Pacte & Juliette

« Encore une fois »

Je suis assis au milieu de la salle de cours tandis que Fae me demande de recommencer. C’est déjà la troisième fois que Micha finit par trouver la sortie du Labyrinthe et vu à quel point je suis à l’aise avec l’exercice, j’ai presque envie de lui dire que ça ne sert à rien.

« Ne me regarde pas comme ça. Si je te fais répéter la tâche c’est pour te préparer au moment où Juliette va passer au niveau supérieur du lien. Tu vas pouvoir gérer deux visions en même temps via le lien et même si tu es à l’aise avec Micha, je peux t’assurer que d’avoir six yeux n’est pas la même chose que d’en avoir quatre, c’est pareil pour donner des ordres. On prend de l’avance pour que tu sois à l’aise avec ça. Et continue avec Juliette, c’est elle qui devrait le plus t’intéresser si tu veux finir par passer au niveau suivant. »

Je regarde Juliette qui attend mon prochain ordre. A travers le lien je lui demande de bouger le cube rouge jusqu’à la voiture bleu.

  • Quel sera le prochain niveau du lien au fait ?
  • Tu le découvriras en temps et en heure. Tu n’auras probablement pas le temps d’y arriver avant ton départ, mais concentre toi sur l’idée de ne faire qu’un avec tes animaux. Maintenant reprends les exercices.

A cause de Nerys j’ai commencé à prendre l’habitude de ne plus protester en recevant un ordre. J’aimerais bien le faire, mais sachant que se sont les dernières heures de cours que je passe avec elle, je ne pense pas que ça vaille le coup.

« Tu sais, le simple fait de pouvoir partager la vision de ton animal pourrait être considérée comme hors norme. Un ancien élève ici était aveugle et il a retrouvé la vue grâce à sa souris. Petit à petit il en a dressé d’autres ainsi que quelques oiseaux. Le tout uniquement pour voir et il voyait parfaitement, même mieux que quiconque. Grâce à ça et quoi qu’il arrive il voyait toujours tout et pouvait facilement se battre contre plusieurs adversaires sans jamais les perdre de vue. Bien sûr ça lui a prit du temps de maîtriser tout ça, mais c’est une des possibilités que t’offre le Dressage. Il me semble que quelqu’un a essayé de faire la même chose avec des milliers de fourmis, mais ce n’était pas très concluant. Beaucoup de dresseurs ont tenté des choses différentes et ont atteint des niveaux différents dans le domaine qu’ils ont le plus exploité. A toi de choisir ta façon de faire. Si tu te concentres uniquement sur le niveau du lien, tu peux. Cependant je pense que tu pourrais faire bien plus que ça.
Si ce qui t’intéresse c’est de trouver une façon de te servir de tes animaux de façon optimale c’est sans doute mieux de commencer par te concentrer sur le niveau du lien, mais dès que tu auras trouvé la manière dont tu souhaites avancer n’oublie pas de te diriger dans cette direction, elle donnera forcément quelque chose. Tu n’as que la compétence « Lien » de chez les dresseurs, mais c’est loin d’être la seule que tu obtiendras. »

Je comprends ce que veut dire Fae et c’est vrai que pour l’instant je ne vois la classe de Dresseur que comme une sorte de classe éclaireuse permettant de couvrir du terrain rapidement, mais il y a forcement plus que ça. D’après ce que j’ai compris les classes principales sont celles qui ont le plus de possibilités de progression par rapport aux autres. Si on regarde la Tour des Rangers par exemple, il y a donc les Rangers, les Guides et pour finir les Dresseurs. De ce que j’ai compris pour les guides par exemples, ils sont à bas niveau au moins censés servir de boussole, mais une boussole qui a ses limites par rapport à la précision ou la distance maximum. Au niveau de vétéran, il peut sans jamais voir une carte toujours connaître la bonne route, même dans un labyrinthe. Au niveau d’élite de la classe, il sera capable de trouver les gens dont il a besoin et ne sera plus simplement limité à des objectifs. Le niveau encore au dessus d’après ce que j’ai compris est lui encore plus complexe… quelque chose comme guider le fil du Destin, mais je n’ai pas bien compris et le livre n’en disait pas plus. Ce n’est pas aussi clair et bien défini dans les faits, mais c’est la meilleure façon de résumer ça.

Tout ça pour dire que c’est à peu près toujours le même fonctionnement pour les classes principales, débutant, intermédiaire et ainsi de suite. Si je devais me juger je dirais que je suis toujours Dresseur débutant, même si j’aime me dire que je penche vers l’intermédiaire… ce qui me semble un peu présomptueux vu le peu de temps que je passe à m’entraîner. Malheureusement il n’y a pas de livre sur les dresseurs et c’est probablement parce que les dresseurs ne sont jamais allés bien loin dans l’apprentissage.
En tout cas, je n’ai trouvé aucune information sur les Dresseurs que je ne connaisse pas déjà et autant dire que ça ne fait pas grand-chose.

J’ai déjà le partage de vision qui m’a donné un avantage contre Léon, mais je me doute que dresser une douzaine de souris dans le simple but d’avoir une vision sur tout serait incroyable, mais aussi extrêmement dangereux. Une souris est quelque chose de fragile et je ne prendrais pas le risque d’en avoir plus d’une avec moi. Surtout si la mort d’une seule signifie que je ne serais plus capable d’être Dresseur.
Comme l’a dit Fae en tout cas, je compte effectivement faire de mon mieux pour tirer le maximum de mes animaux sans pour autant les mettre en danger en les faisant travailler ou se battre jusqu’à l’épuisement.
Je ne sais pas jusqu’où j’irai, mais tant qu’elles restent en vie et en bonne santé, ça me convient parfaitement.

Alors que je réfléchis à tout ça, une sensation traverse le lien en provenance de Juliette, j’imagine que je vais m’évanouir dans quelques instants ? Je viens apparemment de passer au niveau suivant et ma tête commence à tourner à cause de l’excès d’informations.
Du coin de l’œil je peux voir Fae attraper un seau d’eau qu’elle avait caché derrière un meuble.
Je prends une grande bouffée d’air et essaye de me concentrer sur ce qu’il y a devant moi. Le piège dans ce genre de situation est de fermer les yeux, j’expire et je recommence.
Au bout d’une trentaine de secondes je regarde Fae en lui disant qu’elle n’aura pas besoin de se servir du seau, mais étrangement elle ne semble pas vouloir m’écouter et sourit en me regardant.

  • C’est sans doute l’une des dernières fois que je pourrai faire ça…
  • Quoi… !? No-..

Elle verse le seau sur ma tête et maintenant je suis sûr de ne plus pouvoir m’évanouir.
Fae le jette ensuite par terre avant de se tourner vers moi pour contempler son œuvre fièrement.
Est-ce que je suis vraiment censé lui reprocher d’avoir fait ça vu son sourire ? J’imagine que non, ça lui gâcherait le plaisir.

Je regarde Juliette ; c’est apparemment officiel, mes deux animaux sont maintenant au niveau trois du lien « Pacte ». J’ai bien envie d’essayer tout de suite le partage de vision avec Juliette, mais j’ai l’impression que c’est une mauvaise idée surtout que je ressens encore plus de choses provenant d’elle.
J’y ai bien réfléchi et ce qui fait que je manque de m’évanouir à chaque fois que le niveau s’améliore depuis le début c’est parce que je récupère des informations provenant de corps différents du mien. C’est encore plus frappant avec Juliette, elle n’a ni bras, ni jambes et se déplace d’une façon totalement différente de moi, c’est pareil pour sa façon de ressentir les choses, de respirer, penser, etc.
Je pense que si je l’avais dressée et que j’étais directement passé de rien au niveau « Pacte », la transition aurait été tellement violente que j’aurais pu ne pas m’en remettre et finir en légume. Mes animaux ne sont pas une prolongation de moi-même et c’est surtout ça l’idée à retenir pour ne pas se perdre parmi toutes les choses que je ressens. C’est pour ça que les sensations fortes comme la douleur ou la colère peuvent finir par traverser le lien et me donner l’impression que c’est moi qui suis en colère ou qui souffre. Ce n’est que dans ma tête, mais pour faire simple c’est comme si je me faisais pincer la main et que je devais convaincre mon cerveau que ce n’est pas ma main.

Je regarde Fae en soufflant et en méditant un peu pour me faire à la sensation. Pendant ce temps Juliette ne semble pas vouloir se tenir tranquille et décide de venir m’embêter puisqu’elle a bien compris ce qui se produisait. Je regarde Fae en tentant de rester calme alors que chaque ondulation sur le sol de Juliette rend mon cerveau complètement fou et me donne la nausée. Juliette s’enroule autour de ma jambe et je suis à deux doigts de l’insulter à travers le lien pour ce qu’elle me fait subir.

  • J-Je. Ça devrait aller. J’ai le droit à une pause ?
  • Une pause ? Chaque minute est précieuse avant ton départ. Tu ne vas pas me dire que ton tout petit serpent te fatigue, si ?

Je la regarde et après quelques instants elle commence à apporter plusieurs caisses d’un coin de la salle qui sont remplies d’objets différents allant de la pomme à une épée et même un pistolet en plastique…

« Puisque tu viens de passer au niveau supérieur avec Juliette nous allons directement passer à la suite dans l’espoir que Micha atteignent le niveau 4 d’ici la fin de la semaine même si c’est peu probable. Pour en arriver là où tu en es à présent, les précèdent dresseurs avaient besoin d’un mois ou deux, voir trois pour certains. Mais le passage au niveau 4 demande plusieurs mois d’entraînement et même si nous allons commencer maintenant tu devras continuer une fois dans ton premier étage monde. L’entraînement est simple, pour chaque objet présent dans les boites devant toi, tu vas devoir expliquer clairement à travers le lien ce qu’il représente et avec toutes les facettes que tu puisses imaginer… »

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant