L’administrateur se plaint.

Gyurigyuri lance le Dragon d’eau mourant dans l’océan.
Comment dire…, sa façon de faire est un peu grossière.
Le Dragon d’Eau se remet à respirer et part en nageant.

Gyurigyuri s’assoit à côté de moi.

« Je pense pouvoir dire que tu as été suffisamment violente dernièrement. »

-Surprise-
Flûte, il est en colère ?
Pour être honnête, si mon adversaire est le Roi Démon, je peux me servir de l’œuf pour revivre, donc je ne peux pas mourir. Je ne peux pas gagner et je ne peux pas perdre.
Mais lui il est différent.

Administrateur Gyuiriedistodiez.
Cet homme vit dans la même zone que D qui est l’existence la plus puissante dans ce monde.
En d’autre mot Dieu.
Ce n’est pas juste métaphorique, c’est vraiment un dieu.
Une existence capable d’interférer avec le système directement.

Récemment, je commence à comprendre ce que signifie être un Dieu.
Puisque je le comprends un peu, je sais à quel point D et lui sont dangereux.
Si le Roi Démon est un tank, Gyuriedistodiez est une bombe nucléaire.
Il n’est pas question de gagner ou de perdre, c’est fini dès que la bombe explose.
C’est ce genre d’existence.

Il n’est qu’en deuxième position derrière D par contre.
La deuxième place m’annihile et le Roi Démon est en troisième place avec un très grande différence de force.
Et ensuite il y a moi qui suis une cible facile.

« A cause de ça je commence à avoir un mal de crâne. »

Gyurigyuri soupire très fort.
Ah, un.
Plutôt que d’être en colère, on dirait plutôt l’atmosphère d’un supérieur qui s’est excusé pour les erreurs de son subordonné.
Il n’a pas l’air en colère, il a l’air fatigué.

Gyurigyuri tord l’espace et attrape quelque chose.
Une bouteille ?

« Est ce que tu bois ? »

Alors qu’il retire le bouchon, je peux sentir un odeur sucrée et forte.
C’est de l’alcool.
Gyurigyuri sort deux verres du vide et y verse de l’alcool.
Il m’en tend un sans me laisser le choix.

« Accompagne moi. Permets moi au moins de me servir de mon autorité pour te le demander. »

Ah, oui.
Même si je ne devrais pas boire d’alcool parce que je suis mineure, je ne compte pas refuser dans une situation aussi effrayante.

Gyurigyuri finit son verre d’un trait.
Il a l’air d’être un bon buveur.
Il a sans doute l’habitude de boire.

Même si je n’y connais rien en alcool, je compte au moins profiter de l’odeur.
C’est très étrange, l’odeur de l’alcool se mélange avec celui de l’océan.
J’en bois la moitié.
Ah. C’est un peu sucré, mais c’est délicieux.

« Il en reste beaucoup, boit sans modération. »

Je bois la fin de mon verre et accepte son offre.
Gyurigyuri remplit mon verre sans attendre.
J’accepte avec plaisir et apprécie l’alcool que je bois pour la première fois de ma vie.

*
(Ps : A partir d’ici c’est un peu confus, je pense que le traducteur anglais à eu du mal)

« C’est une bonne chose, cette ordure de Potimas s’est enfermé. Même si j’ai posé certaines limites, je suis sûr qu’il réfléchit déjà à nous mettre des bâtons dans les roues. Même si ce n’est qu’une ordure, Sariel a dit de ne pas le tuer. S’il ne l’avait pas fait, je l’aurais écorché moi même et balancé en enfer. Ni Ariel, ni Dustin n’écoutent ce que les gens disent. Surtout Ariel. Même si je lui ai dit à plusieurs reprise de ne pas interférer, qu’est ce qui se passe dans sa tête pour qu’elle décide de sauter dans le vortex ? Ah, je comprends les circonstances, mais si elle m’avait demandé, j’aurais pu l’aider. Même si je pense que cette personne est au minimum mon camarade, c’est ma complaisance qui parle. Bon, Cela me convient puisque je suis un Dragon errant. Solitaire, solitaire. »
« Uhehe. Le monde s’illumine. »
« Il ne brille probablement pas. Un monde pareil.. Si Sariel n’était pas là, il aurait été abandonné depuis longtemps. Même si je ne peux pas pardonner ce que les autres dragons ont fait, les gens de ce monde ne sont que des déchets inutiles. Il suffit de voir que personne n’a jamais réussi à quitter le système de purgation pour en avoir la preuve. Tout le monde continue d’accumuler des points de crime et ils ne descendent jamais. Jusqu’où iront-ils avec les actes malveillants avant d’être satisfait ? Malgré cela il parle de tuer le Dragon démoniaque et challenge mon subordonné à qui je laisse la gestion de la zone. Qui est démoniaque, huh ? Nous sommes d’accord. »
« Ah, joie. »
« Je suis mécontent. Le futur s’annonce sombre. Cependant nous ne pouvons rien y faire. C’est aussi le problème avec les coups de foudre. Je veux réaliser son vœux. Même si elle meurt à cause de ça, tant qu’elle sourit à la fin, je serai capable de l’endurer. Cependant, je ne suis pas concerné par ce qui arrivera ensuite. »
« Ui. »
« Tu es toi. Ce ne sera pas suffisant d’essayer de provoquer Ariel. Tu as même interférer dans la guerre des Hommes. Qu’est ce que tu essayes de faire ? Ah, non. Je comprends tes raisons et tes sentiments. J’ai moi même beaucoup pensé à les détruire moi même. Pour être honnête, je me sens soulagé. La religion de la Parole Divine est terriblement corrompue et la religion de la Déesse est bien différente de ce qu’elle était à l’origine. Dans un premier temps, ils n’ont pas le droit de croire en Sariel, ils n’ont aucune gêne. Ils ne savent pas ce que c’est. Quelle honte. »
« Tuer tout le monde. »
« En vérité ce serait le plus rapide. Malheureusement, puisque Sariel est celle qui déteste le plus tout ça, nettoyer est impossible. Et puisque je ne veux pas trahir Sariel, nettoyer m’est impossible. Je ne peux pas faire ce genre de chose. Sans alcool c’est impossible. »
« L’alcool c’est délicieux. »
« Un bon buveur. Boit plus. »
« Yay. »

*

Bonjour.
Huh ?
Quand est ce que je me suis mise à dormir ?
Je ne comprends pas pourquoi, mais mes souvenirs sont vagues.
Je buvais de l’alcool avec Gyurigyuri et je l’écoutais se plaindre.
Qu’est ce qu’il s’est passé ?
Même si j’ai l’impression d’avoir écouté Gyurigyuri pendant longtemps je ne me souviens de rien.

Gyurigyuri n’est plus là.
Il est juste venu boire pour faire passer sa frustration ?
Il voulait juste que quelqu’un l’écoute se plaindre ?
Quel genre de personne est ce Dieu ?

En attendant j’ai compris une chose.
L’alcool est délicieux.

 

(Correction Kasaya)