Chap 47

Comment ne pas protester.

Je décide de m’asseoir par terre devant Nerys en soupirant et en me frottant la tête.
Pendant plusieurs minutes, rien ne se passe et Nerys se contente de m’observer dans l’obscurité comme si de rien n’était et moi je me contente de caresser Juliette. La texture est vraiment très particulière je dois dire. Ça ressemble à une sorte de cuir chaud et à la fois caoutchouteux. Juliette n’apprécie pas trop d’après ce qu’elle me dit à travers le lien, mais j’avais envie de l’embêter et lui fais savoir. En l’apprenant à travers le lien elle se contente de m’ignorer comme si j’étais un gamin qui joue. Elle a vraiment un caractère très particulier et par moment elle est aussi sérieuse que sa tête l’indique, ce qui est un peu paradoxal vu qu’elle adore jouer.

Micha dans sa poche en cuir semble un peu jalouse, mais je ne compte pas la délaisser pour autant. Juliette vient d’arriver et je ne fais que raffermir notre relation et en voir les limites de ce qu’elle me permet. Je sais que ce n’est pas le cas de Micha et qu’elle a toute ma confiance. Elle a déjà montré ce dont elle était capable avant et n’a rien à prouver. Je place quelques croquettes à l’intérieur de la poche en cuir pour la laisser grignoter.

« Des questions ? »

Nerys semble s’impatienter un peu en face de moi, enfin je crois. C’est difficile à dire à cause du masque et puisqu’elle ne bouge pas d’un centimètre. Je crois qu’elle attend un quelconque réaction de ma part et je n’ai pas envie de lui en donner une.
Pourquoi ? Parce que je ne compte pas me faire traiter comme un esclave par elle, voilà pourquoi. C’est bien beau de menacer les gens dès le départ, mais ça me fatigue comme manière d’enseigner. Moi je suis prêt, je n’ai aucun doute sur ce que je fais ici. Pour ce qui est du professeur je ne l’ai pas choisi et elle ne m’a pas choisi, mais commencer par des menaces est un gros signe d’insécurité de sa part. Je dois faire quoi pour la décevoir ? Ne rien faire pendant les entraînements ou encore venir ici ivre pour que l’entraînement soit plus facile ou alors ne venir qu’une fois par semaine m’entraîner ?

J’ai l’air de quoi pour me faire menacer comme ça ? Je vais certainement passer plusieurs mois à m’entraîner avant d’être prêt à faire quoi que ce soit. Bien sûr que je suis motivé pour ça, mais je n’ai pas besoin d’un professeur qui est prêt à me sortir de son cours à la moindre erreur. J’ai passé une épreuve qui était censée épurer l’entrée dans la classe des assassins. Si avec ça je n’ai pas le droit à un peu de respect alors que je n’ai aucun entraînement physique particulier et que je ne sais pas maîtriser mes armes… Passons.

  • Bon pour mettre les choses au point, je vais probablement vous décevoir à un moment où a un autre parce que je ne pourrais pas être aussi bon que je suis censé l’être et je préférerais ne pas être menacé directement de me faire renvoyer. Si vraiment être un professeur vous déplait à ce point autant le dire tout de suite et m’envoyer m’entraîner avec quelqu’un d’autre pour continuer vos tests et trouver la perle rare.
  • Point de vue intéressant s’il venait de quelqu’un de fort, mais toi tu es juste faible.
  • Ah. Dans ce cas comment un faible peut se retrouver ici aujourd’hui ? Je n’ai pas la prétention d’être un assassin, mais je me débrouille non ?
  • Tu te débrouilles, mais tu n’as pas encore gagné mon respect et si tu viens uniquement pour protester contre mes méthodes alors tu n’as rien à faire ici.
  • Je n’ai rien contre les méthodes, pour l’instant. Ce qui me dérange c’est que l’on attend beaucoup de moi alors que je ne connais même pas mes limites et que j’ai la menace du renvoi au dessus de la tête. Je n’ai pas besoin de ça pour me motiver, mais si je dois faire chaque exercice en considérant que c’est peut-être le dernier alors c’est une perte de temps. J’ai déjà montré que j’étais prêt à risquer ma vie non ? Si on échange les rôles et que vous apprenez que votre entraînement peut s’arrêter à tout instant sur un coup de tête de votre professeur vous écouteriez au pied et à la lettre chaque consigne ?
  • Je tenterais probablement de tuer le professeur pour voir s’il est digne de ce qu’il raconte.
  • Oui mais dans mon cas ce n’est pas possible, vous êtes un assassin et moi je n’ai aucune expérience du combat, ce serait inutile et stupide de ma part de tenter quelque chose comme ça.
  • Qu’est ce que tu proposes dans ce cas ?
  • Si je dois faire mes preuves pour m’entraîner, alors testez moi une dernière fois, mais si je réussis alors arrêtez de me menacer et prenez vos responsabilités en tant que professeur et apprenez moi à tuer sans tenter de m’intimider.
  • Très bien. Dans ce cas tu as deux heures pour essayer de me tuer, tu as le…
  • Non, non, non. Ce genre d’exercice ne sert à rien dans mon cas puisque je n’y arriverais pas de toute façon et ça revient à votre première proposition.
  • Qu’est ce que tu proposes dans ce cas ?
  • Vous ne pouvez pas me faire passer un entraînement physique sur la durée ou quelque chose qui puisse tester ma résolution ? Ca devrait suffire à prouver que je suis motivé non ?
  • …Laisse moi y réfléchir quelques minutes.

Nerys a l’air de n’avoir aucune sorte de pédagogie. Je suis quoi du coup ? Son premier élève ? C’est elle l’assassin alors si l’entraînement se résume à tenter de l’assassiner ça va vite être rébarbatif. Autant je suis prêt à accepter ce genre d’entraînement venant de Fae puisque c’est comme ça qu’elle a décidé d’enseigner dès le premier jour et vu que la classe de dresseur récompense l’apprentissage en solitaire, ça ne me dérange pas. Autant venant d’une classe qui va me demander de repousser mes limites physiques j’attends un peu plus comme exercice.

  • Très bien. Si je dois te mettre à l’épreuve une dernière fois pour te considérer comme mon élève et que tu aies la sécurité que je ne revienne pas là-dessus à tout moment, alors tu vas t’entraîner toute la semaine avec moi. Si à la fin de cette semaine je te considère digne d’être un assassin, je t’entraînerai sans discuter.
  • Ca me va. On commence quand ?
  • J’imagine que tu n’as pas suffisamment de nourriture sur toi pour toute une semaine, mais je te fournirai ça exceptionnellement. Pour ce qui est de dormir on verra. La moindre protestation à partir de maintenant sera considérée comme un échec et tu pourras repartir directement voir ailleurs. Si tu te plies à toutes mes demandes et à tous les exercices tu gagnes le droit d’être mon élève, mais j’attends que tu réussisses un minimum à faire ce que je te demande.
  • Attendez, toute la semaine sans pause ?
  • Oui.
  • Je… Hm. Très bien. j’imagine que si je ressors d’ici à la fin de cette semaine il n’y aura plus d’ambiguïté.
  • Certainement. Equipe toi convenablement par contre, tu n’auras peut être pas le temps pour le premier exercice.

Je commence à sortir mes armes et les objets de mon inventaire et à les ranger. Bon j’ai sans doute cherché ce résultat avec mes protestations, mais je ne m’attendais pas à devoir passer une semaine entière ici pour régler cette histoire. S’il me suffit d’écouter les consignes et de les appliquer alors je devrais pouvoir m’en sortir. Je préviens Micha et Juliette que la semaine va être longue et qu’elles se préparent à m’aider à tout moment. Je ne connais pas Nerys encore, mais vu son examen d’entrée, il faut que je m’attende au pire.

« Bien, maintenant que c’est fait, passons au première exercice. Derrière toi se trouvent 150 hommes qui vont te pourchasser dans la ville. Survis pendant trois heures. C’est tout. »

Je me retourne avec un air horrifié et derrière moi je ne vois personne.

Ça commence « très » bien.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant