La bataille de la capitale Impériale 2

(Point de vue de Shun)

« Ah, Shun. Quand est ce que tu as pris le temps d’élever un Drake de cavalerie ? »

Nous sommes installés à dos de Drake dans le ciel.

« Et bien ce n’était pas un Drake jusqu’à peu, mais quand j’ai formé un contrat avec la compétence d’invocation, il a évolué avant même que je ne m’en rende compte. »

Un grand Drake blanc qui ne semble avoir aucun problème malgré le nombre de personnes sur lui. Il m’a accompagné à la base grâce à la compétence « Dressage » qui est la pré-evolution de « Invocation ». C’est un monstre appelé Peorat qui ressemble à un lézard et que l’on peut trouver un peu partout.
Même si l’on dit que c’est un monstre, il n’est pas plus grand que la paume d’une main et il ne peut donc pas faire beaucoup de mal.
Il a évolué en Drake de bas rang avant même que je m’en rende compte et quand je l’ai invoqué à nouveau après être devenu un héros il était devenu un Drake de haut rang.
Et même plus : c’est un Drake Blanc qui est extrêmement rare.

« Est-ce que c’est la correction de croissance du Héros ? »
« Je pense que oui. »

Katia et Sensei le pensent, mais c’est vrai que puisque je suis le héros, mes monstres reçoivent aussi cette influence.
J’ai plusieurs monstres avec lesquels j’ai des contrats et eux aussi ont évolué.

« Espèce de Tricheur »
« Ne le dis pas en japonais comme ça. »

Je pensais bien qu’on m’appellerait comme ça un jour ou l’autre.

« Nous devrions activer « Discrétion » et « Camouflage » maintenant. »

Tout le monde le fait en m’entendant.
Je rajoute « Camouflage » et disparais comme si je venais de fusionner avec les Ténèbres.
Si on rajoute « Silence », nous ne devrions pas être trouvés une fois au sol à moins d’un imprévu.

Même si je pense à tout ça, je construis un sort à toute vitesse et le lance dans une des rues de la capitale.

« Eh ? Hya ?! »

Deux magies se frappent l’une l’autre à mi distance et explosent.

« Shun ! »
« On se fait tirer dessus à distance ! Ça vient de quelqu’un qui semble considérablement fort ! »
« Impossible ?! Tirer un sort avec autant de précision en direction du ciel ?! »

Nous volons à plus de 1 000 mètres de hauteur.
Avec une magie normale, c’est impossible d’atteindre une distance pareille.

J’active « Clairvoyance » et je regarde la personne qui a lancé se sort.
Une personne âgée se tient tout en haut d’un mur du château au point que ce soit difficile de le manquer.
Je regarde la construction de sa magie.
Je m’exclame presque d’admiration en voyant la perfection de sa technique.
C’est une magie impressionnante à ce point.

« Le deuxième arrive ! »

Je dis à tout le monde de se tenir prêt au cas ou.
J’attrape la bride du Drake.

Nous esquivons le sort fonçant à toute vitesse d’un cheveu.
Même si le Drake a la compétence « Ecaille Inversée » qui amenuise la puissance de la magie, je ne peux pas me reposer là-dessus.

Maintenant qu’ils savent que nous sommes là, il n’y a plus aucune raison de rester discrets.

« Je vais accélérer, accrochez vous ! »

D’un coup de bride, j’accélère en direction du sol comme si nous étions en train de tomber tout en esquivant les sorts.

« Ah, flûte. Je ne peux pas gagner. »
« Quo- !? Professeur ?! »
« Arrêtons et retirons nous. »

Je perçois une communication venant du sol.
Même si je ne sais pas si c’est un piège ou non pour l’instant, ils ont vraiment disparu en se servant de Transfert.
Etrangement, toutes les personnes ayant une grande puissance magique présents dans le château disparaissent un par un.

« Eh, c’est fini ? »

Je suis presque déçu et je ne sais pas comment réagir.

« On dirait que l’attaque est finie »
« A-Ah. Apparemment, ils ont décidé de fuir après avoir compris qu’ils ne pouvaient pas gagner. »
« C’était trop rapide. C’est possible que ce soit un piège. »
« Non, ça n’a pas l’air d’être le cas quand j’ai espionné leur conversation Télépathique. »
« Faisons attention quoi que ça puisse être. »
« Ok »

Cependant, après nous être décidés en ayant continué à rester prudents, nous finissons par infiltrer le château facilement.

« Est-ce qu’ils se sont vraiment repliés ? »
« J’ai bien l’impression. »

C’est un peu étrange.
Je renvoie le Dragon Blanc et nous reprenons l’infiltration.

« Sensei, où se trouve Leston-niisama ? »
« Dans le clocher Sud. »
« Compris. »

Nous communiquons en nous servant de « Télépathie » et avançons avec prudence.
Le château est silencieux au point que ce soit presque inquiétant.
Il n’y a même pas une seule personne.

« C’est étrange. »
« C’est sûrement un piège. »

En restant sur nos gardes nous continuons à avancer, mais nous arrivons au clocher sans que quoi que ce soit ne se produise.
Le problème est qu’il y a deux personnes à côté de Niisama.
J’active « Clairvoyance » et regarde à l’intérieur.

« Il y a deux personnes de chaque côté de Niisama. Ce sont Anna et Clevea. »
« Elles ont l’air perdu. Je pense qu’elles sont hypnotisées. »
« Compris. Shun, tu as dis que tu avais un plan, mais est ce que tu penses qu’il pourra marcher avec trois personnes ? »
« Je pense m’en sortir. »
« C’est possible d’être attaqué donc faisons des préparations pour le combat d’abord. »
« C’est vrai. Dans ce cas je vais rentrer en premier. »

La tension devient palpable.
Hyrinth-san me fait un signe de la main et se jette à l’intérieur.
Je me jette à sa suite.

Hyrinth se fige en levant son bouclier.
Au moment où nous entrons les trois semblent sur le point de se suicider.
Hyrinth semble reprendre ses esprits et tente de les stopper, mais il n’y arrive pas à temps.

Ils se transpercent chacun un œil sans hésiter en se servant d’une aiguille qu’ils tenaient dans leurs mains. L’aiguille s’enfonce et détruit le cerveau.

La capacité défensive de ce monde protège même des parties considérées comme molles du corps humain comme les yeux.
On garde les sensations, mais c’est plus difficile de subir des dégâts dans ses zones là.
Ça devrait être comme ça, mais les aiguilles sont entrées sans résistance.
On dirait qu’elles ont un effet supplémentaire.

« Malédiction !? »

Hyrinth jette son épée et son bouclier pour attraper les trois corps en train de tomber avec adresse.

« Shun ! Des soins ! »

Hyrinth-san devrait le savoir pourtant.
C’est déjà trop tard.
Mais je l’écoute malgré tout.

Je sais que Katia ainsi que Sensei ont une expression amère derrière moi.
Mais il n’y a pas besoin de s’en faire.

Nous retirons les aiguilles et je construis un sort de soin.
Un sort très spécial de soin.

Les parties détruites du corps se régénèrent.
Au même moment, les cœurs qui se sont arrêtés recommencent tous les trois à battre.
Les âmes qui étaient sur le point d’être perdues reviennent.

[Maîtrise atteinte. La compétence {Tabou LV6} est devenue {Tabou LV9}]

Je peux entendre les mots dans ma tête.
Même si je sais que je suis le seul à pouvoir l’entendre mon sang ne fait qu’un tour.

Je savais que Sensei avait « Tabou ».
Puisque j’ai moi aussi une compétence de la classe des Rois.
La compétence « Compassion ».

Et l’effet est la résurrection des morts.
Le prix à payer pour ça est qu’à chaque fois qu’une personne revient d’entre les morts avec ce sort, le niveau de « Tabou » augmente.
C’est pour ça que je ne peux rien dire à Sensei.
Parce que je suis moi aussi un détenteur de « Tabou ».

J’envoie un signal à Hyrinth-san qui n’en croit pas ses yeux et aux autres d’un regard et nous soulevons les corps de Niisama et des autres.
Ensuite nous nous sommes échappés du château.

« Pardon. Le véritable Héros est au-delà de mes pouvoirs c’est pour cela que j’ai fui. »
« Ce n’est pas grave. En ce moment même il devrait être détruit mentalement après avoir vu la mort des quelques personnes qui leurs sont chers. Kukuku. »
« Ah. C’est pour cela que le château était vide à la base. »
« Puisque Naive-chan allait forcément venir exactement. Même si je dois dire que je suis un peu déçu de ne pas le voir moi-même en train de chialer, j’ai d’autres choses à faire. »
« Bien, bien. Et à peine de retour, vous êtes déjà en train de remettre une personne agée comme moi au travail.
« Si tu comptes vraiment t’en plaindre, je peux te forcer à le faire, tu es au courant ? La raison pour laquelle je ne l’ai pas encore fait c’est que pour les personnes aussi fortes que toi, c’est plus difficile d’hypnotiser. Mais même si c’est difficile, ce n’est pas impossible, d’accord ? »
« Je comprends. C’est pour cela que je fais mon travail avec diligence. »
« Laissons. A présent partons détruire le village des Elfes. Ahahahaha ! »
(Grand Dieu. Je devrais vraiment prendre ma retraite.)

 

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant