Chap 46

Début de la semaine.

La journée commence bien. Pas de gueule de bois, bien dormi. Finalement Emy n’a pas trop insisté pour que je reste boire avec elle et après avoir pris une douche pour retirer l’antidote avec lequel je me suis recouvert pendant le dressage je suis allé dormir. J’avais envie de faire une grasse matinée, mais je me suis réveillé trop tôt pour ça. Juliette n’a pas bougé de mon bras de toute la nuit et après avoir récupéré Micha qui dormait sur l’oreiller à côté de ma tête je suis descendu dans la salle à manger où se trouvaient Seth et Layla.

« Hey, comment ça se passe pour vous deux ? »

Je m’installe avec eux à table et Seth eut un mouvement de recul en voyant Juliette sur mon bras. S’il était capable de parler je ne sais pas ce qu’il m’aurait dit. J’essaye d’entamer la conversation avec eux, mais Layla qui est la seule à pouvoir parler se contente de me faire des réponses vagues. J’ai l’impression que Layla n’est pas du genre ouverte avec les autres. Seth de son côté tente tant bien que mal de me répondre avec de grands signes quand je lui pose une question et je finis par lui raconter comment j’ai dressé Juliette et que ça m’a pris toute la journée d’hier.

Layla de son côté se contente de manger silencieusement. Elle a une sorte de côté digne qui la rend inaccessible et qui ne laisse rien paraître. Cependant cette représentation que je commençais à avoir d’elle se brisa automatiquement à l’arrivée de Falco qui m’apporta une assiette en plus de la sienne et s’installa à côté d’elle.
Elle se mit soudainement à s’agiter en le fixant un peu comme si elle était gênée et mal à l’aise. C’est assez facile de comprendre pourquoi elle réagit comme ça, du haut de ses 16 ans et depuis que Cyrus m’a appris qu’elle voulait devenir Prêtre en plus d’être Oracle, j’ai commencé à m’en douter. Falco ne semble pas y faire attention, mais je pense qu’il fait exprès de ne pas réagir. Layla est une enfant après tout, elle ne sait sans doute pas encore comment cacher ce genre de sentiment et ce n’est pas son enfance tumultueuse qui l’aidera pour ça.

Je me contente de sourire en le remarquant et Seth de son côté soupire. Je pense que lui aussi a très bien compris ce qui se passe dans la tête de sa sœur. Je continue mon histoire en répétant quelques éléments pour Falco qui n’avait pas entendu le début et a qui je n’avais pas raconté en détail ma journée hier soir.

  • Tu as passé ta journée à te faire mordre du coup ? Je ne suis pas sûr que j’aurais accepté ça de mon côté.
  • J’étais à deux doigts de craquer. La création d’un lien est très éprouvant mentalement.
  • Tu as une idée pour le prochain animal ?
  • Oh. C’est peut-être un peu tôt pour y réfléchir. Pour l’instant je pense que ça suffira. Je ne peux pas me reposer entièrement sur mes animaux. Je pense que je vais passer à mon entraînement physique d’Assassin à partir de maintenant et améliorer mes liens avec mes deux petits monstres. Juliette est déjà plus dangereuse que moi et même Micha est plus agile et à sa propre utilité.
  • Je vois. Et toi Layla ton entraînement d’oracle ?
  • Ah, hm. Ça se passe bien. Je n’ai pas encore fait de progrès, mais mon professeur m’a dit que je m’en sortais bien.
  • D’ailleurs c’est vrai ce qu’on dit ? Il n’y aurait que des femmes chez les oracles ?
  • Hm. J’ai vu un garçon, mais c’est vrai qu’il ressemblait beaucoup à une fille.

Falco m’explique alors qu’Oracle et Guide, sont des classes qui demandent le plus de talent naturel. Surtout Oracle. Tout le monde peut essayer d’y entrer bien sûr, mais il faut être talentueux et très sérieux si l’on veut progresser et finir la première étape de son entraînement. Peu de gens y arrivent au final et peuvent se prétendre oracle. C’est aussi pour ça que les gens vont plus souvent dans la classe de Guide qui est un peu plus accessible. Falco m’explique qu’il a déjà rencontré quelqu’un qui était ce qu’il appelle une Oracle de combat et qu’elle se servait de ses talents de prédiction pour prédire instantanément l’attaque de son adversaire. Je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est pratiquement de la triche à ce niveau. Si je devais affronter quelqu’un comme ça, les attaques surprises seraient inutiles et ça ce jouerait sans doute à qui serait le plus rapide ou le plus fort.

Falco continue de parler pendant quelques temps tandis que Layla le regarde avec admiration et je décide de me mettre en route une fois que Micha et Juliette auront fini de manger. Puisque je n’étais pas sûr jusque là de comment j’allais faire pour la nourrir, j’ai fini par lui présenter une lamelle de viande crue que je suis allé chercher en cuisine qu’elle a avalé tout rond. Je dois faire attention à ne pas lui donner à manger quelque chose qui puisse déformer son corps le temps de la digestion afin qu’elle reste à 100% prête à agir.

En disant au revoir à tout le monde, je décide de partir en direction de la tour des Assassins. Je suis un peu hésitant à vrai dire, mais j’ai vraiment envie d’apprendre à me servir de mes compétences. Si mon professeur est plus raisonnable que la dernière fois ça devrait mieux se passer. Je me sens prêt en tout cas. Physiquement, mais surtout mentalement. Depuis hier je commence à me faire de plus en plus à la gestion des deux liens, au point que ce soit plus une nuisance qu’un véritable problème ce qui est un énorme progrès.

Bien entendu avant d’arriver à proximité de la tour des Voleurs je range mon équipement dans mon inventaire et garde à portée de main le collier de pièce des voleurs. Je dis à Juliette et Micha de rester vigilante au cas ou. J’ai eu de la chance jusque là si on retire ma rencontre avec Maliel de l’équation, mais je n’aimerais pas perdre toutes mes pièces d’un coup en me faisant agresser par plusieurs personnes en même temps. Micha se place sur mon épaule en vigie tandis que Juliette ne semble rien faire de particulier ce qui me dérange au point de lui demander à travers le lien si elle fait vraiment un effort. Elle m’explique brièvement que si quelqu’un me touche elle le sentira et ne semble pas vouloir démordre de l’idée, même si elle a juste l’air de se reposer.
Je ne sais pas si je peux lui faire confiance, mais tant qu’elle guette de son côté j’imagine que je ne peux rien lui dire. Si jamais je me fais voler je pourrai lui dire quelque chose de toute façon.

De bon matin il n’y a pas grand monde dans les rues et je me contente de marcher tranquillement. Dans les ruelles et sur les toits je peux sentir des regards qui se posent sur moi de temps à autre et j’aperçois des silhouettes, mais pour le moment personne ne semble m’approcher et donc je me détends un peu. Je finis par atteindre la tour des voleurs et après avoir payé le sorte de péage qui donne l’accès aux étages je me retrouve à passer la porte menant dans l’aile des assassins.
A l’intérieur se trouve la même femme que j’avais vue la première fois aux yeux rouges phosphorescents qui ressortent énormément dans l’obscurité du hall. Elle semble toujours aussi occupée que la première fois et écrit quelque chose sur une feuille. Elle lève rapidement les yeux dans ma direction et ça me fait pratiquement froid dans le dos. Juliette de son côté réagi en se raidissant comme si elle venait de se faire attaquer et regarde dans la direction du bureau où elle est installée. Micha, elle, reste figée à l’intérieur de sa poche en sentant qu’il y a quelque chose d’anormal.

« Nomad c’est bien ça ? »

La femme feint un léger sourire en voyant ma réaction et se remet à écrire. Je fais un pas en avant pour essayer de reprendre un peu de contenance.

« Même endroit que la dernière fois. Couloir de droite et troisième porte à gauche. Ton instructeur t’attend. »

Comme la première fois, je me contente d’écouter et pars dans la direction indiquée. Je ne sais pas qui est cette femme, mais je pense que je ferais mieux de ne pas la déranger le plus possible vu l’aura qu’elle dégage. Je traverse le couloir qu’elle m’a indiqué et passe la même porte que la dernière fois en espérant juste qu’elle ne m’amène pas dans la même zone que la première fois et que je doive subir une seconde épreuve. Malheureusement je retourne bien dans la même zone que la première fois et pile devant la porte à une dizaine de mètres de moi se trouve une silhouette qui semble observer la ville en contrebas.
La silhouette encapuchonnée se retourne une fois que j’ai fermé la porte et je ne peux voir que des yeux rouges phosphorescents dans la pénombre. Ses yeux brillent moins que la femme installée dans le hall et je me demande si avoir les yeux rouges signifient quelque chose dans cette classe.

« Mon nom est Nerys. Nous allons passer à ton premier entraînement dans quelques minutes. »

Une voix étouffée sort de dessous une sorte d’écharpe qui lui recouvre la moitié du visage. Le reste de son corps semble recouvert par une sorte de tenue de protection noire légère faite à base de tissu et de plaques de cuir sombre, mais elle ne semble pas porter d’armes sur elle. C’est bien une femme et je ne m’attendais pas à en voir une.
La dernière fois je n’avais pas pu la voir puisqu’elle s’était contentée de placer un couteau contre ma gorge et je suis presque étonné de son apparence. Vu le ton de sa voix, je m’attendais à voir un homme.
Nerys croise les bras et semble attendre que je dise quelque chose, mais voyant que je ne  formule pas de question elle se met à parler.

« J’ai choisi de te prendre comme apprenti car tu a réussi l’examen de façon splendide. J’attends beaucoup de choses de toi. Si tu me déçois, je préfère te dire que tu le paieras suffisamment pour regretter que je sois ton professeur et ne plus jamais revenir dans la classe des assassins. Si tu ne te sens pas prêt à ça alors fais demi tour maintenant, ça nous évitera tous les deux de perdre du temps. »

Ça commence bien.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant