Fuite du Grand Labyrinthe d’Elro.

Après notre rencontre avec les descendants du Cauchemar, le reste du chemin s’est bien passé.
On dirait que le Dragon de Terre qui venait juste d’évoluer s’est occupé des autres monstres et il n’y a pratiquement plus de monstre dans le grand passage.
Grâce à ça, le nombre de combat a diminué et nous n’avons plus rencontré de monstre dangereux.

Je pense que ce n’est pas causé uniquement par le Dragon de Terre.
Les Descendants du Cauchemar.
Puisqu’ils existent, soit les monstres se sont enfuis, soit ils sont morts.

Après notre rencontre, Basgas-san est devenu bien plus silencieux.
Il a décidé de se limiter au strict nécessaire.
Même s’il continue à parler, il a arrêté de rire comme avant.
On dirait un guerrier qui s’apprête à rentrer sur le champ de bataille.

A cause de son comportement, le reste du groupe est devenu plus silencieux.
Alors que nous nous approchons de la sortie, l’ambiance est vraiment devenue de plus en plus calme.
C’est à cause du mélange de stress entre être dans le labyrinthe et s’approcher de la sortie du labyrinthe ce qui signifie aussi s’approcher d’un vrai champ de bataille.
Tout ça se mélange est les visages deviennent de plus en plus sérieux.

« Bien. La sortie est proche maintenant. »

Basgas-san s’est mis à parler à notre dernier campement.

« Pour la sortie, en dehors de celle qui est utilisée normalement il n’y en a qu’une autre. »
« Pouvons nous l’utiliser ? »
« Oui »
« Est ce qu’elle est dangereuse ? »
« Ah »

Basgas-san hoche la tête sérieusement.

« Si elle ne l’était pas, elle serait utilisée, non ? Puisque personne ne le fait cela signifie que soit elle n’est pas connue, soit elle est dangereuse. Une des deux. »

Basgas-san sort la carte.

« Regardez. Nous sommes là. »

Basgas-san pointe un un coin de la carte.
Nous sommes vraiment proches de la sortie.
Alors que je finis par reconnaître l’endroit où nous nous trouvons clairement, j’ai la sentiment que nous avons vraiment parcouru beaucoup de chemin.

« Et, l’autre sortie est ici. »

Basgas-san nous montre un autre endroit.
C’est un grande zone.

« C’est un puits. Il y en a plusieurs dans le grand Labyrinthe qui connectent la couche supérieure et inférieure. Ce puits connecte les deux couches et le sol. Si nous grimpons ici, nous pouvons revenir à la surface. »

Le puits.
J’ai entendu dire que c’est un gigantesque trou qui connecte les couches et qui est considéré comme une zone très dangereuse.
Il est dit que la plupart des aventuriers qui descendent n’en reviennent pas.
Mais nous ne descendrons pas.
Nous allons grimper.
Et Basgas-san dit que c’est dangereux.

« Quel genre de danger y a t-il dans le puits ? »
« Ah. Tout d’abord, avant le puits, nous devons traverser une zone dangereuse ici. »

A l’endroit que Basgas-san indique, il y a un grand espace avant le puits.

« C’est le nid des Elro Ferect. »
« Elro Ferect ? »
« C’est un monstre insectoïde qui a beaucoup de pattes. Même s’il est faible, ils sont nombreux et ils utilisent un poison paralysant. Puisqu’ils sont rapides, c’est fini pour nous s’ils nous rattrapent. Nous serons paralysés et dévorés. »
« Ugh. »

Est ce qu’elle a imaginé la scène ? Katia semble dégouttée.

« La seule façon de s’en sortir est de les tuer avec des magies de zone. »
« Je vois. »

Cela semble effectivement dangereux normalement.
Mais notre groupe devrait pouvoir s’en sortir.
Après tout, la plupart des membres du groupe peuvent utiliser des magies de ce genre.
Si Katia, Sensei, Anna et moi activons ces magies, nous devrions pouvoir couvrir une large zone.
Même si nous ratons, il y a toujours la défense d’Hyrinth-san et la couverture de Basgas-san.
Ça devrait bien se passer.

« Ce sera notre premier obstacle. »
« Le premier ? Il y en a un autre ? »
« La deuxième est le nid de Finjegoath »

Nous attendons la suite de l’explication de Basgas-san.

« Même si le Finjegoath est un monstre qui se trouve dans d’autres parties du Grand Labyrinthe, il fait généralement son nid dans les puits. La plupart des puits ont des nids de Finjegoath. C’est un monstre insectoïde qui empoisonne par piqûre. Même si le niveau d’un seul d’entre eux est de D, ils sont généralement en groupe. Ils coopèrent entre eux et attaquent. Pour arriver à sortir, nous devons escalader la paroi tout en esquivant leurs attaques. »

On dirait que nous ne sortirons pas si facilement.

*

« Hiiiiii ! »

Un cri sort de la bouche de Katia.
Même si elle n’était pas très douée avec les insectes dans sa vie précédente, après être arrivée ici j’ai l’impression que c’est encore pire.
Bon, ce n’est pas comme si je ne comprenais pas.
Même moi devant une scène pareille je me sens mal.

Devant moi il y a un large groupe d’insectes qui grouillent les uns sur les autres.
C’est le monstre qui ressemble le plus à un mille pattes de la terre.
Il y en a partout où je regarde.
Difficile de retenir un cri dans ce genre de situation.

Nous avons commencé à nous déplacer pour abattre les monstres avec des sorts comme prévu, mais…

« Hiiyaaa ! Non, non non ! »

Katia est devenue folle et lance des sorts de feu n’importe où.
Le nombre de monstres continue de diminuer à chaque sort.

« Um, N’est ce pas dangereux d’utiliser du feu dans un grotte ? »
« C’est probablement ok puisque dans ce monde les sorts de feu ne consomment pas d’oxygène et ne produisent pas de dioxyde de carbone. »
« Eh ? Vraiment ? »
« Oui. Je n’ai pas vérifier dans les détails, mais c’est impossible de savoir comment le feu est généré dans un sort. Moins le niveau de la compétence est haut, plus il y a de dioxyde de carbone généré, mais je ne sais pas plus. Dans le cas de Katia-chan, vu le niveau de ses compétences nous n’avons pas à nous inquiéter. »
« C’est vraiment mystérieux. »
« C’est mystérieux. Je ne comprends pas pourquoi le manque d’expérience crée du dioxyde de carbone. Cela semble différent du mécanisme de combustion d’hydrogène. Si je devais expliquer j’imagine que c’est là que la magie commence. Puisque je viens d’un monde où la science existe c’est peut être prétentieux de penser que je peux le comprendre et c’est peut être une mauvaise idée d’essayer de comprendre l’origine de la magie. »

Alors que nous parlons de tout et de rien, Katia a tué les monstres toute seule.

*

Je regarde en bas.
Je ne peux rien voir à cause des ténèbres.
Je regarde en haut.
Un peu de lumière en vient ainsi que d’innombrables ombres.

Ce sont les abeilles.
Elles ressemblent énormément aux abeilles de notre ancien monde.
Enfin, la taille n’est pas comparable.
Elles font deux fois ma taille.
Et j’en ai un nombre incalculable au dessus de moi.

Même si Katia qui déteste les insectes est pâle, elle n’a pas l’air d’avoir l’énergie nécessaire de les exterminer comme pour les milles pattes.
Heureusement ou malheureusement, Katia regarde les abeilles et ne semble pas avoir la force de s’irriter.

« Bon, c’est le moment de montrer nos compétences. »
« Oui. »

Hyrinth-san prend la tête.
Il court dans les airs en se servant de « Manœuvre Spatiale ».

Même si la compétence est très pratique son acquisition est vraiment difficile.
Il n’y a que moi et Hyrinth-san qui pouvons nous en servir en combat.
Même si Katia l’a aussi en sa possession, elle est bien trop fatiguée pour pouvoir aider.

La stratégie est simple.
Intercepter les monstres qui attaquent en se servant de « Manœuvre Spatiale » pendant que les autres en profitent pour escalader.
C’est difficile d’escalader et c’est encore pire pour moi et Hyrinth-san puisque nous devons activer « Manœuvre Spatiale » en même temps.
Ce n’est pas si simple comme stratégie au final.
Même si je suis inquiet pour Anna, je sais que Basgas-san est à côté d’elle et j’ai envie de croire que tout se passe bien quand je ne regarde pas.

Plusieurs abeilles approchent.
Elles sont vraiment grandes.
Six abeilles.
L’une d’elle semble plus forte.
Apparemment c’est la chef du groupe.

Je coupe la chef et même si c’était un coup léger pour tester ses compétences, j’ai pu la battre facilement. Apparemment, ils ne sont pas très forts.
Mais quand deux d’entre eux attaquent en même temps, c’est un gros problème.
Hyrinth-san et moi tuons les abeilles une par une pour protéger le groupe.

Alors que nous avons tué la dernière, un autre groupe arrive.

« Pas le temps de se reposer, huh ? »
« Oui. »

Je réduis la taille du groupe en me servant de « Magie de la lumière Divine »
Apparemment, les abeilles nous considèrent comme des ennemis à présent et un grand nombre d’entre elles approchent.

Même si je peux réduire le nombre avec de la magie, puisqu’elles sont très nombreuses, mon attaque n’est pas aussi efficace que prévu.
Même en nous servant de magie et de nos épées, plusieurs d’entre elles arrivent à passer.

Celles là sont tuées par les sorts de Sensei.

« Ne vous inquiétez pas pour nous ! Je peux m’en occuper si elles sont aussi peu nombreuses ! »

Grâce à Sensei, Hyrinth-san et moi pouvons nous occuper d’exterminer les abeilles.
Nous continuons  attaquer, un groupe après l’autre.
Alors que cela commence à être difficile de garder « Manœuvre Spatiale » activée, nous approchons du sommet.

C’est la sortie.

Basgas-san grimpe en premier et tire Anna.
Ensuite c’est à Katia puis Sensei et quand finalement Hyrinth-san se dirige vers la sortie, je lance un dernier sort avant de fuir.

Je peux enfin voir la lumière du jour après plusieurs jours.
C’est déjà la fin de la journée et le soleil se couche.

Sans perdre de temps, nous nous éloignons de la sortie du labyrinthe.
Les abeilles pourraient nous poursuivre jusqu’ici et il pourrait y avoir une embuscade de l’empire.
Pour l’instant, ce n’est pas le cas, mais mieux vaut rester prudent.

« J’ai une cachette de ce côté ci. Allons y pour aujourd’hui. »

Nous acceptons la suggestion de Basgas-san.
Ainsi nous avons réussi à sortir du Labyrinthe après un long moment.

 

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant