de mes blessures.
Je peux agiter mes membres, mes oreilles, ouvrir et fermer la gueule, et je vois mieux qu’avant. Bien.
Il faut absolument que je me remette avant mon ancien corps. Si le Kelfi en a pris possession je dois à tout prix faire en sorte qu’il ne puisse pas s’enfuir avec. C’était peut être ça son plan ? Me voler mon corps ? Vu que ma conscience ne semble pas reliée à la sienne j’imagine que le lien a été brisé à un moment donné, même si ce n’est qu’une supposition… Ou alors c’est parce qu’il est dans un espèce de coma que je ne ressens rien ?
En tout cas ce n’est comme si j’avais été prévenu par Fae que ma conscience pouvait être déplacée dans le corps d’un de mes animaux. Si elle m’en avait parlé je saurais sans doute comment réagir.

En attendant, quelque chose d’anormal c’est produit pendant la création du lien. Le niveau n’a pas cessé d’augmenter jusqu’à atteindre le niveau 4 Union. J’aimerais être content de l’avoir atteint, mais vu les circonstances…
Il y a eu cette voix que j’ai entendu avant que le lien ne se forme. Vu ce qui a suivi je n’ai pas eu le temps d’y penser mais j’imagine que le Kelfi m’a parlé. Ce qui veut dire que j’ai fait l’erreur de créer un lien avec un animal intelligent capable de parler alors que je n’aurais jamais du et c’est sans doute pour cela que l’expérience fut aussi douloureuse et chaotique au point que ma conscience soit transférée. Après c’est possible que j’ai perdu connaissance au niveau 4, mais qu’il ait atteint un niveau encore supérieur, non ?

Tandis que je réfléchis, Micha me dit qu’elle m’attend. J’imagine que je me pencherai sur le sujet plus tard.

Je lui demande de réveiller Adelina qui semble être restée au cas où quelque chose d’étrange se reproduirait. Je me demande pourquoi c’est elle et pas Emy qui s’occupe de moi, mais c’est le genre de question dont je ne pourrai avoir la réponse que lorsque j’aurai réglé certaines choses.

Micha grimpe sur son épaule et commence à se frotter contre son visage. Petit à petit la damoiselle reprend connaissance et se rend compte que c’est Micha qu’il l’a réveillée. Aussitôt elle dépose la souris au sol et s’agite dans tout les sens pour allumer une bougie qu’elle pose par terre à côté de ma cage. Elle prend également le temps de déposer des croquettes par terre pour que Micha puisse écrire. Vu que ce serait trop long est laborieux d’écrire les lettres une à une je décide de demander à Micha de faire une croix et un cercle par terre.

« Attends… le cercle c’est non et la croix c’est oui, c’est ça ? »
Je demande à Micha de se placer à côté de la croix.
« Aha ! Je me doutais qu’il se passait quelque chose, j’ai bien fait de rester ici ! Est ce que c’est Nomad qui parle ? »
Oui.
« Je ne comprends pas exactement ce qu’il se passe, mais j’imagine que c’est le seul moyen que vous avez de parler ? »
Oui.
« Est ce que vous allez bien ? »
Question intéressante, je suis piégé dans le corps d’un Kelfi et je souffre le martyre, j’imagine que la réponse sera non.
« Comment ça ? »
Par oui ou par non je ne peux rien faire avec une question de ce genre…
« Je veux dire, vous n’allez pas mourir quand même ? »
Non. Je ne pense pas, mon état s’améliore, mais si le Nomad qui n’est pas Nomad se réveille ce ne sera pas forcement le cas.

Je ne vais pas dire oui, ça l’inquiéterait pour rien. Déjà que la situation doit être étrange pour elle… Micha attrape une croquette pour la manger et je lui dis d’arrêter gentiment. Elle a beau être mignonne, manger des croquettes pendant une conversation n’est pas très poli. Elle a l’air un peu frustré de ne pas pouvoir finir de grignoter, mais elle m’écoute.

« Je suis rassurée. Tous le monde a cru que vous ne vous réveilleriez jamais. Votre amie vous a ramené ici et par respect pour elle mon père a consenti à s’occuper de vous jusqu’à ce qu’elle revienne du Nord. Cela fait déjà plus de quinze jours qu’elle est partie avec votre maître, Thifeinn. »

… Qu’est ce que je pourrais dire ? Je m’attendais à ce qu’un certain laps de temps se soit écoulé mais maintenant j’apprends qu’Emy est déjà repartie avec Thif ? Il faut qu’elle m’en dise plus. J’aimerais savoir depuis combien de temps je suis là, mais il y a aussi plus urgent, il y a mon corps.
Je dois mettre de côté ma curiosité si je veux avoir une chance de le récupérer. Vu la situation je dois faire en sorte qu’Adelina comprenne ce qui se passe. Si elle peut au moins ligoter mon corps par sécurité alors j’aurai plus de temps devant moi.

Je demande alors à Micha de dessiner les mots que je lui envoie en bougeant les croquettes par terre. Pendant qu’elle s’exécute je repense à mon premier cours de dressage. Au final dans une telle situation tout finit par être entre les pattes de Micha, d’une souris. Ma survie s’arrête vraiment à peu de chose. Juliette aurait pu le faire, mais avec son corps ça prendrait plusieurs heures de mettre les croquettes en place. Ce genre de chose me rappelle juste que Micha est vraiment devenue indispensable.
J’ai l’impression que je pense trop fort puisque Micha a l’air gêner à travers le lien au point d’arrêter quelques instants sa tache.

Sur le sol le message finit par apparaître « attache mon corps ».

« Je- Je ne comprends pas… ? »

Je m’y attendais. Même si je ne peux pas lui expliquer pourquoi avec une méthode aussi lente, lui demander directement est le plus simple et après je n’ai qu’à répondre aux questions.

« Il y a un problème ? »
Oui.
« Est ce que je dois m’en occuper moi même ? »
Oui. Enfin tu peux utiliser de l’aide j’imagine ?
« C-c’est dangereux ? »
Non. Je ne pense pas que ligoter quelqu’un le soit… et ça m’arrangerait si tu te contentais juste de le faire…
« C’est bien Nomad qui parle ? Je ne comprends pas ce qu’il se passe… »
Là elle me pose une colle. Dans ma situation c’est difficile de prouver que c’est bien moi. Ah, il y a bien les manges-mot ? Est ce que ça marche dans de telles circonstances, sur un animal et par écrit ? Mais j’ai peut être autre chose de plus rapide.

Si effectivement j’ai un lien avec Micha et Juliette alors que je suis dans ce corps c’est que mes compétences m’ont suivi malgré le transfert de corps. Donc tout ce qui fait de moi un grimpeur est avec moi ici. Même si je ne peux pas bouger je devrais pouvoir faire sortir quelque chose de mon inventaire pour qu’elle me croit, mais quoi ? Commençons par une pièce en or.

« Huh ? C’est pour me remercier ?
Oui. On va dire ça maintenant fais le je t’en prie. C’est une preuve suffisante, non ? Il n’y a qu’un grimpeur pour faire apparaître de l’argent comme ça, non ?
« Je ne sais pas… Je ne comprends pas tout. »
Arf. C’est bien la peine de gaspiller des forces pour ça. J’ai l’impression qu’elle n’a rien compris.

Je laisse tomber. Je vais devoir me débrouiller pour retrouver mon corps sans son aide. Adelina continue à me poser des questions, mais lui répondre me ferait perdre de l’énergie et j’ai besoin de récupérer. Au bout d’un moment sans lui répondre elle me demande si je veux me reposer et après lui avoir répondu que oui je décide de dormir. Sincèrement, pourquoi est ce que je me suis mis en tête de dresser un Kelfi ? C’est la pire erreur que j’ai jamais fait… enfin je crois ? Je risque ma vie tout le temps donc ce n’est peut-être pas le cas ?

J’aimerais vraiment avoir le temps de me reposer. Mais dans mon corps et sur une période d’un an ou deux pour être sûr de pouvoir me détendre et m’entraîner correctement.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant