Chap 85 S13

Saint et l’empereur épée.

La cérémonie d’entrée se termine sans problème.
Après cela, les étudiants n’ont plus rien à faire et retournent dans les dortoirs où ils vont vivre ou visitent l’académie. Cette académie utilise un système qui oblige tous les étudiants à vivre dans un dortoir. Je ne suis pas une exception à la règle.
Un étudiant ne peut pas sortir de l’académie à moins qu’il ne se passe quelque chose de grave ou pour les vacances.

« Que devrions nous faire maintenant ? »

Katia me demande ça puisque de notre côté les préparations au dortoir ont déjà été faites. Si possible j’aimerais bien visiter l’école.

« Puisque Sensei souhaite rencontrer quelqu’un, nous pouvons y aller tous ensemble ? »
« Vous souhaitez rencontrer quelqu’un ? »
« Haii. Le prochain Saint et empereur épée. Sensei ne pense pas que ça soit un mal pour vous de les rencontrer. »

Saint et empereur épée. Le Saint est le symbole du pays voisin, Saint Aleius. Il est censé être le bras droit du Héros. Le Saint est choisi par le pays depuis des générations et à l’obligation d’agir avec le Héros. Julius nii-sama devrait être accompagné par le Saint actuel.

Et l’empereur épée est l’empereur de la nation la plus grande du continent de Kasanagara, l’empire Rengzant.
Puisque l’empire Rengzant est proche du territoire des démons, c’est un pays où la guerre ne s’arrête jamais.
Pour qu’une personne devienne l’empereur de ce pays, la force est la première caractéristique requise. Le nom est issu du premier empereur épée qui a laissé son nom aux générations suivantes.

Le Saint est censé être choisi entre les candidats les plus compétents, mais l’empereur épée est un titre donné à un seul descendant direct de la lignée.
En d’autres mots, le descendant de l’actuel empereur épée s’est inscrit à l’académie.

« Ah, le futur roi de l’empire Rengzant. J’ai entendu les rumeurs. Si je ne me trompe pas, il entre dans l’académie en même temps que nous. J’ai entendu dire que c’était un génie à l’épée qui a le même style de combat que la première génération de sa famille. »

Eh, Katia en a entendu parler ?
On ne m’a rien dit à moi !

« Shun, tu devrais te renseigner un peu plus sur le monde qui t’entoure. »

Katia me dit ça comme si elle l’avait deviné sur mon visage. Gu, je ne sais pas quoi dire.

« Mais Sensei. La raison pour laquelle Sensei souhaite les rencontrer personnellement est pour ça ? »
« Exactement »
« Alors nous devons nous aussi les rencontrer. »

Je ne comprends pas pourquoi, mais je me sens exclu de la conversation.
Sue et moi ne pouvons rien dire et nous contentons d’écouter.

« Shun, allons y. Pourquoi fais tu une tête pareille ? »
« C’est juste que je ne peux pas participer à la conversation. »
« Pourquoi est ce que tu… ? »

Katia et Sensei ont l’air tous les deux déçus. Pas besoin de me regarder comme ça…

« Ah, on dirait que nous n’aurons pas à aller plus loin. »

J’écoute Sensei avec intérêt et je regarde dans la direction qu’elle désigne. Une fille et un garçon s’approche.
Le garçon a un air très sérieux et des cheveux châtains presque noirs de la même couleur que ses yeux.
La fille, elle, a les yeux bleus et des cheveux blonds et elle est très mignonne.

« Yo. Cette toute petite Elfe ne serait pas Oka-chan ? »
« Natsume-kun. Ce n’est pas très poli. Cela fait longtemps Sensei. »

Le garçon et la fille parlent tous les deux en japonais. Je comprends mieux de quoi parlaient Sensei et Katia, les deux personnes sont comme nous des réincarnées.

« Ravie de vous revoir. Sensei est contente de voir que Natsume-kun et Hasebe-san vont bien. »

Grâce à Sensei je sais qui ils sont à présent.
L’ancien nom du garçon est Natsume Kengo. C’est le chef des garçons de la classe. Je ne l’aime pas spécialement. Il avait de bons réflexes et était assez fort. Et même s’il ne se servait pas de violence, il se servait de sa force physique pour que les gens le suivent.
C’est ce genre de gars là. Du coup il y avait ceux qui le suivaient et ceux qui étaient contre lui.
Je faisais partie du camp contre lui.
Même si je parle de « camp » et d’être contre lui, je n’ai rien fait à part ne pas m’approcher de lui.

« Haha ! Même si Oka-san n’était déjà pas très grande, elle a encore rapetissé ! Tellement ridicule ! »
« Natsume-kun ! »

Celle qui essaye de faire s’arrêter Natsume est mon ancienne voisine de classe, Hasebe Yuika.
Hasebe est très différente de Natsume. C’est une fille qui n’a rien de particulièrement marquant.
Même si elle aurait du avoir le rôle de personnage secondaire je ne vois rien chez elle qui puisse expliquer pourquoi elle est une des candidates au rôle de Saint.

« On ne peut rien faire concernant la taille des elfes. De plus Natsume-kun n’est pas si grand que ça. »
« Je vais encore plus grandir à partir de maintenant, donc ce n’est pas grave. Et lui, le prince de ce pays, qui est dedans ? »

Natsume me regarde comme si j’étais une proie et il me regarde avec férocité comme s’il allait m’attaquer à tout instant.
Même si ce n’était pas quelqu’un de très sympa dans sa vie précédente, avait-il des yeux comme ça ?

« Yamada Shunsuke »
« Ooshima Kanata. Ça faisait longtemps »

Je réponds rapidement et Katia réponds à son tour en s’avançant.

« Eh ? Ooshima-kun ? »
« C’est bien cela. C’est moi Ooshima. Surpris, n’est ce pas ? Je suis devenu une femme en me réincarnant. »

Hasebe semble la plus étonnée.
La conversation se tourne vers elle et Natsume décide de changer la direction de son regard vers elle.
Merci Katia, vraiment.
Je vais probablement devoir faire attention à Natsume qui porte actuellement le nom de Yuugo Van Rengzand.

 

(Correction Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant