Le cauchemar du Labyrinthe 4

La magie du vent du Kirecock frappe l’Ede Saine directement.
Même si je suis surpris parce que je n’aurais jamais pensé que cette attaque aurait pu toucher, je comprends pourquoi l’Ede Saine n’a pas esquivé l’attaque une fois que le nuage de fumée causé par l’attaque disparait.
Aucun dégât.
Pour l’Ede Saine, une attaque magique du Kirecock ne vaut même pas la peine d’être esquivée.

Cependant ça nous a permis de gagner du temps.
Grâce à son attaque la Tortue de Pierre qui est lente a fini par atteindre la ligne de front.
La tortue a une très bonne capacité défensive.
Elle se place comme bouclier tandis que les trois autres commencent à attaquer.

La magie du vent du Kirecock pleut depuis les airs et le souffle d’eau du Suiten explose.
Le Febelt attaque immédiatement après que les deux attaques soient finies.
Le Febelet qui a une excellente vitesse et capacité offensive charge l’Ede Saine.

Et une lance de terre transperce le Febelt.

Le Febelt qui n’a pas réussi à réagir à temps à la lance tombe au sol.
Immédiatement après, le Kirecock tombe à son tour au sol.
Comme s’il venait d’être jeté au sol.
Il percute le sol violemment avant de s’y enfoncer en faisant un bruit déplaisant.
Qu’est ce qui vient de se produire ?
Le Kirecock semble avoir été écrasé par quelque chose d’invisible.

Pendant ce temps, le Suiten continue de lancer son souffle d’eau.
Mais l’Ede Saine ne semble pas s’en préoccuper.
L’araignée se tourne lentement vers le Suiten et lance une magie du vent.

En plus de la terre il y a maintenant le vent !?
Alors que je n’arrive pas à cacher ma surprise, le souffle d’eau est balayé par la magie du vent et je peux voir que le Suiten est mort.

Il ne reste plus que la tortue de Pierre.
Cependant elle ne bouge pas.
Ou plutôt elle ne peut pas bouger.
Alors que j’analyse la tortue de pierre pour savoir pourquoi, je remarque qu’elle est paralysée sans que je ne sache pourquoi.
De plus son statut diminue rapidement.
Ses points de vies aussi.
La Tortue devient un simple cadavre après un court laps de temps équivalent à un claquement de doigt.

Mes invocations qui ont surmonté beaucoup de situations difficiles avec moi viennent de se faire massacrer.
Et pourtant la chose que je peux ressentir actuellement n’est pas de la tristesse ni de la colère, mais de la peur.
C’est pathétique de ma part et c’est une insulte pour mes invocations qui viennent de se sacrifier.

Même si je pense à ça, je ne peux rien faire contre cette peur qui vient du plus profond de mon corps. Je veux fuir cet endroit le plus vite possible.
Mais en tant que chef de l’unité, je ne peux pas fuir avant mes hommes.

Mes subordonnés commencent à se replier grâce au temps gagné par mes invocations.
Cependant, c’est lent.
Je ramène Ronant-sama à la raison en le frappant et l’oblige à préparer un transfert de groupe pour fuir.
Pour autant, j’ai besoin de plus de temps afin de préparer la fuite avec le transfert.

Il ne suffit que de quelques secondes pour que le cauchemar commence.

Des sorts de terre et de vent voltigent de toutes parts.
Même si on dirait qu’ils sont lancés de façon aléatoire, chaque sort frappe et tue un soldat.

Il y a aussi des soldats qui tombent soudainement de la même façon que ma tortue de pierre tout à l’heure.
Une attaque capable de tuer un monstre qui pourtant a beaucoup de points de vie et cela en un instant. Les soldats ne peuvent même pas l’endurer une seconde et tombent les uns après les autres.

Une magie fonce en direction de Ronant-sama qui prépare la magie de Transfert.
Je suis résolu à me servir de mes MPs et j’invoque un substitut pour prendre le coup à la place de Ronant-sama.
La même magie continue de le viser et j’invoque un monstre à chaque fois.

Je prends une potion pour récupérer des MPs.
Je continue mes invocations tout en la buvant.
Je récupère graduellement des MPs.
Cependant, la consommation dépasse largement la récupération.

Un sort approche, j’invoque, un autre sort et j’invoque à nouveau.
Je continue ainsi de suite, mais finalement le nombre d’invocations à ma disposition atteint zéro. Mais la magie ne s’arrête pas.
Ou plutôt le nombre de sorts lancés dans notre direction est plus important qu’au début.

Quand je regarde dans les alentours pour comprendre pourquoi, je me rends compte qu’il ne reste plus que moi et Ronant-sama qui soient encore debouts.

« Ronant-sama. »
« N’y pensons pas. Nous pouvons nous en sortir même s’il ne reste que nous deux. »

Alors que Ronant-sama active la magie du transfert, l’Ede Saine s’est approchée jusqu’à nous.

« Ronant-sama ! »
« Ku !? »

Une lance de ténèbres s’approche.
C’est un sort contenant une telle quantité de puissance magique que les magies de terre et d’eau font office de jeu d’enfant en comparaison.
Le sort vise Ronant-sama.
Puisque Ronant-sama est concentré sur la construction de la magie il ne peut pas l’esquiver.
Je me suis servi de toutes mes invocations, il ne me reste plus rien qui puisse me servir de bouclier.

La décision m’a pris un instant.
Je me sers de mon propre corps pour stopper la lance de ténèbres.
Mon corps est complètement déchiré.

La lance traverse mon corps et attaque Ronant-sama qui se trouve derrière moi.
Le bras droit ainsi qu’une partie de son flanc explose sous l’impact.
Puisque je me suis placé entre la lance et Ronant-sama, la trajectoire semble avoir légèrement changée.

Ronant-sama active le sort en ayant une expression déformée par la douleur.
Ma vision se trouble.
Je ferme mes yeux par réflexe et quand je les ouvre je ne suis plus dans le labyrinthe.

« Eh ? »

La personne en face de moi a l’air surpris et se fige.

« Quelqu’un, nous avons besoin de quelqu’un se servant de magie de soin. »

Ronant-sama parle aux personnes présentes alors qu’il semble lui aussi en grande souffrance.

C’est le laboratoire magique de l’empire, huh ?
Immédiatement les alentours deviennent bruyants.

« Endure encore un peu. »

Ronant-sama utilise de la magie de soin sur moi.

« Même si la moitié de la partie supérieure de ton corps a explosé à l’impact, tu es chanceux d’être encore en vie. »
« Gofu »

Je pensais être capable de dire quelque chose pour lui répondre mais c’est du sang qui sort de ma bouche.

« Après tout, je te dois un coup de poing maintenant. Ne meurs pas jusque là d’accord ? »

Mon corps récupère petit à petit.
Mes Hps semblent également sortir de la zone critique.

Un traitement est également donné à Ronant-sama une fois que les personnes capables d’utiliser la magie de soin sont arrivées.

Je soupire de soulagement ce qui m’épuise.
Malgré de grands sacrifices nous avons survécu.

 

(Correction Kasaya)