Poursuite dans les rues de Lishnul.

J’ai vraiment fait n’importe quoi. Comment est ce que j’ai pu me tromper comme ça ?
Le dressage a été beaucoup plus compliqué que prévu. Enfin de là à expliquer pourquoi je suis dans les rues de Lishnul à courir après un Kelfi, c’est difficile de résumer ça au mot « compliqué ».
J’esquive les quelques passants qu’il y a dans les rues en ce début de soirée tout en gardant un œil sur le Kelfi.

J’ai sincèrement cru qu’il se passait quelque chose avec le Kelfi après plus d’une heure à essayer d’établir un lien tout en le laissant dans sa cage par sécurité.
Avec Juliette j’ai vraiment eu l’impression que c’était efficace de me servir de ma tête et pas de technique bizarre pour établir le lien… Bon je pense que les deux méthodes se valent selon la situation, mais avec le Kelfi j’aimerais bien continuer à améliorer mes techniques sans prendre le risque qu’il fuit.
Le fait de résister aux morsures à répétition de Juliette sans broncher a eu l’air d’aider, mais j’avais envie d’essayer la méthode « spirituelle » en cherchant à créer un lien sans agir physiquement avec le Kelfi. Je me suis installé par terre à côté de sa cage et j’ai continué à le regarder en essayant de me concentrer sur la création d’un lien. Et après avoir passé beaucoup de temps à ça je pensais que je tenais quelque chose. Une sorte de lien très faible qu’il fallait encourager. Jusque là le Kelfi n’avait pas bougé et s’était contenté de me regarder avec attention de ses yeux bruns. Parfois il se mettait à agiter ses oreilles, mais rien de vraiment significatif. Cela jusqu’à ce que je commence à sentir un début de lien et que je décide d’ouvrir la cage pour y passer la main et pour l’encourager à aller dans ma direction. Le début de lien représente un ou deux pourcent d’un vrai lien je dirais. Peu d’information, mais des informations quand même. Un contact physique pourrait être un élément déclencheur pour que le lien continue de s’accroître.

J’ai tendu ma main dans sa direction à l’intérieur de la cage eeeeeet il l’a mordu sans attendre. Pas une petite morsure qui ne fait pas souffrir, plutôt le type de morsure dont Juliette est championne et avec même une pointe de force en plus. Je ne suis pas douillet au point de succomber à la douleur mais c’est un peu comme si une peluche avait décidé de mordre. A travers le lien, je n’avais que des signaux avantageux pour moi, un peu de frayeur, de stress ou encore de la timidité mais rien de violent ou d’insurmontable. Ce que je n’avais pas compris c’est que cet animal était en train de se servir du lien contre moi. Il m’a mordu et par réflexe j’ai reculé main main et aussitôt il est sortit de sa cage en se dirigeant vers le dessous du lit pour s’y cacher probablement.
Bon, la salle est close, il n’a aucun moyen de sortir, mais je ne m’attendais pas à ce qu’il se serve du lien contre moi.
Après avoir vérifié ma main j’ai ensuite regardé en dessous du lit pour le retrouver sans pour autant l’effrayer. Enfin ça c’était sans compter sur ma chance légendaire. A peine ai-je eu le temps de regarder sous le lit que derrière moi un carreau de la fenêtre s’est brisé.
A partir de là je n’ai pas hésité. J’ai ouvert la fenêtre en grand et j’ai sauté du première étage pour me mettre à sa poursuite.
Le Kelfi est rapide en tout cas. À peine ai-je eu le temps de me redresser après ma chute qu’il était déjà dans les rues de la ville. Moi qui comptait sur une soirée tranquille dans un bon lit, je me suis apparemment trompé.

C’est là où j’en suis. A courir dans les rues comme un idiot. Le Kelfi devant moi va à toute allure vers je ne sais pas où et fait virage après virage sans ralentir. C’est difficile de ne pas le perdre de vue, mais j’ai un avantage. Même s’il l’a fait pour me tromper, il a créé un début de lien avec moi et grâce à ça je peux le traquer et connaître sa position. J’imagine qu’il ne s’attendait pas à ce que son plan se retourne contre lui.
Par contre je ne pensais pas que ce serait possible de me faire avoir à ce point. S’il est capable d’agir de cette façon c’est qu’il est beaucoup plus intelligent que ce que je pouvais penser en le regardant. Je ne m’attendais pas à ce qu’il puisse penser à me tromper de cette façon. Est ce que les animaux sont capables de ça ?

J’ai laissé Micha à la résidence en lui disant d’aider Emy à me retrouver pour qu’elle puisse m’aider. Même si elles ne peuvent pas communiquer entre elles, je pense qu’elles se débrouilleront. Simple précaution de mon côté. Après tout je ne suis pas certain de pouvoir retrouver mon chemin et être à deux pour capturer le Kelfi sera sans doute plus simple.

*

Vingt minutes à courir dans les rues. A plusieurs reprises des gardes ont voulut m’arrêter, mais je n’ai malheureusement pas pu prendre en considération de telles demandes. Vu qu’ils n’arrivent pas à me rattraper j’ai l’impression que le problème est résolu du moment où j’arrive à les semer.
Pour ce qui est du Kelfi il sait très bien que je suis à sa poursuite et il cherche à se débarrasser du lien, mais ce n’est pas comme si j’allais le laisser faire. Maintenant que j’ai une prise sur lui et tant que je ne relâche pas mon attention il ne pourra pas m’échapper et briser le lien. Le seul moyen qu’il lui reste est de me semer complètement et qu’il sorte de la zone maximale de lien pour le briser.

Une chose m’intrigue en tout cas. Au début le Kelfi semblait juste vouloir me semer en parcourant les rues de la ville sans direction, mais maintenant j’ai l’impression qu’il se dirige vers un endroit bien précis. Est ce qu’il à un plan ? Le lien n’est pas suffisamment fort pour que je sois capable de soutirer des informations. Les seuls choses que je perçois sont physiques et encore. C’est un peu comme une sorte d’écho d’un écho d’une bribe d’une information de quelque chose, difficile d’en tirer quelque chose.

Puisque je n’arrive pas à le rattraper et qu’il n’arrive pas à me semer, je pense que l’on va devoir attendre qu’il soit fatigué et qu’il s’arrête ou que je n’arrive plus à courir.
Du coup, disons que c’est une visite de la ville.

*

Il s’est finalement arrêté. L’endroit ressemble au quartier nocturne. Vu le nombre de bars et de femmes qui veulent m’arrêter en me disant que je suis « mignon »pendant que je cours, je ne pense pas me tromper.
Je finis par le rattraper dans une ruelle. Ce n’est pas une impasse et ça m’étonne qu’il ait décidé de s’arrêter là. Je n’arrive pas à le voir, mais le lien me dit qu’il est bien là sans me dire précisément où. La ruelle est recouverte d’ordures et de crasse ce qui détonne un peu du reste de la ville. Pourquoi est ce que le Kelfi se cache ici ? J’avance en restant sur mes gardes. Je ne pense pas que le Kelfi soit capable de me blesser, mais je m’en voudrais de le laisser fuir encore une fois.
Je sais qu’il est là et je dois simplement trouver où.

Je m’avance dans la ruelle et je finis par voir un homme par terre, un grimpeur mort. Je m’approche pour prendre son pouls, mais vu qu’il a la gorge tranchée il y a peu de chances qu’il soit encore en vie. Le sang est encore frais ce qui signifie que c’est récent. Je regarde les parages, mais il n’y a toujours pas de signe du Kelfi. Est ce qu’il est venu ici précisément pour voir ce grimpeur ? Et où est ce qu’il est dans ce cas ? La ruelle n’a pas tellement d’endroits où il pourrait se cacher. Je le cherche du regard en essayant de me concentrer sur le lien tandis que Juliette cherche à m’aider.

C’est alors que pendant un bref instant je peux le voir en plein milieu de la ruelle. Il apparaît de nulle part comme s’il était invisible et me regarde dans les yeux avant de disparaître à nouveau quelques instants plus tard avant que je n’ai le temps de réagir.
Bien. J’ai l’impression que je n’ai pas perdu mon temps. Maintenant c’est clair que le Kelfi peut se rendre invisible. Ça ou alors je perds la tête et je préfère la première option…
S’il est invisible je devrais pouvoir faire quelque chose pour le récupérer. S’il s’est rendu visible pendant une seconde c’est sans doute qu’il ne peut pas le maintenir indéfiniment et je dois trouver une méthode pour le capturer sans le voir. Vu la taille de la ruelle je n’ai pas tellement de solution à part guetter le moindre signe de sa présence.

Je me place au milieu de la ruelle et j’attends. J’ai ma compétence « Perception » pour m’aider, mais je dois rester vigilant et me servir du lien contre lui. Le plus simple serait que j’arrive à le dresser ici, mais je ne sais pas si c’est possible de forcer la création d’un lien puisqu’il n’a clairement pas envie d’être dressé. Je ne sais même pas si c’est de ça dont j’ai envie, mais s’il faut je verrai avec lui en établissant un contrat. Établir le lien d’abord et ensuite réfléchir à ce que je fais de lui. Après avoir mis autant d’argent dans son achat ça me semble raisonnable d’établir un lien au minimum.

En attendant je ne le laisserai pas s’échapper.
Heureusement que j’ai pris l’habitude de courir au pied de la tour en me servant du boost d’agilité sinon je serais déjà trop fatigué pour tenter quoi que ce soit.

J’ai l’impression qu’il n’y a pas d’autre choix que de régler ça ici et maintenant et il espère sans doute pouvoir se cacher jusqu’à ce que je perde patience, ce qui ne risque pas d’arriver. Je suis dresseur et je ne vais pas abandonner comme ça juste parce que je me suis fait avoir et que j’ai du courir dans la ville. Je ne comprends pas pourquoi il s’est arrêté dans une ruelle avec un cadavre, mais tant que je fais attention à ce qu’un éventuel meurtrier ne me tombe pas dessus et que j’essaye de renforcer la qualité du lien, il ne devrait pas y avoir de problème.

J’attends pendants plusieurs minutes et le Kelfi finit par réapparaître. Je m’apprêtais à lui sauter dessus, mais il y a quelque chose d’étrange qui vient de lui… j’ai l’impression qu’il a compris qu’il ne pourra pas m’échapper, mais je n’arrive pas à comprendre ce qu’il a en tête.

« Très bien, tu as gagné. »

Une voix retentit alors dans ma tête tandis que le Kelfi me regarde.
Soudainement le « pseudo lien » s’établit complètement. Je pose un genou à terre sous le choc, je ne m’y attendais pas du tout, mais j’encaisse en m’auto congratulant de ne pas avoir fini évanoui.
… mais ce n’est pas fini ? Quelque chose semble bouillir à l’intérieur de moi comme si le niveau du lien était encore en train de monter. J’ouvre la fenêtre indiquant mon statut pour comprendre ce qu’il se passe alors que tout mon corps tremble et que ma tête me donne l’impression d’être sur le point d’exploser.

« Lvl 1 Lien » se transforme en « Lvl 2 Contrat » je tombe par terre sous le choc tout en essayant de garder connaissance. Au premier niveau de lien s’ajoute la douleur du deuxième et mon corps semble frappé de tremblements. Je peux sentir mon corps se dédoubler comme si ma tête se divisait en deux puis en quatre en continuant de cumuler encore et encore de plus en plus de tension, mais ce n’est pas fini….
Le Contrat est directement remplacé par le niveau 3 « Pacte » et à partir de là j’ai l’impression de mourir, la douleur est trop forte pour que je puisse espérer m’évanouir. Je peux voir la ruelle à travers les yeux du Kelfi, de Juliette qui regarde mon visage déformé par la douleur sans comprendre ce qu’il se passe. Je peux voir Emy à travers les yeux de Micha qui court dans les rues de la capitale et je peux voir le sol de la ruelle contre mon visage. Les informations se mélangent et se transforment sans que je puisse sentir mon propre corps.
Je ressens tout comme si j’avais quatre corps maintenant, je respire avec tous mes poumons, je vois avec tous mes yeux, j’entends avec toutes mes oreilles. Mon corps change sans arrêt de forme comme s’il passait d’une version à une autre et j’ai envie de crier, mais ma voix reste bloquée sans savoir quel est le corps qu’elle est censée utiliser.
La fenêtre est toujours devant les yeux de mon corps et je vois alors une bride de quelque chose d’effrayant, mon cerveau semble sur le point d’exploser et je perds connaissance.

…« Lvl 4 Union »

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant