Travail d’équipe.

Bon, maintenant que je suis livré à moi-même, il va me falloir avancer.
Si j’en crois le « professeur » de classe je dois trouver et battre deux personnes sur les quatre présentes dans la zone. J’imagine que c’est fait pour voir si je souhaite réellement devenir un Assassin et si j’ai le talent nécessaire. C’est plutôt extrême comme moyen de choisir ses élèves, mais vu le nom de la classe, je ne vais pas me plaindre.

J’observe la ville de l’endroit où je me trouve. Celle-ci est vraiment grande. Les maisons semblent toutes faites en pierre ou en torchis avec des toits en tuile ou en paille. C’est difficile de comprendre la configuration exacte des lieux et d’en faire une carte d’où je me trouve principalement à cause du côté labyrinthique. Aucun bâtiment ne sort de l’ordinaire par rapport aux autres. Et avec l’obscurité c’est encore moins facile de s’y repérer. Je décide de m’avancer en longeant les murs. Mes pas retentissent sur le sol pavé de la rue et le silence me donne l’impression d’être un éléphant. C’est très difficile d’être discret dans des conditions pareilles. Bon la première étape est de trouver un des autres participants. Je sors un de mes stylets de son fourreau et commence à faire quelques mouvements avec pour m’échauffer. Je n’ai pas eu le temps de m’entraîner avec et il va falloir que j’improvise alors autant prendre l’habitude de l’avoir en main. Si j’ai de la chance, les autres participants sont des novices comme moi, mais si ce n’est pas le cas alors je vais devoir essayer de gagner avec une attaque surprise.
En avançant je me rends compte qu’il n’y a que moi pour faire du bruit et la ville a vraiment l’air abandonné. Les maisons ne sont même pas fermée à clé et je décide de rentrer dans l’une d’entre elles silencieusement. Je laisse la porte entrouverte et reste à proximité de celle-ci en regardant la rue depuis ma cachette. Il me faut un peu de temps pour réfléchir à la situation.

Mon objectif numéro 1 est de trouver quelqu’un. Sachant que nous ne sommes que quatre à l’intérieur de la zone je dois trouver un moyen rapide d’y arriver sans me mettre en danger. Mettre le feu à une maison pourrait être une bonne idée pour attirer l’attention, mais si j’attire les trois en mêmes temps je prend le risque de me faire battre en combat ou juste de perdre si je ne réagis pas assez vite. S’il reste une personne pourquoi pas, mais pas tant que tout le monde est là. Je pourrais prendre de la hauteur aussi en passant de toit en toit, mais il y a de nouveaux problèmes.
D’abord, j’ai beau être jeune, je ne suis pas un acrobate. En plus dans le noir je risque d’avoir des soucis d’équilibre et je n’ai pas envie de me blesser stupidement. Sans parler du fait que je serais visible si jamais l’un d’entre eux à un arc et que je ferais une cible facile. Bon, c’est discutable dans le noir que quelqu’un puisse me voir, mais ça ne change pas le fait que je ne sois pas un acrobate. Je suis armé et sans expérience, ce qui équivaut à dire que j’ai peu de chances de réussir ce test. Cependant j’ai un avantage dans cette petite poche en cuir sur mon torse. Micha.
D’après ce que je sais, elle voit parfaitement dans l’obscurité. Vu que j’ai atteint le deuxième niveau du lien, la distance qui peut nous séparer a augmenté suffisamment pour que je me serve d’elle comme d’une éclaireuse. Je la fait descendre de ma poche en cuir et la place sur le sol. C’est le moment de savoir jusqu’où notre travail d’équipe peut aller.
A travers le lien je lui explique la situation du mieux que je peux. Elle finit par comprendre après plusieurs minutes et agite ses oreilles pour me le confirmer. Je lui explique ensuite le reste de mon plan et l’envoie à l’extérieur de la maison.

Mon objectif est avant tout de trouver l’un des candidats et ensuite de trouver un moyen de le blesser mortellement pour qu’il sorte de la zone. La meilleure façon que j’aie de le faire discrètement est de demander à Micha de jouer l’éclaireuse. Ça comporte aussi des risques puisque je ne suis pas habitué complètement au lien, mais ça devrait aller tant que Micha se contente de traverser les rues discrètement. Je ne pense pas que quelqu’un se rende compte de sa présence dans une ville aussi grande.

Je sors de la maison. Et décide moi aussi de me mettre en route en prenant un autre chemin en parallèle de Micha. Je suis moins discret qu’elle, mais à deux nous trouverons plus rapidement quelqu’un.

4 : 05

Micha a finalement trouvé quelqu’un après avoir passé plus d’une demi heure à chercher. Jusque là je n’ai fait qu’avancer dans une seule direction le plus discrètement possible en passant par des ruelles. Toutes les rues se ressemblent et je pense que je serais incapable de retrouver la maison dans laquelle j’étais au début. La ville est organisée en quelques rues principales et majoritairement en ruelles et je me suis contenté d’apprendre à bouger dans le noir en faisant le moins de bruit possible.
Maintenant j’ai une cible. A travers le lien, Micha m’indique qu’il est seul et s’éloigne de moi. Je lui demande s’il est armé et elle me fait comprendre que oui sans me dire exactement avec quoi. Je me dirige rapidement vers elle tout en veillant à être le plus discret possible. Micha me rejoint à mi chemin et m’indique la route après être remontée dans sa poche en cuir.
Je continue mon chemin cette fois ci en faisant attention au moindre détail pouvant alerter qui que ce soit de ma présence.
En continuant à avancer je finis par rattraper le candidat. Celui-ci est encapuchonné et marche négligemment en plein milieu de la rue. Sa cape m’empêche de savoir ce qu’il a comme arme et je me contente de me rapprocher lentement dans sa direction. Il me faut un plan. Si je fonce dans sa direction, il aura largement le temps de se retourner vers moi et de m’affronter donc je ne peux pas charger comme un débutant. Je l’ai déjà dit, mais à part mon entraînement avec Emy d’hier matin et ma défaite contre Maliel dans la ruelle, je n’ai pas d’expérience et ne sais pas vraiment me battre. Il faut que j’arrive à l’attirer dans un endroit où j’ai un avantage. Je dépose Micha par terre en lui disant de faire le tour du quartier rapidement pour m’indiquer un endroit qui puisse convenir à une embuscade et pour lui faire comprendre clairement ce que je cherche, un endroit étroit avec des intersections. Cela va sans doute lui prendre du temps avant de trouver l’endroit parfait, mais j’ai confiance.
Je continue de suivre la personne devant moi à une bonne distance qui continue de marcher dans une direction sans se presser. Pendant ce temps je ramasse quelques cailloux par terre que je mets dans ma besace, pour le plan que je commence à avoir.

Pour ce qui est des connaissances que j’ai en embuscade, la chose qui s’en rapproche le plus que j’ai déjà fait c’est d’attendre à un coin de mur et de faire peur à ma copine. Autrement dit, pas grand-chose, mais ça pourrait marcher sous certaines conditions. Micha m’indique un endroit et je décide d’y aller et de préparer ça. Pendant ce temps Micha retourne voir si le candidat est toujours sur la route et n’en bouge pas. C’est étonnant qu’il ne nous ait pas encore remarqué l’un comme l’autre, mais ça fait déjà une heure qu’il marche comme moi dans des rues qui se ressemblent. Il doit probablement être moins vigilant.
Mes préparations sont finies et je demande à Micha de revenir ici, j’ai besoin d’elle pour l’attirer tandis que je prends position dans le coin le plus sombre que je trouve, arme en main. J’ai choisi de me cacher contre un mur à côté d’une intersection et donne le signal à Micha qui fait tomber une des pierres que j’ai posées sur un tonneau en bois. La pierre tombe sur le pavé avant de s’immobiliser après avoir rebondi deux fois. Le son n’est pas très fort, mais normalement il sera suffisant pour attirer son attention. Je demande à Micha de monter sur un toit pour confirmer que ça l’a bien attiré et après avoir ressenti une légère nausée pendant son escalade du mur elle finit par m’indiquer que oui, mais qu’il est armé. Hm.

C’était à prévoir. Il va me falloir être prudent et rapide en jouant sur ses angles morts.
J’écoute le lien avec Micha et me rend vraiment compte que je suis loin de maîtriser ma connexion avec elle. J’ai l’impression d’être dans mon cours d’hier avec Fae à ne pas comprendre tout ce qu’elle me dit sans parler du mal de crâne que je commence à avoir.
Je me concentre sur mes sens pendant que Micha me dit qu’il se rapproche de moi. Maintenant tout va être une question de timing. Micha change à nouveau de position et je retiens ma respiration pour ne pas émettre un seul son pendant qu’elle descend du mur à la verticale. Ma tête commence à sérieusement être en train de tourner, mais je tiens le coup tant bien que mal.
Soudainement à ma droite je vois le bout d’une épée pointer tout droit. Pour le moment je ne vois pas la personne qui la tient, mais je peux légèrement l’entendre. Je retiens toujours mon souffle et empoigne fermement mon stylet avec ma main gauche qui tremble un peu.
Il semble s’être figé devant l’intersection comme s’il flairait le piège. Si c’est le cas alors j’ai moins de chance de réussir mon coup. Après quelques secondes sans bouger, j’envoie un signal à Micha qui est derrière lui. Elle couine de toutes ses forces pour attirer son attention et il se retourne d’un bond en brandissant son épée. De mon côté je me jette hors de l’angle du mur et pointe mon arme en direction du bas de son dos et avant que je puisse le toucher il disparaît purement et simplement. Je me suis fais avoir ?
Non, non. Il a juste disparu comme la deuxième ou troisième règle l’indique, ce n’est pas un piège détend toi…
Dans le ciel retentit alors une explosion de fusée de feu d’artifice et une voix finit par confirmer ce qu’il vient de se passer.

« Vous n’êtes plus que trois. »

3 : 17

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant