Nouvel horizon 3

Emy finit par se redresser un peu paniquée par ma réaction. Micha qui était installée sur elle et essayait de la réveiller manque d’être jetée au sol, mais Emy par réflexe réussit à la rattraper.

« Qu’est ce qu’il y a ?! »

J’explique la situation à Emy qui me regarde les yeux exorbités. Le temps qu’elle se calme je me frotte les yeux en récupérant Micha un peu secouée par la réaction d’Emy. C’est plus facile pour moi d’agir comme ça puisqu’il y a le lien qui nous permet d’échanger facilement, mais pas avec Emy.
Je la fixe du regard et petit à petit sur son visage je peux voir un sourire apparaître. Quoi que ce soit qu’elle puisse penser, ce n’est pas bon signe…

  • Je veux voir ça ! Nomad on peut s’approcher ?
  • Quoi !? Non ! C’est hors de question, tu veux mourir !?
  • Aller, juste un peu… !
  • Et prendre le risque de tomber dans le vide à cause du courant ? T’as perdu la tête ? …Moi aussi je suis curieux, mais je ne vais pas risquer ma vie pour ça..
  • Rends toi compte une terre plate ! Tu pensais voir ça un jour ?! Combien de scientifiques tu penses que ça intéresserait d’avoir la chance de voir ça ?
  • Je suis pas là pour faire du tourisme ! On verra ça si l’occasion se présente, arrête de faire l’enfant !

« Je ne souhaite pas vous déranger, mais il faut changer le cap sinon on va vraiment finir par voir la fin du monde. »

Je regarde Thif en sachant qu’il a raison, je décide d’aller me placer à la barre et la tourne le plus possible vers la droite ce qui dirige brutalement le navire dans la bonne direction. Pendant ce temps Emy semble commencer à discuter avec Thif.
Elle a une carte du monde et je m’attendais quand même à ce qu’elle en sache un peu plus sur ce monde que moi, mais j’ai sous estimé son goût pour l’aventure et la découverte. A part quelques détails elle ne doit pas connaître grand-chose… Le voyage s’annonce compliqué.

 

 

  • Et ton monde il est comment pour que ça te surprenne ?
  • Bah c’est juste une sphère, c’est normal.
  • Une sphère ? Ridicule et où se vide vos océans ? Votre terre doit être submergée par les eaux, c’est pour ça que vous allez dans d’autres mondes ?
  • Euh… non. C’est difficile à expliquer, mais tout va bien sur Terre.

Malgré mes propres questions que je vais mettre de côté, j’interromps la conversation entre les deux et demande au vieil homme de me dire où est ce que nous sommes et dans combien de temps nous arriverons sur de la terre ferme. S’il le fait j’envisagerai de lui donner de la nourriture.

« J’imagine que même sans la nourriture je n’ai plus le choix maintenant. On arrivera sur la terre ferme dans quelques jours, une semaine au maximum. Nous serons au nord du continent d’Arhar et si nous avons de la chance, à proximité des tribus du désert. »
Je demande rapidement au vieil homme si c’est là qu’il comptait se rendre avant que nous arrivions et il se contente de hausser les épaules en restant silencieux.
Je veux bien croire qu’il faut respecter ses aînés, mais cet homme commence à sérieusement me fatiguer. Il nous prend tous les deux pour des idiots et j’ai juste envie de le frapper. La route est longue avant qu’il ne nous dise pourquoi il était perdu comme ça au milieu de l’océan. J’aimerais au moins avoir une idée de la raison pour laquelle nous allons là bas. Malgré le courant et la voile c’est encore possible de faire demi tour et de se servir du vent pour continuer dans une autre direction et je lui rappelle rapidement.

« Calme toi gamin. Toi tu es en colère, mais moi j’ai passé quinze ans à affronter les changements causés par les grimpeurs. Tu penses vraiment que parce que je ne te connais pas, je n’ai pas le droit de te juger toi et ta copine et que je devrais vous faire confiance ? Vous n’avez pas inventé les pillages, les destructions et tout ce dont l’humain est capable, mais vous l’avez répandu en le triplant sur toute la surface de ce monde en semant le chaos. Même si tu as de bonnes intentions en venant ici et que tu es là pour l’aventure, tu feras comme les autres en partant et en laissant les choses ici se dérouler. Tu prendras ton or et disparaîtra sans même te retourner.
… Imagine un grimpeur qui doit tuer une bête sauvage, il y arrive et aussitôt passe au monde suivant. Il s’en va en laissant le cadavre où il l’a affrontée. Imaginons qu’une rivière passe par là et que le sang empoisonné de la bête se répande dedans, et que plus bas il y a un village avec des enfants qui jouent dans la rivière. Maintenant imagine le résultat… »

Je regarde Thif et je comprends ce qu’il veut dire. Son histoire m’aura fait relativiser. Si ce genre de chose se produit régulièrement, je n’imagine pas le résultat que tout ça peut avoir. Surtout que plus les grimpeurs sont nombreux à entrer ensemble et plus la quête aura d’ampleur et de répercussions. Sur Terre je n’ai jamais eu besoin de réfléchir à tout ça, mais ici il n’y a pas la même stabilité à cause des grimpeurs. Je regarde le vieil homme et me contente d’acquiescer et de lui dire que j’attendrai pour avoir mes réponses, mais que s’il nous met en danger par ses actions il le regrettera.
Rien ne nous empêche de retourner au pied de la tour et d’ouvrir une autre porte pour repartir ailleurs. Je ne compte pas laisser mon destin entre ses mains et je ne souhaite pas non plus devenir le genre de grimpeur dont il a pu entendre parler par le passé. Une chose est certaine en tout cas. Pour qu’Emy qui est Paladin ainsi que moi tombions sur lui, il a forcement quelque chose d‘important à faire. Sans doute plus pour Emy que moi.

Son histoire n’est pas surprenante et je me doute qu’il y a des choses bien pires qui se passent dans ce monde. En attendant si le vieux a conscience qu’il faut faire attention aux conséquences de ses actes, je vais essayer de lui faire confiance pour l’instant. Si jamais il fait une erreur il en sera seul responsable.

Thif soupire alors et retourne s’asseoir dans un coin du drakkar après son speech. Je regarde Emy en soupirant, elle n’a pas osé réagir après avoir entendu l’histoire et serre les dents comme si le vieux l’avait frappée. Je peux la comprendre, elle est là pour l’aventure et faire le bien, pas pour tuer des enfants. Que le vieux puisse remettre ça en question sans la connaître n’est pas une bonne chose.

« Calme toi. On est deux. Et toi comme moi ne sommes pas là pour ça. A deux nous ferons en sorte que ça n’arrive pas. Il peut dire ce qu’il veut, c’est pas important. »

Emy me regarde et acquiesce rapidement, j’ai l’impression que l’histoire de Thif va lui rester gravée dans l’esprit quelques temps. Tant que ça ne la ronge pas de l’intérieur au point de gâcher son aventure je ne compte pas en vouloir au vieil homme, mais j’espère juste que ce n’était pas sa façon de détourner l’attention sur le véritable objectif derrière son voyage. Je donne ma canne à pêche à Emy en lui disant d’essayer d’attraper quelque chose pour ce soir.

 

De mon côté j’étudie la carte. Je ne souhaite pas prendre de risque et j’essaye du mieux que je peux d’apprendre le relief puisque j’ai le temps. J’aimerais moi aussi me détendre et m’amuser en profitant du voyage, mais quelque chose me dit qu’il vaut mieux que je me prépare au pire.
Après tout je ne suis pas un Paladin, je n’ai pas la force brute d’Emy qui est elle capable de gérer n’importe quel problème d’un coup d’épée. Je dois faire attention et continuer à me méfier, sinon je ne vivrai pas longtemps.
J’explique à Emy que temporairement on va écouter Thif, mais qu’à la moindre bourde de sa part on fera pression sur lui.
Difficile de laisser un inconnu gérer nos vies et ce n’est pas comme si Emy était du genre docile. Un peu comme demander à un tigre d’obéir à un inconnu alors que celui-ci n’a rien pour faire pression.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant