Travail d’équipe 2

J’esquive un coup puis un autre. Je n’ai vraiment pas l’avantage sans mes armes.
Je suis un assassin et mes attaques sont faites pour être mortelles, je ne sers à rien dans un match d’entraînement de ce genre. Bon « mortelles » est peut être un peu fort vu que je débute…
Cependant mes duels avec Nerys avaient tous le même objectif : réussir à tuer sans mourir en premier et j’imagine que malgré les règles je vais devoir agir comme je le ferais en temps normal, comme si ma vie en dépend.

J’envoie un coup de poignard vers l’avant pour les faire reculer et ils se contentent d’esquiver et de m’attaquer à nouveau l’un après l’autre. Il faut que j’arrive à m’approcher suffisamment pour attaquer et en baissant la tête je me jette en avant en traversant le barrage de coup. L’un d’entre eux s’avance pour m’attraper et je jette ma main droite en avant en donnant l’ordre à Juliette d’attaquer. Elle se jette en avant et pendant un instant le Mange-mot est perturbé et recule pour esquiver mon serpent qui se jette vers lui. Juste ce qui me fallait pour prendre l’avantage. Je jette mon poignard sur le second qui pare l’arme en bois d’un revers de la main, mais avec le gantelet de félin et d’un mouvement rapide je lui griffe la main.
De l’autre côté Juliette à beau essayé de mordre le Mange-mot à chacune de ses tentatives il se contente de reculer. Je fais un pas en arrière pour ne pas leur laisser le temps de contre-attaquer.

Les deux Manges-mot se remettent en position sans attendre et commencent à nouveau à essayer de m’encercler. Il ne me reste plus qu’à attendre.
Ils m’attaquent à plusieurs reprises mais l’un des Manges-mot commence à ralentir et à tituber. Je n’ai plus qu’à finir ce que j’ai commencé.
Je me jette en avant et envoie un coup de pied en direction du deuxième qui l’attrape entre ses mains et décide de ne pas le lâcher. Du bas de mon pantalon jaillit alors Juliette qui lui mord le poignet. Je recule aussitôt pour me remettre en position en dégageant mon pied.

Les deux Manges-mot se regardent l’un l’autre brièvement, mais ils ne semblent pas vouloir arrêter le combat et se replacent. Pourtant ils devraient s’être rendu compte que les blessures qu’ils ont ne sont anodines…
J’imagine que le combat va continuer, mais l’un des deux est empoisonné. Si le combat s’éternise il risque de mourir et vu qu’ils ont l’air de ne pas vouloir s’arrêter là c’est dangereux.
Ils ne sont pas mauvais, mais j’ai l’avantage avec mon boost et la vision d’ensemble que me donne Micha. C’est difficile de se battre contre quelqu’un qui a ce genre d’avantages à mains nues. Nerys pouvait le faire sans problème… cependant on parle de Nerys, une professeur qui entraîne des grimpeurs à devenir des assassins. Si l’objectif est de survivre et de gagner alors c’est fait, même si j’ai du me servir d’un somnifère et de venin. A partir du moment où j’en ai griffé un des deux j’avais un avantage bien trop important sur la situation.

… mais, le combat me laisse un arrière goût désagréable. Je m’attendais a bien plus venant d’eux. Est ce que je me suis trompé sur les Manges-mot ? Ou est ce qu’ils ont fait exprès de se faire passer pour moins forts que ce qu’ils sont pendant le combat ?
En tout cas quelque chose ne va pas avec eux et je ne pense pas que ce soit parce que je suis devenu plus fort ou quelque chose comme ça. Je décide de jeter mon poignard par terre et je lève les mains pour me rendre. Aussitôt les deux manges-mot se figent et d’un claquement de main Razeno conclu le combat.

– Impressionnant, mais pourquoi vous arrêtez là, maître dresseur ? Vous aviez l’avantage.
– Dans quelques minutes l’un deux ne pourra plus respirer et sera à la fois prit de convulsions et de tremblements à cause du venin tandis que l’autre va simplement s’évanouir à cause du somnifère. C’est mieux d’arrêter là je pense.

Je rappelle Micha et donne une bouteille d’antidote à l’un des deux manges-mot. Tour à tour ils en font couler un peu sur leurs doigts avant de les faire passer en dessous de leur « masque » sans les retirer.
Je ne sais vraiment pas quoi penser d’eux. Ils ne sont même pas essoufflés et n’ont pas l’air de transpirer non plus…
Clairement il n’ont pas montré ce dont ils sont capables, mais est ce que c’était vraiment nécessaire pour eux de me battre ? Le but du match était de voir si j’étais capable, pas si eux le sont. En soit ils n’ont aucun intérêt à se battre contre moi sérieusement. C’est un peu irritant, mais je ne vais rien dire puisque je peux comprendre le raisonnement.
Je récupère ensuite mon équipement et m’approche d’Emy pour lui glisser quelques mots.

« Essaye de les pousser dans leurs retranchements.»

Elle me regarde rapidement en souriant comme si c’était encore un défi. Je soupire et récupère Micha ainsi que la bouteille d’antidote. Elle fait ce qu’elle veut après tout. Je ne lui parlerai pas de mes doutes sur les Manges-mot en public, mais elle s’en rendra peut-être compte d’elle même.
Je m’approche de Razeno et lui demande si cette démonstration suffira pour moi.

« Oui bien sûr, je pense que ma fille sera entre de bonnes mains. Nous parlerons des détails plus tard. C’est au tour de votre amie de montrer ce dont elle est capable. »

Razeno observe Emy qui est déjà debout et qui semble vouloir se battre à mains nues contre les deux Manges-mot. J’espère vraiment qu’elle va se retenir. Même si j’aimerais bien voir ce dont ils sont vraiment capables, je n’ai pas non plus envie qu’ils meurent.
Je m’approche de la cage du Kelfi et Micha ainsi que Juliette se montrent pour la première fois devant lui. Il dévisage tour à tour mes deux animaux mais semble indifférent. Je m’attendais à un peu plus de réaction de sa part, mais j’imagine que sans le lien se sera difficile de savoir ce qu’il pense. Adelia s’approche alors de moi et je me redresse.

– C’était un beau combat, je ne m’attendais pas à cela venant d’un dresseur.
– Emy est bien plus forte que moi, son match sera sans doute plus intéressant que le mien à regarder.
– Vous avez quand même réussi à tenir tête à deux manges-mot tout seul, même si vous vous êtes rendu c’est un bel exploit. On fait toujours appel à eux pour s’occuper des grimpeurs agressifs.
– Hm.
– Le Kelfi est un très bel animal en tout cas. J’espère que vous le traiterez comme il le mérite.

Je me contente de vaguement sourire en la regardant. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’elle me regarde différemment maintenant. Elle a l’air d’avoir un peu plus de respect pour moi et je dois dire que je ne vais pas m’en plaindre. Est ce que c’est à cause du match ?

*

Le combat d’Emy fut ridiculement court. Elle s’était mise en tête de ne se battre qu’avec un bras pour se donner un handicap. Malgré ça les manges-mot n’ont pas essayer de relever le niveau et ont continuer à se battre comme ils l’ont fait contre moi. Il a suffit d’un manchette pour l’un et d’un coup de tête sur l’autre pour qu’ils tombent tous les deux par terre sans se relever. C’est proprement ridicule de voir qu’ils n’ont même pas essayé d’aller plus loin. Après quelques instants ils se sont relevés comme si de rien n’était et personne ne semble vraiment y prêter attention du côté de Thif, de Razeno ainsi que d’Adelia.

S’ils pouvaient parler les choses seraient différentes, je pourrais poser des questions, mais j’imagine que je vais les mettre de côté jusqu’à ce que je trouve quelqu’un qui pourra y répondre. Je décide d’aller dans la chambre située dans une aile de la maison qui m’est attribuée. Emy et moi partageons la même pièce qui est assez luxueuse. Pour l’instant elle est dans le salon avec les autres, mais j’ai décidé de m’éclipser pour m’occuper du Kelfi.
Ce n’est pas forcement une mauvaise chose de ne pas le dresser tout de suite, ça lui permet au moins de s’habituer à ma présence, cependant, comparé à Juliette et Micha, cette fois ci je n’ai pas l’avantage d’avoir le choix de l’individu. Ce sera peut être facile, ce sera peut être difficile, mais si je veux m’améliorer en tant que Dresseur je pense que dresser le Kelfi est une étape importante.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant