La grande guerre Homme-Démon 3

[Bras droit du Roi Démon, Balto]

Je confirme la situation de la guerre sur chaque front dans la tente.
Il y a obligatoirement un soldat avec le plus haut rang de « Télépathie » qui est la compétence « Communication à Distance » dans chaque armée.
Basé sur les informations reçues par chacun d’entre eux, je surveille la situation de la guerre partout et donne des instructions.

La deuxième armée dirigée par Sanatoria a l’air d’avoir réussi à envoyer les Anogratch à l’intérieur du fort ennemi. C’est vraiment quelqu’un qui fait des choses déraisonnables.
Même si c’est après la « Reproduction de masse », ça n’aurait pas été étrange de voir la situation se retourner contre nous. Et elle a choisi d’utiliser ça.
Les Anogratch se servent de la « Reproduction de masse » périodiquement pour augmenter le nombres d’individus dans un groupe. Ce n’est pas un problème puisqu’ils habitent dans les parties les plus profondes des forêts quand ils sont peu nombreux, mais la taille de leur territoire augmente drastiquement après une « Reproduction de masse » afin de trouver plus de nourriture.
Bien que l’habitat naturel de l’Anogratch se situe à la fois sur le territoire des Démons et des Humains, celui-ci a tendance à être en plus grande partie sur celui des Démons.
Donc ce sont les Démons qui sont les plus touchés par les « Reproduction de masse ».

Sanatoria s’est donc servie d’un monstre aussi gênant.
Normalement, ce n’est pas une stratégie qui est utilisée en début de guerre, puisqu’il y a le danger d’être soi même attaqué. Ce qui veut dire qu’elle s’est sentie menacée suffisamment pour utiliser cette stratégie.

Kogou de la troisième armée et Wrath de la huitième ont vaincu.
Cependant, Hyuui de la sixième armée et Merazofis de la quatrième ont perdu.
Merazofis a perdu et a fini avec des blessures qui ne le tueront pas.
Mais Hyuui a été tué.
Il est actuellement le seul a avoir perdu la vie parmi les commandants.

Pour ce qui est des autres la bataille continue.
Nous sommes cependant sur une mauvaise pente.
Le fort Kusorio que la première armée dirigée par Agna-dono a attaqué est une base importante connectée à un des grands pays humains, l’empire Rengzant.
Naturellement, les soldats déployés par l’ennemi sur ce front sont les plus forts et comme on peut s’y attendre Agna-dono semble avoir beaucoup de difficultés à cause d’eux.

Darado de la cinquième armée semble lui aussi être désavantagé.
Bien que jusqu’à présent, il était à égalité avec le camp d’en face, il semblerait qu’il soit graduellement repoussé.

Et pour finir, l’armée la plus problématique, la septième dirigée par Blow.
Le héros se trouve sur ce front.
Bien que les forces semblent être à égalité, on dirait que la progression du héros et de ses camarades ne peut pas être stoppée et dans le pire des cas ils atteindront Blow.

« Excellent, excellent. Kuro-chan ne partage t-il pas mon sentiment ? »

Maou-sama assise sur une chaise de façon élégante, parle au chevalier noir debout à côté d’elle tandis que je donne les ordres à sa place.

« Ah, oui. »
« Kuro-chan, concentre toi un peu. Ne peux tu pas faire un peu plus la conversation ? »
« Je ne vois pas l’intérêt de faire ça. »
« Buu. »

Avoir une conversation aussi détendue alors que nous sommes en guerre.
Non, Kuro semble concerné par le conflit, c’est donc Maou-sama qui est la seule à être détendue.

« Cependant, la commandant de la deuxième armée, Sa-, qu’est ce que c’était déjà ?, Bon ce n’est pas grave. La succube. Elle a fait quelque chose d’intéressant en se servant des singes de cette façon, pas vrai ? Un un. »

Maou-sama acquiesce en parlant de ce qu’elle trouve intéressant tout en faisant la moue.

« Cela vous convient ? »
« Hmm ? Oui, ça me va. Les humains sont tous morts et nous n’avons pas perdu un seul homme. »
« Je vois. »
« Et oui. Ce qui compte le plus et qu’il y ait des morts que ce soit dans le camp des humains ou des démons. »

Un frisson me parcours le dos quand j’entends ses mots.
Comme je m’y attendais, cette personne se sert de nous comme d’appât.
Vu qu’il n’y a pas de sentiment de camaraderie, je suis sûr qu’elle nous laissera tomber sans hésitation quand le moment sera venu.

« Kuro-chan, est ce que c’est ce qui te trouble ? »
« Ah »
« C’est évident. Cependant c’est à toi que nous devons cette guerre et à ton manque de rigueur. »

Mon corps se fige pendant un instant et j’essaye de me concentrer sur ce que je viens d’entendre.
De quoi parlent t-ils ?

Cette guerre est causée par Kuro ?
Même moi je ne suis pas au courant de ça.
De quoi parlent-ils, je ne suis même pas au courant !

« Oui, tout cela est causé par ma naïveté. »
« Un un. Et je fais le nettoyage à ta place, pas vrai ? Sois en heureux. »
« Je ne peux pas en être heureux. J’ai jugé que tout cela était à présent nécessaire. Cependant je ne suis pas d’accord avec tes méthodes. »
« Me dire quelque chose comme ça. Je me demande pourquoi tu n’arrives pas à comprendre que ça se passe comme ça puisque ça à toujours été le cas depuis des temps immémoriaux. »
« C’est peut être vrai. »
« C’est vrai. J’imagine que cette hésitation fait partie de ton caractère. »

Je fais semblant de travailler et écoute attentivement la conversation afin d’obtenir des informations même minuscules.
Si j’en crois la conversation qu’ils viennent d’avoir est ce que je dois comprendre que Maou-sama et Kuro sont en mauvais termes ?
Bien que l’ambiance ne soit pas hostile, elle semble ne pas en être loin. Cependant, c’est étrange qu’ils aient cette conversation calmement alors que je suis juste à côté.
Est-ce que c’est parce qu’ils parlent de quelque chose qui n’est pas important au point de se cacher ? Ou alors c’est peut être de la comédie dont le but de me donner de fausses informations ? Je n’arrive pas à me décider.

« Bon, le nombre nécessaire est sans doute atteint, non ? Balto tu peux ordonner la retraite pour chaque front. »
« Bien compris. »

Bien que je sois toujours perplexe, je le cache du mieux que je peux.
La retraite ? Même s’il y a beaucoup de situations désavantageuses sur les fronts, il est encore tôt pour décider de se replier alors pourquoi ?

« Notre objectif ici est uniquement le héros. Tant que nous pouvons je me moque du reste.

Maou-sama marmonne comme si elle souhaitait répondre.
Tuer le Héros ?
Cependant le Héros est toujours en vie.

« Il n’y a pas besoin de s’en faire. De toute façon, Shiro-chan est là bas. Que ce soit le Héros ou qui que ce soit d’autre, personne ne peut gagner contre mon chef d’œuvre, Shiro. »

Maou-sama prononce tout cela en étant très confiante.
La fille nommée Shiro a accompagné la dixième armée qui se trouve sur le front où se situe le Héros.

« Tant que Shiro est là bas, le Héros ne survivra pas. Indiscutablement. »

En regardant le visage de Maou-sama qui dit cela en riant, j’ai comme un mauvais pressentiment.

 

(Correction Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant