Être capable de communiquer

Bon, comment parler ?
Je veux dire, est ce que je peux parler ?
Bon.
A quand remonte la dernière fois que j’ai parlé a quelqu’un ?
Gyurigyuri ?
Mais, c’était par télépathie, est ce que l’on peut considérer ça comme parler ?
Etrange.

Flute.
Je commence à être nerveuse.
Comment est ce qu’on fait pour parler a quelqu’un ?
Ou plutôt, comment est ce que l’on utilise des mots ?

Ah, le magicien me fixe des yeux.
Q -Qu’est ce que je dois faire ?
Qu’est ce que je devrais dire ?
C’est vrai, au début d’une conversation, il est naturel de parler du temps qu’il fait pas vrai ?
Je ne peux pas parler de météo dans le Labyrinthe !

Awawa.
Sérieusement, qu’est ce que je dois faire ?
Calme toi.
Je devrais compter des chiffres premiers dans une situation pareille.
Les chiffres premiers sont des chiffres solitaires.
1,2,3, da !
Non !
Dans un premier temps, 1 n’en est même pas un.

Je ne peux pas parler de météo.
Quelque chose, pense à quelque chose !
C’est vrai se présenter !
Se présenter c’est la base !
Yosh, tout d’abord, commençons par dire bonjour.
Je vais le dire.
Je vais le dire.
Je vais le dire après avoir attendu dix secondes.
10,9,8,7,6,5,4,3,2,1.

« Ko…Ko. »
« Ko ? »

Da !
Impossible !
Je n’arrive pas  parler car j’ai la gorge sèche !

Je déglutis et avale ma salive.
Ma voix ne devrait plus être érange.
Je n’ai qu’à dire le mot « Konnichiwa ».
Ce n’est pas difficile.
Ce n’est pas difficile.
Ce n’est pas difficile.
Yosh.
Je peux le faire.
Je recommence à compter.
10,9,8,7,6,5,4,3,2,1.

« Konnichiwa. »

Je l’ai dit !
J’ai réussi à le dire !
Bravo moi !
Je m’impressione.

« O-oh. Merci de me faire l’honneur de votre présence. »

Le magicien baisse sa tête alors qu’il était à genoux en train de prier.
La pose est un dogeza.

« Je vais me présenter correctement. Je suis Ronant et j’appartiens à la division magique de l’empire Rengzant. Cependant, si vous me donnez la possibilité de servir sous vos ordres, je suis prêt à abandonner ma nation. Je vais vous le demander une nouvelle fois. Puis je devenir votre apprenti ? »

O-Oh.
Une minute.
Ne commence pas à parler avec une phrase aussi longue pour commencer.
J’ai besoin de temps pour réfléchir à ce que je vais dire.

Um.
Err.
Bon.
Pour l’instant, disons juste que l’apprentissage est une mauvaise idée.

« Non. »

Un, non, non.

« S’il vous plaît, cela doit être possible ! »

Non.
Impossible, impossible.

Mais, même si je le dis, le magicien n’a pas l’air de vouloir changer d’idée et me donne l’impression qu’il va continuer à me suivre quoi qu’il arrive.
C’est problématique.
Je dois  tout prix le faire partir.

C’est là que je vois Héros-kun.
Voilà.
Je dois trouver une bonne excuse pour faire en sorte qu’Héros-kun retourne à la surface et que le magicien ne revienne pas.
Il faut le ramener chez les humains et l’éduquer pour qu’il devienne un adulte admirable.
S’il entraîne d’autres personnes, il verra sans doute ce qu’il n’a pas vu la première fois.
C’est ce qu’il doit faire pour moi.
S’il fait ça magnifiquement, je vais réfléchir à l’idée d’en faire mon apprenti.

Un.
Une stratégie infaillible si je puis dire.
Maintenant, il ne me reste plus qu’à lui dire.
Juste lui dire.

Une phrase aussi longue ?
Err, impossible.
Si je parle autant je vais mourir.
Qu’est ce que je devrais faire ?
Je suis peut être dans une impasse.
Coincée de la pire façon possible.

Calme toi.
Ce n’est pas nécessaire de tout dire d’un coup.
Ça devrait aller si je lui fais comprendre en me servant d’un mot à la fois.

De plus, je peux parler, mais la prononciation de la langue de ce monde est difficile, je ne peux dire que quelques mots à la fois.
Même si c’est mot par mot… Ou plutôt un mot à la fois.

Yosh, je vais le dire.
Suu, haa.
Yosh.

« Lui »

Je dis ça en pointant un doigt en direction de Héros-kun.

« Ramener. »

Yosh.
Tout d’abord, est ce qu’il a compris ce que je voulais dire ?
Ensuit….

« Puis je poser une question ? Je suppose que ce garçon est le Héros, mais pourquoi est-il avec vous ? »

Ah !
Ne me pose pas plus de questions !
Je ne peux pas me servir des mots que j’avais préparés maintenant !
Bon, qu’est ce que je devrais faire ?
Qu’est ce que je dois répondre ?

Puisque j’ai fais irruption en pleine guerre, je l’ai récupéré ?
Même si je n’ai pas tord, comment est ce que je peux lui expliquer ?

« Récupérer. »

Un.
C’est le plus basique, mais c’est aussi le plus proche.

« Q-Quoi ? »

Ah, un.
Tu ne comprends pas, c’est ça ?
Désolée.
Impossible de donner plus d’explication.

« Ensemble, ramener. »

Je dis ça en pointant du doigt le magicien et Héros-kun.
Il réfléchit quelques instants.
S’il te plaît, devine la suite.

« En d’autres mots, vous essayez de me dire que vous voulez que je m’occupe d’emmener le Héros dans son pays ? »

Oui !
C’est ça !
J’acquiesce.

« Dans ce cas, si je ramène le Héros sans problème, est ce que vous ferez de moi votre apprenti ? »

Non !
Pourquoi est ce que ça tourne comme ça !?
Non, non.
Je secoue la tête.

« Maître. »

Je dis ça en pointant du doigt le magicien.

« Apprenti. »

Puis je pointe Héros-kun du doigt.

« Enseigner »

Et maintenant ?!
Avec ça tu comprends ?
Même si ce sera doute un miracle s’il comprend, qu’est ce qu’il va répondre ?

« Vous voulez que j’élève le Héros ? »

Presque !
Mais c’est l’idée.
Acquiesce.

Le magicien se met alors à réfléchir pendant un moment.
Je ne sais pas à quoi il pense à cause des quelques mots que j’ai dit et qui doivent le laisser imaginer l’entièreté de mes réponses.
J’espère juste que son imagination n’est pas trop bizarre.

« Oui. Je comprends. Même si je ne connais pas le but profond derrière cela, il y en a forcement un. Cette mission que vous me donnez, je jure de l’accomplir brillamment. »

Oh !
Très bien !
Le magicien est raisonnable !
Bien !

« Dans ce cas, même si je ne souhaite pas partir, je ne peux pas laisser le Héros comme ça, quelle que soit la raison. Je vais partir immédiatement. J’espère que nous nous reverrons. »

Le Magicien, baisse sa tête avec respect.
Un.
Pas besoin de nous revoir.

Le Magicien part ensuite avec Héros-kun en se servant de Transfert.
Maintenant que j’y pense, la première personne avec qui j’aurais parlé dans ce monde sera lui, huh ?
Sans savoir pourquoi, je me sens un peu perdue.

 

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant