Des Nouveaux.

L’entraînement avec Fae fut long et plutôt difficile. Depuis ma chaise et à force de me concentrer sur le lien j’ai eu beaucoup de mal à décrypter autre chose que les sentiments de Micha. Les sensations sont encore trop difficiles à comprendre et plusieurs fois à force de me concentrer dessus j’ai eu le tournis au point de devoir m’allonger.
La douleur ou même le mouvement ont failli me rendre malade ce qui prouve que j’ai encore un long chemin à faire concernant la classe de dresseur. Au moins je ne me suis pas évanoui…

A la fin de l’entraînement, Micha était exténuée physiquement et moi mentalement.

« Le lien devrait s’être stabilisé un peu plus maintenant, mais on a encore du travail avant que tu n’atteignes le niveau au-dessus de contrat. Ta souris va s’améliorer physiquement petit à petit et tu t’évanouiras moins à force donc c’est gagnant-gagnant pour vous deux. La semaine prochaine ou plus tard je te donnerai peut-être mon autorisation pour avoir un deuxième animal avec toi. Vu que ça te fera repartir à zéro il faut que tu te sentes suffisamment à l’aise avec ton premier lien avant ça. Un lien est totalement différent d’une espèce à une autre et il faut que tu fasses attention à ne pas prendre un animal trop intelligent tout de suite où ton cerveau va frire. »

Je regarde Fae avec intérêt. Un deuxième animal ? Si elle en parle c’est que je ne suis pas si loin que ça de l’obtenir…
Je ne devrais pas m’emporter en tout cas, je viens à peine d’arriver et j’ai encore du temps. Je l’ai déjà dit, mais je pense trouver un animal qui soit offensif dès que je me serai décidé sur ma deuxième classe, mais vu que je n’ai même pas commencé d’entraînement c’est encore tôt pour ça.

Je décide de laisser Fae après son explication et de rentrer au manoir. Cyrus n’est pas à l’extérieur de la tour et j’en suis presque étonné vu mon état physique, j’avance à travers le parc et longe la tour des druides. Maintenant que j’y pense je me demande exactement en quoi consiste cette classe. Je passe devant cette tour tous les jours et je ne me suis pas encore posé la question. Enfin.
Je finis par rentrer dans le manoir et me dirige vers la salle à manger. Micha dors déjà dans ma poche et je compte bien la laisser tranquille, mais j’aimerais bien manger quelque chose. Il faudra que je pense à demander à Falco de me faire un repas à emporter pour le midi, ça m’évitera de mourir de faim. Je pense que demain matin j’irai directement voir ce que donne la classe d’assassin. Si tout ce passe bien, je vais organiser mes journées en cours d’assassin le matin, Fae l’après midi puis survivaliste le soir pendant une heure ou deux. Hmmm. Vu la distance entre les tours je ferais sans doute mieux de manger au manoir le midi à moins que je ne prenne un bateau entre la tour des voleurs et des rangers. C’est à voir.

A l’intérieur de la salle à manger, il y a un grand désordre. Je n’avais pas entendu les éclats de voix jusque là, mais Cyrus semble en train de crier sur quelqu’un.

  • Qu’est ce qui ne tourne pas rond dans ta tête ?! Il a quinze ans et tu lui fais boire de l’alcool ?
  • Juste un fond de verre Cyrus et il faut bien que je fête son arrivée, je suis la seule à le faire dans ce foutu manoir !
  • Tu sais très bien que je suis la personne qui s’occupe de lui et qu’en tant que guide je dois m’assurer qu’il soit toujours en sécurité. Je te le laisse vingt minutes avec lui pour chercher sa sœur et tu réussis à lui faire faire un coma éthylique !? Emy tu es sérieuse là ?
  • Juste un fond de verre, d’accord ? Tu me prends pour une inconsciente ?

A l’intérieur de la salle à manger se trouve Emy, Cyrus, Falco avec deux autres personnes que je n’ai jamais vues jusque là dont un est allongé par terre. Si j’en crois la conversation ce sont de nouveaux arrivants. Les deux sont extrêmement maigres et portent des vêtements déchirés.
Falco qui est penché sur le garçon a l’air d’utiliser un sortilège qui vient probablement de sa classe de prêtre. Ses mains sont posées sur son torse et brillent d’une lueur blanche bien visible. Il semble être en train de psalmodier quelque chose mais c’est difficile à entendre.

La présumée sœur du garçon est elle assise par terre à côté du garçon et lui tient la main en silence. Son visage est recouvert de crasse et son regard est fixé sur les mains de Falco.

  • Ils viennent d’une zone de guerre ! A ton avis quand quelqu’un te tend un verre propre avec un liquide dedans et que ça fait plusieurs jours que tu n’as pas bu, tu pensais qu’il allait refuser où attendre que tu lui expliques ? Tu l’as intoxiqué avec ton fond de verre.
  • C’était pas marqué sur son visage qu’il allait tomber comme ça ! Toi tu le savais et tu ne m’as rien dit que je sache ! Me confier un gamin comme ça alors que je suis ivre tu t’attendais à quoi ?
  • Je n’avais pas le temps, sa sœur allait arriver d’une minute à l’autre dans le même état que lui ou pire.
  • MONSIEUR n’a pas le temps ! Alors MONSIEUR donne à Emy tout le travail qu’il est censé faire, comme d’HABITUDE ! Et quand moi je rentre et que j’essaye de me détendre un peu parce que dans une semaine j’ai mon examen d’évaluation pour être paladin tu te ramènes et me demandes de m’occuper d’un gamin à l’improviste. Ça va, je résume bien ?
  • Tu sais très bien pourquoi je n’ai pas le temps de le faire d’habitude et ne me ramène pas d’excuse de ce genre. Tu bois pratiquement tous les soirs. Et sur qui je peux compter à part toi hmm ? Falco a largement de quoi faire la plupart du temps avec la cuisine, sans parler des autres dans le manoir qui se sont déjà enrôlés dans des guildes et qui ne font que passer par ici comme si c’était un hôtel, alors oui « j’ose » te demander un coup de main.
  • Et bien tu sais quoi, Emy en a ras le bol de devoir bosser pour toi et en a ras le bol de se faire engueuler, ou de se faire réveiller tous les foutus matins parce que mon guide qui est censé s’occuper de mon bien être, a besoin de moi tout le temps comme nounou et comme coursier.
  • Emy, j’ai besoin de ton aide…
  • AH ! Ça j’ai bien compris que tu avais besoin de moi. Il suffit de savoir que ça fait déjà deux mois que je suis censée être prête pour mon premier monde et que je suis toujours là à m’entraîner et à te donner un coup de main. Si tu arrêtais de jouer aux idiots avec ton budget tu pourrais sans doute t’occuper des vivants au lieu de le balancer pour des gens qui ne reviendront pas ! Tu crois que je ne suis pas au courant c’est ça ? Toutes les personnes qui vont dans la tour des mondes sont au courant de ce guide qui te paye quand tu vas dans les étages et tout le monde en rigole parce que c’est de l’argent fac…

« Fermez la tous les deux ! Ce n’est ni le lieu, ni le moment, vous êtes en train de terrifier sa sœur et je n’arrive pas à me concentrer. »

Falco vient de prendre la parole et d’un seul coup les deux s’arrêtent. Emy se contente de rire nerveusement avant de prendre son paquetage et sa bouteille et de monter les escaliers. Elle m’a à peine regardé en passant. Cyrus s’effondre sur une chaise et regarde Falco qui a reprit son incantation.

J’étais resté dans l’encadrement de la porte sans savoir quoi faire et décide de m’avancer en direction de la cuisine pour ramener de l’eau à la sœur du garçon et des fruits. Micha dans ma poche qui semble un peu inquiétée par la situation me regarde.
Apparemment, Micha et Cyrus avaient pas mal de choses à se dire et cet incident fut la goutte qui fit déborder le vase. Je laisse le plateau à proximité de la petite qui n’y touche pas et ne le regarde même pas.

Je soupire. Le garçon par terre a l’air d’aller mieux en tout cas, sa respiration semble se stabiliser et il reprend des couleurs. Sa sœur qui avait l’air au bord des larmes commence elle aussi à avoir l’air rassuré.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant