L’équipe d’investigation de l’anomalie du Grand Labyrinthe d’Elro 2

Huit jours après avoir pénétré dans le Grand Labyrinthe.
La zone où l’anomalie se trouve est proche.

D’ailleurs les Chevaliers dont je n’attendais pas grand-chose ont fini par se rendre utile quand il s’agit de se battre, c’est juste qu’ils ne savent pas se servir de leur tête.
D’abord, j’ai cru que j’étais obligé de m’occuper d’un groupe de nobles inexpérimentés, mais en vérité il est composé de chevaliers qui sont des seconds et premiers fils de grande famille.
Comme on peut s’y attendre d’un pays puissant comme l’empire Rengzant.
Ce n’est pas juste une équipe de nobles faite pour décorer.

« Certainement nous sommes un groupe composé de nobles, mais nous avons fait le même entraînement et avons la même expérience au combat que les autres groupes. Cette unité est composée d’individus ne pouvant succéder aux titres familiaux. Nous avons tous besoin d’exploits pour obtenir nos propres titres. »

C’est ce qu’ils m’ont dit.
Même s’ils ont toujours l’arrogance d’anciens nobles, ils ont l’air d’avoir fait leurs preuves dans beaucoup de combats donc ils peuvent mener cette mission à bien.
Comme preuve, ils n’ont pas écouté mes instructions avant d’y entrer, mais une fois à l’intérieur et après avoir vu à quel point survivre dans un environnement pareil s’avère difficile, ils se sont excusés et ont commencé à suivre mes conseils.

« Pour être honnête, j’ai sous estimé le Grand Labyrinthe. Nous, en tant qu’anciens nobles manquons de bon sens. Ce serait une bonne chose qu’il y ait des cours d’éducation basique à partir de maintenant. »

(note : le bon sens ici défini plus les connaissances populaires et les connaissances des nobles. Pareil pour éducation basique. Ils sont plutôt humbles et reconnaissent qu’il y a une différence. )

Le capitaine des Chevaliers semble être quelqu’un de compétent.

Même si je ne m’attendais pas à ce qu’il soit utile, je ressens quand même une sensation déplaisante.
Même si je suis sûr que nous n’avons pas encore atteint la zone dont le rapport parle, le nombre de monstres est plus important qu’à l’accoutumée.
Nous n’avons pas encore eu de morts, mais certains sont blessés.
Ce n’est pas un souci, puisque nous avons quelqu’un qui a des compétences de soin, mais ce qui m’inquiète, c’est que dans le Grand Labyrinthe, tout peut arriver.
Nous avons apporté un grand nombre d’antidote et certains chevaliers ont fini par obtenir « Résistance au poison » à force de se battre.
Je ne pense pas que la situation soit à considérer comme dangereuse, mais j’ai toujours un mauvais pressentiment.

Est-ce qu’il y a une reine dans les parages ?
Ce n’est pas impossible.
La chasse à la Taratect est devenu populaire de l’autre côté ce qui veut dire qu’une reine a pondu des œufs. En d’autres mots, ils viennent de la couche supérieure.

La Reine Taratect est une calamité au dessus du rang S.
Il n’y en a qu’une qui soit morte tuée par Héros-sama accompagnée d’une grande armée et cela en échange de leur vie dans les textes anciens.
Et l’une d’entre elle se trouve dans le Grand Labyrinthe.

Normalement, elle devrait être dans la couche en dessous, mais quand elle pond des œufs elle remonte dans la couche supérieure. Même si elle est censée redescendre immédiatement, je ne peux pas en être sûr puisqu’elle reste parfois dans la couche supérieure.
Je ne pense pas qu’elle soit là, mais si c’est le cas, peu importe le nombre de gens qui seront avec nous, ça ne suffira jamais.
Je pense que nous devrions juste éviter les grands passages où la Reine serait susceptible de traverser.

La deuxième chose à laquelle je pense est que cette zone est très proche d’une entrée vers la couche centrale.
Si j’y pense de façon rationnelle, c’est sans doute qu’un puissant monstre venant de la couche centrale s’est mis à chasser les monstres qui vivent dans le coin.
Mais est ce qu’il y a vraiment un monstre suffisamment puissant dans la couche centrale pour les faire fuir comme ça ?

La couche centrale est un enfer de feu où la lave coule à flot.
C’est un domaine qu’aucun humain n’a jamais traversé entièrement.
Cependant, les monstres qui s’y trouvent ne devraient pas avoir un niveau très différent de ceux de la couche supérieure.
C’est ce qu’ont raconté les aventuriers qui s’y sont rendus et en sont revenus vivants.
Ces aventuriers ont amélioré la compétence « Résistance au feu » pendant de nombreuses années et avec un équipement résistant au feu y sont entrés.
Ils ont fini par revenir puisqu’ils n’avaient plus de nourriture et que la couche est très grande.
Cependant se sont les premiers aventuriers à être revenus vivants de cette couche.

Il parait que le Grand Labyrinthe est composé d’une couche supérieure, centrale et inférieure. De nombreux trous dans la couche supérieure conduisent directement à la couche inférieure.
Bien que de nombreux aventuriers ont tenté de descendre dans un des trous, la plupart n’en sont pas revenus.
Ceux qui en sont revenus, ont parlé d’une quantité impressionnante de monstres au dessus du rang C là bas.
La rumeur dit que c’est là que la Reine vit. Et même si ce n’est qu’une rumeur, on raconte qu’il y a encore une autre couche en dessous que l’on nommerait la couche finale.
Mais personne ne peut prouver son existence sans y aller directement.

En tout cas, l’anomalie vient peut-être d’un monstre ayant traversé la couche centrale mais venant de la couche inférieure. J’ai des idées tellement horribles maintenant que j’y pense.

« Aujourd’hui nous devrions nous reposer ici, qu’en pensez vous ? »
« Ah, je pense que c’est un bon choix. A l’extérieur il fait nuit. »
« Le temps dans le labyrinthe est difficile à évaluer. Comment faites vous pour savoir ? »
« Et bien, à force d’entrer et de sortir du labyrinthe pendant de longues périodes quand vous êtes enfant, vous finissez par vous habituer à ça. Tous les Guides sont comme ça. »
« Je vois. Les guides sont vraiment plus impressionnants que je ne l’aurais cru. »
« Je ne dirais pas ça. Quand on parle de capacité au combat, les chevaliers sont bien supérieurs. Pour faire court, à chacun son rôle. Celui des Guides est de sortir du labyrinthe tandis que les chevaliers sont spécialisés dans le combat. C’est ainsi. »
« Je vois. D’ailleurs, je sais que c’est peut-être grossier de demander, mais combien avez-vous de compétences ? »
« Huh ? Compétences eh ?
« Excusez moi. Je suis juste curieux. Vous n’êtes pas obligé de me le dire si vous ne voulez pas. Je m’excuse si je vous ai offensé. »
« Ah, non. Ce n’est pas ça. Pour les gens comme nous, c’est rare d’être analysé. La dernière fois que j’en ai eu l’occasion remonte à longtemps donc je ne me rappelle plus le genre ni la quantité. »
« Les compétences sont notre moyen de survie, n’est-ce pas mieux de connaître les vôtres ? »
« Bon, je me rappelle que j’avais « Vision Nocturne » et « Perception du Danger » qui avait atteint le niveau 10, mais j’ai oublié les autres. »

Je ris joyeusement et le capitaine me regarde avec un air surpris.
Bon, je n’ai menti qu’à moitié.
Même si je ne connais pas toutes mes compétences, je m’en souviens dans les grandes lignes.
Cependant je n’ai pas besoin de les dire ouvertement à quelqu’un d’autre.
C’est mon moyen de survie, pas vrai ?

(Il faut vraiment que j’arrête de faire les traductions tard/tôt. Aller, bonne nuit/journée !)

 

(Correction Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant