Un départ prématuré pour la capitale.

Je me réveille le lendemain matin à l’intérieur d’une des maisons du village. Emy est dans le lit d’à côté et ne semble pas avoir envie de se réveiller. Ce n’est pas moi qui la dérangerais en tout cas.
Je me lève en remettant mon harnais et sort de là. Je ne compte pas déranger Micha ou Emy qui dorment. Juliette de son côté est enroulé autour de mon cou ce qui ne me laisse pas trop le choix. Je sors de la maison pour retrouver le village dévasté de la veille. Dans le cimetière à l’extérieur de la ville les survivants ont creuser des tombes et enterré les morts pendant la nuit et même si j’ai envie d’aider, Thif m’a expliquer qu’il valait mieux que je m’abstienne vu les circonstances et les coutumes.
Je ne peux donc pas aider les villageois et décide de sortir de m’éloigner un peu pour m’entraîner.
Avant cela je récupère les affaires que nous avions laissées dans la prison pour les mettre devant la maison où nous avons passé la nuit.
Je décide de me diriger vers la plage en traversant le village. Parfois je peux voir des habitants que je salue d’un signe de la tête, mais la plupart d’entre eux ont le visage triste et fatigué. Il réponde à peine quand ils prennent le temps de le faire. Trop de gens sont mort hier soir et même si l’attaque à pris fin grâce à nous le doute subsiste que c’est de notre faute si l’attaque à eu lieu dans un premier temps. Je peux y mettre toute la bonne volonté du monde, je n’arriverais pas à effacer ce genre de chose en essayant d’être amical. Je ne m’attendais pas non plus à une récompense mais si l’ont reste plus longtemps il nous chasserons peut être du village.

Sur le chemin je retrouve Thif près du port en train de discuter avec un garde et les deux se tourne dans ma direction alors que j’approche.

  • Déjà debout ? J’aurais cru qu’un héros comme toi aurait prit le temps de se reposer plus longtemps.
  • Pas la peine d’être désobligeant dès le réveil. C’est quoi la suite, on a une autre direction à suivre pour trouver tes alliées ?
  • Nous allons nous diriger vers la capitale du pays à l’Ouest. Une fois là bas, je négocierais de l’aide et si tout ce passe bien il suffira de retourner dans mon pays avec une armée pour le reprendre.
  • Et le village ?
  • J’en ai discuté avec le garde. Ils ne savent pas encore ce qu’ils vont faire exactement, mais ils comptent rester. Certaines familles sont là depuis plusieurs générations et ne veulent pas quitter l’endroit. Ils vont probablement demander de l’aide aux villages voisins pendant quelques temps et avec un peu de chance d’ici un an ou deux le village ira mieux.
  • Hm. D’accord. Quand est ce qu’on part ?
  • Dans l’après midi. Les villageois n’ont pas envie que l’on reste plus longtemps. Je vais m’occuper des réparations du navire et prendre quelques vivres. Si tout ce passe bien nous y serons demain matin.

Thif à déjà tout régler. Je me contente d’acquiescer et pars m’entraîner avec Juliette.
Au moins à présent l’objectif de ce monde est clair. Reprendre le trône. J’espère que Thif à des alliées dans ce pays sinon le combat sera difficile. Ce qui est sûr c’est que je ne prendrais pas part aux batailles ouvertes à partir de maintenant si je peux l’éviter. Trop de chaos, de violence, de massacre. Je n’ai pas envie de revoir des scènes comme celles de la veille.

Que ce soit sur un champ de bataille ou dans un village revient à la même chose d’après moi, du sang, des morts, des pile de cadavres,…
Dans la ruelle contre Léon, j’étais au contrôle, il n’y avait pas d’élément inconnu qui pouvait apparaître auquel je n’avais pas pensé, mais ici ? Entre les catapultes et les guerriers, les incendies et les villageois morts ?
Je n’ai aucune envie de revivre ça.
Mais je suis dans la tour et ce n’est que mon premier monde. C’est probablement impossible d’y échapper. Dans ce cas que l’on me laisse au moins un an tranquille ce serait bien.

*

Je frappe le vide avec mon stylet et grimace. Mon bras me fait encore souffrir et j’aimerais bien que ça s’arrête bientôt. Il faut que je travaille mes enchaînements si je veux survivre. J’ai pu tuer Icare puisqu’Emy était là, mais sans elle, je me vois mal être capable de bloquer un éclair. Je soupire, il me faut du temps pour devenir fort et je n’en ai pas. J’imagine que je peux m’entraîner contre Emy si on à l’occasion, mais il faudrait qu’elle arrête d’y aller gentiment avec moi. J’enchaîne plusieurs coups avec mon bras droit et me fige quelques instants en expirant doucement.

D’ailleurs j’ai oublié de regarder mes compétences et il faudrait que j’en prenne un peu plus l’habitude. Après chaque grand combat, il y en a toujours une ou deux qui apparaissent et vu l’importance qu’elles ont pour ma survie comme « Parade » a pu en avoir contre le Duelliste je ferais bien de surveiller ça plus souvent.
Alors ? Bon, je me suis emballé pour rien. Pas de nouvelle compétence. Toujours les mêmes : Boost d’agilité, Coup Mortel, Lien, Perception, Discrétion et Parade. Pour ce qui est des classes, Dresseur est à présent LV30 et Assassin LV 28. Survivaliste est lui au niveau 7.
Puisque j’y suis faisons un tour complet, je regarde le statut de Juliette eeeeeeeeet… « Niveau 2 » ! A côté de son nom se trouve cette indication qui n’y était pas avant. Il y a aussi une compétence, « Venin ». Du coup c’est comme dans un jeu là-dessus. Elle est sans doute plus forte maintenant… Enfin au moins son poison ? Même si mon niveau d’assassin est 28 ce n’est pas comme si j’avais une quelconque amélioration physique que je peux ressentir.
En tout cas son venin est sans doute plus puissant sinon la compétence ne serait pas apparut.

Je regarde pour Micha, mais malheureusement il n’y a rien de nouveau. C’est un peu étrange, mais je ne pense pas que ce soit si grave. Micha n’est pas une combattante, même en devenant plus forte elle n’est qu’une souris. A la limite elle obtiendra peut être une compétence d’observation si je continue à me servir d’elle comme d’une éclaireuse, ou encore de discrétion, mais vu qu’elle ne prend pas part au combat c’est sans doute pour ça que Juliette à gagner une compétence. Au final, combien Juliette à fait de victime avec son venin ?

Icare en faisait parti en tout cas. Tout ce qui est venin vient d’elle que ce soit sur les stylets ou les aiguilles de mes bombes. Après j’ai le produit somnifère que je garde sur mon dernier stylet au cas où et qui est plus rapide que le venin mais ce sera peut être différent à partir de maintenant ?
Si son venin s’est amélioré au point d’avoir une compétence il faut que je vois à quel point.

Je sors une bouteille d’antidote que je pose dans le sable avant de demander à Juliette de me mordre. Même si elle a du mal à comprendre pourquoi à travers le lien elle s’exécute sans faire suffisamment sa difficile à mon goût. Je n’ai pas de montre à ma disposition du coup je vais faire à l’ancienne en prenant mes respirations comme unité de mesure. Une respiration adulte moyenne est d’environ six ou sept par minute disons qu’en plein combat elle sera aux alentours de la dizaine. Il fallait environ dix minutes au venin de Juliette pour commencer à faire effet, même si ça dépend de la zone mordue. Voyons ce que ça donne maintenant au repos. Ça me permettra de voir le temps maximal pour quelqu’un de mon gabarit.

*

Mauvaise idée, très mauvaise idée. J’ai failli perdre connaissance avant de prendre de l’antidote et Juliette se moque de moi. Je repasserai pour mes tests stupides.
Le venin semble être deux fois plus puissant. Il prend deux fois moins de temps pour faire effet et après l’apparition de symptômes l’état se dégrade plus vite qu’avant et vers six ou sept minutes si je ne me trompe pas j’ai failli perdre connaissance. Tout ça avec une seule morsure. Je ne suis peut-être pas le meilleur cobaye comparé aux guerriers d’hier, mais quelqu’un de normal sera par terre en dix minutes maximum au repos et sans doute moins en combat.
Juliette est donc devenu encore plus létal et donc utile, mais je ne compte pas lui dire, elle en profiterait sans doute pour me rabaisser car je suis moins dangereux qu’elle ou quelque chose du genre.
Je retire le sable de mes vêtements et décide de repartir en direction du village. A travers le lien Micha s’est inquiéter après avoir senti que j’étais en danger, mais je la rassure rapidement.
Micha m’explique qu’Emy est debout et cela me fait une raison de plus de rentrer. Sur la place du village, les villageois sont en train de charger notre navire en formant une chaîne. Tout au bout de celle-ci Thif attrape les quelques sacs et les charges un par un. Emy finit par me rejoindre, mal réveiller, décoiffer et sans son armure comme si nous étions en vacances.
Emy s’approche alors que je regarde la scène avec Micha installée sur son épaule et je récupère ma souris en tendant la main. Elle parcours mon bras retourne dans sa poche en cuir en couinant brièvement.

  • On s’en va déjà ?
  • J’ai bien l’impression. Direction la capitale d’après ce que m’a dit Thif. Tu ferais mieux de préparer tes affaires.
  • Oh. Ok.

Elle repart aussitôt en se frottant la tête et en baillant. Je caresse la tête de Juliette qui me fait comprendre que je ferais mieux de reculer mes doigts si je ne veux pas les perdre, mais je sais très bien qu’elle commence à s’y faire. Je peux le sentir à travers le lien qu’elle n’est pas en colère, difficile de me cacher quelque chose avec une connexion pareille.

Je passe ensuite à Micha qui se contente de remuer la tête pour me montrer son contentement.
Je regarde une dernière fois le village et pars chercher mes affaires. Je pense que je ne le reverrais plus et ça me fais bizarre de me dire que j’ai aidé à protéger cette endroit.
J’imagine que ce monde à encore beaucoup de chose à me montrer et après le raid, j’ai l’impression que tant qu’Emy et moi sommes ensemble tout ira bien.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant