Shun 23

Entrer dans le Grand Labyrinthe d’Elro.

Nous chevauchons le Drake de Lumière tout une journée et finissons par arriver à proximité du Grand Labyrinthe d’Elro.
Puisque nous sommes passés au dessus des montagnes et des forêts en ligne droite, nous avons fini par arriver beaucoup plus rapidement qu’en marchant.
Nous regardons l’entrée du Labyrinthe en nous servant de « Clairvoyance ».

« Il y a effectivement des soldats impériaux ici. »

A l’entrée du grand Labyrinthe se trouvent d’innombrables soldats qui occupent le fort qui y est construit. C’est pratiquement le seul chemin connectant les continents et si les Démons veulent envahir ce continent ils doivent passer par ici.
Le fort que l’on peut voir grâce à « Clairvoyance » est la ligne de défense finale si jamais cela arrive.

Cependant, c’est pratiquement impossible pour les démons de passer par là.
Le Grand Labyrinthe d’Elro a une structure compliquée et est tellement grand qu’il faudrait une personne une vie entière pour réussir à en sortir s’il n’a pas de guide avec lui.
De plus, il y a énormément de monstres qui y vivent, et le degré de difficulté est trop haut même pour qu’une armée puisse y passer.

Dans un premier temps, si les démons doivent passer par le Labyrinthe cela signifie que le continent Kasanagara est aux mains des démons ce qui signifie que le monde des hommes sera en crise.
A travers les âges, il n’y a aucune époque où les démons en sont arrivés à ce point.
Même si je ne sais pas ce qu’il adviendra dans le futur, je ne pense pas que les démons agissent tout de suite. Ce serait donc étonnant que les Démons passent soudainement par ici.

Du coup, la fonction principale du fort est de s’occuper des monstres qui sortent du Labyrinthe.
Il y a beaucoup de monstres que l’on ne peut trouver qu’à l’intérieur et c’est le rôle du fort de veiller à protéger le monde extérieur.

Je peux voir des soldats d’un autre pays qui ne devraient pas se trouver dans le fort.
Et ça ne signifie qu’une chose, ils ont été envoyés pour nous empêcher de passer par ici.

« Qu’est ce que nous devrions faire ? »

Katia a l’air d’être troublé par la situation.
Passer au travers des défenses n’est pas impossible, mais ce n’est que l’objectif final.
Si possible je préfère éviter.

« Ne pourrions nous pas nous infiltrer et réussir à passer ? »

Sensei propose cela en me regardant.
Elle pense sans doute à ma compétence « Camouflage ».
Puisque j’ai l’évolution de cette compétence, je peux maintenant cacher ce que je veux.
L’amélioration me permet d’être plus difficilement repérable par tous les sens d’autres êtres vivants.
Si je m’en sers avec « Discrétion », ça devient encore plus difficile de me trouver.

Pouvoir camoufler d’autres choses signifie aussi d’autres personnes. La compétence « Cacher » est même applicable aux compétences et je m’en sers toujours pour cacher une chose.
La compétence « Tabou ».
Grâce à elle, c’est devenu encore plus difficile de savoir que je l’ai même si je me fais analyser soudainement.
Même si une fois découvert, je ne pourrai plus le cacher, c’est toujours mieux que rien.

Je secoue la tête en écoutant le plan de Sensei pour rejeter son plan.
Ce que je cache sera dévoilé si je fais ça.
De plus, si quelqu’un a une plus haute capacité de perception que ce que peut faire ma compétence « Cacher », on sera trouvés très facilement.
Le vieux magicien que nous avons affronté dans la capitale royale est un bon exemple.
Après tout il a réussi à nous repérer alors que nous étions cachés et loin en hauteur dans le ciel.
Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de personnes qui en soient capables, mais si Yuugo pense vraiment que je vais passer par ici, ce ne serait pas étrange qu’il ait stationné des gens capables dans le fort.
Je pense qu’une petite infiltration qui se repose uniquement sur les compétences est trop dangereuse.

« J’ai une meilleure idée, suivez moi. »

Alors que nous ne trouvons pas de solution, Hyrinth-san semble avoir une idée.
Puisque nous n’avons pas d’autres idées nous suivons la direction que donne Hyrinth-san silencieusement.

Hyrinth-san nous amène dans un petit village qui est proche du Grand Labyrinthe.
Ce village a été construit par les marchants pour s’occuper des personnes qui entrent dans le Labyrinthe d’après ce que raconte Hyrinth-san.
En regardant le village, je peux voir des magasins qui vendent de la nourriture et des antidotes.
Je peux également voir de grandes auberges capables d’accueillir beaucoup de gens.

On avance discrètement à l’extérieur du village pour s’assurer que nous ne soyons pas repérés.
Il pourrait y avoir quelqu’un de l’empire dans le village et puisque nous sommes recherchés, mieux vaut éviter de se faire remarquer.

Nous finissons par arriver devant une maison sur les bords de la ville.
Elle est plutôt grande comparée aux autres.
Hyrinth-san frappe à la porte.

« J’arrive. Qui est là ? »

Hyrinth-san baisse la tête pour saluer quand la porte s’ouvre.
Un homme regarde Hyrinth-san et regarde ensuite les alentours.
« Pour l’instant, entrez. »

Nous entrons dans la maison en passant devant lui.

« Cette personne est un des guides du Labyrinthe, Goief-dono. C’est une personne pour qui moi et Julius sommes extrêmement redevables. »
« Je suis Goief. Enchanté de faire votre connaissance. »
« Goief-dono, je te présente le petit frère de Julius, Shurein. »
« Je suis Shurein, Enchanté. »

Tout le monde se présente un par un à mesure que Hyrinth-san nous désigne.
Même si Goief-san écoute en gardant un sourire poli, je ne peux pas le prendre à la légère.
Même si c’est difficile à dire à cause des vêtements, il a l’air d’être quelqu’un qui s’est beaucoup entraîné et ses yeux nous regardent comme s’il analysait chacun de nous.
Je commence à comprendre pourquoi Hyrinth-san est aussi poli.
Il semble être une personne avec laquelle c’est difficile de discuter.

« Goief-dono. Je vais te dire pourquoi nous sommes là sans détour. Nous sommes accusés de fausses charges et nous sommes chassés par l’empire. Pour mettre fin à cela nous devons passer par le Labyrinthe et nous diriger vers le continent Kasanagara, mais l’entrée est protégée par des soldats de l’empire, donc nous ne pouvons pas passer. Est-ce qu’il est possible que Goief-dono puisse nous faire entrer ? »

Goief-san semble réfléchir pendant plusieurs minutes aux paroles de Hyrinth-san.

« Je comprends les circonstances jusqu’à un certain point. Puisque je trouvais étrange à la base qu’Hyrinth-san fasse un coup d’état. »

Nous sommes tous soulagés par les mots de Goief-san.
Apparemment il n’a pas l’intention de s’opposer à nous.

« Cependant, je ne peux malheureusement pas vous aider. »

Tout espoir disparaît en l’écoutant.

« Nous ne demandons que ça. »
« Désolé. Ma vie et mon travail en dépendent. Je ne peux rien faire sans être sûr que l’empire me recherche à mon tour. Même si ça ne me dérange pas personnellement, je ne peux pas laisser ma famille souffrir de mes actes.
« Vraiment ? »

Même si je n’ai pas fait attention jusque là, je peux ressentir plusieurs présences dans la maison et même un enfant.
Goief-san a donc une famille.
Il ne peut pas s’impliquer sans mettre en danger sa famille.
Même si je comprends, je me rends vraiment compte de ce que signifie être considéré comme un rebelle pour la première fois.
Non, il a déjà pris le temps de nous écouter.
Ce ne serait pas étrange qu’il décide de pointer une arme dans notre direction.

« Quoi ? Si ce lâche ne compte pas être le guide, pourquoi est ce que je ne m’en occuperais pas pour lui ? »

Une personne âgée apparaît en frappant à la porte, et dirige ses mots vers nous qui sommes désespérés.

« Père !? »
« Oui, tu es un lâche. Je me demande pourquoi tu es effrayé par l’empire à ton âge. »
« Père, attendez ! »
« Silence. »

Sans pour autant que son père n’ait élevé le ton, Goief-san ne dit plus rien en l’écoutant.
Basgas-san a un corps en très bon état pour une personne âgée et a une aura forte.
Je peux sentir sa force et j’aimerais vraiment analyser son statut.

« Si vous êtes d’accords avec l’idée d’être aidés par un vieil homme à la retraite, je vous guiderai, mais que comptez vous faire ? »

Même si Hyrinth-san semble perdu, mon intuition me dit que nous pouvons lui faire confiance. Je le dis via Télépathie au groupe.
A ce moment là, je peux voir que Basgas-san réagi.
J’ai l’impression qu’il peut entendre les conversations télépathiques.

« S’il vous plait, aidez nous. »
« Ne vous inquiétez pas. Cependant je ne sais pas si je vous serai très utile. »

C’est un mensonge.

« Dans ce cas, parlons des détails. »

Après cela Hyrinth-san discuta avec lui de nos plans.
Goief-san sembla même abandonner en cours d’explication pour finir par se ranger de notre côté.

*

Les préparations prirent une journée.
D’après les informations de Basgas, il y a une cave dans l’eau qui est connectée au labyrinthe.
Elle n’est pas utilisée à cause de la présence des Dragons d’eau et c’est donc ce qui se rapproche le plus d’un passage secret que peu de guides connaissent.

« Ecoutez. N’essayez même pas de vous battre si un Dragon d’eau apparaît. Vous vous ferez juste tuer. Fuyez. L’entrée de la cave est proche de la surface. Une fois à l’intérieur, les dragons ne pourront pas nous suivre car l’entrée est trop petite. Dirigez vous vers l’entrée le plus vite possible, c’est compris ? »

Nous acquiesçons après l’avoir écouté.
Après nous être changés nous n’avons pratiquement plus rien sur nous.
Toutes nos affaires sont à l’intérieur du sac de stockage de Basgas.
C’est un outil magique qui a le pouvoir de la compétence nommée « Espace de Stockage » qui permet de stocker les objets dans une autre dimension.
Même si je ne me sens pas à l’aise de tout lui donner, maintenant que nous avons décidé de lui faire confiance il n’y a pas de retour en arrière.

« Bien, maintenant je vais distribuze des balles d’air. Ne croquez pas dedans quoi qu’il arrive. »

Sensei distribue de petites balles à tout le monde.
C’est une balle à l’intérieur de laquelle est comprimé de la magie du vent.
Une fois dans la bouche il n’y a plus besoin de s’inquiéter à propos d’air.
C’est en quelque sorte un générateur d’oxygène.
Cependant, comme le dit Sensei, si l’on mord dedans par erreur, tout l’air comprimé explosera.
Même si c’est un objet pratique c’est aussi extrêmement dangereux.

« A partir de maintenant je vais guider tout le monde, suivez moi. »

Basgas-san met la balle dans sa bouche et s’enfonce dans l’océan et après les autres je suis le reste du groupe.
J’entre dans l’eau en descendant une courte pente et l’eau devient subitement très profonde.
Est-ce que c’est à cause de mes compétences ? Même sous l’eau je peux voir parfaitement même sans lunettes.
Je peux voir une forme calme et gigantesque s’approcher de l’autre côté de ma vision.

Dragon d’Eau Krag.

Niveau 8.
Il ressemble à l’illustration d’un Nessie, ou d’un dinosaure aquatique que j’ai vue dans un livre.
Je me fige en voyant son statut.
Toutes les données dépassent les 3 000.
En plus de ça, les compétences sont améliorées à un niveau qui n’est pas comparable avec les autres monstres que j’ai vu jusque là.

C’est mauvais.
De notre côté il n’y a que Basgas-san qui était en tête qui vient d’atteindre l’entrée de la cave.
Les autres ne semblent même pas avoir remarqué la présence du Dragon.

Le Dragon d’eau semble se préparer.
Est-ce que c’est le mouvement de base qui signifie qu’il va utiliser son souffle ?!

Je me place devant les autres immédiatement et j’active ma magie.
« Magie de la Lumière Divine ».
Une magie que j’ai obtenue en même temps que le titre de héros.

Ma magie est frappée par le souffle du Dragon et un courant d’eau est généré.
Je suis aspiré dans la cave et continue d’être envoyé de plus en plus loin. J’essaye de faire bien attention à ne pas mordre la balle d’air dans ma bouche alors que mon corps frappe plusieurs surfaces.

J’ai l’impression de flotter pendant un instant et le suivant je frappe le sol.
Apparemment, j’ai fini par arriver à la sortie de la cave à cause du courant.

« Est-ce que tout le monde va bien ? »

Je retire la balle de ma bouche et regarde les alentours.
Mes camarades qui sont légèrement blessés et fatigués sont au sol.
Il semblerait que personne ne soit en danger.

Cependant, si je mets de côté le corps de loli de Sensei, les maillots de bain de Katia et d’Anna sont déchirés à plusieurs endroits révélant très largement leur corps.
De plus, leurs cheveux collent à leur corps ce qui leur donne beaucoup de charme.
C’est très tentant.

« Ka ! Si c’est comme ça dès le début, ça risque d’être compliqué ! »

Je suis d’accord avec la plainte Basgas-san de tout mon cœur.
Pour l’instant, je vais m’occuper de soigner les égratignures.

« Bon, nous avons réussi à entrer sans trop de problème. Bienvenu en enfer sur terre, le Grand Labyrinthe d’Elro. »

Je commence à m’occuper des blessures des autres tout en me sentant fatigué par les paroles exagérées de Basgas-san.

 

(Correcion Kasaya)