La vérité sur ce monde

Dix jours se sont passés depuis que nous avons quitté la capitale royale.

Après ça, nous avons réussi à fuir les soldats et sortir de la capitale.
Tout ça parce que Leston-niisama a servi de leurre.

« Nous allons gagner du temps, Oka-san, retrouvons nous dans la seizième cachette. »

Il a dit ça avant de guider son unité et de charger les soldats.
J’ai hésité, mais je voulais protéger Katia que je tenais dans mes bras et puisque Hyrinth-san me tenait par le bras, j’ai décidé de partir en laissant Leston.
Cependant c’était une erreur.

Leston-niisama n’est pas venu dans la cachette comme prévu.

J’aurais du empêcher Leston-niisama de se sacrifier.
Si je l’avais fait, plus de gens seraient avec moi maintenant.
Les personnes qui sont avec moi dans la cachette sont Sensei, Hyrinth-san et Katia. Quatre personnes c’est tout.
Leston-niisama, Clevea ainsi que les gens de l’unité de Nii-sama, aucun d’entre eux n’est revenu.
Si je m’étais battu avec Nii-sama les choses auraient pu être différentes.

Mais je comprends.
Je n’aurais jamais pu laisser Katia seule pour aller me battre.
Katia qui a réussi à briser le lavage de cerveau a lancé un sort sur elle-même.
De plus c’était sort de haut niveau capable de tuer un grand nombre de personnes.
Normalement elle aurait du mourir.
Même si je l’ai sauvé, Katia était très faible.

Je ne pouvais pas me battre correctement en portant Katia dans mes bras.
Je l’ai bien compris.
Je le comprends mais je le regrette de plus en plus.

Maintenant que j’y pense, quand je parlais avec Sue et Katia via télépathie, je pouvais sentir un sentiment étrange.
Sue me paraissait bizarre et pour ce qui est de Katia, nous ne parlions même pas en Japonais.
Pourtant, Katia utilise toujours le japonais pour parler avec moi quand nous ne sommes que tous les deux.

J’avais des signes devant moi et pourtant, je n’ai rien remarqué.
Si ça avait été le cas je n’aurais jamais laissé Yuugo faire.

Je m’entraîne dans la salle avec mon épée pour essayer de me vider la tête.
C’est la seule façon que j’ai trouvé pour y arriver.

Alors que j’étais concentré sur mon entraînement, quelqu’un frappa à la porte.

« Qu’est ce que tu fais ? »
« Katia, tu ne devrais pas marcher. »

C’est Katia qui était encore au lit à cause de ses blessures il y a peu.

« Ah. Mon corps va bien. Ma tête me fait mal par moment par contre. »
« Ne te force pas trop d’accord ? Même si le lavage de cerveau n’a plus d’effet, ça ne veut pas dire que son effet a totalement disparu.

Le lavage de cerveau de Yuugo est très puissant.
Même si Katia a réussi à briser son effet, elle a failli mourir pour y arriver.
Il fallait au moins ça pour y arriver.
En tout cas, même si l’effet a disparu, Katia souffre toujours d’un mal de crâne sans qu’il n’y ait de raison apparente.

« C’est bon, ça va. Ah, Shun j’aimerais que tu m’analyses. »
« Une analyse ? »
« Ah. J’ai obtenu une compétence, mais je n’en avais jamais entendu parler avant. Je ne pense pas l’avoir vue dans l’encyclopédie, du coup j’aimerais bien que tu l’analyses. »
« Ah, je vois. Je comprends »

J’active « Analyse » en regardant Katia.
Effectivement, il y a bien une compétence que je ne connais pas et que je n’ai pas.
Elle n’est pas dans l’encyclopédie en tout cas.

[Expension de l’aura Divin : Zone Divine agrandie]

Je ne comprends pas, même en l’analysant.
Essayons de l’analyser un peu plus.

[Zone Divine : Endroit très profond de l’âme que la vie possède. Base de la vie, c’est également son dernier bastion.]

Je ne comprends pas non plus.

« Désolé, c’est incompréhensible. »
« Même avec Analyse ? »
« Ah. Même si ça semble être lié à l’âme, je ne sais pas quel effet elle a. »

Nous inclinons tous les deux notre tête sur le côté.

« Bon, ce n’est pas grave. J’ai aussi amélioré ma résistance à l’hérésie. »
« Ah, c’est sans doute parce que tu as réussi à briser le lavage de cerveau. »
« Ensuite il y a Conscience Parallèle ? »
« Quand tu l’actives, tu pourras temporairement diviser ton esprit en deux consciences. »
« Vraiment ? Et ça sert vraiment ? »
« C’est possible de se battre normalement pendant que ton autre conscience s’occupe de la magie. »
« Vraiment ? Mais c’est de la triche non ? »
« Si tu peux faire le travail de deux personnes, effectivement c’est le cas. »
« Oh, dans ce cas je vais essayer tout de suite. »
« Ah, ne fais pas ça comme ça. J’ai moi-même essayé quand je l’ai eu, mais si tu le gardes trop longtemps activé tu vas être confus et ne sauras pas qui est le vrai toi. Après tout la schizophrénie est une maladie. C’est mieux de ne pas l’activer tout le temps, mais uniquement quand tu te bats. »
« Oufu. Effrayant. »
« D’ailleurs. »
« Un ? »
« Tu n’es pas trop proche ? »

Katia est juste devant moi.
La distance est vraiment minuscule.
Puisque je suis plus grand, je dois baisser les yeux et avec cet angle, je vois sa poitrine.

« Ne fais pas attention. »
« Hm, bien sûr que si. Même si tu étais un homme avant, tu es une femme à présent. »
« Donc, Shun me voit comme ça alors, hmm. »
« Ah, euh, non, c’est que, je suis une homme et… »
« Hmm. Dans ce cas si je fais ça ? »

Katia fait un pas en avant et presse sa poitrine contre moi.

« Je me rends ! Arrête de jouer avec moi comme ça ! »
« Tellement pur »

Katia fait quelques pas en arrière en riant.

« Comment te sens tu ? Est-ce que tu arrives à réfléchir correctement ? »
« A-Ah. C’était pour ça ? Merci. »

Je vois. Katia a fait exprès pour m’aider.
C’est vraiment quelqu’un de bien.

« Hey, je voulais te demander quelque chose. Le traitement magique dont tu t’es servi sur moi, c’est bien la version normale, n’est ce pas ? »

Me demande Katia.

« … Alors, l’exécution de Leston sera dans trois jours, hm ? »
« Oui. Fais en sorte que l’information ne parvienne pas aux oreilles de Shun-kun. »

Alors que j’étais sur le point de répondre j’ai senti une conversation par télépathie.
Je cours en dehors de ma chambre rapidement.

« Sensei ! Est-ce que c’est vrai que Leston-niisama va être exécuté ?! »
« Shun-kun ?! Comment, ah, tu t’es servi de télépathie. »
« Cela n’a pas d’importance. Est-ce que c’est vrai ?! »
« Shun, calme toi. C’est vrai. »
« Dans ce cas je dois le sauver ! »
« C’est un piège »
« Eh ? »
« C’est clairement un piège. Tu veux quand même y aller ? »
« Oui. Nii-sama s’est sacrifié pour nous donner du temps. C’est donc à moi de le sauver à présent. »

Hyrinth-san soupire.

« Même si Leston ne le souhaite pas. »
« Oui. J’irai quand même. »
« Tu ne dois pas y aller. »
« Sensei. Même si ça vient de vous je ne vous écouterai pas cette fois. »
« C’est inutile. »
« Malgré tout j’irai. »
« Je te dis que ça ne sert à rien ! »

Sensei active sa magie d’emprisonnement.
C’est une magie qui empêche le corps de quelqu’un de bouger en se servant du vent.
Cependant une magie de ce niveau ne marchera pas contre moi.
Je brise son sort d’un simple mouvement de mon bras.

« Quoi.. ?! »
« Sensei, c’est inutile. Même si vous essayez de m’arrêter j’irai quand même. »
« Tu ne dois pas y aller ! Si tu le fais, tu seras tué ! »
« Sensei. Vous devriez avoir compris à l’instant, mais je suis devenu bien plus fort qu’avant. C’est pour ça que je ne me ferai pas tuer aussi facilement. »
« Ce n’est pas ça : Ce genre de choses ne servent à rien ! Pour un administrateur ce n’est rien !… Ah. »

Le visage de Sensei semble tordu en un gigantesque « oops ».

« Sensei, qu’est ce qu’un Administrateur ? »

Katia pose la question sèchement.

« Est-ce que c’est pour ça que Sensei se déplace dans l’ombre et discrètement depuis le début ? »
« Je ne peux rien dire. »
« Sensei, Est-ce que vous pensez vraiment que ce genre d’explication va suffir ? Si vous ne voulez rien dire alors vous n’avez aucun droit de retenir Shun. »
« Gu ! »
« Je vais le dire clairement. Sensei, on ne peut pas vous faire confiance. Jusqu’à présent trop de décisions ont été prises par vous sans explication et de façon suspicieuse. Même si Shun vous fait confiance, ce n’est pas mon cas. Si vous vous mettez sur le chemin de Shun sans explication alors je deviendrai votre ennemie. »
« Non.. »
« Katia, calme toi. Sensei aussi. »

Je calme Katia qui s’énerve et essaye de remonter le moral de Sensei qui semble perdue.

« Sensei, je ne pense pas devenir un ennemi. Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de choses que j’aimerais entendre de votre bouche. Si c’est possible dites nous. »

Je la persuade le plus gentiment possible.
De l’intérieur Sensei est encore une jeune fille.
Les Elfes ont une croissance lente, donc même si nous avons le même âge, en rajoutant sa vie précédente, elle est bien plus vielle.
Mais actuellement, Sensei a l’apparence d’une fille sur le point de pleurer.

Silence.
Personne ne parle pendant quelques instants.
Katia la fixe du regard.
Hyrinth-san se contente d’observer silencieusement.

« Je comprends je vais tout vous raconter. »

Une réponse qu’elle donne après quelques instants de réflexion.

« Tout d’abord, Hyrinth-san, nous sommes tous les trois morts dans un autre monde et nous avons été réincarnés dans celui-ci. »
« Quoi ? »
« S’il te plait, garde ça en tête. Ce que je vais dire à présent ne doit pas être annoncé aux autres. »

Hyrinth-san nous dévisage un par un.
Je n‘aurais pas cru qu’elle commencerait par là.

« La première chose que j’ai faite après m’être réincarnée dans ce monde fut d’apprendre la langue. Une fois que je l’ai comprise suffisamment, j’ai acquis télépathie grâce à mes points de compétences. J’ai ensuite essayé d’avoir une conversation avec le chef des Elfes Potimas. Il a décidé d’aider dans la recherche des autres étudiants après avoir entendu mon histoire. Pendant que je grandissais, un nombre considérable d’étudiants furent trouvés et mis en sécurité dans le village des elfes. Après avoir grandi suffisamment pour pouvoir bouger j’ai décidé de rejoindre la recherche. J’ai été trop lente pour quatre d’entre eux. Ensuite il y a ceux qui étaient nés dans des familles puissantes et il y avait un enfant avec lequel je ne pouvais pas établir de contact facilement. Je parle de toi Shun, ainsi que Katia et Yuugo. Bien que Yuro soit une orpheline quand je l’ai trouvée elle était déjà une candidate au rôle de Saint et donc protégée par l’église. Je voulais vraiment vous mettre en sécurité chez les elfes, mais je ne pouvais pas le faire à cause des problèmes politiques que ça aurait engendré. La raison pour laquelle je voulais faire ça était pour m’assurer que vous soyez le moins possible inclut dans le système de ce monde. Vous ne trouvez pas étrange que dans ce monde il existe des compétences, des statuts et des niveaux ? Puisque Hyrinth-san est né dans ce monde, il ne peut pas en douter, mais dans notre monde tout cela n’existe pas. Ils sont uniquement présents dans les jeux. L’existence de ses choses dans notre monde est impossible. Ce monde-ci est un jeu. Les gens que j’appelle des administrateurs, ils font se battre les humains et les démons en leur donnant de la force. Ils améliorent les statuts, les compétences et les niveaux et ensuite ils obtiennent la force des âmes des morts. C’est comme ça que marche ce monde. Le Héros ainsi que le roi Démon ne sont rien d’autre que des pièces que les administrateurs ont créé pour être sûrs qu’ils se battent. C’est pareil pour l’église. La croyance comme quoi il faut améliorer son niveau pour entendre la voix de Dieu a été inventée par les administrateurs. La rébellion d’il y a quelques jours implique l’église ce qui veut dire que l’église est gérée par un Administrateur. Yuugo pense qu’il se sert de l’église, mais je pense que c’est l’inverse. L’exécution de Leston a été révélée par Yuugo. Je n’ai aucun doute que c’est un Administrateur qui a préparé tout ça en visant directement Shun-kun qui est plus fort que tous les autres habitants de ce monde. C’est pour cela que Shun-kun ne doit pas y aller. Sensei ne souhaite pas que ses étudiants meurent pour les Administrateurs. Donc, n’y allez pas. S’il vous plait. »

Tout le monde resta silencieux.
Celui qui ouvra la bouche le premier fut Hyrinth-san.

« D’après vous, le Héros, Julius, est mort inutilement à cause d’un Administrateur. »
« Oui. Nous Elfes, afin de mettre fin à ce stupide combat, nous avons cherché à réconcilier les deux races afin d’arrêter la guerre. L’ancien Héros ainsi que l’ancien Roi Démon ont accepté et fait la paix. Nous Elfes avons préparé un moyen d’affronter les administrateurs en secret. L’ancien Héros ainsi que l’ancien Roi Démon étaient capables de se servir de la très rare magie des dimensions. En se servant de ce pouvoir, ils ont ouvert une brèche afin d’aller attaquer les Administrateurs. Cependant ils ont échoué et la brèche a été connectée à notre monde. Nous sommes morts à cause de l’explosion accidentelle de cette magie.. »
« Quoi !? Impossible !! »
« Je ne sais pas à quel point les administrateurs sont liés à cet incident. Mais nous qui sommes morts avons fini attirés dans le système et avons fini dans ce monde. C’est pour ça que nous avons des compétences dès la naissance ce qui devrait être impossible, c’est parce que nous venons d’un autre monde et quand nous sommes morts, le pouvoir de nos âmes n’a pas été récolté par les Administrateurs. »
« Alors nous sommes morts à cause du Héros et du Roi Démon ? »
« C’est une des conséquences de ce que font les administrateurs. Ce sont eux qui ont créé ce monde et qui nous ont transformé en nourriture. »
« Et pour quel raison est ce que Sensei a fait en sorte que nous ne voyons pas les autres élèves ? »
« Les autres étudiants vont vivre dans ce monde sans obtenir de compétence et cela autant que possible. Ainsi ils ne seront pas des cibles pour les Administrateurs. Mais vous êtes tous devenus forts. Le village des Elfes est complètement isolé du reste du monde et il est protégé par une puissante barrière que même un Roi ne pourrait attaquer sans danger. Cependant si je vous y amène vous qui êtes sans doute des cibles pour les administrateurs ils pourraient s’en prendre à eux. C’est ça qui me dérange. »
« Un Roi ? »
« Le Roi est une existence qui est censée être à la botte des administrateurs et qui fait le sale travail pour eux. Du coup, un peu de pouvoir du système est utilisable par eux. Quelqu’un qui devient un roi le fait en obtenant des compétences particulières. C’est mon cas et je suis devenue un Roi. Cependant je n’ai jamais été atteinte par l’influence des administrateurs. »
« Et pour quel raison Sensei n’a rien dit et a continué à faire des choses dans l’ombre ? »
« Je voulais à tout prix éviter la guerre entre les Hommes et les Démons. C’est une étape nécessaire afin de les vaincre. »
« Peut-on vraiment les battre ? »
« Je ne sais pas. Pour commencer, c’est déjà difficile de savoir où se trouvent les Administrateurs. »

Sensei se tourne vers moi une fois de plus.
« Shun-kun, je comprends tes sentiments et que tu veuilles sauver Leston-kun. Mais n’y va pas. Si tu y vas, tu n’en sortiras pas vivant.

Son regard sincèrement inquiet reste fixé sur moi, je…

(Correction Kasaya)

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant