L’entrainement qui assassine 2

La journée se passa de la même façon que la précédente. Nerys répéta les mêmes exercices avec moi du début jusqu’au milieu de l’après midi où je suis sorti pour voler avec Maliel comme je l’avais fait la veille. C’est aussi un moyen pour moi de faire une pause et Nerys y consentit puisque c’était pour aller chercher des pièces en équipe avec quelqu’un. Elle ne semblait pas s’en réjouir, mais vu mon état elle ne s’opposa pas à une pause qui sert aussi d’entraînement.

J’ai presque envie de fuir honnêtement, mais je ne le ferai pas. Je ne me suis pas laissé le choix en parlant d’une semaine complète pour prouver ma motivation et même si Nerys ne dit rien, je sais que chaque exercice que je réussi au moins à peu près correctement et une preuve que j’ai ma place chez les assassins.
Je dois vraiment être complètement fou maintenant que j’y pense. J’ai eu beaucoup de mal à dormir et j’ai déjà fait une journée de ce régime. Physiquement la potion de vitalité m’aide à tenir et les baumes me permettent de rester efficace même en cas de blessure, mais moralement… Je ne vois pas la lumière du jour dans la zone, je me fais battre sans pitié par Nerys, maltraiter, tirer dessus, j’escalade des monuments gigantesques sans protection et sans jamais avoir fait d’escalade de ma vie. En gros, ça finit par être éprouvant de tout le temps avoir l’impression de risquer ma vie au point que je ne sais plus si je prends un risque ou non. Chaque instant est dédié à faire de moi quelque chose de plus efficace et de plus mortel, enfin j’imagine. Nerys ne s’exprime pas trop à part pour me dire ce que je dois faire et me fixer avec ses yeux rouges… pour s’énerver contre moi et me tirer dessus.

Le vol avec Maliel se passa bien. Ce fut plus discret qu’hier et ça ressembla sans doute plus à une marche dans les rues qu’à du vol. Même si Maliel ne s’approcha pas trop de moi de peur que je gaffe, j’ai pu discuter avec elle de certaines choses. Pourquoi voleuse, pourquoi la tour ? Elle avait toujours la même réponse, « ferme la », mais au moins je meublait la marche et c’est vrai que j’avais besoin d’un peu de vie sociale après avoir passé du temps avec Nerys comme ça et tant que la question n’était pas personnelle et qu’elle pouvait répondre par oui ou par non elle le faisait. J’aurais préféré voir ou parler avec Cyrus et Emy, mais tant que l’un ne se montre pas c’est impossible de voir la deuxième sans retourner au Prophétie. La chasse fut moins fructueuse de mon côté que la veille avec un total de deux pièces. Bien sûr Maliel en récupéra plus que ça, mais elle m’en laissa encore une en soupirant.

Je suis plutôt étonné de voir qu’autant de gens puissent avoir des pièces, mais ça leur permet sans doute de s’entraîner eux aussi à ne pas se faire voler avant de rentrer dans la tour. J’imagine cependant qu’il doit y avoir un autre intérêt quelque part pour eux d’en avoir une dans le quartier des voleurs que cette raison là et je poserai la question à Cyrus pour savoir.

Après avoir laissé Maliel devant la tour des Assassins, je lui dis à demain et elle part en râlant et en traînant les pieds en disant que ce n’est pas assez et que je dois vite m’améliorer. Je ne sais pas ce qui l’embête vraiment, ne pas avoir beaucoup de pièces ou simplement que je ne sois pas suffisamment compétent.
Les pièces servent à rentrer dans la tour des voleurs d’accord, mais si je me souviens bien Cyrus m’avait parlé d’en avoir le plus possible ? Il faudrait que je demande plus de détails à lui ou Nerys à ce sujet.

Je retourne dans l’aile des assassins et passe à nouveau devant la femme à l’accueil. J’évite de la regarder même si je peux sentir son regard sur moi. J’aimerais vraiment savoir qui elle est, mais je ne pense pas pouvoir lui poser directement la question et Nerys n’aime pas spécialement parler, donc ça s’annonce compliqué.
Je passe la porte de la zone d’entraînement et Nerys m’y attend pour la suite de mon entraînement. Je dois apparemment me mettre à courir comme hier.

*

Ainsi s’écoula la semaine, jour après jour et entraînement après entraînement. Mes vêtements ont fini par tomber en lambeau au point que je demande à Cyrus de m’en apporter des nouveaux. Il me donna des nouvelles brièvement des autres lors d’une de mes pauses avant que je ne retrouve Maliel.

Emy de son côté avait passé son examen final de Paladin.

« J’y étais et Seth a voulu venir voir ça avec moi. L’examen final est ouvert à tout le monde et a lieu dans l’arène. Les candidats doivent s’affronter les uns les autres pour la première place. Puisque c’est un spectacle très impressionnant il y avait beaucoup de monde et ce n’est pas souvent que l’arène centrale est aussi bondée. Enfin passons. Il y avait des dizaines de candidats de présent et Emy a du les affronter. C’est une sorte de mêlée générale pour voir à quel point tu es capable de t’en sortir en combat réel. Le but est simplement de soumettre un adversaire et si ce n’est pas possible, de lui infliger une blessure mortelle. Bien sûr les grimpeurs ont plutôt tendance à choisir la deuxième option..

Cyrus me raconta le combat en détail avant de me parler des autres, Seth de son côté ne pense pas qu’être Druide soit suffisant surtout s’il souhaite défendre sa sœur et semble vouloir changer de classe, pour le moment il semble ne pas réussir à se décider et Cyrus passe son temps à l’amener à différents endroits pour qu’il voit par lui-même. Le souci est qu’après avoir vécu aussi longtemps en zone de guerre il semble avoir une aversion pour le sang et les armes globalement, ce qui le met dans une situation ou il cherche une classe lui permettant de se battre, mais pas de blesser.
Il me parla après de la sœur de Seth qui elle semblait plus qu’à l’aise avec l’idée d’être devenue une grimpeuse. Ses cours d’oracle semblent commencer à porter leurs fruits tandis qu’elle semble bien partie pour devenir un prêtre de haut niveau d’après Falco qui l’aide le soir à s’entraîner.
En somme tout le monde va bien et je me sens moins mal de ne pas être rentré de la semaine.

Nerys de son côté semble être de plus en plus difficile avec moi lors des exercices, mais j’ai l’impression qu’à chaque jour qui passe elle, sans le montrer, s’attache un peu plus à moi. C’est très léger et je me trompe peut-être, mais il y a plus de conseils et moins de menaces de mort alors soit je m’améliore, soit je l’exaspère au point qu’elle me donne plus d’aide.
A force de répéter les mêmes exercices il finit par y avoir du progrès, Je suis passé au niveau intermédiaire sur son dallage mouvant et même si je ne réussis pas encore trop bien à finir les parcours sans me jeter hors de là, de peur de tomber dans la fosse à charbon. J’ai commencé à vraiment apprendre à me servir de mes stylets à partir du moment où Nerys se mit à se servir d’une épée pour m’affronter. En tout cas le fait d’avoir passé la semaine entière dans la zone fut plus qu’éprouvant pour moi.
Du côté de Juliette et de Micha, elles avaient toutes les deux moins à penser que moi et m’ont plus servi de paire d’yeux pour esquiver les carreaux d’arbalète. Je regrette un peu de ne pas avoir trouvé autre chose à leur faire faire comme activité pour qu’elles puissent se rendre utiles et de ne pas avoir réussi à améliorer le niveau du lien. En tout cas je n’ai plus de problème avec le fait d’avoir deux animaux en même temps qui me donnent des informations et Fae sera contente du progrès.
Nerys ne parla pas beaucoup le soir du dernier jour au moment de mon départ. Après avoir passé la semaine à me torturer, elle s’acharna encore plus lors des derniers exercices. Tacitement, peut-être qu’elle a fini par m’accepter comme élève puisque j’ai continué à m’entraîner pratiquement sans broncher.

« Tu t’en es bien sorti cette semaine. Bien sûr tu es loin d’en avoir fini et je me réserve toujours le droit de te virer quand je veux. »

Les premiers mots signifient beaucoup venant d’elle qui ne m’a pas complimenté une seule fois. Après avoir fait un signe de tête à Nerys pour acquiescer, je quitte la zone et passe devant le bureau de la femme aux yeux rouges et lui fais un signe d’au revoir de la tête pendant qu’elle écrivait avant de passer la porte. En sortant de la tour, Cyrus m’attendait et me raccompagna au Prophétie. Une semaine s’achève et une autre commence dans peu de temps.

« J’ai dit à Emy que tu sortais ce soir et elle t’attend avec quelques bouteilles. »

Je souris en entendant ça, ma deuxième semaine s’achève dans la tour et elle a filé entre mes doigts à un rythme fou. Même si la semaine était longue je sais que j’en suis ressorti plus fort. Un peu plus grimpeur que je ne l’étais en commençant. Je caresse la tête de Micha puis celle de Juliette. L’une est contente et l’autre me dit d’arrêter de faire ça au risque de me faire mordre la prochaine fois. Elles aussi vont devoir devenir fortes, la tour m’attend après tout.

(Prochain chapitre : Le Test des Paladins)

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant