Premiers pas dans l’arène

Un frisson d’excitation lui parcourt le corps tandis que plusieurs sentiments se mélangent dans sa tête. Elle repasse dans sa tête tous les boosts qu’elle doit activer avant de rentrer. Elle fait quelques moulinets avec son épée et frappe son bouclier du plat de la lame. Le bruit la calme quelques instants. Emy se concentre ensuite sur la suite logique des choses. Quand les portes s’ouvriront elle foncera vers la droite pour que son bouclier la protège des projectiles pouvant venir du centre de l’arène. Elle a eu le temps de faire des recherches sur les Paladins présents et elle sait que l’un d’entre eux en particulier est spécialisé dans le maniement de l’arc. Pour les autres, elle devra se méfier, mais toute l’attention ne devrait pas être concentré sur elle.

Le speech est terminé à présent. Rien de très inspirant pour elle. Il ne lui reste qu’une minute avant que ça ne commence. Une à une elle lance les compétences actives. Le combat peut être rapide comme lent, tout va dépendre des autres. Enfin ce n’est pas le moment de se demander combien de temps ça va durer.

Boost d’agilité.
Boost de dextérité.
Boost de vitesse.
Boost de sang.
Boost de force.
Boost de fureur.
Boost de force.
Boost de mortalité.
Boost de précision.
Boost de vitalité.
Boost supérieur de vitalité.
Arme vampire.
Bouclier inébranlable.

Pas besoin de toutes les activer pour l’instant. Elle lancera par exemple la frénésie si jamais elle a besoin d’un petit coup de fouet pendant un combat, mais pas tout de suite. Quelqu’un qui révèle toutes ses cartes dès le début ne mérite pas de gagner.
Elle reste alors figée pendant quelques instants, prête à partir d’un bon en avant.

Dans les gradins il n’y a pas un bruit. Les yeux sont rivés sur les portes en bois placée à même distance les unes des autres dans les murs de l’arène. Soudainement elles s’ouvrent toutes d’un seul coup.

Emy se jette en avant et fonce sur sa droite directement. Les hostilités commencent déjà sous une volée de flèches, mais si ce n’était que ça… Un boulet de canon vole au centre de l’arène et va s’écraser contre un mur en explosant en shrapnel. Un à un les paladins se jettent en avant et les premiers combats commencent.

Le premier Paladin face à elle rentre dans l’arène en passant la porte en marchant tranquillement. Il brandit une lance qui a l’air de lui servir de canne et frotte sa barbe grisonnante. Autour de lui et sur un sifflement de sa part, entrent à leur tour dans l’arène une dizaine de golems gigantesques faits de pierre qui foncent en arc de cercle se placer autour de lui. D’un bond Emy casse la distance la séparant de l’homme et découpe en deux un golem trop lent pour réagir. Les golems se déplacent alors pour protéger leur maître qui continue de siffloter en agitant sa lance et en regardant Emy du coin de l’œil.
La lame d’Emy continue de découper les golems alors qu’elle cherche une brèche pour passer et attaquer directement le vieil homme, malgré les boosts et le fait qu’elle tranche dans les golems comme dans du beurre le nombre ne diminue pas et elle se rend compte que d’autres golems continuent d’entrer dans l’arène et que petit à petit elle se retrouve encerclée.

Le vieillard protégé par ses golems ricane quelques instants en voyants Emy détruire un à un sa petite armée. Soudainement tous les golems se jettent sur elle non pas pour l’attaquer, mais pour l’immobiliser.
Il claque ensuite des doigts et les golems à proximité d’elle explosent, comme si des bombes avaient été placées à l’intérieur d’eux. Un nuage de fumée et de poussière recouvre alors la vision du Paladin qui continue d’ordonner aux golems de se répandre dans l’arène puisqu’il en a terminé avec elle.

D’un coup de bouclier Emy brise alors un golem en face d’elle qui fait partie du cercle défensif le plus proche du vieil homme. Avec un sourire dément et les yeux injectés de sang elle s’avance dans sa direction en se servant de ses boosts pour avancer plus rapidement. L’explosion a fait des dégâts, mais rien que son armure ne puisse pas supporter avec la compétence Forteresse. Le vieil homme brandit sa lance dans la direction d’Emy pour se défendre, mais en se servant de son agilité elle passe outre son arme et le découpe en deux sans difficulté.
Le vieil homme a beau être un paladin son niveau physique n’est pas comparable au sien et c’est sans doute pour ça qu’il se repose sur ses golems pour faire le plus gros du travail. Son corps touche alors le sol et disparaît dans un nuage de fumée noire comme s’il n’avait jamais été là. Les autres golems autour d’elle tombent au sol en se brisant comme de vulgaires statues.

Un autre tir de canon est tiré depuis l’autre côté de l’arène tandis que retentit un rire gras venant d’un barbu au ventre lourd et armé d’un marteau de guerre et d’une sorte de canon installé à côté de lui. Emy esquive le tir d’un mouvement de la tête et le boulet s’enfonce à l’intérieur de l’entrée du vieillard où il se perd dans un grand fracas. Pendant un instant elle souhaite foncer en avant vers lui après qu’il l’ait provoquée, mais c’est sa frénésie qui parle et qu’elle a activée pendant l’explosion. Elle reprend le contrôle d’un souffle et continue sa route en longeant l’arène vers la droite. Derrière elle, il n’y a personne qui la poursuit. Au centre de l’arène semblent se battre les plus idiots qui font une cible facile pour l’archer qui est encore loin d’elle de l’autre côté de l’arène. Au total il y environ trente cinq personnes qui se battent et le chiffre diminue petit à petit.

Elle fonce vers l’avant et sa prochaine cible, quand soudain la terre se met à trembler de plus en plus fort. En face d’elle, un homme vêtu d’une cotte de maille recouvrant le haut de son corps et de son crâne a le poing enfoncé dans le sol jusqu’au coude. Pour Emy ça ne change rien ; elle se sert de forteresse pour reprendre son équilibre et fonce vers l’avant. Les tremblements sont cependant de plus en plus forts. Elle sait que cet homme est un « Constructeur », mais elle n’en avait jamais rencontré auparavant. Elle s’arrête quelques instants en plantant son épée dans le sol alors que l’arène est secouée dans tous les sens et que même Forteresse semble impuissante à nullifier totalement.
Au centre de l’arène le sol se fissure à plusieurs endroits puis soudainement le sol explose sous les pieds des autres combattants en grande gerbe de terre comme si un géant là-dessous avait décidé de frapper la terre de l’intérieur en répandant son contenu dans les airs. Les quelques paladins qui n’ont pas eu le temps de réagir sont en train de tomber un à un en direction du sol après avoir été projetés violemment dans les airs. Un nuage de poussière se répand sur l’arène et cache quelques instants la vue d’Emy qui se concentre sur ses autres sens pour être certaine de ne pas se faire attaquer par surprise.

L’explosion est telle que même si l’arène est très grande, la moitié de la surface plane est maintenant découpée par de larges fissures et au centre les plus gros morceaux de terre forment un pic qui change totalement le relief de l’arène.
Les paladins qui viennent de retomber au sol disparaissent alors dans un nuage de fumée ou se font achever par ceux qui ont pu se mettre en sécurité.

Emy, après avoir esquivé les plus gros morceaux de terre tombant comme autant de projectiles autour d’elle, fonce en direction de cet homme qui retire son poing du sol et qui se jette ensuite dans sa direction en brandissant une sorte de poing américain recouvrant entièrement sa main comme un gantelet tandis que de l’autre il attrape une hache pendue dans son dos. Il frappe ensuite le vide du poing et l’air comme répondant à son geste se dirige d’un seul coup comme une balle vers Emy qui se protège derrière son bouclier avant de charger à nouveau. L’homme continue à l’attaquer encore et encore avec tout ce qu’il peut : l’air qu’il pressurise en quelques instants, le sable de l’arène qu’il projette en vague et qui griffe la peau d’Emy, ou encore en se servant de larges morceaux de pierre ou de terre qu’il lance sur elle. Cependant, Emy derrière son bouclier ne cède pas et avance encore. L’homme commence alors à se servir de ses pieds pour frapper l’air et s’envole à une dizaine de mètres de hauteur du sol pour conserver de la distance entre lui et elle.
De ce côté-là Emy ne peut rien faire pour l’attraper. Elle plante alors son épée dans le sol et attrape un javelot dans son inventaire qu’elle jette dans sa direction. Malgré son contrôle de l’air l’homme se fait transpercer au niveau du ventre sans pouvoir rien faire et après être tombé par terre il disparaît.
Sa côte de maille ne fut pas suffisante pour bloquer l’arme, mais après avoir utilisé une technique pareille pour changer le relief de l’arène à ce point, n’importe qui aurait du mal à continuer le combat à cause de la fatigue. Emy retourne alors chercher son javelot au sol et une sorte de brume rouge sort de l’arme et entre en elle. L’effet Vampirique qu’elle a ajouté à son arme lui donne un second souffle et commence à guérir les écorchures sur son corps en quelques secondes.

Emy reprend ensuite son épée et avance. Elle jette vaguement un œil vers l’intérieur de l’arène, mais à cause de l’explosion de terre, sa vue est bloquée. Cependant en haut du plus haut point du pic de terre, elle peut voir la silhouette de l’Archer qu’elle avait remarqué un peu plus tôt et qui semble tirer depuis son perchoir sur des cibles faciles, il ne regarde pas dans sa direction pour l’instant et c’est tout ce qui l’intéresse.

Soudainement en face d’elle se précipite une Bretteuse qui la pointe de son sabre. Elle bloque rapidement le coup qui était dirigé vers son œil gauche, sans doute pour lui transpercer la tête. Emy continue de bloquer avec son épée les assauts de son nouvel adversaire, mais petit à petit elle recule. La Bretteuse est plus rapide qu’elle et semble jouer avec sa perception pour mieux pouvoir passer ses défenses. La Bretteuse l’érafle encore et encore, sans doute dans le but de l’affaiblir suffisamment pour pouvoir l’achever ensuite.

C’est alors qu’Emy utilise son Cri de Guerre et fait reculer son adversaire de quelques mètres grâce à la force de la compétence. Celle-ci dévisage Emy quelques instants et décide de fuir le combat. Emy ne cherche pas à la rattraper puisqu’il reste encore suffisamment de monde à affronter avant que s’achève le combat. Le cri de guerre est censé intimider un adversaire et donne le temps d’attaquer, mais pas de pousser à fuir comme ça. La Bretteuse doit sans doute choisir ses combats avec attention pour être certaine de gagner.
Emy la regarde disparaître derrière un rocher gigantesque et bloque du bouclier une flèche venant du centre de l’arène. Celle-ci le transperce et s’arrête à quelques centimètres de son visage. Elle casse la flèche d’un mouvement de son épée et décide de changer d’arme. Elle sort une claymore de son inventaire et y range son bouclier ainsi que son épée.

Elle reprend son souffle rapidement en grande inspiration et en serrant le manche de l’arme des deux mains, elle regarde qui sera sa prochaine cible.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant