Chap 190.5.1

Le village des Elfes.

Une grotte s’ouvre silencieusement au cœur de la montagne du pays de Sariera.
Sensei active le cercle magique de Transfert qui est caché à l’intérieur.

« Ce cercle de Transfert est connecté avec le village des Elfes. Vous êtes prêts ? »

J’acquiesce à la question de Sensei.
Sensei n’attend pas plus est active le cercle.

Ma vision se trouble.
Cela ne dure qu’un instant et quand je retrouve la vue, je me rends compte que le décor a changé.
D’une grotte je suis à présent dans un bâtiment quelque part.
C’est une sorte de bâtiment en arc de cercle qui ressemble à un hall et de nombreux cercles de Transfert sont sur le sol.

Cependant ce n’est pas le bâtiment qui me préoccupe le plus.
C’est le nombre incalculable d’épées pointées dans notre direction qui nous accueillent.
Nous sommes encerclés par des soldats Elfes.

« Firimes, il me semble que c’est une violation d’amener des étrangers. »

Parmi les soldats Elfes, l’un des hommes qui semble être le capitaine se met à parler.
La langue utilisé n’est pas celle des Humains.
C’est le langage des Elfes.
Je suis content d’avoir appris le langage des Elfes à l’académie.

« Ce sont des alliés. J’aurais du expliquer les circonstances avec une communication à distance, c’est ça ? »
« Nous aurions dit la même chose. Même si nous comprenons les circonstances, nous ne pouvons pas inviter des humains dans le village. »
« Ce n’est pas le moment de faire les difficiles avec les Humains. Rangez vos épées. »
« Jamais. Si vous partez tout de suite, nous épargnerons vos vies. Faites demi tour. »
« Alors nous sommes dans une impasse. Faites venir Potimas, s’il vous plaît. »

L’atmosphère change alors.
Je calme Katia qui a failli entrer en mode combat d’un geste.
Je me mets devant Anna qui commence à trembler et la protège des épées ainsi que des regards des Elfes.

« Cela suffit. »

La voix d’un homme résonne.
Même si cela fait déjà plusieurs années, j’avais déjà rencontré cet homme.
Potimas Hyphenath.
C’est l’homme qui est le patriarche des Elfes.

« Excusez cet accueil belliqueux. Que tous les Elfes accepte le Héros ainsi que ses camarades. »
« Est ce que cela ne posera pas de problème ? »
« Je m’en fiche. S’il arrive à traverser la barrière même si ce n’est que par chance, c’est mieux d’avoir plus de forces à nos côtés. »

Les soldats ont l’air de ne pas savoir comment réagir aux mots de Potimas.
De mon côté, mes sentiments sont partagés à son égard.
C’est sans doute parce que durant notre première rencontre il m’a analysé, mais aussi parce qu’il a des yeux qui semblent incapables de montrer du respect à quiconque à part lui.

« Venez. Même s’il sera petit, préparons un banquet de bienvenue. »

Les soldats Elfes rangent leur épées.
Potimas marche rapidement.
Je commence à le suivre rapidement.

« Potimas, quelle est la situation ? »
« Rien de bon. J’expliquerai cela plus tard. »

Potimas répond à la question de Sensei froidement.
Si la situation est aussi mauvaise, est ce que c’est normal de faire un banquet ?

« Um, si la situation n’annonce rien de bon, est ce que c’est ok de faire un banquet ? »

Je pose la question rapidement.

« C’est possible de dire que tout va bien, mais aussi l’inverse. Cependant rien ne presse. Nous avons le temps de manger et je vous donnerai les détails à ce moment là. »

Après m’avoir répondu, Potimas se contente de regarder droit devant lui et continue à marcher.
Sa façon d’avancer montre qu’il ne souhaite plus répondre à des questions.

Nous sortons du bâtiment où se trouvent les cercles de Transfert.
Nous sommes entourés par une forêt composée d’arbres gigantesques et millénaires.
Pour faire simple le diamètre d’un des arbres est de dix mètres.
La base de l’arbre à été creusée et sert de maison.
En regardant le bâtiment d’où l’on sort je me rends compte que c’est également un arbre.
Le village des Elfes, plutôt que de dire qu’il coexiste avec la forêt, ce serait sans doute plus naturel de dire que le village est la forêt elle même.

Des elfes nous regardent depuis l’intérieur des maisons et depuis le haut des branches.
Je comprends assez facilement que nous ne sommes pas les bienvenus.
Les Elfes sont reclus du reste du monde, mais je ne m’attendais pas à ce que nous soyons accueillis par la pointe d’épées puis exposés à de tels regards.

Je regarde Anna.
Même si elle a l’air déterminé, ses mains tremblent légèrement.
Le village des Elfes est un endroit remplis de souvenirs désagréables pour elle.
Elle devait sûrement être exposée à ce genre de regards quand elle vivait ici.
Je fais de mon mieux pour être le plus près possible d’Anna.

Quelques instants plus tards, Potimas entre dans un arbre maison.
L’intérieur ressemble à une salle de conférence et une table ronde est placée au centre.
Nous nous asseyons aux places que l’on nous désigne.
Puis la nourriture est apportée.

« Même si c’est de la cuisine Elfique, elle devrait aussi convenir au palais humain. »

J’essaye la cuisine que Potimas nous offre.
Même si c’est très insipide à cause des légumes. Le goût des ingrédients semble exacerbé à la perfection.
C’est très clairement délicieux.
A cause de la fatigue du voyage, nous décidons de manger silencieusement.

« Bien, à présent venons en aux faits. »

Une fois que les serveurs Elfes ont nettoyé la table, Sensei commence à parler.

« Oui. Je vais expliquer la situation actuelle. »

Potimas commence alors à parler.

« L’ennemi est déjà à l’extérieur de la forêt Elfique. Ils sont stoppés par la barrière et leur avancée est donc arrêtée. L’ennemi est principalement l’armée Impériale composée de 80 000 soldats. »

Je suis surpris par le nombre.
Dans la situation actuelle où les Démons sont à nos portes, est ce que la défense à la frontière peut encore tenir après une telle mobilisation ?
Est ce que Yuugo se rend compte de la situation ?

« Ce qui nous inquiète c’est que l’église a également envoyé un nombre considérable de soldats. Quand l’existence du faux Héros Yuugo sera officielle, il semble qu’il sera celui qui fera le lien entre l’empire et l’église et qu’il aura une position très influente. »

Comme je m’y attendais, je dois considérer que l’église a subit le lavage de cerveau de Yuugo.

« Même si je pense que vous savez qu’il y a une barrière qui protège le village des Elfes, on dirait que les magiciens de l’église fabriquent un sort extrêmement puissant. D’après nos éclaireurs, c’est un sort magique inconnu dont nous ne connaissons pas la force ni l’effet. C’est probablement un sort capable de briser la barrière. Cependant la formule demande plusieurs jours de préparations. »
« Plusieurs jours !? Ça laisse le temps de l’interrompre non ?! »
« Ce n’est pas qu’une question de vouloir l’arrêter, c’est impossible. La barrière qui entoure le village est très puissante, tellement que nous ne pouvons pas passer au travers. Pour entrer dans le village, nous n’avons pas d’autres choix que de nous servir des cercles de Transfert. La barrière est tellement puissante qu’elle bloque la « Magie Spatiale » et elle bloque aussi la télépathie. Actuellement le nombre d’Elfes agissant à l’extérieur est de 6 000. Ce n’est pas une force suffisante pour affronter une armée de 80 000. »

Je vois.
La barrière dont Sensei m’a parlé a effectivement l’air très puissante.

« Um,comment faites vous pour communiquer avec l’extérieur ? »
« Nous utilisons une technique que nous appelons langage des signes. Même si les voix ne traverse pas la barrière elle ne bloque pas la vue. »

Je vois.
Du coup le langage des signes existe dans ce monde.
C’est probablement une version différente de celle qu’il y avait sur terre cependant.

« D’après nos rapports la formule magique demandera du temps. Du coup, tant que le sort pour détruire la barrière n’est pas fini, le village est en sécurité. C’est pour cela que la situation est stable actuellement, mais qu’elle reste dangereuse. »
« Est ce que la barrière risque de se briser ? »
« Je ne sais pas. »

Après cela, on nous demande si nous sommes fatigués après notre voyage et l’on nous donne une chambre où nous allons dormir.
Si la barrière est détruite, le combat commencera.
En attendant, je dois me reposer et récupérer.

 

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant