Changement de plan.

Je regarde l’intérieur du port sans comprendre ce qui se passe. Dans les rues c’est toujours le chaos causé par le pillage des guerriers, mais dans le port un autre spectacle m’attend. Un homme dans le ciel, Emy au sol qui se relève alors que la foudre vient de la frapper, l’orage qui arrive après qu’Icare, ça doit être lui, est lancé un éclair dans le ciel.

Le combat est à une échelle que je n’avais jamais vu jusque là. Micha et Juliette regarde la scène et semble elle aussi perdues… Probablement à cause de mes pensées qui filtre à travers le lien.
Un homme qui vole et commande la foudre n’est pourtant pas une mince affaire. Qu’est ce que je suis censé faire pour aider Emy ? Même elle n’a pas l’air inquiète et frappe les guerriers comme si de rien n’était. Il reste environ une cinquantaine d’homme dans le port sans compter ceux sur les bateaux et la vague qui s’est avancée dans les rues du village.

Je regarde le reste du port et voit un groupe de gardes et de pécheurs qui se bat contre une dizaine de guerriers. Enfin je dis battre, mais ça à plutôt l’air d’un massacre unilatéral. Même si les gardes arrivent plus ou moins bien à se défendre les pécheurs n’ont aucune chance.
Je décide de m’approcher en changeant de stylet pour y frotter un tissu imbiber de produit somnifère. Le poison de Juliette ne sera pas suffisamment rapide dans une telle situation. Pour ce genre de bataille je ne devrais même pas me servir des stylets qui sont trop court, mais ce n’est pas le moment de se servir d’une autre arme que je ne sais pas manier. Le sabre du Duelliste pourrait être efficace, mais sans aucune expérience de son maniement ce n’est même pas la peine d’y penser. En attendant si je me sers du stylet le produit marchera peut-être pour deux ou trois personnes mais pas plus, peut être moins avec la pluie. Après ça je serais obliger de tuer.
Ce n’est pas non plus comme si j’avais le choix… je n’ai pas des débutants en face de moi. Ce sont des guerriers qui s’entraînent tous les jours depuis leur enfance et moi je suis un gamin qui prend ça au sérieux depuis un mois. Sans possibilité de fuir je pourrais en tuer quelques uns mais c’est impossible que je batte plus d’une dizaine d’entre eux sans utiliser une stratégie ou une ruse. Il suffit de voir ce qui s’est passé quand le Duelliste m’a attaqué dans le Drakkar. Il a simplement enduré mes attaques, esquivé la plus mortel et détruit toute résistance en une seule attaque. Une de plus et j’étais mort. Ils n’ont pas de compétences, mais ils ont l’avantage du nombre en plus de l’expérience et puis j’ai aussi mon bras qui est encore blessé.

Je me déplace rapidement de toit en toit en direction de la dernière barricade encore debout du village sans être vraiment sûr de ce que je dois faire. Je pose Micha sur un toit et me prépare à charger. Les guerriers sur la plage ne font pas attention à moi et se concentre soit sur Emy, soit sur les gardes. J’imagine que je ne suis pas suffisamment impressionnant pour que l’on me remarque… Bien sûr, il suffisait que je dise ça pour que quelqu’un tire une flèche dans ma direction depuis un navire.
Je l’esquive et me dirige vers les gardes qui continuent de se battre. J’érafle un guerrier au niveau de la jambe et passe au suivant. Avant qu’il ne puisse réagir je lui plante mon stylet dans le dos et le retire aussitôt. Le premier guerrier est déjà tourné vers moi et je me contente de le frapper à la tête en me servant de la garde du stylet ce qui le jette sonnée dans le sable. D’autres guerriers se tourne alors dans ma direction et se désintéresse de la résistance face à eux. La moitié d’entres eux s’avance dans ma direction en brandissant leurs armes en souriant comme si je n’étais vraiment qu’un gamin qui ne sait pas ce qu’il fait.

Pause…Franchement ça commence à devenir frustrant. Je suis vraiment aussi peu intimidant que ça ? Juliette se moque de moi à travers le lien alors qu’elle a l’image d’une souris en tête. J’imagine que ça l’amuse que je puisse croire que c’est possible pour moi de faire peur à quatre guerriers chevronnés, mais personnellement je ne vois pas ce qu’il y a de drôle. Vu le regard qu’il me jette en riant ça devrait l’inquiéter ou l’irriter que son dresseur soit considéré comme quelque de fragile, non ?
Et puis bon, ils ont l’air d’ignorer complètement le fait que je viens de battre deux d’entres eux en quelques secondes et tout seul, sans être blessé ? Me dites pas que vous penser qu’ils ont genre glissé dans le sable et se sont fait mal en tombant au point de ne pas se relever ? C’est vraiment ça que vous croyez ?..
Micha m’ordonne alors de fuir et sans même y penser je me mets à courir. Au dessus de moi je peux entendre le bruit d’une arme à feu qui crépite et à l’endroit où je me trouvais le sable est labouré par les balles. Je commence à courir en me servant du boost et alors que les balles étaient sur le point de m’atteindre Emy me stoppe et me cache derrière son bouclier.

  • Je peux savoir ce que tu fais là ? Et les villageois ?
  • Le village est perdu il y a trop de guerrier pour que j’arrive à faire évacuer, il va falloir trouver autre chose comme plan. Et toi tu étais pas censé les retenir ?
  • Avec le mec qui jette des éclairs et qui utilise des mitrailleuses j’ai un peu de mal à t’entendre, qu’est ce que tu racontes ?
  • ….
  • On as tous les deux ratés nos objectifs ok. Changeons de plan, je vais m’occuper Du boss, de ton côté fais quelque chose de plus utile que de te montrer, maintenant ils savent tous que je ne suis pas toute seule.

Je regarde Emy, effectivement je ne m’attendais pas vraiment à être une nuisance et pourtant je l’empêche d’attaquer et l’oblige à me défendre. Je la regarde et me contente de hocher la tête, les gardes se débrouilleront, j’ai mieux à faire. Je n’ai pas abandonnée les villageois pour perdre du temps ici. La mitraillette arrête bientôt de faire feu et Emy m’ordonne de courir hors de là et dans le ciel je peux voir qu’Icare, puisque j’imagine que la seule personne qui vole doit s’appeler comme ça, est en train de charger de l’électricité entre ses mains. Je me précipite en avant en direction de la barricade en esquivant les guerriers tandis qu’à travers les yeux de Micha je peux voir qu’Emy est déjà en train de foncer vers d’autres guerriers.
Je saute par-dessus la barricade en réfléchissant. Les gardes et les pécheurs s’apprêtent à m’agresser mais se ravise sous le commandement de leur chef que j’avais vu dans le port et sur la plage.

  • Qu’est ce que tu fais là, grimpeur ?
  • Je réfléchis.
  • Qu..

Un éclair transperce alors le ciel en direction d’Emy qui l’esquive.
Je dois réfléchir à un moyen de changer les choses en notre faveur. Si je m’occupe d’Icare peut être que je pourrais faire fuir les guerriers. Vu que je suis un assassin, me battre contre une seule personne est plus facile que contre un groupe. J’ai plusieurs moyens de faire ça je pense, mais je vais devoir attendre le bon moment pour ça.
De toute façon ça ne suffira probablement pas, il faut que je trouve autre chose pour qu’ils se replient tout de suite eeeeeeeet….
Ah.. je crois que j’ai trouvé, mais pour ça je vais devoir aller sur les navires. Je regarde le chef des gardes qui ne semble pas comprendre ce que je fais là.

  • J’ai une idée pour sauver le village avant qu’il ne soit trop tard, mais je vais avoir besoin d’aide. Combien d’hommes peuvent se servir d’un arc ici ?
  • Tu penses vraiment que je vais t’écouter !? C’est de votre faute si le village est attaqué !..
  • Oui, oui, j’ai compris, mais si tu veux sauver les villageois, tu as le choix entre essayer de faire ça tout seul avec tes quelques hommes ou m’aider. Alors soit tu m’écoutes, soit le village sera en cendre demain matin et tu pourras penser à tout ça dans l’autre monde.

Sans attendre de réponse je me lève en lui disant que je vais aller sur les navires ennemis et qu’il devrait me couvrir, tant qu’il est aveuglé par sa colère, je ne pense pas qu’il me répondra.

Si je passe par la jetée j’ai une chance d’atteindre le navire qui bloque l’entrée du port. Je prends un bouclier qui traîne par terre et après l’avoir mis dans mon inventaire j’escalade le toit le plus proche. C’est au gamin de tout faire ici, mais au moins j’ai un objectif clair à présent. Sauvé les villageois l’était aussi, mais faire face à autant de guerriers seul était en train de me rendre malade. J’imagine que j’avais besoin de revoir Emy pour que ça aille mieux pour avoir enfin les idées claires.

Maintenant j’ai une chance que tout ça s’arrête complètement et je ne vais pas la laisser passer.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant