Araignée vs Dragon de Feu 3

Je dois en finir avec tout ça avant que les monstres qui se sont rassemblés ne participent au combat. Vu que je suis dans une situation où je dois me servir de toutes mes forces pour esquiver les attaques du Dragon de feu, je n’ai pas le temps de me concentrer sur eux.

Les balles de poison sont tirées en même temps que j’esquive une attaque du Dragon, mais elles disparaissent avant de l’avoir atteint. La création de mes sorts subit l’interférence de « Ecailles inversées » et la puissance du sort est diminuée par la « cape de flammes »
La balle qui a deux raisons de perdre en puissance brûle complètement avant même d’atteindre le Dragon.
Même si le Dragon ne fait rien de particulier pour l’arrêter, mes balles de poison sont complètement neutralisées.

Sa défense est impossible à passer avec une attaque aussi faible, même si elle peut être considérée comme mortelle.
De plus, il est plus rapide que moi.
S’il se sent de le faire alors il pourrait très bien esquiver avec sa vitesse et le pouvoir d’ « Esquive » et de « Grande Correction de Probabilité ».
C’est extrêmement irritant.

Ses points de vie diminuent graduellement grâce à « L’œil Diabolique de la Malédiction ».
Ce qui diminue le plus en tout cas est le stock de « Satiété ». Contrairement à moi le Dragon de feu a un stock de HP de 1200 ce qui est la limite maximale de la compétence et c’est pareil pour les MPs. Même si son stock de SP n’est pas au maximum il a tout de même une bonne quantité à sa disposition.

Pour être franche, c’est impossible de détruire entièrement de telle quantité avec un œil du diable.
Je n’aurai plus d’énergie avant ça, je ne peux pas non plus trop en attendre de la part de la diminution du statut. Ça ne diminue que de peu.
Comparé à d’autres monstres la vitesse à laquelle tout ça diminue est relativement lente.
Ça va me prendre un long moment avant d’obtenir un effet satisfaisant et comme je le disais je serai morte avant.

L’œil diabolique de la Paralysie a quand même la possibilité de changer complètement la situation, mais je ne devrais pas en attendre trop non plus.
La compétence « Résistance Anormal » a gagné deux niveaux depuis le début du combat.
Si c’est parce qu’il était proche de passer au niveau suivant alors ça me va, mais si ce n’est pas le cas, alors ça veut dire que sa résistance augmente rapidement à cause de l’accumulation de mes yeux du diables.
Ça ne le protège pas complètement, mais ce serait trop pratique que le Dragon finisse paralysé.

Ceci ne marche pas, cela non plus.
Il me reste de moins en moins d’options.
La meilleure chose à faire est de me servir de mon poison à un niveau qui surpassera les résistances du Dragon.

Mon Poison Mortel d’araignée est l’arme la plus létale que j’ai à ma disposition.
Même avec « Résistance anormal », je ne pense pas qu’il sortira indemne après s’être fait empoisonné avec, mais une seule fois ne sera pas suffisant pour le tuer.
Même si j’ai de la chance une fois ce sera inutile.
Je dois trouver une attaque plus forte et plus efficace.

Cependant la « Cape de Feu » est un problème.
Une flamme intense qui est capable de me faire perdre des HPs rien qu’en me frôlant.
Je ne pourrai pas attaquer si je ne passe pas cette barrière.
Si je ne peux pas faire ça, alors je ne pourrai rien faire si j’attaque.

Tandis que je réfléchis à tout ça, Corps esquive les attaques du Dragon de feu.
L’attaque est devenue impossible et je suis obligée de me concentrer sur l’esquive.
Même avec des sorts, Maggy est incapable de dépasser les différentes barrières.
La brume empoisonnée qui m’a permis de tuer une grande quantité de monstres la dernière fois est inefficace.

Le Dragon de Feu s’envole dans les airs.
Je vois ça et j’ajuste rapidement mon poison avec « Poison de Synthèse ».

Immédiatement après, des flammes s’échappent de sa gueule.
Un gigantesque souffle de feu est projeté contre le sol.
C’est sans doute le souffle des Enfers acquis avec « Drake de feu LV10 ».
Cette attaque efficace sur une grande zone détruit entièrement le sol en le faisant fondre et en le faisant rejoindre la lave.

Je saute par instinct. Et j’active le poison faible de « Synthèse de Poison ».
Je génère la quantité maximum et m’y enfuis. Puisque les dégâts sont au plus bas je ne perds pas beaucoup de HPs.
J’ai pu faire ça au moment où le Dragon s’est servi de son attaque et la sphère de poison ne s’évapora qu’après coup.
J’ai perdu des HPs même si je n’ai pas reçu l’attaque directement.
Je me sers d’un fil que j’accroche au plafond avant que la sphère ne s’évapore et je m’échappe de là.

Je fuis en me servant du plafond sans regarder derrière moi.
Même si le Dragon de feu me poursuit naturellement, c’est surtout pour ne pas me battre dans le lac de lave que le Dragon vient de créer.

Une boule feu s’approche de moi et je frappe le sol de mes pattes et me déplace dans les airs.
Elle explose pile à l’endroit où je me trouvais. Mon corps qui se retrouve projeté dans les airs finit par être atteint par la gravité à nouveau tombe. Puis le Dragon s’approche de moi griffes en avant comme s’il n’attendait que ça.

Je me sers d’un fil que j’ai attaché au plafond discrètement et j’esquive tout en me servant de « Synthèse de poison » pour faire du Venin mortel d’araignée avec l’effet de paralysie.
Le corps du Dragon de feu passe en dessous de moi et se retourne dans les airs.
J’ai remarqué avec ma vision améliorée que le Dragon s’est tordu pour éviter d’avaler la sphère de poison qui devait normalement finir dans sa gueule.
La stratégie qui jusque là a fonctionné contre tous les autres monstres de la couche centrale en me servant de la sphère comme d’un substitut contre moi vient d’être battue.

Mais je me sers du temps que j’ai gagné avec cette attaque pour retourner au sol.

Cependant c’est un échec.
Les monstres que le Dragon a appelé sont au sol.
Moi qui viens juste de me poser par terre suis encerclée par des monstres.

Et c’est là que le Dragon de feu se sert de son souffle des Enfers encore une fois.
Mon corps est recouvert de flammes sans que je ne puisse rien y faire.
Et mon corps brûle entièrement par les flammes, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien, même pas des cendres.

 

(Correction Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant