La chasse a commencé 2

J’ai beau avoir dit qu’il ne restait plus qu’à m’occuper de ma cible, j’ai l’impression d’avoir mis la charrue avant les bœufs.
D’abord parce que le chevalier est toujours debout. L’effet aurait sans doute été meilleur si j’avais fait plus que simplement l’écorcher. En tout cas il ne semble pas vouloir tomber comme l’archer avant lui. Etant donné qu’il est le plus fort de la bande je ne suis pas spécialement étonné. Plutôt anxieux.
Ensuite il y a ma cible, Léon, qui est un problème en soit. Il est la raison pour laquelle je suis là aujourd’hui et le risque qu’il tente de fuir est bien trop grand, surtout si je m’occupe du plus fort en premier.

Du coup ce n’est pas la peine d’y réfléchir plus. Après tout le plus fort est déjà à moitié « neutralisé ».
J’avance dans la brume en m’aidant de la vision que me donne Micha et en me servant de mon boost le plus possible. Je sors un stylet de mon inventaire que j’avais préparé à l’avance et garde l’arbalète chargée dans mon autre main.

Je passe derrière Léon et m’apprête à planter mon stylet dans son dos et par réflexe ou par hasard il le remarqua et s’apprêta à me frapper d’un coup de hache.
Pour éviter son attaque je fais une roulade vers l’arrière avant de sauter sur le côté pour retourner dans la brume. Ce n’est pas passé bien loin honnêtement. Je regarde mon torse et effectivement j’ai à présent une plaie qui commence à saigner au niveau de la cage thoracique.
Elle n’est pas très profonde et je ne risque pas grand-chose à part de perdre un peu de sang, mais ce sera fini avant que ça ne devienne un problème. Micha m’indique que Léon continue de frapper la brume en direction de là où je me trouvais et du point de vue de Micha la scène est assez drôle.
En tout cas il s’éloigne de son dernier camarade et rien ne m’arrangerait plus. Celui-ci semble tituber, mais pas encore sur le point de tomber. Je vais le laisser comme ça.

« Où est ce que tu te caches Salopard !? »

Franchement ça devient ridicule. J’ai vraiment réussi à être intimidé par lui ? Il a un étage monde à son actif, sans parler du deuxième qu’il a entamé et il ne peux pas se sortir d’une situation pareille ? S’il suffit de lui bloquer la vue avec un peu de brume pour le vaincre…
Après il est ivre… mais ce n’est pas une raison, il devrait avoir une stratégie au moins pour contrer ce genre de situation, un automatisme. Ou alors ça veut juste dire qu’il sait se battre, mais pas plus.
La seule autre possibilité c’est que j’ai trop bien prévu mon coup… Mais soyons sérieux, avec toutes les possibilités présentes dans la tour : entraînement, situations dangereuses,… sans parler de ce qui se trouve dans les étages. Si je rajoute que c’est ma troisième semaine au pied de la tour et que j’ai un peu plus d’une semaine en tant qu’Assassin à mon actif en comparaison avec eux, je n’ai rien, alors pourquoi ? Pourquoi est ce que c’est si facile ? Je sais que je suis loin d’avoir gagné, mais Nerys me donnait beaucoup moins de chance d’y arriver que ça. Dans l’arène les choses aurait pu être différentes puisque toutes mes préparations auraient du se faire devant lui, mais même là j’avais un plan différent au cas où l’assassinat tourne mal. Est-ce que c’est parce que j’ai fait preuve d’imagination ?

Je tire sur la jambe de l’autre chevalier pour l’empêcher de récupérer quelque chose dans son inventaire et le carreau ricoche sur son armure. Ça suffira à lui faire changer d’idée et à agiter son sabre dans le vide en manquant de tomber par terre. Le produit est vraiment efficace pour pouvoir le mettre dans un état pareil. De ce que je sais il n’est pas Paladin comme Emy, mais Bretteur et Duelliste. Ce qui implique que l’affronter en combat singulier représente un danger mortel et que la simple idée de vouloir l’approcher est stupide. En somme ce n’est pas aussi fort que Paladin, mais suffisamment pour être inquiétant à mon niveau si je le provoque.

Je vais continuer à le harceler avec mes carreaux et ça suffira. De son côté Léon tente de retourner en direction du dernier membre debout de son groupe, mais avec beaucoup de difficulté. J’aimerais vraiment soupirer quand je le vois comme ça à travers les yeux de Micha.
De ma besace je sors trois petites fioles que je jette une à une sur ses jambes et sur ses bras. Je vise au mieux, mais ce n’est pas important tant que je touche autre chose que son bouclier.
Je ne voulais pas m’en servir ici puisque je gardais ça pour l’arène, mais vu que ça ne se passe pas trop mal, j’imagine que je peux m’abstenir. Dans les fioles se trouvent de la potion collante.
J’en ai d’autres au cas ou, mais je ne pense pas que ce soit nécessaire. Sa jambe droite est collée au sol. Sa main ne pourra plus lâcher sa hache et la dernière fiole aura fini sur son bouclier malheureusement.

Léon tentera de frapper dans le vide en direction d’ou viennent les fioles mais, je suis trop loin pour ça. Il se déséquilibre en se rendant compte que son pied est collé au sol et mettra un genou par terre en plus de poser sa main armée au sol par réflexe sans doute. Il ne lui reste que son bras gauche armé de son bouclier pour se défendre… autant dire rien.

Je m’approche dans son dos tandis qu’il essaye de se relever et commence à demander de l’aide à son dernier partenaire en criant. Sa nuque est totalement dévoilée… c’est un coup facile vu sa position. Juliette tremble presque sous l’excitation, je peux le sentir et presque le partager à travers le lien. Je brandis mon stylet au dessus de sa tête et commence à amorcer ma frappe pour finir ma tâche…
Micha m’ordonne alors de reculer et en me servant de mon boost je me baisse.
Au dessus de ma tête passe un sabre à pleine vitesse qui va se planter dans le mur derrière moi en fracassant la pierre.

« Hghu, tu vas mourir tu le sais ça !? »

De ce que je peux voir à travers le lien la personne qui me parle est le Duelliste. Il a profité du laps de temps pendant lequel je m’occupais de Léon pour finalement prendre un antidote et Micha n’a malheureusement pas pu le voir.
Ce que je redoutais va finalement se produire vu le ton dans sa voix. Le combat va se rallonger et il va tout faire pour m’empêcher de le tuer.
Je vais devoir m’occuper de lui et rapidement puisque vu le bruit qu’il fait je vais finir par être découvert par quelqu’un. Il faut que je l’empêche de se servir de ses compétences à tout prix.
J’attrape mon arbalète et décide de changer de position. Micha m’indique celle de mon adversaire.

« Il est parti à ta gauche, chope le !! »

Léon ne semble pas avoir envie de me rendre la tache plus facile. Soudainement je peux sentir un danger imminent et je hoche la tête sur le côté comme je l’aurais fait pour éviter un tir de Nerys. Je peux voir une lame qui fonce dans ma direction et qui s’enfonce dans les airs à quelques centimètres de mon visage. Il suffit de remonter le long du bras pour voir son visage à moitié caché par la brume et la pénombre. Un visage buriné, environ la trentaine. Mal rasé et les cheveux en bataille, son regard est fixé sur moi et pas une seule seconde je ne peux douter qu’il me tuera à la première occasion venue, pas parce que je suis dangereux non, juste par plaisir vu son sourire en coin.
Ou alors il est juste content de m’avoir trouvé.

« Je te vois maintenant. »

Oh.

Moi aussi je te vois.
Et mon arbalète est braquée sur ton entrejambe.

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant